Bilan de novembre

vlcsnap-2012-11-25-00h35m41s56

J’ai vraiment senti la fatigue accumulée pendant le premier semestre en train de s’achever me tomber dessus au cours de novembre, et les nouveaux dramas qui sont sortis pendant cette période ont été d’excellentes escapades. 

IBTRR

J’a-dore ce sourire parfaitement hypocrite de Choi Siwon dans KoD.

vlcsnap-2012-12-04-02h40m46s18

Quoi que Moon Geun Young et So Yi Hyun sont de sérieuses concurrentes…

I Miss You/Cheongdamdong Alice

vlcsnap-2012-12-03-03h06m45s58vlcsnap-2012-11-30-03h47m03s156

J’ai déjà dit tout ce que j’avais à dire sur les deux premiers épisodes de CDDA et je suis en train d’écrire un pavé sur IMY, donc pas grand chose à ajouter ici. Ce sont les deux dramas que j’apprécie le plus en ce moment, et si je continue Jeon Wu Chi en plus je ne pense pas commencer School 2013 ni Flower Boy Neighbor immédiatement, pour ne pas me retrouver submergée. Je dis juste pour l’instant que ces deux dramas divisent déjà beaucoup les opinions, mais ils prennent des risques et c’est ce qui les rend pour moi si captivants.

King of Dramas 

vlcsnap-2012-12-05-22h47m20s159

Je pense avoir mis le doigt sur ce qui m’a un peu chagrinée dans les derniers épisodes de KoD : j’ai l’impression que le scénariste est plus occupé à placer le maximum de catastrophes et de magouilles typiques de ce qui se passe offscreen au lieu de vraiment raconter l’histoire de ces underdogs qui veulent réussir à produire et tourner leur drama. Et ce drama me rappelle de plus en plus ces émissions du type « constructeurs de l’extrême » où forcément à un moment de l’émission il va y avoir un Problème (*insérer musique tendue*) pour que les Valeureux Constructeurs puissent empêcher une Catastrophe de survenir. Oui, KoD est en train de ressembler à un faux documentaire ultra scripté qui crée les obstacles au lieu de laisser la réalité transparaître. Je pense que le drama est le plus intéressant quand il fait surgir de manière inattendue une absurdité typique de Kdrama-land pour mieux la détourner (Yakuzas ! Amnésie !), mais pas quand il nous sort ce que nous savons déjà (PPL ! Plagiat ! Accident de la star !) sans vraiment aller au-delà. Mais une fois qu’on a parlé de tout ça, il reste quand même les trois grand piliers du drama : Acteurs, Rythme, Comédie ! Tant que ces trois éléments fonctionnent, le drama fonctionne.

Kaa : Il faut saluer l’effort d’auto-dérision et d’ironie qu’opère le drama. King of Dramas bénéficie souvent de très bons dialogues, de mordant tantôt grinçant tantôt ouvertement comique, et les personnages de Hyun Min et d’Anthony Kim valent leur pesant d’or. Le méta dans le méta est bien amené et bien exploité, on regrette seulement que les épisodes piétinent et que les mêmes situations se présentent d’un épisode à l’autre et que tout repose sur les obstacles qu’Anthony et son équipe rencontrent : d’abord l’investisseur, puis la scénariste, puis le créneau, puis le réalisateur etc, etc, etc. Le drama semble avoir du mal à maintenir le rythme et les épisodes sont finalement très inégaux. Par ailleurs, au bout de 8 épisodes, on n’a pas l’impression d’avoir fait de grandes avancées, tant dans les relations entre les personnages, que la production du dit-drama. King of Dramas ne parvient pas à mettre les pieds hors du coté technico-pratique barbant du système de production et je me suis parfois fermement ennuyée, la compétition entre Jin Wan et Anthony Kim étant un peu trop caricaturale à mon goût. L’arrivée de la rivale n’améliore pas vraiment les choses et je crains que le tout prenne une tournure beaucoup plus conventionnelle et classique, ce qui tuerait un peu le fun du drama. Et inutile de vous dire que je suis contre, irrémédiablement contre, l’extension.

Vampire Prosecutor 2

VP2-04-00115 VP2-06-00542
Crédit screencaps : Chunkeemonkeeto

C’est terminé pour la deuxième saison de Vampire Prosecutor. En tout et pour tout, c’est vraiment pas mal du tout! Elle a eu son lot de bons et de mauvais points, et je suis plus mécontente du final que de la série en générale. Tous les épisodes étaient fun, divertissants à regarder. La série sait jongler entre le sérieux et le comique, nous proposant des interludes un peu plus légères à chaque fois qu’un épisode était un peu plus lourd à regarder. Et j’ai vraiment aimé cette volonté de nous montrer qu’une série peut être sérieuse ET fun. Les nouveaux personnages qui participent directement à l’intrigue (le vampire aux yeux rouges et Dr Jo) sont plein de dynamisme et nous permettent d’en savoir un tantinet plus sur le monde des vampires. Si l’un nous répugne, on s’attache sans difficulté au deuxième et avec lui et Ji Hye, la famille Min s’agrandit. Au final, c’est l’atmosphère familiale, chaleureuse, de cette famille recomposée qui m’a le plus plue : je pourrais regarder tout ce petit monde se chamailler, se réconcilier, se protéger toute la journée!

Ce qui ne m’a pas plu en revanche, c’est que la série ne fait que poser des questions tout au long, propose quelques réponses par-ci par-là mais au final ne répond pas aux questions fondamentales que l’on se pose. Le scénario repose entièrement sur les deux derniers épisodes, forts en suspens et en découvertes, mais peut être trop pour pouvoir être avalés aussi rapidement. Je ne pense pas qu’il soit anodin que l’intrigue avec le vampire aux yeux rouges ne soit traitée qu’à la fin, car ce serait le fil pour la prochaine saison. Parce qu’on ne va pas me faire croire qu’on a terminé la série sur une explosion, puis sur une question, sans avoir dans l’idée de faire une saison 3? Ça me convient et en même temps, c’est tellement évident et facile que ça me fait grincer des dents. La saison 1 laissait aussi présumer une saison 2 mais au moins, la fin ramenait tous ses fils et on aurait pu ne pas avoir de suite. Là, ça finit juste sur un cliffhanger…qui va durer un an. Bouh.

Jeon Woo Chi

vlcsnap-2012-11-30-00h09m12s201 vlcsnap-2012-11-28-20h31m30s209

J’ais été alternativement amusée et ennuyée par la majorité du pilote, mais à la fin un déclic s’est produit quand le scénario autour du trio principal a commencé à se mettre en place. Je fais partie de ceux qui apprécient le parti pris de nous faire rentrer directement dans l’action en nous laissant découvrir progressivement l’intrigue, ça nous change de la formule traditionnelle qui consiste à nous raconter tout depuis le début en prenant les héros au berceau. J’ai été particulièrement charmée sur un aspect que je n’attendais pas : le soin apporté à la reconstitution du métier de journaliste du héros (office royale à l’époque) et à la petite boutique de faux papiers de Hye Ryung. Et même si les effets spéciaux ne sont pas esthétiquement très satisfaisant, je trouve qu’avoir dans un fusion drama des sorciers taoïstes aux pouvoirs magiques frontaux offre une bonne alternative aux habituels combats d’arts martiaux et à mains armées. La quête elle-même du héros est assez originale pour nourrir le suspense, et je sens du potentiel à la fois romantique et humoristique (le coup de la poule tout de même c’était hilarant). Maintenant, 24 épisodes ? Pourquoi pas, mais peut-être un peu trop ambitieux par rapport à la légèreté du scénario. J’attends de voir les épisodes suivants pour me décider si ça peut valoir le coup quand même.

L’article des Premières Impressions est en cours de rédaction. Ça aurait pu être une catastrophe sur pattes, mais grâce aux acteurs qui s’investissent jusqu’au bout, il y a quelque chose de dynamique qui en ressort. Oui c’est brouillon, oui ça va un peu dans tous les sens, oui les scènes d’action sont kitsch et mal tournées et oui tout ça manque un peu de rigueur mais je ne peux pas cacher que je suis tout de même intriguée par les éléments que les deux premiers épisodes établissent.

PRoc

Les articles sur Jeon Wu Chi et School 2013 seront couverts par IBT prochainement  et nous sommes contentes d’avoir enfin un peu de fun après tous ces dramas tristounets. Comme l’année dernière, pas de bilan de décembre mais un bilan de fin d’année pour le mois prochain. Nos priorités pour la suite : Secret Couple et Flower Boy Neighbor. 

Corbeille

Nice Guy (abandonné après 11 épisodes)

Une entrée en matière impressionnante, mais rapidement l’intrigue se délite complètement à mesure que le cynisme ambiant contamine notre regard sur les personnages. La réalisation est superbe, les acteurs sont parfaits et le scénario a beaucoup de potentiel, mais c’est traité avec un détachement tellement glaçant qu’il devient de plus en plus difficile de s’attacher au drama à mesure qu’on avance. Comme d’habitude les héros torturés de Lee Kyung Hee se prennent la tête pour pas grand-chose et ont une fâcheuse tendance à tourner en rond, mais cette foi il manque cruellement la chaleur qui rendait ses précédentes histoires si passionnantes. Je commence à sérieusement me demander si cette scénariste a encore quelque chose d’intéressant à dire.

Synthèse des articles sur le drama : 

Premières Impressions (Mina)

Bilan à Mi-Parcours (Kaa)

Episodes 11-12 (Kaa)

Bilan (Kaa)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s