Haeundae Lovers – Épisode 15 : Everything I Do, I Do it for You

Nous arrivons à la fin, et ça se sent. L’intrigue tourne à vide pendant les trois quarts du drama et ce n’est que lors des cinq dernières minutes qu’il se passe vraiment quelque chose de notable. Tae Sung lutte contre l’égoïsme de Se Na et de son père et retourne à Busan d’une manière totalement inattendue tandis que Tam Hee administre un coup fatal à la famille de So Ra et au clan Yang. 

RÉCAP’

Après sa cuite au bar avec son patron, un Tae Sung passablement saoûl donne l’adresse de So Ra à Busan au taxi. En voyant les tables vides du restaurant, Tae Sung se remémore avec un sourire plein de nostalgie ces temps d’insouciance, visualisant Soon Shin, Young Do, Dong Baek, So Ra et lui-même en train de servir les clients avec bonne humeur. Il pousse un soupire, continue son pèlerinage au phare.

So ra, de son côté ne parvient pas à trouver le sommeil. Elle se relève pour regarder les photos du pont illuminé sur son portable, lorsque tout à coup elle reçoit un appel d’un appel inconnu. Avec prudence, elle décroche. C’est Tae Sung, mais celui-ci ne parle pas, se contentant d’écouter la voix de So Ra dire « allô ». Il pousse un soupir silencieux mais ne parvient pas à prononcer un seul mot. Ils restent un très long moment à écouter le silence de l’autre, émus par le simple lien que le téléphone crée entre eux, jusqu’à ce que Tae Sung raccroche.

 

Il prend ensuite un taxi pour Séoul, la mort dans l’âme tandis que So Ra accourt, en pyjama vers le phare, appelant le nom de son mari, et le ratant de peu. En retournant dans la cour de la maison, elle trouve sa paire de bottes placée sur la balançoire, avec le collier en forme de pont. Tae Sung était donc bien là! Elle prend avec précaution le collier qu’elle regarde avec des yeux plein de larmes, murmurant qu’il aurait pu au moins la laisser voir son visage avant de repartir pour Séoul…Ba bo!

Tae Sung arrive devant son immeuble avec le taxi qu’il a pris de Busan sous les yeux estomaqués de Se Na. Elle le fusille du regard tandis qu’elle lui demande s’il est allé là-bas : jusqu’où pense-t-il qu’elle va rester compréhensive? « Je ne vais pas te demander de comprendre puisque tu ne pourras le faire de toute manière » est la réponse bien sûr glaciale de Tae Sung. Il lui dit ensuite qu’il serait plus facile pour tous les deux si elle abandonnait l’espoir de le voir revenir à elle un jour.

 

Le patron de Tae Sung lui fait savoir qu’il a été muté à Busan. L’information tombe sur Tae Sung qui s’empresse de demander à ce que la mutation soit reconsidérée : il acceptera n’importe quel poste du moment que ce n’est pas Busan. Alors que Se Na et Sae Jo dînent ensemble, le père de Tae Sung reçoit un appel l’informant de la mutation de Tae Sung.

Bien sûr, cela ne fait aucunement les affaires ni de Sae Jo ni de Se Na qui commence à paniquer à l’idée de voir une nouvelle fois son mari à Busan. Sae Jo la rassure : il n’y a aucun moyen qu’il laisse son fils retourner là-bas après tout le mal qu’il s’est donné pour l’en arracher.

 

L’associé mange avec bonheur ses ramyuns instantanés et manque de s’étouffer en voyant son boss arriver. Mais à sa grande stupeur, Tae Sung ne le dispute pas pour l’odeur mais bien plutôt lui demande de lui en faire faire à lui aussi, il le remboursera plus tard. Hah.

Le détective est absolument effrayé par ce changement de personnalité et tout en préparant les ramyuns, il appelle sa femme pour la prévenir qu’il est sur le point de craquer : Procureur Lee est devenu encore plus bizarre depuis son retour, il veut manger des ramyuns et lui a promis de le rembourser! Haha.

So Ra prépare le sac pour son père qui lui dit fièrement qu’il va cuisiner des gâteaux de riz à l’école. Avant de partir, il demande à sa fille de faire partir le clan Yang de la maison : ils font peur à ses camarades qui du coup ne veulent plus venir jouer avec lui! So Ra hoche la tête et l’assure qu’elle fera de son mieux mais son sourire se remplit d’amertume lorsque Joong Sik demande où est passé Nam Hae, est-ce qu’ils se sont disputés? Pourtant, il veut lui donner des gâteaux de riz et il lui manque…Awww.

 

À l’hôtel Haeundae, So Ra, Dong Baek et Young Do s’apprêtent à faire la livraison quand tout à coup Min Shik et ses hommes sortent de nulle part, se ruent vers eux, et s’inclinent en saluant « Agasshi So Ra! ». Heh. So Ra leur fait savoir qu’elle n’a pas besoin d’une telle marque de révérence de leur part et en profite pour leur dire ne plus utiliser son père comme excuse pour venir chez elle.

Sans plus de cérémonie, elle dit à Young Do Et Dong Baek de sortir les caisses de poissons. Trois hommes en noir se ruent alors vers la camionnette, bousculant So Ra, afin de s’emparer de ces précieuses cagettes de poisson. Haha. Alors qu’ils s’apprêtent à monter la livraison, le clan Yang tombe nez à nez avec Tam Hee accompagné de son fils qui les applaudit avec sarcasme. Min Shik laisse tomber les titres honorifiques et parle de manière familière à « Bok Ja » lui disant qu’elle n’est plus leur Madame.

 

Tam Hee est abasourdie par cette audace et continue sa provocation : « tu veux me frapper? Vas-y, frappe moi! » Elle lui rappelle qu’elle s’est mariée à l’âge de 18 ans à Yang Man Ho et qu’elle a été la femme de leur boss pendant 25 ans. Elle est d’humeur plutôt survolté et belliqueuse ce matin car se lance dans une bagarre frénétique avec Min Shik et ses hommes, mettant tous les poissons par terre et empoignant les cheveux des hommes de Min Shik. Dong Baek et Young Do trouvent cette scène particulièrement drôle et ne s’empêchent pas de prendre des photos et des vidéos. Heh.

Tae Sung prépare sa valise, sous le regard interrogateur de Se Na. Il lui verse un verre de jus d’orange, et Se Na commente que c’est la première fois qu’il fait quelque chose pour elle depuis qu’ils se connaissent. Tae Sung l’écoute expliquer qu’elle a toujours été celle qui l’appelerait pour le voir, manger ou aller au cinéma…bien qu’il n’y ait aucune séance à laquelle il soit resté en entier (à cause du travail j’imagine). Il la remercie, lui disant qu’il sait qu’elle n’a été compréhensive que parce qu’elle est une bonne personne.

Se Na sent dans le ton de sa voix et les propos qu’il tient que cela ressemble à un au-revoir et elle ne veut pas entendre la suite. Elle n’a pas tort car Tae Sung poursuit tout de même qu’ils ne peuvent pas continuer comme ça, ce n’est pas une vie, et lui tend une enveloppe…dans laquelle se trouve des papiers de divorce. OMO! Elle repousse la feuille avec colère et douleur, blessée qu’il ait pris cette décision tout seul. Elle lui rappelle la promesse qu’il lui a faite lorsqu’elle était à l’hôpital : « Je suis désolé Yoo Se Na » lui répond Tae Sung. Se Na le prévient que s’ils divorcent, il ne pourra certainement plus vivre comme le fils de Lee Sae Jo.

 

Dans le camion, Dong Baek et Young Do se repassent la vidéo de la bagarre, morts de rire (LOL) jusqu’à ce qu’ils remarquent Tae Pyung Yang devant l’hôtel avec un imperméable et des lunettes de soleil. Il est au téléphone avec son fils (aww) qui le prévient de ne pas tomber nez à nez avec Min Shik parce qu’il est très en colère contre sa mère en ce moment. Il raccroche juste au moment où sa mère sort de la salle de bain, pestant contre l’odeur de poisson.

Min Shik pour sa part est en train de fulminer, et son homme de main en rajoute en couche disant qu’ils risquent tous de perdre la face à ce rythme-là. Il en vient à la conclusion qu’il faut « s’occuper d’elle et lui apprendre une leçon ». Hmm, ces mots-là sont rarement bon signe venant de la mafia…Ils kidnappent Tam Hee et son fils devant l’hôtel en deux temps trois mouvements sous les yeux témoins de Pyung Yang qui part immédiatement à leur poursuite.

Min Shik et ses hommes attachent l’ancienne Madame et son fils au milieu de la forêt. Mais il faut admettre que Tam Hee est une dure à cuire car pas une seule fois elle ne semble effrayée par Min Shik malgré ses menaces de mort. Les hommes finissent par décider de les abandonner là pendant au moins trois heures, le temps que Tam Hee se calme. Heureusement pour eux, Pyung Yang vient les délivrer, non sans avoir pris une photo d’eux au préalable sous les ordres de Tam Hee qui décidément ne perd pas le nord. La première chose qu’elle fait une fois détachée est donc d’aller au poste de police, porter plainte.

 

Presque immédiatement, la police vient embarquer le clan Yang…et la famille de So Ra (sauf Joong Sik). QUOOIII? Lorsque Joon Hyuk a vent de l’affaire, il appelle sur le champ Tam Hee qui est à l’hôpital pour se donner bonne mesure. Elle se plaint que ces gangsters l’ont agressée elle et son fils et elle se met à pleurer des larmes de crocodile. Même son fils est impressionné par ses talents d’actrice. Haha. En raccrochant, Tam Hee dit à un Joon Hyuk imaginaire qu’elle espère qu’il meurt de chagrin de savoir ce qui est arrivé à So Ra.

Notre pauvre So Ra est donc derrière les barreaux, pendant que dans une autre cellule, Soon Shin demande au clan Yang avec un air menaçant ce qu’ils ont fait pour les mettre eux aussi dans le pétrin (c’est hilarant comme lorsqu’il commence à parler les hommes de main s’asseyent tous correctement, en signe de respect). Min Shik lui dit qu’il voulait juste apprendre une bonne leçon à Tam Hee, mais qu’ils se sont tous endormis à cause de la bière qu’ils ont bue entre temps.

 

À Séoul, le comité demande à Tae Sung les raisons pour lesquelles il refuse de descendre à Busan : est-ce qu’il est en train d’utiliser les positions de son père et de son beau-père pour faire ce que bon lui semble. Il semble que Tae Sung a bien peu d’amis parmi les autres procureurs car ces derniers sont rapides à lui lancer des piques sur sa condescendance et sa position sociale.

Tae Sung refuse de donner ses raisons personnelles et affirme que s’il doit aller à Busan, il ira. Il rappelle cependant qu’être muté là-bas est loin d’être une punition car cela ne pourra qu’ouvrir des opportunités. Il en profite pour signaler également qu’il est la dernière personne à utiliser ses contacts à des fins professionnelles. Puis il quitte la salle, laissant le comité totalement frustré par l’attitude de Tae Sung.

 

Joon Hyuk est à Séoul pour rencontrer Sae Jo concernant l’acquisition de l’hôtel. Le père de Tae Sung lui fait savoir que Tam Hee l’a appelé pour lui dire qu’elle a porté plainte contre Go So Ra pour activités criminelles. Il dit à Joon Hyuk qu’il serait préférable qu’elle soit jugée coupable afin d’avoir la route libre. Il est interrompu par un coup de fil qui l’informe que Tae Sung a accepté sa mutation à Busan! Joon Hyuk ouvre grands les yeux à cette annonce.

Le-dit Tae Sung se prépare à partir pour son nouveau poste. Son associé semble contrit mais il ne se laisse pas avoir, sachant pertinemment que ce dernier a été le premier à vouloir le voir partir à Busan. Il a réservé une chambre à l’hôtel Haeundae (booya, y’a-t-il qu’un seul hôtel à Busan??) et hallucine So Ra lorsqu’il voit s’approcher une paire de bottes en caoutchouc rose.

Dès son arrivée dans sa chambre, on sonne à la porte. Se Na. Argh. Mais LÂCHE L’AFFAIRE. Il paraît à peine surpris de la voir et Se Na rentre sans y avoir été invitée. Il lui demande si elle a payé quelqu’un pour le suivre. Oui. Depuis un bon bout de temps. Et ces personnes lui ont demandé pourquoi ils devaient suivre quelqu’un d’aussi ennuyeux que Tae Sung. Hah.

Se Na lui explique qu’elle est prête à accepter que Busan soit le destin de Tae Sung : « Je demanderais à être mutée à Busan également. Je ne te dirais plus rien. Laissons-nous du temps, et recommençons tout. » Tae Sung, jusque là silencieux, ne semble pas convaincu. Il lui dit qu’il a toujours pensé qu’il n’y a rien dans la vie qu’on ne puisse faire si on essaye mais parfois, c’est juste trop dur. C’est trop dur pour lui.

 

Se Na lui crie qu’elle sait qu’il a dû mal à s’accrocher, mais s’il le fait, c’est pour mieux retourner vers elle. *FACEPALM* Tae Sung lui rappelle une énième fois qu’elle n’a rien à faire là-dedans, la seule personne à laquelle il pense est Go So Ra. Se Na éclate en larmes tandis qu’il remue le couteau dans la plaie : « Tu n’es pas celle que je veux. Je suis désolé. » Elle le traite de cruel et claque la porte.

 

À défaut de So Ra ou Nam Hae, Joonh Sik fait goûter ses gâteaux de riz à Joo Hee, qui les mange poliment mais a dû mal à les avaler. Haha. Il lui demande où est passé sa fille et Joo Hee le rassure, disant que Joon Hyuk s’occupe de tout. Tam Hee fait son apparition (dans une robe tigrée affreuse, mais qui lui convient si bien) et demande ce que fait le Vice-Président. En apprenant qu’il est à Séoul, elle demande à Joo Hee de faire savoir à Joon Hyuk qu’elle est venue. Puis, elle s’en va. Ou la scène inutile.

La bande des Yang et la famille de So Ra se font interroger par un procureur qui a l’air d’avoir une idée bien fixe sur la question. Min Shik a beau répéter que So Ra et sa famille n’y sont pour rien et que l’incident avec Tam Hee ne concerne que lui et ses hommes, le procureur ne les croit pas : « Pourquoi est-ce que vous vous couvrez tous? » Young Do assure que leur famille n’a rien à voir avec la famille des Yang.

Cela fait rire le procureur qui leur montre des photos d’eux en train de jouer au baseball et partager des repas ensemble. Il tend l’ordinateur à Dong Baek, lui disant de taper ce qu’il va énoncer parce qu’il a la flemme de le faire lui même et le menace d’une année supplémentaire en prison s’il ne coopère pas. À ce moment-là on frappe à la porte et Tae Sung fait son apparition, toujours aussi cool.

 

Tout le monde s’étonne de sa présence, seul le procureur continue d’être désagréable et impoli : « es-tu le petit ami de cette fille? » demande-t-il en pointant So Ra. Il reçoit alors un appel pour aller manger de l’anguille. Tae Sung lui demande ce qu’il est en train de faire et, toujours aussi impoli, le procureur lui répond qu’il est en plein milieu d’une interrogation donc ce serait bien s’il pouvait quitter la salle et arrêter de les déranger. « Je vais partir, puis que vous me le demandez, mais dites moi une chose sur la plaque. Le Tae de mon nom n’est pas écrit correctement, donc demandez-leur de le modifier, okay? ». Comprenant enfin à qui il a à faire, le procureur se lève et passe en mode poli.

La première personne à qui Tae Sung a affaire est Tam Hee qui lui demande avec son hystérie habituelle de ne pas bâcler son dossier juste parce qu’il connaît So Ra. Avant de sortir du bureau, elle ne peut pas s’empêcher d’aller provoquer le clan Yang et la famille de So Ra, commentant qu’elle s’assurera de les envoyer tous en prison. L’homme qui se tenait à la place de Tae Sung tout à l’heure lui donne un conseil d’expert depuis 25 ans : comme il n’y a aucun témoin pour confirmer la version de Go So Ra, la version de Yook Tam Hee semble être la vraie. Il lui rappelle également la tendance des gangsters à se protéger entre eux et par conséquent de ne pas les croire lorsqu’ils clament être deux gangs différents et les inculper à la place.

Tae Sung en a assez entendu : « Êtes-vous procureur ? » lui demande-t-il, « Non » lui répond son interlocuteur, « Alors je serais celui qui prendra la décision de les inculper et les punir! » réplique Tae Sung, excédé. Voyant qu’il n’est pas décidé à l’écouter, l’homme lui rappelle qu’il a 25 ans d’expérience et qu’il est son sénior. Tae Sung finit par se lever et lui désigne la porte, lui demandant grossomodo d’aller voir ailleurs s’il y est et d’aller travailler avec un autre procureur. L’enquêteur sort de la salle en marmonnant tandis que Tae Sung prend son téléphone et demande à ce qu’on appointe un autre enquêteur, par exemple celui avec qui il travaillait à Séoul. Pauvre garçon, je doute que cela lui fera plaisir…

 

Il a ensuite une entrevue privée avec So Ra. L’atmosphère est un peu tendue, jusqu’à ce qu’elle prenne la parole, un peu mal à l’aise d’avoir à le revoir dans des circonstances qu’elle n’avait jamais envisagées. Elle ajoute que le métier de procureur lui va bien. Cela irrite Tae Sung qui ne comprend pas comment elle peut parvenir à dire des choses pareilles à un tel moment : sait-elle seulement de quel grave crime elle est accusée? Il lui demande ce qu’il sait déjà au fond de lui : a-t-elle vraiment ordonné le kidnapping de Tam Hee?

 

Lorsqu’elle répond que non, il lui demande alors pourquoi elle n’a pas essayé de le dire plus tôt. So Ra relève la tête et lui explique qu’on ne l’aurait pas crue de toute manière. Et de toute façon, ajoute-t-elle, elle ne peut pas faire payer à son père les crimes qu’il a commis. Elle finit par dire qu’il a fait une bonne chose lorsqu’il a signé le papier lors de sa garde à vue, ainsi il est protégé du venin de Tam Hee. Sa voix commence à trembler d’émotion tandis qu’elle lui demande la question ultime : « tu es heureux, n’est-ce pas? » Tae Sung est incapable de répondre à ça, lui qui a vécu les mille morts une fois son retour à Séoul et l’expression de ses yeux me tue. Il se lève, et fait sortir So Ra. 

Avant qu’elle ne parte cependant, il remarque le collier qu’il a fait faire pour elle autour de son cou. Il fixe le collier un court instant, le temps de comprendre ce que cela implique, et il regarde So Ra se faire amener par les agents de police. Sur le chemin de sa cellule, elle croise Joon Hyuk, passablement choqué de la voir traitée en criminelle.

Il demande à son ami avocat de l’aider à trouver une solution avant d’aller rendre visite au procureur Lee pour lui demander s’il compte inculper So Ra. Il le prévient que s’il compte la condamner juste pour se protéger, il ne lui pardonnera pas. Tae Sung se retourne pour lui répondre que venir le menacer ne mène à rien. S’il veut aider So Ra, il faut trouver des témoins ou des preuves.

 

Un petit silence s’installe jusqu’à ce que Joon Hyuk demande à Tae Sung de prendre en charge cette affaire jusqu’au bout puisqu’il la connaît de bout en bout. Personne ne croit en l’innocence de So Ra et de ses oncles, peu importe la manière dont on la démontre. Si c’était un autre procureur à la place de Tae Sung, l’issue de cette affaire serait évidente. Il rappelle que Tam Hee une fois s’était vantée de connaître tous les procureurs de Busan par conséquent, il doit tout faire pour s’occuper de ce cas.

En rentrant dans sa chambre ce soir-là, notre procureur Lee est submergé par les pensées et les mots de So Ra de cet après-midi. Il soupire lorsque tout à coup son téléphone sonne. C’est son père, qui lui demande de le voir, ayant sans doute eu vent de cette affaire de divorce. Il s’avère qu’il veut lui parler de l’affaire avec So Ra et lui conseille de mettre So Ra en prison, peu importe si elle est innocente ou non, puisque c’est le seul moyen de sauver son mariage avec Se Na. Urgh. Mais purée, vous êtes tous sourds dans ce drama ou quoi? Sérieux.

 

Tae Sung refuse, invoquant sa conscience. « Et ta conscience en ce moment même est en train de te dire de trahir le père qui t’a élevé toute ta vie. » lui répond sèchement Sae Jo. Tae Sung baisse les yeux tandis que son père continue à propos de Se Na et des papiers de divorce. Il rappelle qui est le père de Se Na et pourquoi il voulait qu’il se marie avec elle. S’il divorce son rêve de cabinet d’avocat disparaîtra en fumée, lui qui a travaillé si dur pour arriver là où il en est en ce moment : « Ça ne te fait rien de voir mes rêves voler en éclat de cette manière? » Et toi, ça te fait rien de rendre malheureux ton fils jusqu’à la fin de sa vie?

 

Sae Jo lui demande ce que représente la famille de So Ra pour lui et lui répète que pour qu’il puisse continuer à vivre comme son fils, il va devoir inculper ses moins que rien. Tae Sung lui pose alors une question qui semble le tourmenter depuis longtemps : s’il était Nam Hae et non le procureur Lee, l’aurait-il accepté comme fils? « Tu n’as pu être mon fils que parce que tu étais meilleur que les autres. Un fils qui n’est pas un procureur…est un fils dont je n’ai pas besoin. » O.M.G. Viens-tu de dire ce que je pense que tu viens de dire? Espèce d’ordure.

Cela atteint Tae Sung pile là où ça fait mal tandis qu’il essaye d’encaisser le coup avec dignité : « Père. Je vous ai toujours aimé. C’est pour ça que j’ai toujours fait de mon mieux. Je suis désolé. Je vais remonter. » On retrouve ensuite Tae Sung dans sa chambre, méditant sur ce qui vient de se passer, et sur ce qu’il va se passer les prochains jours.

 

Et le jour du procès arrive. Sur les bancs, Joong Sik, Joon Hyuk, Joo Hee, Tam Hee, Sae Jo et le fils du président Son entre autres. Tae Sung mène son interrogation avec sérieux et professionnalisme, ne laissant rien entrevoir de ses intentions. En articulant chaque syllabe, il prononce son verdict : Go So Ra, Lee soon Shin, Boo Young Do et Lee Dong Baek, non coupables! Fiou. En entendant la décision du procureur, Tam Hee se lève pour manifester son mécontentement.

 

Elle fait savoir au juge que Tae Sung n’a pas le droit d’être le procureur aujourd’hui puisqu’il a été le mari de So Ra auparavant. Aïe, aïe, aïe. E juge demande à Tae Sung de s’expliquer sur sa situation. Sans battre d’un seul cil, notre procureur répond qu’il ne s’est occupé de cette affaire que parce qu’il la connaît mieux que tous les autres et parce que si un autre s’en était occupé, le résultat aurait été évident. Il a fait ce que personne n’aurait osé faire et jamais il n’a manqué à ses devoirs de procureur, ni à sa conscience.

Il se lève pour expliquer que le vrai problème reste à être élucidé. « Le plaintif a déclaré que Go So Ra a contrefait la signature de Son Young Jae, un des principaux actionnaires de l’hôtel Haeundae », il enlève sa robe (OMO), « je démissionne aujourd’hui de mon poste de Procureur car je ne suis pas qualifié pour en être un dans la mesure où la personne qui a signé ce papier…n’est nul autre que moi. »

O.M.O. Quel héroïsme, Lee Tae Sung!

COMMENTAIRES

Fiou, ce fut un bien long épisode cette fois…Globalement, il ne se passe pas grand chose, ou du moins, rien qu’on ne sache déjà. Les scènes mettent en lumière des conflits qui étaient déjà présents dans les derniers épisodes aussi il en ressort un sentiment de déjà-vu et de répétitions inutiles. Au final tout tourne en rond : Combien de fois Tae Sung doit dire à Se Na de lâcher l’affaire? Combien de fois Tae Sung doit dire à son père que tout ce qu’il a fait jusqu’alors était pour qu’il soit fier de lui mais que So Ra et sa famille lui a apporté quelque chose que son père n’a jamais réussi à lui donner? Combien de fois doit-on voir les amants séparés soupirer et agoniser sur leur amour perdu? Combien de fois Joon Hyuk et Sae Jo doivent avoir l’air surpris de savoir que Tae Sung est muté à Busan? Sérieux, au bout d’un moment c’est tellement absurde que ça en devient drôle…

J’ai haï de tout mon être Lee Sae Jo durant tout le drama (je me permets d’inclure le prochain épisode aussi parce que peu importe sa réaction, je ne suis pas prête de lui pardonner toutes les horreurs qu’il a dites), et tout particulièrement dans cet épisode. C’était proprement affreux de sa part de dire à Tae Sung en pleine face qu’il n’a pris Tae Sung comme fils que parce qu’il pourrait lui servir plus tard à mener bien ses projets et son rêve. Je suis proprement stupéfaite par sa capacité à être égoïste de bout en bout sans jamais sentir ses émotions fluctuer, ni même sentir un amour pour son fils, qui n’est certes pas biologique mais duquel il s’est occupé pendant toutes ces années. Lui et Se Na font une belle paire d’égoïsme et je comprends mieux pourquoi Tae Sung était un être aussi froid et distant dans les premiers épisodes. La réponse de Sae Jo toutefois semble scellée la décision de Tae Sung. Ce qui le retenait, c’était avant tout l’amour qu’il portait à son père. Après avoir vérifié que cet amour n’a été qu’à sens unique pendant tout ce temps (le pauvre…), il n’a plus vraiment de « raisons » de rester le fils de son père : d’où son acte héroïque de la fin de l’épisode.

Par contre, j’apprécie vraiment la constance et l’honnêteté de Tae Sung envers les autres et ses propres sentiments. Dès le regain de sa mémoire il a eu dans l’idée de se séparer de Se Na parce qu’il sait qu’il ne peut y avoir aucun avenir dans une relation déséquilibrée et à sens-unique. Il n’essaie ni de se faire une raison ni de refouler ses sentiments envers So Ra. Jamais une fois il n’a cédé à la pression de son père ou de sa première femme de retourner à son ancienne vie ; et la seule fois où il le fait c’est pour sauver celle qu’il aime. J’aime qu’il reste froid et distant, parfois même cruel, envers Se Na, parce que cela prouve la solidité de ses prises de décision. On lit dans ses yeux qu’il est sincèrement désolé envers son père et envers Se Na, mais je trouve très fort de sa part de réussir à maintenir ses propres convictions et à vivre sa vie selon ses propres sentiments et non plus de faire plaisir à son père.

Malgré tout, je pense que c’est un des épisodes que j’ai le moins aimé dans la série, surtout parce qu’il manque de climax et de tension. Le cliffhanger m’a certes laissée sur un « Hein?! De quoi, de qui, de comment?  » mais je trouvais qu’il n’avait pas une réelle force ou une réelle efficacité. C’est dommage parce qu’il s’agit de l’avant-dernier épisode, qui, normalement, aurait dû nous faire ronger les ongles et mourir d’envie de savoir comment tout ça va s’arranger. J’ai bien sûr envie de le savoir mais il n’y a pas cette pression ultime que j’aurais aimé connaître.

3 réflexions sur “Haeundae Lovers – Épisode 15 : Everything I Do, I Do it for You

  1. Comme toujours tes articles et résumé des épisodes sont toujours aussi bien écrits …trés bon style d’écriture ….un réel plaisir à lire !!!! et trés bons choix de capture d’écran .et de titre .qui résume l’article….
    j’aime beaucoups aussi les commentaires et tes impressions sur cet épisode que je partage d’ailleurs !!!
    j’avais fini ce drama la semaine dernière en vosta et j’avoue que certains détails m’avaient échappées ……et c’est donc avec plaisir que j’ai lu ce magnifique et complet recap ….qui m’a permit de mieux comprendre ce drama …merci donc encore pour ta générosité et ton excellent travail d’écriture ….vraiment Kamsahamnida !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s