Haeundae Lovers – Épisode 13 : L’Heure des Choix

Un certain nombre d’éléments m’ont un peu agacée dans cet épisode, mais bizarrement, je l’ai tout de même beaucoup, beaucoup aimé. Avec une nouvelle redistribution des cartes, de nouvelles alliances se créent tandis que Tae Sung doit prendre une décision entre son père et Se Na d’un bord, les oncles et So Ra de l’autre. 

RÉCAP’

Tae Sung jette un regard noir à Joon Hyuk tandis que son père fraîchement retrouvé n’en revient pas d’avoir son fils soit-disant mort sous les yeux (tu m’étonnes, moi j’aurais juste fait un arrêt cardiaque). Quant à Se Na, elle le fixe intensément, sans parvenir à faire un geste ou prononcer un mot. Finalement, elle s’approche lentement et se jette dans ses bras : « je savais que tu étais vivant! »

Joon Hyuk assiste à la scène de retrouvaille sans aucune émotion et froidement prend la parole pour expliquer que Tae Sung a eu un accident en mer. Dû au choc, il est devenu amnésique et depuis ce moment-là, il a vécu sous le nom de Nam Hae. C’est un choc de plus pour Se Na qui enregistre péniblement la nouvelle : Tae Sung est le Nam Hae, c’est-à-dire le « mari » de So Ra? Tae Sung et Joon Hyuk s’échangent un regard lourd de tension et d’animosité : l’un a juste envie de sauter à la gorge de l’autre.

 

So Ra attend toujours au lieu de rendez-vous, troublée et pleine d’angoisse. Elle se rappelle son baiser avec Tae Sung sur l’île, leurs moments de douceur et de tendresse les jours après, puis l’analyse ADN qui a révélé qu’il est le fils biologique de Man Ho, chose à laquelle elle n’avait jamais cru jusqu’alors.

Les larmes se mettent à couler, comme lorsqu’un monde s’écroule en l’instant de deux secondes, comme lorsqu’on sait que le bonheur auquel on a goûté vient de se terminer sans crier gare, comme lorsqu’on prend conscience que plus rien ne sera plus comme avant.

Dans le bureau de Joon Hyuk, le père de Tae Sung commence immédiatemen à parler affaire : il veut que son fils retourne à Séoul mais Tas Sung ne peut que s’inquiéter de l’heure qui passe et du rendez-vous qu’il a donné à So Ra. Il interrompt son père, lui disant qu’il doit aller quelque part. Se Na intervient et lui interdit de partir : ils viennent juste de se retrouver! 

La réunion est interrompue par Tam Hee (je pensais qu’on en avait fini avec elle…) qui fait irruption dans le bureau de Joon Hyuk, passablement en colère par les révélations qui ont été faites à la rencontre avec les actionnaires. Le Vice-Président tape du poing sur la table, rappelant calmement à Tam Hee qu’il est actuellement en train de recevoir des invités. Cette dernière cependant s’en fiche comme de sa première chemise et décide de faire un sit-in, complètement à bout de nerfs. Joon Hyuk la soulève du sol et la conduit dehors. Elle a tout juste le temps de cracher encore un peu de venin sur Tae Sung avant d’être mise à la porte.

 

Lorsqu’ils sont enfin seuls, Tae Sung reçoit un appel de So Ra, sous les yeux jaloux de Se Na qui lui confisque son téléphone. Il ne répond rien et s’adresse à son père pour lui dire qu’il doit s’absenter mais de ne pas s’inquiéter, tous ses souvenirs sont revenus et il est parfaitement conscient du type de personne qu’il est. Se Na intervient encore, refusant de le voir partir et de l’attendre encore une fois. Il ne lui répond toujours rien, se contente de reprendre son téléphone des mains de Se Na, se lève et s’en va en courtant. Dehors, il croise Joon Hyuk qui le confronte pour lui rappeler ses devoirs : « j’espère que tu vas prendre une décision intelligente. Les gens qui sont dans cette pièce sont des gens dont tu dois prendre soin. »

Les dents serrées, Tae Sung répond qu’il ne lui pardonnera jamais : s’il était la cible à abattre, pourquoi a-t-il impliqué Se Na et So Ra? Joon Hyuk n’a même pas la bonne idée de se sentir au moins un peu mal et c’est avec un demi-sourire arrogant qu’il regarde Tae Sung s’éloigner. GGRRRAAAH. Tae Sung va prendre sa voiture sans voir So Ra qui vient juste d’arriver à l’hôtel. GGRRAAAAH, mais pourquoiiii?

De retour dans son bureau, Joon Hyuk voit Se Jo se lever, les jambes encore tremblantes. Il va l’aider et le père de Tae Sung en profite pour lui dire qu’il n’a pas apprécié la manière dont Joon Hyuk a mené l’affaire, mais puisqu’il a retrouvé son fils, il ne lui en tiendra pas rigueur. Se Jo quitte le bureau avec Joon Hyuk et Se Na reste derrière, ayant deux-trois mots à dire à la perfide Joo Hee. Elle la gifle et lui demande comment a-t-elle pu faire une chose pareille, à elle qui l’a toujours aidée et soutenue – surtout financièrement si je comprends bien. Joo Hee la regarde droit dans les yeux, imperturbable et Se Na poursuit, lui disant qu’elle savait tout depuis le début et qu’elle aurait dû le lui dire.

Joo Hee lui demande pourquoi elle aurait dû faire une chose pareille : « Parce que je suis pauvre et que tu es une princesse? Parce que tu es née avec une cuiller en or dans la bouche? Parce que tout va comme tu le souhaites dans ce monde? » Elle lui dit qu’elle a le droit elle aussi de convoiter quelqu’un égoïstement (t’es tombée amoureuse de Tae Sung ou quoi? D’où ça sort ça?), et que de sa permission, elle n’en a pas besoin. Ça lui vaut une deuxième gifle et So Ra intervient calmement. Elle s’avance vers elles et Joo Hee poursuit sa descente en enfer en donnant elle-même le fouet pour se faire battre.

 

So Ra ne répond rien et doucement lui dit qu’elle n’a pas besoin d’entendre des explications de la part de quelqu’un qui n’est plus son amie. Elle conseille néanmoins à Joo Hee de cesser d’être aussi calculatrice avec les gens et cette dernière réplique qu’elle ne veut pas entendre ce genre de choses venant d’elle et qu’elle vivra comme bon l’entendra (comme tu veux ma fille, on t’aura prévenue).

Lorsque Se Na entend So Ra dire qu’elle était venue voir Nam Hae, elle intervient : « il ne s’appelle pas Nam Hae mais Lee Tae Sung. Et je ne pense pas que Tae Sung aura une raison de continuer à te voir. » Mais pourquoi j’ai envie de flinguer tout le monde (à part notre OTP on s’entend). Cela atteint So Ra droit au cœur mais elle s’éloigne sans dire un mot, avec dignité.

 

Elle rencontre Joon Hyuk sur son chemin. Il a suffisamment de culot pour s’excuser de la manière dont se sont déroulés les évènements. La réponse de So Ra est satisfaisante à souhait : « Je ne suis pas suffisamment stupide pour croire un mensonge aussi gros ». Oh, merci So Ra. Elle lui tourne le dos, laisser le pauvre (?) Joon Hyuk le bec dans l’eau (on ne récolte que ce qu’on sème, à quoi tu t’attendais au juste??).

Nam Hae l’appelle, et So Ra décide de ne pas répondre, à la grande frustration de ce dernier. Puis, il se met à la chercher dans les rues, aux endroits où elle serait susceptible d’être. Dans la vraie vie il ne l’aurait jamais trouvée, mais comme on est dans un drama, il finit par tomber nez à nez avec elle.

 

Ils se figent tous les deux à la vue de l’autre et restent un instant à se regarder, de loin. Tae Sung s’approche d’elle, soulagé de la voir. Elle lui demande s’il la cherchait et il lui répond immédiatement que non : il est venu chercher son téléphone pour le jeter dans l’eau, pourquoi le prendre avec soi si on ne décroche pas lorsqu’il sonne? Pfftt.

So Ra s’excuse avant de se rendre compte lorsque Tae Sung le lui demande qu’elle n’a pas de raison pour s’excuser. Il lui dit avec regard triste qu’il ne sait pas ce qu’il doit dire. So Ra essaie de détendre l’atmosphère en demandant légèrement si tous ses souvenirs lui sont revenus. Il répond que oui. Il a vécu comme un homme fou dans la maison des oncles, pour la première fois de sa vie.

Elle prend une grande inspiration et commence : « Nam Hae…non, je veux dire, Tae Sung… » mais il la coupe : « Peu importe la manière dont tu me vois, et peu importe ce que les autres diront, promet-moi une chose So Ra…Ne pense même pas à me quitter. » Aww. Elle baisse les yeux car c’est justement ça qu’elle s’apprêtait à lui dire et lui répond que ce sera une chose difficile à faire : juste le fait qu’il soit le fils de Yang Man Ho est difficile à avaler (raaaah mais remet-toi z’en!) et même en tant que Lee Tae Sung, il n’y a qu’une seule solution, partir. Elle s’apprête à s’éloigner mais il la retient, lui demandant si elle sait qui est Lee Tae Sung, à quel point il était seul et devait se renforcer pour vivre?

On les retrouve plus tard dans la voiture, Tae Sung au volant, en direction…de la maison. So Ra s’insurge : quelle maison? Elle ne va certainement pas retourner dans cette chambre d’hôtel après tout ce qui vient de se passer! Elle lui crie d’arrêter la voiture. Il s’arrête et lui demande si elle peut vraiment arrêter comme ça parce que lui, non. C’est la première fois qu’il ressent ça, et même si quelqu’un l’insulte et le traite de fou, il ne peut rien y faire.

 

Et Se Na? Lui demande So Ra. Tae Sung lui dit qu’il y pense et lui confie que lorsqu’il était Tae Sung, il était totalement cérébral, niant son cœur, mais lorsqu’il a été recueilli par la famille de So Ra, il a compris que le cœur venait en premier. Il la conduit à la poissonnerie et So Ra sort sans mot dire de la voiture. Tae Sung la regarde s’éloigner et So Ra, s’appuie contre la porte qu’elle vient juste de refermer. Il reçoit un message de Se Na, lui disant que son père ne se sent pas bien. À contre-cœur, il démarre la voiture pour rejoindre son père, allongé sur le lit.

Se Jo lui prend la main et  Tae Sung s’excuse pour les soucis qu’il lui a crée. Son père lui dit que puisque l’hôtel va fusionner avec la compagnie du père de Joon Hyuk, Tae Sung n’a plus aucune raison de rester ici. Quant à Go So Ra, le plus simple serait de lui offrir de l’argent. Ergh. Il lui dit que Se Na a dû beaucoup en souffrir et, puisque son père n’est pas encore au courant de ça, il devra faire attention lorsqu’il retournera à Séoul. Tae Sung baisse les yeux et confie à son père son intention de se séparer de Se Na. Se Jo le regarde avec surprise mais prend la chose mieux que ce que j’aurais pu croire. Il lui conseille de s’accorder un peu de temps car il comprend son état de confusion mais de ne pas trop faire traîner les choses.

 

Le cœur lourd, Tae Sung s’excuse de le decevoir. Il se lève pour partir, mais son père le retient, en hâte pour lui rappeler qu’il est son fils et qu’il est le père qui l’a élevé. Lentement, Tae Sung se tourne vers lui. Avec une voix vibrante d’émotions, il lui dit que c’est pour cette raison précise qu’il a toujours pensé qu’il avait une dette envers lui afin de ne pas le décevoir : peut importe ce que c’était, il n’a jamais fait une chose qu’il n’approuvait pas.

Se Jo lui dit qu’il a toujours été différent de tous ses autres fils pour lui. Loin de lui en être reconnaissant, Tae Sung réplique que cette différence était aussi cruelle qu’humiliante, « Vous n’avez jamais pensé à ça n’est-ce pas, Père? » demande-t-il dans un souffle. Le regard de Se Jo prouve que Tae Sung a raison ; en effet, il n’y avait jamais pensé. Il baisse brièvement les yeux tandis que Tae Sung incline la tête et quitte la pièce.

 

Dehors, il tombe sur Se Na, tout sourire, lui demandant des nouvelles de la santé de Se Jo. Il répond simplement qu’il va mieux et continue à marcher. Avec de la jalousie et de la colère dans la voix, Se Na lui demande s’il se dirige vers So Ra. Selon elle, le mariage est juste une fraude et il n’a rien d’autre à faire qu’à juste partir : il n’a aucune raison de se sentir désolée envers So Ra. Ben, oui bien sûr. Tae Sung soupire longuement et fait face à Se Na, avec la même voix éteinte qu’il adopte depuis le début de l’épisode, il la corrige : il ne sent pas désolée pour elle, il est inquiet, inquiet que So Ra puisse le détester.

Se Na s’obstine et lui dit que c’est un mensonge, il ne connaît pas ce genre de sentiments : les gens peuvent bien s’inquiéter mais lui ne sait même pas ce que c’est que de se sentir désolé. Il lui répond que c’était le cas, avant, parce qu’il pensait que c’était un moyen pour préserver sa fierté. Et donc, lui demande Se Na, aujourd’hui So Ra est plus importante que ta fierté?

 

Tam Hee partage un repas avec son fiston. Il est déçu de ne pas pouvoir construire son hôtel au milieu des pingouins mais sa mère a plus que déterminée à récupérer l’hôtel des mains de Joon Hyuk. Est-ce que l’hôtel est un terrain de jeu pour tout ce beau monde? Il passe de mains en mains comme si c’était un simple jouet. Mais fiston a une question…si l’homme qu’il a connu toute sa vie n’est pas son père…alors qui l’est? Haha. Immédiatement, Tam Hee monte sur ses grands chevaux et lui dit que le test ADN ne prouve rien.

Ga Joon s’entête cependant : il a un ami qui s’appelle Gil Geu Ri et travaillant au CSI et cet ami lui a dit que l’ADN ne mentait pas! Tam Hee lui dit d’apporter ce Gil Geu Ri et elle fera en sorte de lui coudre la bouche. LOL, Gangster Mama. Mais la décision de Fiston est prise : il va aller  rencontrer Tae Pyung Yang. C’en est trop pour Tam Hee. Elle tire son fils hors du restaurant (après avoir eu des problèmes pour payer, ne jouissant plus de ses anciens privilèges et n’ayant plus de comptes bancaires).

 

Le clan Yang se réunit pour prendre une décision, encore sous le choc du mensonge de Tam Hee. Le chauffeur ne voit qu’une seule solution au problème, et tout le monde se précipite pour affirmer son accord. Min Shik : « D’accord mais…de quelle solution parles-tu exactement? ». Hah. Retourner à leur ancien patron, Go Joong Shik puisque sa fille a une partie des actions en sa possession.

À ce moment-là, Tam Hee entre comme une furie, ayant deviné que l’annulation de ses cartes est le résultats des actions de Min Shik. Mais elle a beau crier fort, ce dernier n’est pas impressionné pour un sous et lui crie qu’elle aurait tout intérêt à faire profil bas à partir de maintenant. Il a même une surprise pour « Yook Bok Ja » : Tae Pyung Yang! À la vue du père de son enfant, celle-ci s’évanouit tandis que fils et père partagent un moment de reconnaissance mutuelle.

 

Avec un ton très solennel, So Ra explique la situation à ses oncles : Nam Hae a retrouvé tous ses souvenirs. Le problème est qu’il est le fils de Yang Man Ho…et il est le procureur Lee Tae Sung de l’unité des forces spéciales de Séoul (Young Do s’étouffe avec son café). Comment ça un procureur? Ce n’est pas un culturiste? So Ra soupire et continue d’expliquer : il est venu ici à la poursuite d’un criminel, être culturiste était sa couverture. Young Do et Dong Baek se rappellent qu’il avait une drôle de façon de parler, et qu’il connaissait parfaitement bien la loi.

Et le plus important, continue So Ra, est qu’il est marié…Choc général. Young Do grommelle que ce n’était pas comme s’ils s’étaient mariés pour de vrai de toute manière et Dong Baek intervient, lui disant que ce n’est pas pour rien qu’il n’est jamais sorti avec personne. Avec douceur, il demande à So Ra si elle va bien. Elle ne répond pas à la question et dit simplement qu’ils vont certainement devoir abandonner l’hôtel maintenant. C’est le cœur brisé qu’elle s’excuse à ses oncles, jusqu’à ce qu’on frappe à la porte.

 

C’est le clan Yang et la famille se lève avec indignation. Sans mot dire, les hommes s’agenouillent devant Joong Shik pour lui demander de les accepter à nouveau sous les yeux sceptiques et suspicieux de So Ra et des trois oncles. Min Shik explique s’ils combinent leurs actions, ils pourraient peut être empêcher l’acquisition de l’hôtel par la chaine Prestige (qu’il n’arrive pas à prononcer, haha). Mais aucun des oncles n’est suffisamment idiot pour lui faire confiance : ils les ont trahi une fois, ils peuvent le refaire.

Pour prouver sa bonne foi, Min Shik propose de prêter serment avec son sang devant Joong Shik. Il porte un doigt dans sa bouche et le mord, sans parvenir à faire couler le sang. Heureusement, Joong Shik a encore de bonnes dents et se jette sur Min Shik pour lui mordre les doigts. C’est aussi WTF qu’hilarant.

 

Tae Sung vient trouver Joon Hyuk après son footing pour lui balancer un coup de poing en pleine figure. Joon Hyuk ne voit pas pourquoi il doit être frappé par lui et Tae Sung le saisit par le col de la chemise, lui disant qu’il avait plein d’autres moyens de révéler ce qu’il a révélé, et la manière qu’il a choisie était très lâche. Joon Hyuk se défait de son emprise et lui dit qu’il a tellement fait pour lui, retrouver son identité, son père et même sa femme, ne devrait-il pas plutôt le remercier? Froidement, Tae Sung lui dit qu’il a fait quelque chose de cruel à Se Na et à So Ra.

Mais du point de vue de Joon Hyuk, c’est Tae Sung qui est cruel : il n’aurait pas dû aller jusqu’au bout de ce faux mariage, et il n’aurait pas dû tomber amoureux d’elle puisqu’il allait partir une fois sa mémoire revenue. Pourquoi l’a-t-il donc séduit en sachant cela? Il lui rappelle enfin (comme s’il pouvait l’oublier…) qu’il est déjà marié à Se Na. Retourner à Séoul avec elle serait rendre service à tout le monde.

 

Après sa confrontation avec Joon Hyuk, Tae Sung appelle So Ra, qui cette fois décroche. Il devine que depuis hier elle doit être dans de profondes réflexions sur ce qu’elle devrait faire. Avec un sourire, il lui dit de ne pas s’inquiéter, il s’occupera de tout. C’est bien mignon tout ça Tae Sung, mais la mignonnitude est tuée par ta constante assertion que tu es le plus intelligent des deux et qu’elle doit rester sans rien faire. Une fois sa discussion téléphonique terminée, So Ra a la surprise de voir Se Na devant elle, bien décidée à mettre les points sur les i.

Autour d’un verre, elle explique qu’elle est courant de la manière dont les deux se sont mariés. Malgré cette situation absurde Tae Sung- oppa semble troublé par la situation, mais ce n’est pas parce qu’il se trouble qu’il va venir à So Ra au final. Se Na lui rappelle enfin le prestige de la famille dans laquelle Tae Sung a été élevé (et pointant en gros que So Ra ne fait pas le poids) et le fait qu’il ait comme beau-père le Ministre de la Justice : « et vous So Ra? Qu’avez-vous à offrir à Tae Sung? Des poissons? L’hôtel? » Grr.

 

Avec un calme majestueux, So Ra encaisse toutes ces insultes voilées à son intention et lui demande enfin si elle manque tant de confiance en elle pour qu’elle ait besoin de lui dire toutes ces choses. Oh, Yeah. « Peu importe qui Nam Hae choisira, ne pensez-vous pas qu’il restera avec la personne qu’il aimera le plus? ». Aouch. Et vlan.

Se Na tente de cacher l’insécurité dans laquelle ces mots la mettent et So Ra poursuit qu’elle est tombée amoureuse du Nam Hae qui n’avait ni famille ni statut et non parce qu’il était quelqu’un d’important ou parce qu’il était le fils de Yang Man Ho (au contraire même, j’ai envie de dire…). Se Na la regarde avec colère et So Ra, désolée de voir que leurs relations ne peuvent plus êtres amicales comme avant, se lève.

 

Tam Hee a demandé à voir Joon Hyuk pour lui donner son soutien dans l’acquisition de l’hôtel Haeundae. À raison, Joon Hyuk trouve ce revirement de bord suspicieux et Tam Hee explique qu’en échange, elle veut qu’il se débarrasse de tout le clan Yang. *soupire* Toutes les (mauvaises) raisons sont bonnes pour garder le personnage dans la série hein. Elle lui tend la main pour conclure le pacte et Joon Hyuk la serre.

Papa, Épouse et Fils partagent un repas tendu. Se Na prend le bras de Tae Sung pour montrer combien elle est une épouse irréprochable et ce dernier se défait doucement, retirant par la même occasion le sourire accroché au visage de sa femme. Tae Sung prend son courage à deux mains et explique qu’il n’ira pas à Séoul.

 

Il est reconnaissant à son père adoptif de s’être occupé de lui alors orphelin et de lui avoir donné la meilleure éducation qu’il soit. Par conséquent, le but sans sa vie était de lui repayer sa générosité : il est devenu procureur, il a pris Se Na pour femme. Mais, même s’il est reconnaissant, il n’y pas eu un seule moment où il s’est senti heureux d’être son fils (a.ouch.) et même s’il a essayé, il n’a jamais aimé Se Na non plus (doucle a.ouch).

Lorsqu’il a perdu sa mémoire et sa famille, s’il lui disait qu’il s’est senti heureux, le croirait-il? Il ne désirait pas retrouver sa mémoire, il était heureux ainsi. Se Na est bouleversée par ce discours et lui rappelle la promesse qu’il lui avait faite à l’hôpital avant qu’il parte pour Busan. Avec difficulté mais conviction, il lui dit qu’il ne va pas pouvoir tenir cette promesse. Il vaut mieux en rester là, arrêter de se faire souffrir et être heureux. Une larme roule sur la joue de Se Na tandis que Se Jo prend la parole : est-ce qu’il compte abandonner son propre père? « Je suis désolé » est la réponse de Tae Sung.

 

Dans les toilettes, Se Na décide de passer à la vitesse supérieure. Si elle ne peut pas voir Tae Sung en jouant les martyrs, elle l’aura en faisant du chantage. Elle appelle son père pour qu’il secoue la compagnie du père de Tae Sung et aide Choi Joon Hyuk à acquérir l’hôtel Haeundae. Après sa rencontre avec son père et Se Na, la tête de Tae Sung tourne. Il prend sa voiture malgré la sensation de flou et de déséquilibre pour foncer droit dans une voiture et s’évanouir.

Lee Se Jo reçoit un appel durant une réunion avec Joon Hyuk et d’autres avocats et ne semble pas recevoir de bonnes nouvelles : trois de ses partenaires ont démissionné. Joon Hyuk aussi est au téléphone et apprend que Tae Sung est à l’hôpital. Il lui rappelle de ne le dire à personne. Se Jo demande à parler à Joon Hyuk, la tactique de Se Na ayant parfaitement bien marché : il repartira avec son fils coûte que coûte et demande les noms des personnes impliquées avec Tae Sung.

 

Il rencontre ensuite Tam Hee et le fils du Président Son pour leur proposer son aide. Tout comme Joon Hyuk était surpris du revirement de situation avec Tam Hee, Tam Hee est surprise de voir que le père préfère aider les adversaires de son fils. Se Jo lui dit qu’il n’a pas le choix s’il veut garder son fils. Tout aussi effrontée que soit Tam Hee, elle est choquée qu’un père puisse trahire son fils ainsi. Elle dépose une demande d’arrestation au poste de police.

Tae Sung se réveille à l’hôpital, et la première personne qu’il voit est Joon Hyuk. Il ne perd pas une seconde, s’habille, et quitte l’hôpital pour se diriger à la poissonnerie. Il regarde avec tendresse les trois oncles en train de préparer à manger (aww) et Soon Shin se précipite vers lui, semblant sincèrement content de le voir (awwww). Mais les deux autres sont beaucoup plus froid, Young Do l’appelant le fils de Man Ho, et Dong Baek lui parlant de manière polie lui indique où est So Ra. Les oncles le regardent partir vers le phare, commentant qu’il aurait mieux valu qu’il reste Nam Hae.

 

Tae Sung va retrouver So Ra, perdue dans ses pensées. Il lui raconte un épisode de son enfance, lorsqu’il a été abandonné par ses frères adoptifs. Lorsqu’il est rentré à la maison, il s’est battu avec eux. Le résultat? Il s’est fait totalement laminer, à deux contre un. So Ra l’écoute avec compassion et Tae Sung explique que ce n’est pas sa faute s’il a été adopté. Il lui demande alors de ne pas lui en vouloir pour quelque chose dont il n’est pas responsable :

« Je rejetterai le fait d’être le fils de Yang Man Ho. Mais j’aimerais que tu oublies une chose aussi : les méfaits que mon père biologique envers ton père. » So Ra pointe que même si elle fait ça, il reste Lee Tae Sung. « Je le jetterai. Je jetterai le nom de Lee Tae Sung, le fils de Lee Se Jo. Comme ça, je pourrais aller vers toi. Je suis sûr que tu en as marre d’entendre ça, mais : c’est la première fois que je ressens ça. »

Ça fait sourire So Ra d’émotion, et les deux rentrent à la poissonnerie, main dans la main, heureux d’être ensemble. Awww.

 

Mais le bonheur est court car sitôt arrivé à la maison, on le lui glisse des menottes aux mains.

 

COMMENTAIRES

D’abord, Hourra pour l’OTP et la limpidité de leurs sentiments. J’aime la manière dont Tae Sung et So Ra approchent leur situation épineuse. Il n’est nullement question ni pour l’un ni pour l’autre de cesser de s’aimer, malgré les circonstances. J’étais un peu frustrée avec l’attitude fuyante et résignée de So Ra au début, mais je suis contente toutefois qu’elle ne se soit pas séparée de Tae Sung de son propre chef, sans en avoir même discuté avec l’intéressé. Et puis, elle s’est tout à fait rattrapé lors de son face-à-face avec Se Na, osant enfin se battre pour celui qu’elle aime, et réclamer ce qu’elle pense lui revenir. Tae Sung est vraiment admirable dans cet épisode : il n’essaie pas d’éviter les conflits, il éclaircit les zones d’ombre pour éviter que tout le monde choisisse de ne comprendre que ce qu’ils veulent comprendre. Donc, hourra aussi pour l’absence de Noble Idiotie de la part des deux amoureux. Tae Sung explique clairement les choses, tandis que So Ra, la femme illégitime, en face de Se Na, la femme légitime, ne se rétracte pas, et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Au contraire, elle s’affirme, et dit tout haut les craintes que Se Na forment tout bas. YEAH pour le personnage féminin qui ne se rabaisse pas ou n’a pas honte de sa famille.

J’aime comme la phrase « c’est la première fois que je ressens ça » est déclinée dans le drama. Au début elle était sortie de nulle part et donc provoquait le rire, ensuite elle était utilisée de manière littérale puisque Tae Sung avait perdu la mémoire, et enfin elle prend des accents beaucoup plus graves et solennels, comme une déclaration sincère d’amour. Lorsque Tae Sung lui dit cette petite phrase au phare à la fin, c’était quand même émouvant…On comprend un certain nombre de choses à son sujet et surtout, on saisit tout l’amour et toute l’importance qu’il porte à So Ra et sa vie d’amnésique. Cela montre bien que ce n’est pas nécessairement la famille qui nous rend heureux, c’est l’amour familial. Tae Sung n’en a pas reçu, ni de la part de sa mère adoptive, ni de ses frères. Quand à son père, il était plus préoccupé par le statut social que par ce que Tae Sung pouvait bien ressentir. Tandis qu’il avait beau être sans famille pendant qu’il était amnésique, la chaleur de la famille de So Ra et la tendresse de So Ra a cicatrisé, ou du moins mis un peu de baume dans son coeur d’enfant en manque d’amour.

Et maintenant, en ce qui concerne Se Na…Quel pathétisme. Non vraiment. S’il y a bien une chose que je ne peux pas comprendre, c’est l’égoïsme des personnages. Certes, sa situation est plutôt triste et plus d’une fois je me suis sentie mal pour elle : aimer un homme qui n’a jamais tourné les yeux vers soi doit être une chose atrocement douloureuse. Du coup, je ne comprends pas comment elle en est venue à développer un sentiment amoureux aussi fort envers ce fiancé et mari froid et distant. Je comprends encore moins bien comment elle peut agir comme si rien ne s’était passé pendant ces mois où il a vécu sous le nom de Nam Hae, comment elle peut croire qu’il peut juste quitter les gens qui lui ont sauvé la vie, accueilli, et aimé malgré eux et malgré lui.

Sa colère et sa jalousie sont bien sûr compréhensibles et justifiables, mais elle (et Joon Hyuk aussi) a tendance à oublier que c’est la faute à personne en particulier s’ils en sont arrivés là. Elle est une victime, mais au même titre que Tae Sung et  So Ra. Et puis quoi, maintenant qu’elle sait qu’il est en vie, elle va pouvoir continuer sa petite manipulation? Et fera tout, même du chantage, pour le garder à ses côtés tout en sachant qu’il ne l’aime pas et ne l’a jamais aimée? Puisqu’elle n’est pas heureuse, personne d’autre ne doit être heureux, puisqu’au final, en faisant cela, elle rend tout le monde malheureux, elle la première. Et ces airs de princesse gâtée m’agacent. Je comprendrais presque la haine que lui voue Joo Hee, même si je la justifie pas bien sûr. 

Enfin, Tam Hee est étonnamment présenté sous des traits plus sympathiques malgré le fait que je trouve qu’elle parasite un peu trop la série. Le personnage n’a jamais joué dans la cour de la subtilité et sa voix criante était toujours pénible. Cela dit, j’ai trouvé que ses échanges avec le père de Tae Sung l’humanise beaucoup plus que prévu. Elle n’a peut être pas froid aux yeux et n’agit que dans son intérêt, mais vu le choc que la décision de Se Jo fait naître chez elle, on comprend qu’elle n’aurait jamais trahi son fils par exemple. Elle n’est donc pas fondamentalement mauvaise. Pas entièrement du moins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s