Ooh La La Spouses – La Guerre des Époux (Premières Impressions)

Malgré le fait que j’ai bien suffisamment de dramas en cours pour m’occuper ces derniers temps, j’ai tout de même voulu tester les deux premiers épisodes du nouveau drama de Shin Hyun Joon qui, après Bridal Mask, opte pour une format plus court et un registre complètement opposé. J’aime lorsque les acteurs sont capables de choisir des rôles différents, cela les empêche de les rendre « typecastés ». Et le verdict? Ma foi, ni la révélation du mois ni la débâcle profonde à laquelle je m’attendais.

Mes toutes premières impressions cela dit étaient plutôt vraiment mauvaises : j’ai une patience extrêmement limitée pour les cas d’adultère, que ce soit du côté de l’homme et de la femme, et Soo Nam n’est pas seulement un mari infidèle (et « once a cheater, always a cheater »?), il est également un homme nombriliste, et fondamentalement macho et sexiste. Et là, mes lumières de féministe, qui d’habitude parviennent à rester relativement éteintes lorsqu’il s’agit de dramas, ont commencé à clignoter dangereusement. Au bout de 15 minutes, j’avais déjà envie de voir Soo Nam souffrir le supplice tellement le personnage est arrogant. Impossible de ressentir de la sympathie pour lui, ni de près, ni de loin et je pense que c’était voulu de la part du drama. J’ai failli m’arrêter dans l’épisode mais j’ai finalement tenu bon ; et je suis plutôt contente d’avoir persisté. En effet, le drama et nous  sommes clairement du côté de Yeo Ok, pas forcément par féminisme ou solidarité féminine, mais plus parce que le personnage est suffisamment fort et respectable pour remporter notre adhésion (en même temps, face à Soo Nam, je pense qu’on sympathiserait avec n’importe qui du moment que ce n’est pas lui…).

 

La seule raison donc qui m’a poussée à terminer le pilote, et à commencer le deuxième épisode, est donc bel et bien Yeo Ok, et il va falloir que Soo Nam fasse preuve d’un immense et sincère repentir pour que je puisse accepter de voir le couple se rabibocher. C’est là où le drama faiblit un peu, au sens où l’idée de la destinée est inscrite dans le futur de ce couple qui pourtant ne fonctionne apparemment pas tel qu’il est en ce moment. Je prends toujours la question du destin avec des gants parce que cela va en quelque sorte à l’encontre de mes convictions : il n’y a rien au monde qui ne soit écrit par avance. Si le couple doit se remarier, ça doit être parce qu’il se rend compte qu’il y a des sentiments très profonds et une volonté de changer et non à cause du destin. 

Le pilote ne m’a donc pas vraiment fait rire. J’ai passé le plus clair de mon temps à m’arracher les cheveux et en ne souhaitant qu’une chose : que Yeo Ok divorce. Mais au fur et à mesure de l’épisode, l’histoire s’est installée tranquillement en moi et le pilote avance d’un bon rythme. On rentre immédiatement dans le vif du sujet, sans passer deux ou trois épisodes sur la découverte de l’infidélité, le divorce ou l’échange de corps. C’est aussi parce que la situation est rapidement mise en place que j’ai accroché. Le deuxième épisode réserve quelques bonnes trouvailles comiques bien que je ne suis pas sûre de rentrer tout à fait dans le délire ou de capter toutes les références intertextuelles avec les autres dramas : Bridal Mask et Big sont les plus évidentes. Les scènes flirtent avec un OTT évident et assumé, que ce soit lors des retours en arrière que lors du présent. Ça peut rendre le tout très dynamique comme ça peut, dans le cas extrême, devenir un peu pénible. Les dialogues sont plein d’entrain donc l’ennui n’a pas vraiment l’occasion de s’installer durablement ; mais cela n’empêche pas le drama d’être très prévisible, dans les grands lignes.

 

 

Réalisation : B-. L’image est très lumineuse, les transitions pas trop brutales et un ensemble cohérent. Mais je ne suis pas fan du travail de la caméra. En tout cas, pas pour tout. Lorsque ça prend des plans d’ensemble, c’est plutôt réussi mais la plupart du temps les angles de prise sont monotones. On a beaucoup affaire au champ contre champ et à des cadres en somme très classiques : les acteurs sont filmés de près, au centre de la caméra. Le tout manque un peu d’imagination dans la plupart des cas ce qui fait qu’une certaine routine, et du coup un certain ennui, en découle. Mais ma plus grande source d’insatisfaction, c’est la sur-utilisation de la musique et des effets sonores. Un peu c’est drôle, trop, c’est lourd. Et il n’y a pas une seule scène qui ne soit pas parasitée par la musique de fond. Ne pas pouvoir se passer de musique pour transmettre des émotions ou faire rire est la preuve d’un défaut quelque part : soit dans l’écriture du scénario, soit dans la réalisation, soit dans la récitation des lignes. 

 

Casting : B-. Étonnement il fonctionne plutôt pas mal. Oui, malgré mon aversion pour Kim Jung Eun et son visage plastique trop figé. J’irai même jusqu’à dire qu’elle s’en sort bien – mieux en tout cas que prévu – et qu’elle parvient à rendre les émotions de manière juste. Je trouve toujours ses expressions un peu trop guindées et son visage trop tiré mais par rapport à Lovers ou Lovers in Paris, son jeu a quand même gagné en qualité. Du côté de Shin Hyun Joon, mis à part l’impression de regarder un spin-off de Bridal Mask où Kang San ne serait pas mort et se serait fait la malle avec Rie, c’est un plaisir de le retrouver. L’acteur est charmant et j’ai hâte de le voir vraiment s’investir dans son rôle comique – parce que dans le premier épisode, il était juste imbuvable, tout comme le personnage devait l’être. De plus, les deux acteurs principaux partagent une bonne aisance ensemble à l’écran. Je ne sais pas si on peut vraiment parler « d’alchimie » mais en tout cas les dialogues fonctionnent. Les acteurs secondaires sont…secondaires, donc je n’ai pas grand chose à dire dessus. Ils n’ont pas beaucoup de texte ni même de présence. Han Chae Ah est diablement belle comme elle nous avait habitué à être dans Bridal Mask mais son rôle est plutôt insignifiant à ce stade-là de l’histoire – et en fait, j’aimerais bien qu’il le reste tout au long de la série, et vous comprendrez que cela n’a rien à voir avec l’actrice.

 

Le problème, c’est la direction des acteurs une fois que les personnages ont changé de corps. C’est toujours une entreprise périlleuse et nous avons déjà vu avec Big par exemple que le changement de corps voulait souvent dire pour les scénaristes changement de personnalité et OTT à gogo. Oh la la Spouses ne déroge pas à la règle car Kim Jung Eun et Shin Hyun Joon deviennent l’extrême du personnage de l’autre : elle devient un Soo Nam hystérique et lui devient une Yeo Ok policée et excessivement mijaurée. Je suis bien sûr d’accord que de voir Kim Jung Eun gueuler comme une poissonnière et Shin Hyun Joon faire des petites mimiques qui se veulent « féminines » mais deviennent au final « effeminées » (ce qui est différent) est plutôt drôle, mais je ne trouve pas que cela respecte les personnages. En bref les acteurs en font trop et je ne sais pas encore si je dois en blâmer le directeur artistique ou bien les acteurs en eux-mêmes.

  

Scénario : B-. Voguant entre les références d’autres dramas et un thème vu et revu à Kdramaland, Ooh la la Spouses peine à trouver son identité et à s’imposer, d’autant que l’humour ne soit pas toujours à mon goût. L’échange des corps est un trope que l’on retrouve un peu trop souvent pour être original dans les fictions, et pas seulement coréennes ; comme s’il « suffisait » d’échanger de corps pour rendre une relation d’abord conflictuelle plus sereine voire fonctionnelle. Je pense notamment à Freaky Friday, à Le Sortilège du Scorpion de Jade du côté américain et Big, Papa to musume no naokakan, Who are you ou encore Secret Garden du côté asiatique. Le seul personnage à avoir réussi à m’étonner – positivement – c’est Yeo Ok comme je l’ai déjà dit. Elle est déterminée, sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas, et va jusqu’au bout de ses idées même si cela veut dire briser la famille.

Je dois avouer être un peu intriguée par ces personnages fantaisistes qui s’occupent de la destinée, le vieil homme et Musan, et la manière dont ils vont s’occuper de ce couple. Je répète que je ne suis pas à fond dans l’idée du destin et que voir le couple comme amants tragiques dans les années 30 – même si c’est plutôt bien fait et drôle dans la mesure où ça rappelle immédiatement Bridal Mask – ne m’a plus emballée que ça. Mais je suis prête à changer d’avis une fois qu’on me présentera le personnage masculin sous des jours un peu plus favorables. Il ne faudra pas s’attendre je pense à ce que Yeo Ok reste séparée de son mari ; les dramas coréens ont tendance à rester très conventionnels et traditionnalistes sur ce point, et c’était une raison pour laquelle je n’avais pas aimé la fin d’I Need Romance par exemple. Il va donc falloir qu’on nous présente une vraie bonne facette de Soo Nam pour que je ne pète pas un câble lorsque le couple va irrémédiablement se remettre ensemble. On espère aussi que le scénariste va laisser tomber le mélo dans la deuxième partie du drama et ne pas nous resservir un Bad Couple 2 avec un début sur des chapeaux de roue et une deuxième partie à se frapper la tête contre les murs.

Verdict : Okay Kimchi. Disons que je ne suis pas impressionnée. Cela dit, pour son crédit, Oh la la Spouses bénéficie d’un départ plus solide que ce que les vingt premières minutes semblaient nous indiquer. En même temps, je partais avec 0 attente : la seule raison qui m’a poussée à donner une chance au pilote est le nom de Shin Hyun Joon au casting. Il y a des moments d’humour bien insérés mais la sur-utilisation de la musique et d’effets sonores tue un peu le plaisir et rend un peu lourdingue le tout. Sinon : non, je ne compte pas regarder ce drama de manière régulière, du moins pas dans l’immédiat. Si on en chante les louanges 16 épisodes plus tard, peut être que je reconsidérerais.

Advertisements

7 réflexions sur “Ooh La La Spouses – La Guerre des Époux (Premières Impressions)

  1. Kaa \O/ -je dois toujours répondre à ton commentaire sur Disney, je ne le ferai je le jure T.T-

    J’ai regardé le pilote seulement de ce drama pour le moment et j’avoue avoir du mal à me lancer dans le second épisode. Shin Hyun Joon est un acteur que je n’ai vu jouer que dans Bridal Mask avant cela et il m’était assez antipathique dans BM du coup, déjà, je n’ai pas spécialement d’affection pour lui. Quant à son personnage dans ce drama, je le hais profondément. Même s’il ne trompait pas sa femme en fait, son attitude me le rendrait détestable…mais si en plus il commence à la tromper, voilà, je ne peux qu’avoir envie de lui donner de violentes baffes. Sa femme est sympathique mais le premier épisode, malgré ses références à d’autres dramas amusantes, ne m’a pas faite rire, ne m’a pas touchée et m’a juste énervée. D’autant que le Destin, j’en ai pas mal bouffé dans « The Moon that Embraces the Sun » que je viens de finir et j’en ai un peu ras le bol -même si comme toi, Musan, pour ce que j’en ai vu, m’intrigue pas mal-.

    Le truc c’est que je n’ai pas tout de suite enchaîné l’épisode 2 du coup maintenant j’ai du mal à m’y mettre. D’autant que j’ai commencé Nice Guy qui me captive pas mal et The Great Seer qui a l’avantage d’avoir Mr Mononoke dedans <3

    Oh la la Spouses aura probablement droit à sa seconde chance -le contraire ne me ressemblerait vraiment pas- mais je ne sais pas quand^^

    • Coucou Mila!!
      Je comprends très bien ce que tu veux dire par ne pas arriver à te mettre au deuxième épisode parce que tu ne l’as pas enchaîné.
      Moi même j’avais dû arrêter le visionnement du pilote au bout de vingt minutes et j’ai vraiment, vraiment, vraiment eu du mal à m’y remettre plus tard. En fait, j’étais curieuse de voir comment le personnage de Yeo Ok allait être traité et comme je le disais, elle était ma seule motivation et de continuer le pilote et de lancer le deuxième épisode.
      Sinon oui, on peut allier nos forces pour massacrer Soo Nam! ^_^
      Je ne pense pas que tu passes à côté de grand chose cela dit si tu ne regardes pas le deuxième épisode. C’est loin d’être la perle du mois =)

  2. Moi j’ai détesté parce que l’ensemble est tout de même très lourd, trainant en longueur sur les effets comiques. Ce n’est pas drôle, malgré les tentatives d’humour parodiques. Et le traitement du body-swap n’est vraiment pas original.
    Maintenant, que le personnage masculin soit détestable, c’est pas un tare en soi puisque c’est son évolution qui doit être la plus intéressante. Mais je raisonne en tant qu’homme, évidemment ;)

    • Je suis d’accord que le drama peine à être drôle mais par contre, moi je m’intéressais surtout à l’évolution de Yeo Ok et à la manière dont elle réagissait. Ce que j’avais apprécié, c’était que le drama nous montrait différents cas de figures où l’homme trompait la femme. La plupart des femmes ne voulaient pas aller jusqu’au divorce, mais Yeo Ok comprend qu’elle en ce qui la concerne, elle ne peut pas faire autrement, même si c’est une décision pour elle aussi difficile à prendre. Mais bon je trouve que l’échange de corps est abordé de manière très lourde. J’avais donc essayé de continuer un peu, voir où le drama me mènerait après l’accident, et je n’ai pas pu terminer le troisième épisode. C’est donc corbeille pour moi…
      Merci d’être passé! =)

      • Je reviens toujours avec plaisir lire vos avis ;)
        Je vois que ce n’est vraiment pas la peine d’insister avec ce drama ! De toute façon, il y a encore trop de choses à voir…

  3. Je ne voudrais pas « troller », mais juste noter un petit détail « rigolo ». Comme je cherche un drama à suivre, je regarde des extraits à partir de tes captures (avec le plug-in imideo que je conseille toujours) et comme je suis du genre à remarquer les petites « erreurs » (parfois c’en est même handicapant) celle-ci m’a beaucoup fait rire: je trouve que la demoiselle change un peu de carrure quand elle plonge dans la mer ! ;-) .

    Bon, promis, je n’le ferais plus…..

    • Haha, mais non tu ne trolle pas voyons Syncroflash!
      Je n’avais pas du tout fait attention à ce détail et c’est en effet plutôt drôle et même étonnant… =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s