The Thousandth Man – Épisode 5 : Chassé-croisé

Soyons franche. Autant The Thousandth Man est une série légère et divertissante depuis le début, autant le 5ème épisode m’a horriblement frustrée et agacée. Entre le début et deux minutes avant la fin, ce n’était que du remplissage, avec un manque flagrant d’originalité. Ou peut être que c’est parce que je ne supporte pas de voir des liens familiaux brisés à cause de l’amour.

MINI RÉCAP’

L’amour embringué

On commence par un passage à l’ère Goryeo où le mari de Mi Jin poursuit Mi Mo. Celle-ci, blessée, se réfugie chez Mi Jin. Peu de temps après, le mari arrive dans la cour et se précipite vers sa femme pour s’assurer qu’elle va bien. Il remarque les traces de sang par-terre et se dirige vers l’endroit où Mi Mo est cachée. Mi Jin se mord elle-même le bras pour faire diversion…et se réveille en sursaut. De son côté, Eung Suk se prépare soigneusement pour un rendez-vous galant avec…Mi Mo, qui n’en croit pas ses yeux. Elle abandonne sa mère qu’elle devait accompagner à la réunion des Gumiho devenus humains ce qui oblige cette dernière d’amener Mi Jin à la place.

Dans la voiture, Secrétaire Park et Mi Sun ont leurs échanges hilarantes : Mi Sun, pour se venger, fait exprès de manger et de mettre des miettes partout dans la voiture de Secrétaire Park. La réunion est occasionnée par le fait que la présidente de l’association vient de mourir. Il faut alors penser à la succession de la présidence et Mi Sun a l’air d’avoir une rivale au poste. Eung Suk et Mi Mo sont en train de manger des pattes de poulet et Mi Mo donne ses conditions : 1) de venir à chaque fois qu’elle l’appellera, 2) de faire tout ce qu’elle lui demande de faire, 3) Si tu veux me quitter….(elle mange la patte de poulet en guise de réponse). Et Eung Suk finit la phrase pour elle : « …les deux premières règles seront oubliées? » Heh. 

 

Mi Sun explique pourquoi elle déteste la femme qui est sa rivale : à l’ère Goryeo, elle lui volait tout le temps ses victimes. Dehors, Mi Jin fait la rencontre avec le meilleur ami de Woo Hyun. Il lui dit qu’il suit un cours en ce moment sur le Moyen-Âge mais qu’il a un peu de difficulté. Elle le prend immédiatement sous son aile et lui offre de l’aide. Pendant ce temps. Eung Suk raccompagne Mi Mo chez elle, et commente qu’elle est très différente de Mi Jin : est-elle vraiment sa soeur? Cela vexe Mi Mo (et on ne peut pas lui en vouloir) qui s’éloigne en colère. Mais elle s’adoucit immédiatement en voyant Mi Jin sur le pas de la porte en train de parler avec Woo Hyun et son ami et, parce qu’elle sait que Mi Jin la voit, fait semblant d’être en très bonne entente avec Eung Suk.

Froid et coeurs brisés. Eung Suk est frustré au plus haut point – en même temps, tu es le responsable de tes malheurs en ce moment – tandis que Mi Mo se sent un peu mal pour sa soeur, bien qu’elle ne lui en laisse rien paraître. Woo Hyun vient ensuite frapper aux carreaux, déprimé, pour lui poser exactement les mêmes questions que Mi Jin. Haha.

 

Mi Sun demande à sa fille de réserver la table au restaurant d’Eung Suk mais cette dernière refuse. Mi Mo intervient, disant qu’elle pourra le faire pour elle…ou pas. Car Eung Suk refuse la demande de Mi Mo, disant qu’il n’aime pas mélanger les affaires professionnelles et les affaires personnelles. Huh, vraiment? Mi Mo lui fait remarquer qu’il a bien accepté Mi Jin et Eung Suk réplique que c’était parce qu’il lui a promis. Mi Jin pour sa part est perdue dans ses pensées et fait peu cas de sa cliente en face d’elle.

Finalement, elle reçoit un appel de Mi Mo et se lève brusquement pour courir au restaurant d’Eung Suk…où elle fait la réservation, toute contente d’être encore la seule à avoir ce privilège. Mais Mi Mo est furax. Elle lui demande deux minutes pour se parler, et une fois seules, elle la dispute, lui demandant si elle pense vraiment qu’Eung Suk va lui donner son foie. Elle appuie où ça fait mal, soulignant le fait que Mi Jin soit toujours un renard et quitte la salle, laissant Mi Jin sans voix. 

 

Une personne plus heureuse d’un centimètre

Les deux soeurs sont toujours en froid et demandent à Secrétaire Park de jouer à l’intermédiaire. Cela irrite Mi Sun qui les met dehors tout de suite. Woo Hyun se plaint de son existence morne à son ami qui, loin de compatir, lui rappelle qu’il a de la chance de pouvoir se permettre de ressentir les peines de l’amour parce qu’au moins, il n’a pas de problème d’argent. Il lui dit que son monde à lui est sans lumière…et sans argent. Il lui donne cependant du courage pour se ressaisir. Pendant ce temps, Eung Suk semble s’être décidé à se confesser à Mi Jin mais se stoppe net lorsqu’il la voit, toute sourire, avec l’ami de Woo Hyun venu la voir parce qu’il avait une question pour son cours. Évidemment notre héros interprète de travers la situation et se dirige alors directement dans le bureau de Mi Mo, comme si c’était elle qu’il était venu voir. Il lui propose d’aller à la mer, et elle acquiesce. Ils sont suivis par Woo Hyun qui, sur sa moto, crie à Mi Mo qu’elle lui appartient. Cela impressionne Eung Suk car au moins, Woo Hyun est capable d’exprimer ces sentiments de manière très naturelle. 

 

Finalement, l’heure de l’élection de la nouvelle présidente arrive…jusqu’à ce que la grande-nièce de feu la présidente, Mi Ja,  se pointe pour annoncer que sa grande-tante est encore en vie. HAH. Mi Mo amène Eung Suk boire, mais celui-ci refuse parce que boire le rend sincère…et à chaque fois que Mi Mo lui pose une question à laquelle il ne veut pas répondre, il boit. Ce qui est une manière de répondre. Mi Jin demande à Mi Ja pourquoi elle est toujours renard et cette dernière explique qu’elle n’a pas envie de devenir comme ces humains, qui sont hypocrites et calculateurs. Elle commente avec tendresse que Mi Jin attend l’amour et que ce sentiment est ce qui rend les hommes humains. Seulement, elle, elle n’a plus d’attente. Elle préfère mourir en tant que renard…

Eung Suk se rend malade avec l’alcool et avoue à « Mi Jin » qu’il ne le supporte pas. Mi Mo essaie de lui dire qu’elle n’est pas Mi Jin mais il continue : « je peux supporter l’idée de la maladie et de la mort, mais je ne peux pas supporter la douleur du coeur brisé. Mi Jin, ne me fait pas de mal, hein? » Mi Mo prend alors la décision d’appeler sa soeur et elle lui fait savoir amèrement que : « Eung Suk te cherche. Viens le chercher. » Elle ajoute cependant que ça ne veut pas dire qu’elle abandonne pour autant. Mais sur la route du retour, Mi Mo explose en larmes.

 

Mi Jin vole à la rencontre d’Eung Suk. On les retrouve au bord de la mer, Eung Suk dormant sur les genoux de Mi Jin qui pense  » Si je peux être avec lui, il m’est égal si je m’évapore ». Eung Suk se réveille et prend Mi Jin dans ses bras : « Je ne serai pas capable de te rendre heureuse pour toujours, mais en ce moment, je veux te rendre plus heureuse juste d’un centimètre ». Des larmes roulent sur les joues de Mi Jin et les deux s’embrassent.

COMMENTAIRES

Tout ça pour ça. Je n’ai pas compris pourquoi il a fallu faire autant de détours pour enfin amener l’OTP ensemble. Ça aurait pu non seulement être plus simple, mais également plus rapide. Le scénariste fait traîner le moment afin qu’il concorde avec la fin de l’épisode, parce que ça l’arrange de terminer sur ce cliffhanger. Trop facile.

L’attitude de tous les personnages m’ont déçue dans le mesure où je ne comprenais juste pas quel était le problème et le pourquoi de leurs actions. Prenez Eung Suk. Que j’adore. Que je trouve absolument, absolument choupinet. Qui est amoureux de Mi Jin depuis le début et qui se met en tête qu’il ne doit pas sortir avec elle à cause de sa maladie. D’accord. Mais a-t-on vu solution plus stupide que de se mettre à sortir avec Mi Mo? D’abord c’est irrespectueux envers la-dite soeur, sans cesse injustement comparée avec Mi Jin, et c’est une marque de lâcheté tout de même très discutable.

Maintenant, prenez Mi Mo, qui est amoureuse d’Eung Suk et le harcèle depuis le début. D’accord. Mais accepter de sortir avec Eung Suk tout en sachant pertinemment qu’il n’a jamais été amoureux que de Mi Jin et que Mi Jin lui retourne ses sentiments est tout de même une attitude que j’aimerais qu’on m’explique. D’abord ça fout une mauvaise ambiance entre soeurs, ensuite c’est un peu chercher les problèmes. Il a fallu qu’Eung Suk s’effondre devant elle, malheureux à n’en plus finir, pour qu’elle accepte de se retirer- momentanément – et pleurer sur son sort.

Prenez enfin Mi Jin, qui est amoureuse d’Eung Suk et qui se contente de regarder avec un regard larmoyant sa soeur passer à l’attaque. Avec ce genre de comportement, on ne peut pas vraiment blâmer Mi Mo d’essayer de changer les idées d’Eung Suk…Elle a nié pendant 4 épisodes ses sentiments lorsque sa soeur les lui demandait, ce qui est juste une attitude masochiste, qui, en plus de lui faire du mal, fait du mal aux autres par la suite. À Mi Mo qui alimente des espoirs (qu’elle devrait pourtant savoir vains) et à Eung Suk qui ne sait plus sur quel pied danser.

Bref, c’était l’épisode égoïste pour tous les personnages.

 

Ah, et aussi, je n’ai pas compris l’intérêt de l’insertion de ce nouveau personnage, l’ami sans argent de Woo Hyun qui demande de l’aide à Mi Jin pour son cours sur le Moyen-Âge. Il est le confident à la fois de Woo Hyun et de Mi Jin, et tout ce qu’il trouve à répondre lorsque les deux s’épanchent sur leurs problèmes de coeur c’est à quel point ils ne devraient pas se plaindre parce que lui il vit tous les jours à devoir se restreindre financièrement. Si je peux voir le rapprochement entre la tendance des humains à toujours se plaindre et faire un plat de leurs problèmes et le fait qu’il existe des choses plus graves en ce monde, je suis fortement mécontente de ce genre de psychologie à deux balles. C’est sûr que cela aide à recontextualiser et à un peu relativiser mais c’est, selon moi, une réponse stérile à la tristesse.

Bon, sinon pour terminer sur une note un peu plus positive, parce qu’il n’y a pas que du mauvais, cet épisode m’a tout de même arrachée quelques vrais rires et sourires. Surtout grâce à Kim Jong Hak, qui reste un de mes personnages comiques préférés de la série même s’il en fait des tonnes. Malgré le fait que cela m’ait frustrée, les scènes entre Eung Suk et Mi Mo étaient mignonnes et j’ai réellement eu de la peine pour elle lorsqu’elle se rend compte qu’il n’a jamais été sérieux avec elle.

 

Et je suis vraiment soulagée que l’on ait quand même conclut sur la déclaration de la réciprocité de sentiments entre Eung Suk et Mi Jin – même si la scène sortait un peu de nulle part avec le paysage et les couleurs, c’était quand même une jolie et douce scène -. Eung Suk se rend compte que la douleur de l’amour est plus forte que la perspective de mourir et Mi Jin renonce à devenir humaine pour goûter au vrai amour pendant quelque temps. Si le malentendu avait encore duré tout l’épisode, je pense que j’aurais bouffé mon ordi. Maintenant, on prie pour que ce ne soit pas un rêve de l’un des deux mais la réalité hein, parce que ce serait un coup en dessous de la ceinture, donc irrecevable. 

J’espère que l’épisode 6 renouera un peu avec le charme premier de la série, c’est-à-dire qu’on retrouvera la légèreté et la douce absurdité qui m’avait tant plue dans les premiers épisodes. Allez Drama, tu peux le faire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s