Arang – Episode 8 : Le troisième réveil

Cet épisode montre les héros se rapprocher de plus en plus dangereusement de leur cible, parfois même sans le savoir. Eun Oh enfile enfin son uniforme officiel, et Joo Wal passe à l’étape suivante : gagner le coeur d’Arang. Mais est-elle capable de tomber amoureuse ?

Arang est retrouvée évanouie sur la rive par Joo Wal qui la prends sur son cheval et l’emmène chez lui. A son réveil, Eun Oh part immédiatement à la recherche de sa partenaire et se désespère de sa disparition. De retour chez lui, il apprends que personne n’a reconnu les objets personnels retrouvés dans la fosse. En réalité, personne n’est venu par peur des représailles de Lord Choi, et Dol Se entends les trois larrons en discuter. Il va immédiatement en parler à son maître et remarque à quel point les gens d’ici sont abrutis par la terreur infligée par le Lord. Eun Oh est du même avis : le corps d’une jeune fille assassinée a été exhumé, et personne ne veux savoir l’identité du tueur. Dol Se trouve que l’attitude d’Eun Oh envers les autres (chacun pour soi et les poules seront bien gardées) ressemble à la leur. Son maître se dit que dans cette histoire seule Arang se révolte contre l’ordre établi : elle est allée jusqu’en enfer pour savoir la vérité sur son meurtre !

 

Au chevet d’Arang, Joo Wal s’interroge sur la nature de la jeune femme. Pourquoi sa maîtresse est-elle aussi attachée à savoir ce qu’elle désire le plus au monde ? Cette dernière est occupée dans sa cave secrète à ensorceler des épées qu’elle confie à ses faucheurs rouges. Sa cave est remplie de jarres scellées, contiennent-elles les âmes qu’elle dérobe ?

 

Dans la forêt, une curieuse scène prend place. Une femme et sa fille sont poursuivies par un assassin. La mère meurt en protégeant sa fille et elle tue du même coup leur ennemi. Un faucheur arrive pour emmener leurs âmes, mais les deux faucheurs rouges de la dame maléfique interviennent, coupent les liens des fantômes, éliminent le faucheur et l’âme de la mère avec leurs épées ensorcelées et emmènent le fantôme du meurtrier. Mu Young et d’autres faucheurs du Roi des Enfers apparaissent et les combattent. Mu Young parvient à éliminer l’un d’entre eux, mais l’autre parvient à s’enfuir avec le meurtrier capturé. Il le livre à sa maîtresse, qui extrait son âme et la scelle dans une jarre. Au paradis, Mu Young rapporte les évènements et montre l’épée qui peut éliminer les âmes. Cette fois c’est le Roi des Enfers qui s’implique le plus, il est furieux qu’on ose s’en prendre à ses faucheurs. L’empereur de Jade se dit que le responsable doit être poussé dans ses derniers retranchements pour avoir recours à ces méthodes.

 

Alors qu’Eun Oh la cherche toujours aux alentours du lac, Arang se réveille chez Joo Wal. Elle parcoure son vaste et beau domaine en se demandant pourquoi les lieux sont aussi déserts quand ils devraient être tenus par une armée de domestiques. Elle cherche alors les fantômes qui hantent habituellement les lieux : le fantôme des jarres de nourriture, du puis…mais elle ne voit personne. Etonnée, elle remarque un petit escalier de pierre qui s’enfonce dans une forêt de bambous. Elle explore cette voie et arrive à une sorte de portail scellé par des talismans.

 

Pendant ce temps la dame reçoit Lord Choi qui tente de revenir en grâce auprès d’elle. Mais son assurance ne plaît pas à la sorcière qui ne se prive pas de lui rappeler qu’il n’est qu’un moustique qu’elle peut écraser à tout moment, et que ses tentatives de lui plaire l’agacent. Il la quitte, arrive de l’autre côté du portail et se jette sur Arang, furieux de trouver une étrangère dans ces lieux secrets. Joo Wal intervient, et il rappelle à l’oreille de son « père » réticent que ce n’est pas le moment de faire une erreur. Dans le passé, ça lui a déjà coûté la vie de sa femme. Il les laisse partir. 

 

Arang prends congé de Joo Wal, mais elle réalise en observant les lieux qu’il s’agit de ceux où elle avait observé de loin (et de dos) son ex fiancé, Choi Joo Wal. Elle demande son nom à son saveur et son cœur se remet à battre quand il le lui apprend. Mais il ne réagit pas quand elle parle de Lee So Rim. En fait, c’est à peine s’il se souvient de son nom. Arang est très perturbée.

 

Elle coure tant qu’elle peut et s’arrête pour reprendre son souffle. Comment est-ce possible que son cœur batte pour lui comme une réminiscence de sa vie passée alors qu’il ne se souvient pas d’elle ? Joo Wal la rejoins et essaie de comprendre ce qui l’attriste. Elle est blessée (ses émotions semblent indiquer un amour à sens unique jamais satisfait dans ce contexte), et décide de rentrer tout de suite à l’office. Joo Wal la suit et prend la décision de ne pas livrer cette jeune femme à sa maîtresse tant qu’il n’a pas cerné les véritables intentions de cette dernière. Ils discutent un peu, et Arang apprend à sa grande surprise que Joo Wal avait déjà rencontré le Sato avant de la rencontrer. Elle réalise qu’Eun Oh lui a caché la vérité en ne lui disant pas que ce jeune maître est son ex fiancé. Bien sûr c’est à ce moment-là que le Sato la retrouve.

 

Ils sont tous les deux exaspérés l’un par l’autre et encore une fois règlent leur compte. Eun Oh veut savoir qu’est-ce qu’elle a fabriqué avec Joo Wal pendant qu’il la cherchait, et Arang veux savoir pourquoi il lui a caché l’identité de Joo Wal. Lorsqu’Eun Oh lui dit qu’il a bien cru que cette fois elle était morte, elle lui demande qu’est-ce que ça change pour lui. « Est-ce que tu as un problème avec ça ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui te manquerait ? » Eun Oh n’a pas de réponse, et elle lui crie au visage qu’il ne s’intéresse à elle que pour retrouver sa mère, qu’il n’est qu’un tas de mensonges. 

 

Le Sato apprends ensuite que les trois Bang (le trio infernal) ont obéis aux ordres de Lord Choi et brûlé les restes des victimes retrouvés dans la fosse. Il convoque Lord Choi à l’office et enfile son uniforme officiel de magistrat. Dans la cour il remarque Joo Wal et Arang en grande conversation. Joo Wal, à qui sa maîtresse a demandé de séduire la jeune femme, lui propose de l’emmener avec lui sans beaucoup cacher ses intentions. Eun Oh est évidemment furieux, et Arang qui l’observe du coin de l’œil accepte juste pour l’énerver. Mais Sato chéri à d’autres chats à fouetter, et Lord Choi va se révéler être un sacré matou…

Commentaires

Cette fois ce n’est pas Blanche-Neige ou Stardust que m’a évoqué l’épisode, mais plutôt les légendes (et réalités historiques) du sacrifice humain. Tout se passe dans le village comme si chacun cautionnait plus ou moins inconsciemment les meurtres des jeunes filles, qui se retrouvent comme sacrifiées pour calmer le démon. En effet comme le font remarquer Eun Oh et son serviteur, c’est étrange que personne ne s’indigne de ces meurtres qui pourtant devraient déchaîner les passions. En même temps c’est vrai que la dame a des « agents de contrôle » avec ses chasseurs, mais c’est tout de même triste pour les victimes, dont les squelettes anonymes et les effets personnels sont brûlés. 

 

Encore une fois le drama est visuellement magnifique. Cette fois-ci ont sent la chaleur de l’été transpirer des images et des sons, en particulier dans cette forêt de bambous et dans ce vaste domaine totalement désert. C’est une curieuse expérience de voir un domaine à l’ancienne à la fois parfaitement tenu et entièrement vide, comme si le lieu était lui même mort, figé dans le temps (comme un lieu-fantôme). 

 

En ce qui concerne notre OTP La dispute entre Eun Oh et Arang a marqué un tournant, parce qu’elle montre qu’Eun Oh n’est plus aussi sûr si la raison pour laquelle il tient autant à la jeune femme est purement utilitaire, et de son côté Arang a montré de manière évidente dans son discours que ce qui l’affecte le plus n’est pas qu’il lui ait caché l’identité de Joo Wal, mais qu’il ne soit pas attaché à sa personne pour elle et pas pour son enquête. Si ces deux têtes de mules lisaient un peu entre les lignes, ils auraient déjà compris à quel point ils tiennent l’un à l’autre.

Et c’est tout pour aujourd’hui ! Sur ce je vais faire un sort à l’épisode 9, qui promet tout pleins de scènes adorables…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s