Haeundae Lovers – Épisode 5 : Take me by the Hand, And Stay by my Side

Maman…J’ai les mains sales!

C’est l’histoire d’un homme qui se fait passer pour un autre homme, qui frappé d’amnésie prend sa fausse identité pour sa vraie identité. Ou comment un mensonge peut devenir réalité. Après tout, on ne récolte que ce qu’on sème…

RÉCAP’

On a pêché un homme! Nam Hae! Panique généralisée. Est-il mort? C’est Soon Shin qui devrait s’y coller, après tout, il doit avoir l’habitude d’identifier un cadavre, lui qui a fait la guerre du Vietnam. Sauf qu’il s’agit de son père, Soon Shin n’était qu’au collège lorsque cette guerre a eu lieu – Dong Baek devrait réviser un peu son histoire. Ou ses maths. -. De toute façon, le plus courageux d’entre eux, c’est Dong Baek, réplique Soon Shin. So Ra est la seule à avoir une réaction sensée : appeler le 911! Ah, heureusement qu’il y a une femme sur ce bateau, haha!

En plus d’avoir toute sa tête, So Ra a été scout, donc elle a appris les gestes de premiers secours. La voici penchée sur Tae Sung pour lui faire du bouche-à-bouche, ce qui fait paniquer Soon Shin, plus par peur des complications que de voir un contact physique entre les deux. Bouche-à-bouche donc. Et soudainement, les yeux de Tae Sung s’ouvrent.

Il recrache l’eau qu’il a ingurgitée, regarde, hagard, autour de lui pour mieux retomber dans les pommes après. Hah. Le 911 demande à ces hommes de découvrir entièrement l’homme qu’ils ont repêché. Dong Baek hésite, est-ce qu’il va encore se sentir menacé dans sa virilité? Mais Soon Shin lui dit de ne pas s’inquiéter, puisque l’homme est sorti de l’eau froide, « ça » a dû rétrécir. (…) LOL. Ok, c’est débile, mais je suis morte de rire là.

  

À l’hôpital, on retrouve une Tam Hee toujours aussi frustrée de voir que son vieux mari ne pense qu’à son fils disparu depuis 20 ans. Elle lui rappelle qu’il a un autre enfant et qu’il doit rester vivant…pour pouvoir modifier son testament. Ugh. À ce moment-là, Tae Sung – que je devrais peut être commencer à appeler Nam Hae? – est admis à l’hôpital, juste à côté du vieil homme. Il n’aura jamais été aussi proche de son fils, c’est le moins qu’on puisse dire.

  

En sortant de la salle d’hôpital, Tam Hee et Joon Hyuk rencontrent les oncles de So Ra. Avec tout le mépris dont elle sait faire preuve, elle leur demande ce qu’ils font ici. Polluer l’air de son hôtel n’était pas suffisant? Dong Baek conseille « Bok Ja » de se taire tandis que Young Do remarque qu’elle doit être ici pour se trouver un autre mari vieux et riche pour remplacer l’actuel qui va mourir.

Joon Hyuk assiste à cet échange, amusé, et leur demande s’il n’y a pas erreur sur la personne : elle s’appelle Tam Hee et non Bok Ja. Dong Baek explique alors qu’elle a tout simplement changé de nom et Tam Hee cache si mal son malaise qu’il paraît évident que c’est la vérité. Pour récupérer sa fierté, elle leur dit avec arrogance que son mari se porte très bien et qu’il est encore très vigoureux…jusqu’à ce que son homme de main arrive avec les couches. HAHA.

  

En entendant Young Do se moquer de son patron, l’homme de main le menace en l’insultant, ce qui, évidemment, ne plaît pas à Soon Shin qui lui rappelle vite fait bien fait le temps où il était sous leurs ordres. Une baston se prépare et So Ra arrive juste à temps pour les retenir. Joon Hyuk est on ne peut plus ravi de la voir ici tandis que Tam Hee lui demande si l’homme qui vient d’être admis à l’hôpital est son fiancé.

Avant qu’elle ait le temps d’éclaircir la situation (et satisfaire la curiosité de Joon Hyuk), elle est interrompue par Young Do : ils seraient la risée de la famille Yang s’ils savaient qu’ils avaient été volés et puisqu’ils n’iront pas au mariage, ils ne pourront pas savoir que l’homme n’est pas son vrai fiancé.

  

Alors que Tam Hee part à la recherche de son homme de main, Joon Hyuk s’approche et remarque la qualité des vêtements de Tae Sung. So Ra réalise qu’en effet, la chemise de Tae Sung et celle de Joon Hyuk se ressemble. Ce dernier glisse que son futur mari a l’air très séduisant…suffisamment pour le rendre jaloux, ajoute-t-il avec un petit sourire. Aaaaaw. So Ra tente une nouvelle fois de lui dire qu’il n’est pas son fiancé, mais encore une fois, Young Do l’en empêche. Puis Dong Baek vient chercher sa nièce : Nam Hae semble avoir repris connaissance.

  

Elle se précipite à son chevet, et tandis que Dong Baek perd patience en voyant que Nam Hae ne se réveille pas (petit détail : pourquoi il a la tâche du sang sur le front? D’après ce que j’ai vu, il a été frappé par derrière…), Young Do rappelle que dans les dramas, le personnage à ce moment-là ouvre les yeux et dit : « Qui êtes-vous? ». Oui, sauf que là c’est la réalité, et non un drama et So Ra lui dit qu’il regarde vraiment trop de dramas. Young Do s’insurge : lui, regarder trop de dramas? Seulement les dramas du matin, les mini-séries du lundi et jeudi, les dramas du week-end, les dramas hebdomadaires et tout ceux qu’il a téléchargés mais qu’il n’a pas encore eu le temps de regarder. HAHA, copain!

  

Tae Sung ouvre soudain les yeux, regarde autour de lui et découvre quatre paires d’yeux rivées sur lui. Il se redresse, continue d’être hagard, tandis que Soon Shin prend les devants en lui rappelant que la prison l’attend. Tae Sung ne répond rien et, en croisant le regard de So Ra : « Qui êtes-vous? » ; tout le monde : O_O. Héhé.

  

En revenant de l’hôpital, Tam Hee redemande à Joon Hyuk de casser le contrat avec la poissonnerie de So Ra, et Joon Hyuk, légèrement agacé de devoir sans cesse répéter la même chose, redemande à Tam Hee de ne pas s’occuper des choses sur lesquelles elle n’a aucune autorité. Sauf que Tam Hee a plus d’un tour dans son sac, elle a rassemblé les signatures pour occuper l’intérim de la Présidence. Mais Joon Hyuk ne se laisse pas faire et explique que le contrat avec la poissonnerie est déjà passé au conseil d’administration, et qu’elle, même en tant que Présidente intérimaire, aura du mal à aller contre ça.

  

« Est-ce que vous voulez vous battre avec moi? » demande-t-elle,  » Si c’est ce que vous désirez, je serai alors votre obligé » répond Joon Hyuk, ce qui fait rire Joo Hee. Il s’en va après avoir dit qu’il transformera son bureau en ring de boxe en attendant. La première chose que fait Joon Hyuk en étant seul, c’est appeler pour faire publier l’avis de recherche de Tae Sung dès aujourd’hui.

  

À l’hôpital, Tae Sung fait une série de tests. Le verdict du médecin : rien de cassé, mais une amnésie de laquelle il pourra recouvrer…ou pas. Hm. Il conseille néanmoins de le soumettre à un traitement…qui implique une très longue aiguille. Et Tae Sung la fixe, traumatisé : « Vous allez me mettre cette aiguille dans le corps? Non. Appelez le docteur. Je refuse! » Il finit par céder cependant et attend avec anxiété le moment où l’aiguille va le piquer. So Ra lui tend la main : « Prends la, je pense que tu vas en avoir besoin… ».

  

Il ne se le fait pas dire deux fois et serre la main autant qu’il le peut : « L’aiguille vient de me piquer n’est-ce pas…Aahh, je la sens! …Hein, ça n’a pas vraiment fait mal. ». So Ra explique que tenir la main de quelqu’un pendant une piqûre réduit la douleur. Mais même lorsque l’infirmière s’en va, Tae Sung refuse de quitter la main de So Ra : « Le choc de l’invasion de cet objet tranchant n’est pas encore parti! La chaleur du contact physique est bizarre, ça calme le coeur. Est-ce que j’ai déjà connu ce genre de situation? (Non, Tae Sung, c’est la première fois! bwahaha) Et toi, quel est ton nom? ».

Plus tard, So Ra se met en tête de lui rappeler tout ce qu’il a oublié avec tout ce qu’elle sait (ou croit savoir) : il s’appelle Nam Hae et il est culturiste (« Moi? Culturiste? N’importe quoi! » Ouaip, ce fut ton idée pourtant). Young Do lui montre alors différents objets qu’il lui demande d’identifier, un crayon et un mouchoir. En voyant qu’il ne se trompe pas sur les dénominations, Young Do pense qu’il fait semblant de ne se rappeler de rien et s’apprête à le frapper – et personne du personnel hospitalier essaye de l’en empêcher, non mais c’est quoi cet hôpital? haha. Heureusement, la police arrive, non pas pour aider le malheureux mais parce qu’ils ont reçu un rapport : ils viennent chercher le voleur.

Tae Sung : « un voleur? », et tout le monde, exaspéré, en coeur : « on parle de toi! ». Évidemment Tae Sung se proclame innocent et demande à ce qu’on lui prenne les empreintes pour que tout le monde en soit sûr parce qu’il n’y a aucun, mais aucun de chez aucun, moyen qu’il soit ce genre de personne : « Je suis sûr que j’étais une personne très décente ».

Pendant ce temps, la police repêche la voiture qui a explosé et l’un des agents rapporte que le corps qui a été découvert ne peut pas être identifié à cause des brûlures et qu’il n’est même pas possible de faire des empreintes digitales. Il rapporte également la présence d’une montre avec des inscription à l’endos : Tae Sung coeur Se Na. De plus, d’après la plaque d’immatriculation, la voiture appartiendrait à Lee Tae Sung…au Procureur Lee Tae Sung du bureau de Séoul. Uh Oh. Problèmes.

  

Pendant ce temps, la très récente Mme Lee Tae Sung est toujours à l’hôpital et se sent mal de voir si souvent son beau-père lorsqu’elle sait qu’il est très occupé avec son travail. Son téléphone sonne et Papa apprend, à son plus grand choc, la mort de son fils dans un accident de voiture. Son fils pourtant est actuellement toujours à l’hôpital et meurt d’envie de sortir de là. De son côté, Tam Hee entend chez le coiffeur que le fils du président de l’hôtel Haeundae est recherché et son homme de main arrive en courant, lui annonçant que son mari est encore dans une situation critique. Ce qui n’arrange pas Tam Hee à cause de ce fichu testament…

  

À l’hôpital, la police et les oncles se disputent la garde (ou plutôt la non-garde) de Tae Sung. Pendant que l’agent est absent, les 4 tiennent un mini conseil de famille, et la décision des trois est unanime : abandonner Tae Sung. Seule So Ra marche du côté inverse et ses oncles sont obligés de l’embarquer de force vers la sortie. Heh. Tae Sung a enfin la permission de quitter l’hôpital, et en sortant, croise une Tam Hee hystérique qui se précipite vers son mari. Le docteur lui dit cependant que ce dernier est hors de danger et elle soupire de soulagement : « tant que mon coeur n’est pas prêt à lui dire au-revoir, vous devez faire tout ce que vous pouvez pour le garder en vie! ».

  

Une fois au poste de police, Tae Sung découvre à son grand désarroi que l’empreinte digitale est impossible à cause de ses mains calleuses. Son désarroi devient plus grand encore lorsqu’il réalise que personne ne le recherche ni le réclame. Les policiers ne veulent clairement pas de lui et Tae Sung demande s’ils sont en train de le mettre dehors : « si vous me jetez dehors, vous deviendrez des criminels. Si je sors d’ici, il y a 100% de chances que je vais devenir un sans-abri. Vous deviendrez des criminels si quelque chose de mal m’arrivait, et si je bois suffisamment pour me jeter sur la voie ferrée, vous deviendrez des assassins. Est-ce que je dois partir? » Son discours a visiblement choqué les agents mais ils ne le retiennent pas plus que ça. Tae Sung sort. Pour mieux revenir : « J’ai eu pitié de vous » Haha. Et le voilà à squatter le poste de police.

  

Chez eux, Dong Baek compte l’argent qu’ils ont perdu : 2200 dollars. C’est l’orage dehors et ils sont vite rejoints par le père de So Ra, effrayé par le tonnerre. So Ra prend la main de son père et la serre avec force. Ce geste lui fait rappeler Tae Sung, qui a sûrement également besoin d’elle. Une autre personne pense à Tae Sung à ce moment-là : son père, qui constate avec horreur que la voiture que l’on a retrouvée est bien celui de son fils. Il croise son fils sans le voir lorsqu’il rentre au poste de police lorsque celui-ci en sort.

  

Il est là pour identifier les objets qu’ils ont retrouvés sur les lieux de l’accident et se lamente en se demandant comment cette tragédie a pu arriver lorsqu’il venait tout juste de se marier. L’agent se demande alors si la femme que l’ont a retrouvée avec lui était son épouse. Uh Oh. So Ra arrive quelques minutes plus tard au poste de police et demande Nam Hae : « vous l’abandonnez et après vous demandez de ses nouvelles? » demande l’agent avec ironie.

Pauvre Tae Sung marche sous la pluie, bave devant la nourriture qu’il ne peut pas manger tandis que So Ra regarde tristement la pluie tomber en se demandant où l’amnésique peut bien être. On le retrouve à l’hôpital, demandant à se faire ré-accepter en salle, en vain. Le lendemain matin, So Ra prend son camion, cherchant des yeux Tae Sung, jusqu’à ce qu’elle reçoive un appel de l’hôpital l’avisant de la présence de celui qu’elle cherche. Elle court à lui et soupire de soulagement en le voyant. Elle lui tend une nouvelle fois la main : « Viens, on rentre à la maison ». Aw.

  

Le menton tremblant comme un enfant perdu qui vient de retrouver sa mère, Tae Sung lui agrippe la main et renifle. Elle s’agenouille et sort une brioche de son sac. Double aw. Tae Sung prend la pâtisserie : « Je n’aime pas le sucré ». Elle lui fourre la brioche dans la bouche et en mâchant, Tae Sung a la révélation : il aime le sucré. Haha. Et il se met à dévorer la brioche avec une expression d’extase infinie : « C’est la première fois que je goûte à ça! » Bwahahaha. So Ra est tout aussi amusée que nous : « Est-ce que c’est ta première fois pour tout? » haha.

  

So Ra vérifie sa température en conduisant et remarque qu’il a un peu de fièvre. Elle lui conseille d’ouvrir la boîte à gant, il y trouvera des médicaments. Il trouve aussi le contrat qu’elle a signé avec Joon Hyuk et le parcourt en commentant : « Qu’est-ce que c’est que ce contrat à sens unique? Les maquereaux ne sont même pas des biens manufacturés, comment peux-tu choisir combien et quand tu vas les attraper? À ce rythme-là, la poissonnerie fera faillite. » Hmm, y aurait-il maquereau anguille sous roche?

Tae Sung demande avec scepticisme s’il a réellement volé ce qu’il y a avait dans l’aquarium. Ce si petit aquarium rempli de quelques poissons seulement. So Ra proteste : ce qu’il appelle « petit » aquarium est ce qui permet à sa famille de vivre. À cause du vol de Tae Sung, ils ont perdu autour de 2000$. S’il les rembourse, elle demandera à la police d’abandonner les charges. Tae Sung ricane et fait remarquer qu’ils forment une belle bande d’arnaqueurs. S’ils veulent être pris au sérieux, il faudrait qu’ils présentent des factures attestant du montant qu’ils gagnent par jour, 1000 dollars pour ce ridicule aquarium? N’importe quoi!

  

Ces réflexions tombent dans l’oreille de Dong Baek, qui est en l’occurrence le trésorier. Il lui plante son volumineux livre de comptes sur la poitrine. En voyant que le tout est tenu avec minutie, Tae Sung change de sujet : tant qu’il n’y aura pas de preuve de sa responsabilité dans le vol, il refusera de l’admettre. S’il est vraiment coupable, il remboursera le montant qu’il leur doit. Oui mais ce n’est pas tout : Tae Sung leur doit aussi de l’argent sur son hébergement et sur ses repas, et les oncles n’accepteront aucun promesse verbale.

  

Ils rédigent alors un contrat, mais la signature pose problème : comment peuvent-ils faire confiance à un homme qui ne connaît pas son numéro d’assurance sociale et dont les empreintes digitales sont impossibles à identifier? Soon Shin est persuadé cependant qu’il n’y a personne d’autre en Corée qui ait des empreintes indiscernables, et l’affaire est réglée…ou presque, car Tae Sung refuse absolument de signer et s’enfuit.

Joon Hyuk est au téléphone avec Maman, de qui il a des photos sur son bureau. Oh, un fils à maman? À ce moment-là, So Ra se fait annoncer. Il range précipitamment les photos et raccroche le plus rapidement possible. Elle est ici pour discuter du contrat…lui ne cherche qu’une excuse pour passer du temps avec elle : et s’ils en discutaient autour d’un repas? Heh. Pendant que les adultes parlent de trucs de grandes personnes, Bébé Tae Sung est seul en train d’effeuiller la marguerite une branche d’arbuste : « mes souvenirs reviendront, ne reviendront pas, reviendront…ne reviendront pas ». Nouvelle tentative : « ma famille me trouvera, ne me trouvera pas, me trouvera…ne me trouvera pas ». Aaw, pauvre Tae Sung.

  

Il va ensuite marcher, telle une âme en peine, sur la voie ferrée et se demande s’il est sur le bon chemin. Il entend l’annonce de l’arrivée du train, qui passe le virage, et fonce droit vers lui. Il ne bouge pas et étend ses bras, prêt à mourir de désespoir. Hein, non mais ça va pas!!! Mais le train ne frappe pas. Lorsqu’il rouvre les yeux, Tae Sung réalise qu’il n’y jamais eu d’autres trains que le jouet du petit garçon devant lui. Pffttt. Il soupire et lorsqu’il se retourne, il voit avec surprise So Ra qui le regarde, avec toujours autant de bienveillance : « Si tu as fini, rentrons manger à la maison maintenant ».

  

Il s’accroupit pour bouder et lui tourne hostilement le dos. Elle lui explique qu’elle comprend à quel point il doit se sentir perdu et seul dans un endroit inconnu sans savoir son nom ni d’où il vient. Elle lui répète qu’elle comprend, et doucement, elle l’invite à rentrer avec elle. Puis elle fait le geste magique : lui tendre la main. Il la regarde d’un air suspicieux et So Ra déclare que c’est sa dernière chance. Elle s’apprête à partir mais Tae Sung lui agrippe brusquement la main : « Ce ne serait pas très poli de ma part de refuser lorsque tu parles aussi sincèrement » dit-il pour se donner une contenance. Sur le chemin de la maison, les deux se tiennent encore la main.

  

En arrivant, elle explique à Tae Sung que ses oncles n’ont peut être pas l’air évident aux premiers abords, mais ce sont des personnes généreuses. Mais Tae Sung ne semble pas disposé à la croire. So Ra n’a pas le temps de toute façon pour lui faire un grand discours, elle doit aller à l’hôtel Haeundae pour faire sa livraison. Elle lui demande de lui lâcher la main, mais Tae Sung panique : « Go So Ra, ne lâche jamais ma main! ».

À ce moment-là, un bon gros chien fait son apparition et So Ra le salue avec bonne humeur. En voyant l’animal s’approcher, Tae Sung n’a pas d’autre choix que de lâcher la main de So Ra pour courir. Avant de partir faire ses livraisons, elle demande à ses oncles de ne pas être trop dur avec Nam Hae, et ces derniers la tranquillisent à ce sujet. Ils reportent leur regard sur le pauvre Nam Hae, effrayé par le chien, qui court et saute dans tous les sens. Haha.

  

Ce sont les funérailles de Lee Tae Sung, et la pauvre femme devenue veuve en si peu de temps regarde en pleurant la photo de feu son mari. Elle dit avec un voix légèrement tremblante que Tae Sung avait fière allure dans son costume, mais qu’il aurait au moins pu sourire à son propre mariage. Le-dit mari à la fière allure dans son costume a beaucoup moins fière allure sur un bateau de pêche sur lequel il a le mal de mer. Les trois hommes n’ont aucun mot gentil pour lui, mais heureusement, Maman So Ra est là pour lui tapoter le dos et le plaindre.

  

C’est l’heure du repas et Tae Sung se lèche les babines d’avance – je suppose que quand tu vomis tout, tu finis par avoir faim, mal de mer ou pas? – (la tête de Kim Kang Woo : LOL). Il s’apprête à se servir dans la popotte commune, mais on lui rappelle ses propres manières de snobinard. On lui a préparé exprès une assiette à part, un plat de ramen qui n’a franchement pas l’air ragoutante. Vexé, il refuse d’y toucher. Heh. So Ra s’apprête à aller faire ses livraisons et Young Do somme Tae Sung de l’accompagner pour lui faciliter la tâche. Tous deux partent donc (je trouve ça adorable qu’à chaque fois les trois oncles leur fassent un coucou de la main avec l’air sincèrement réjoui).

  

De son côté, Se Na, accompagnée de Joo Hee, se rend au lieu de l’accident pour jeter des fleurs. Elle se met à pleurer en se disant que tout est de sa faute : s’ils étaient partis directement en lune de miel et si elle n’était pas tombée malade, rien de tout cela ne serait arrivé. Elle s’excuse et répète que tout est de sa faute.

La camionnette de So Ra arrive à ce moment-là et elle s’arrête à quelques mètres des deux filles afin pour prendre un peu d’air frais. So Ra regarde vers Se Na, qui regarde vers So Ra et Tae Sung qui regarde vers…Se Na??

  

COMMENTAIRES

Vraiment? Ils se voient vraiment? Ce serait génial pour la suite car cela ferait avancer d’un bond gigantesque l’action… mais j’ai comme l’impression que c’est juste une construction de cliffhanger et que pour une raison ou une autre, Se Na ne voit pas Tae Sung.

Cet épisode a souffert de quelques lenteurs à partir du moment où Tae Sung ne sait pas quoi faire de sa personne, se traîne dans le poste de police, puis dans la rue, puis à l’hôpital. J’ai trouvé qu’ils auraient pu être beaucoup plus concis sans pour autant perdre en facteurs émotifs. Cela dit, j’ai apprécié voir Tae Sung sous un tout autre jour. Sans nom et sans famille, il perd toute l’assurance qu’il avait et on sent la fragilité que son amnésie fait ressurgir en lui, le sentiment d’être abandonné et seul au monde, à nouveau. Et même s’il y a des moments un peu plus mélancoliques, le drama se débrouille pour nous faire rire en même temps.

J’ai trouvé que la nouvelle relation Tae Sung/So Ra était purement hilarante car les réactions de ce dernier sont tellement excessives, tellement enfantines qu’on ne peut pas faire autrement qu’éclater de rire. Autant je trouve que cela rend le personnage de Tae Sung attachant, autant je ne m’attends pas à ce que la romance se développe autour de ça. Il n’y a quand même rien de plus tue-l’amour que ton amoureux qui te suit comme un chien et te prend pour sa mère! J’apprécie l’esprit de famille de So Ra et sa générosité et même si le symbole commençait à devenir pesant, j’ai également aimé la récurrence de la main tendue. Honnêtement, pas tant de monde accepterait de prendre un inconnu amnésique chez lui et de s’en occuper comme So Ra le fait.

Joon Hyuk ne semble pas être l’homme aussi parfait qu’il laisserait penser, et cette ambivalence m’intéresse, tandis que Tam Hee est définitivement une hystérique pathétique. Dès que je la vois apparaître, je m’apprête à me boucher les oreilles tellement elle a une tendance à crier à chaque fois.

Sinon, esthétiquement, la série a parfois des scènes vraiment très réussies, avec une image très nette et des couleurs très vives – sans doute que l’arrière-plan marin aide à cette beauté. Je pense notamment à la scène où Tae Sung effeuille la branche ou lorsque So Ra vient le chercher lorsqu’il est sur la voie ferrée. Rarement le réalisateur privilégie les scènes d’ensemble, il filme de manière très rapprochée ses acteurs, du coup, lorsqu’il se permet de faire un cadre un peu plus large, cela ne peut que se remarquer. Aussi, Jo Yeo Jung brille littéralement devant la caméra et Kim Kang Woo me rappelle toujours à quel point il est séduisant (oui, parce que ça m’arrive d’oublier!).

Publicités

2 réflexions sur “Haeundae Lovers – Épisode 5 : Take me by the Hand, And Stay by my Side

  1. Coucou Kaa^^ J’avais un peu de retard dans la lecture de ce blog, je rattrape en lisant ta récap et comme toujours, je suis ravie de revivre un peu l’épisode -ok donc oui, je l’ai vu y a quelques semaines, je n’ai pas franchement eu le temps de l’oublier mais tant pis-. J’aime beaucoup cet épisode et l’idée de la main tendue même s’ils l’utilisent beaucoup. Comme tu l’as justement dit, il y a quelques longueurs mais elles ne m’ont pas dérangées plus que cela finalement. Tam Hee/Bok Ja est le seul personnage qui me donne l’impression de perdre mon temps car ses réactions sont prévisibles et, comme tu le dis, bruyantes, TROP bruyantes. J’aimerais vraiment qu’on la zappe celle-là XD. Bon et puis sinon, tout pareil que toi en fait~ rien de plus intéressant à dire, désolée!

    • Coucou Mila! Moi-même j’ai du retard dans la rédaction de ce blog, alors je ne peux pas t’en vouloir! ^_^

      Oui, Tam Hee est vraiment pénible. C’est surtout que je comprends pas son personnage et la haine qui l’anime. La série est vraiment manichéenne de ce point de vue là car on a vraiment l’impression qu’elle est mauvaise de manière totalement gratuite. Et malheureusement, elle ne semble pas vraiment diminuer ses apparitions dans les futurs épisodes. ARGH.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s