Mademoiselle Panda et Monsieur Hérisson – Et cuicui les petits oiseaux (Premières Impressions)

OH BOY.

Passée la première stupeur, je me dis que finalement, ce n’est pas très étonnant. Avec Haeundae Lovers, Panda and Hedgehog était la deuxième comédie romantique qui s’annonçait légère sans prise de tête mais qui naviguait déjà avec le borderline. Et l’un et l’autre aurait pu être un désastre. Et lorsque Haeundae Lovers a su me divertir, Panda and Hedgehog pédale dans la semoule.

Résumé de l’épisode 1

Panda (Yoon Seung Ah) est la gérante d’un café-patisserie, hérité de ses parents aujourd’hui décédés, qui ne marche pas en partie parce qu’elle a un pâtissier incompétent. Hedgehog (Lee Dong Hae) est un pâtissier qui travaille pour son grand-père adoptif mais décide d’aller découvrir un peu le monde lorsqu’il s’aperçoit de la grande pauvreté de celui qui s’occupe de lui. Choi Won Il (Choi Jin Hyuk) revient des États-Unis et prend en charge la pâtisserie dans lequel son père travaille en tant que chef. Alors qu’il feuillette les CV, il tombe sur celui de Panda, qui se révèle être son premier -et dernier- amour. Avec l’aide de sa soeur, il va essayer de la retrouver, et la reconquérir. Entre temps, Panda a décidé de virer son incompétent pâtissier et se met à la recherche d’un remplaçant. Cela tombe bien, Hedgehog cherche du travail, et le voici qui se dirige vers le café Panda. Il rattrape in extremis la gérante qui sans lui serait tombée de son tabouret et c’est à ce moment-là que Won Il fait son apparition.

  

Impressions

Bon, annonçons la couleur tout de suite : je pense que ça va pas être possible. Je savais que ça n’allait pas voler haut – et ce n’était pas non plus ce que j’attendais de la série – mais là, je dois avouer qu’ils ont fait fort. Sérieusement, c’est quoi ce drama? Des personnages caricaturaux à en pleurer, un scénario stéréotypé, une caméra sans charme et des acteurs mous, tout ça en même temps?

Je savais pas que c’était possible de rater à ce point une série. Je savais en revanche que Channel A n’est pas une référence mais avec la qualité une nouvelle fois cheap de Panda and Hedgehog, il faudra me payer très cher pour que je regarde un autre drama diffusé par cette chaîne. Non mais vraiment. Le juvénile marchait dans K-Pop The Ultimate Audition par exemple car l’ambiance y était propice mais il est un peu moins justifiable avec Panda and Hedgehog qui est tout de même censé mettre en scène trois personnages qui ont la vingtaine passée et un boulot. Du coup, j’ai la fâcheuse impression d’avoir affaire à des jeunes en train de faire leur crise d’ado plutôt qu’à des jeunes adultes confrontés à des difficultés matérielles. Et oui, ça me pose un problème.

  

Et puis le pilote m’a semblé interminable, j’ai bien cru que je ne parviendrais pas à le regarder jusqu’au bout – ce qui est tout de même très rare. Et peut être en fait que j’aurais dû m’épargner cette heure pénible car celle-ci est un concentré de scènes inutiles qui servent – déjà – à combler les blancs et les lacunes d’un scénario qui donne l’impression de ne pas avoir été écrit à l’avance. Et je ne sais même encore ce qui me choque le plus : le scénario niais ou la réalisation atterrante? En tout cas une chose est sûre, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Je suis encore abrutie par la lenteur et la mollesse de ce pilote, sans oublier le magma de clichés qu’il nous sert. L’équipe technique de Panda and Hedgehog est d’une paresse que j’ai rarement vue dans un K-drama. Les différentes scènes semblent tellement se dérouler à l’aveugle que c’est à se demander s’ils ont réellement réfléchi à ce qu’ils étaient en train de faire ou s’ils les ont vraiment retravaillées. En fait, si on me disait que oui, ça me ferait encore plus peur.

Scénario : C+. Bon, au cas où on ne le saurait pas, on se trouve bel et bien dans une comédie romantique 100% made in Kdramaland avec tous les clichés éculés qui en découlent. Alors oui, c’est sûr, le ton est léger et on sait immédiatement à quoi s’attendre (vs l’instabilité du ton dans Haeundae Lovers ou encore Arang and the Magistrate) mais il y a une différence entre avoir un scénario léger et pas de scénario du tout. Non parce que s’il y a un scénario, le pilote n’en laisse rien paraître du tout. Ses dialogues sont d’une platitude navrante, délivrés sans conviction et surtout, on a l’impression que le scénariste n’a pas compris quel était l’intérêt du dialogue : au lieu de faire avancer l’action et donner des informations, le tout fait du sur-place et au final, on n’est pas beaucoup plus avancé à la fin qu’on ne l’était au début.

  

De plus ils sont parfois tellement ringards qu’on ne peut rien faire d’autre que de ricaner. Ce qui m’amène à un autre sérieux grief envers ce drama : toutes les « blagues » tombent à plat. L’humour vient avec ses gros sabots, ce qui en soit n’est pas une tare, et son comique de répétition est à réviser. Rarement donc ai-je ri, et lorsque je l’ai fait, j’avoue honteusement que c’était pour les mauvaises raisons. J’ai en tête ce moment franchement hilarant où on nous montre que le destin de Panda, Hedgehog et Won Il est lié (et on ajoute à cela une lourdeur de mise en scène) avec les phrases qui tuent : Panda – Attends un peu Pâtisserie Saint-Honoré, je serais acceptée ; Hedghog – Attends un peu Pâtisserie Saint-Honoré, je te mangerais ; Won Il qui sort de sa voiture exprès pour dire – Attends un peu Pâtisserie Saint-Honoré, je te protégerais. Excusez-moi mais : pwahahaha.

Vous allez me dire qu’Haeundae Lovers aussi a son lot de ringardises. C’est vrai. Mais la différence entre les deux dramas c’est que l’un ne se prend pas au sérieux alors que l’autre si. Panda and Hedgehog n’est pas une parodie du genre, au contraire. Et c’est exactement la raison pour laquelle ça ne passe pas avec moi. Cela est peut être mignon, sans prise de tête et servi par deux beaux mâles, cela n’ôte pas le fait que le scénario est creux et sans aucune subtilité. Et sans scénario – ou un scénario écrit avec les pieds – on ne va nulle part. C’est donc sans surprise que cela se répercute sur les personnages. On aurait pu leur pardonner leur manque d’originalité, une comédie romantique coréenne a des codes, mais il est dommage qu’en même temps qu’on puisse admettre qu’ils ont fondamentalement l’air sympathique on se désole de leur manque de charisme et de profondeur. Par conséquent, on ressort du pilote (presque) complètement indifférent au sort et aux futurs péripéties qui attendent Panda, Hedgehog et Won Il.

  

Réalisation : C. Pathétique. Non, je ne peux PAS croire que le réalisateur soit le même que celui à la réalisation d’Alone in Love. Ou alors il faut qu’on m’explique ce qu’il lui est arrivé entre temps, parce que je ne comprends pas. Alone in Love avait une réalisation subtile, une image soignée et une mise en scène intéressante ; Panda and Hedgohog est bancal, lourd et ennuyeux. On se demande ce qu’ils ont fait du budget, qui certes ne devait pas être très important à la base mais petit budget n’est pas toujours synonyme de médiocrité. Les prises de vue sont banales au possible et le montage manque sérieusement de fluidité et de transition, sans compter le manque évident de ce qui s’appelle la subtilité. Les passages d’un plan à un autre sont brusques, trop nombreuses et pas toujours justifiables comme par exemple l’utilisation à outrance du champ contre champ. La réalisation manque alors de diversité ce qui nous donne cette impression de lenteur et de monotonie ce qui dessert grandement la qualité du drama.

De plus, je trouve ses choix de scènes assez discutables. Le premier épisode aurait pu être bien plus efficace s’ils avaient condensé et coupé toutes les scènes inutiles comme voir Dong Hae mettre son uniforme de pâtissier ou tous les plans fixes où les personnages ne font rien de bien transcendant. Et à ce stade-là, inutile de faire un commentaire sur la bande-son. Non vraiment, vous ne voulez pas savoir mon avis dessus.

  

Casting : C+. J’ai de la peine de mettre cette note pour les acteurs. Vraiment. Ils font ce qu’ils peuvent, les pauvres, mais rien n’y fait. Avec une si mauvaise direction (si direction il y a), ils ne parviennent ni à convaincre le spectateur, ni même à se convaincre eux-même. Le casting m’est pourtant vraiment sympathique à la base, mais force est de constater qu’il est très mal exploité. Choi Jin Hyuk a l’air blasé tout au long, Yoon Seung Ah essaie de masquer son scepticisme derrière son sourire, quant à Dong Hae, ses tirades sonnent tellement fausses qu’elles finissent par en être drôles. Le problème, c’est qu’aucun des trois ne parviennent à insuffler l’énergie nécessaire afin de rendre la série crédible ou éviter à tout prix l’ennui de s’installer ; d’où la note aussi basse.

  

Et j’ai même envie d’avancer qu’aucun des trois n’assument à 100% leur rôle ce qui fait qu’on ne les sent pas investis et que par conséquent, on ne peut pas se sentir investis non plus. Il faut noter aussi l’absence quasiment totale d’alchimie entre le casting en général. Comme il n’y a eu aucune intéraction entre Dong Hae, Yoon Seung Ah et Choi Jin Hyuk, je ne peux pas dire pour ces trois-là, mais de toutes les relations qui ont été mises en avant dans le pilote, seule celle entre Won Il et sa soeur me semble un peu sortir du lot. En effet l’actrice Oh Yi Na est sans doute la seule qui ait un peu de vie et accepte d’en donner à son personnage. Du coup, les scènes avec elle sont beaucoup plus vivaces et moins ennuyantes que les déprimantes scènes entre Hedgehog et son grand-père ou encore Panda et sa tante.

  

Verdict : Bad, Bad Kimchi. En fait, écrire ces Premières mauvaises Impressions me donnerait presque mauvaise conscience car se moquer de ce drama ou le descendre est tellement facile. C’est comme frapper sur les plus faibles. Ou achever un blessé. Bref, un truc pas glorieux. Mais en même temps, un chat est un chat. Le point de départ semblait mignon et les personnages sympathiques mais à cause d’un scénario qui ne parvient pas à décoller et à une réalisation paresseuse, la sauce ne prend pas. Je suis consciente que les mauvais pilotes sont parfois trompeurs et qu’il faut des fois persévérer avant de se faire un avis définitif tout comme je suis prête à argumenter qu’un mauvais drama ne fait pas nécessairement un mauvais divertissement. Seulement, j’avoue que cet épisode m’a semblé tellement désastreux que je ne me sens pas la motivation de me lancer dans l’aventure.

Oui, Choi Jin Hyuk, moi aussi ça me fait de la peine…

4 réflexions sur “Mademoiselle Panda et Monsieur Hérisson – Et cuicui les petits oiseaux (Premières Impressions)

  1. Je suis d’accord avec toi : c’est mou du genou, les répliques ne sont pas vraiment très élevées (toi aussi tu as bien rigolé face aux répliques « Saint-Honoré je … » ? moi j’ai eu honte pour les acteurs XD) et le tout tiens dans un mouchoir de poche … MAIS … c’est regardable. Et ça se relève (très) légèrement dès que tu passes les 3-4 premiers épisodes.

    Moi qui ai regardé le 4e hier soir, j’en suis ressortie satisfaite. Perso, Haeundae j’ai pas du tout accroché. Et quand j’ai commencé Panda, j’avoue que c’était pour voir si Donghae avait un tant soit peu évolué dans son jeu d’acteur. Et bon … c’pas gagné hein x). Bref … Panda est une comédie romantique légère, où tu n’as pas vraiment besoin d’avoir les sous-titres (je sais facilement regardé Fringe tout en suivant d’un oeil fatigué ce qui ce passe sur mon ordi). Les personnages sont caricaturaux mais ça j’ai l’habitude (et ça fais du bien après Gaksital). Et puis les gâteaux me font un peu envie (même péché que pour Antique Bakery que je n’ai absolument pas aimé mais regardé uniquement pour les gâteaux =p). Bien sûr, au fil des épisodes tu vas avoir des clichés qui vont se suivre, d’accord que certaines réactions je les comprends pas (cf. fin de l’épisode 4, je n’en dirais pas plus au cas « où » tu (ou quelqu’un d’autre) irait jusque là) où ta seule envie est de leur dire « WTF ? Qu’est-ce qui te prends de réagir comme ça ? ».

    Bref, je n’irais pas jusqu’à dire que c’est du « Bad Kimchi », mais plutôt du « Kimchi a consommer avec modération car sinon vous risquez d’avoir une indigestion » XD. C’est regardable et si Haeundae ne plais pas, c’est (à mon sens) son pendant pas prise de tête (au moins on évite les fleurs partout, la musique guimauve (d’ailleur un bon point quand même : l’OST est quand même sympa et bien dosé !) et tout ce qui a trait aux comédies romantiques pour ado). Mais toujours a regardé avec l’esprit « bon sinon je fais quoi pendant ce temps ? »

    • Coucou Saya!
      Je peux comprendre que l’on n’accroche pas à Haeundae Lovers à cause de son humour très particulier. Mais c’est ce qui s’est passé avec Panda pour moi : je n’ai pas adhéré à l’ambiance et l’humour ne m’a pas atteinte du tout. Je conçois que ce soit léger, mignon et totalement inoffensif mais lorsqu’on ne s’y retrouve pas, difficile de s’investir dans un drama. Mais vraiment, tant mieux si Panda a fait des adeptes!=)

  2. Je pensais exactement comme toi après 2 épisodes, mais étrangement, le 3 et le 4 m’ont fait changé d’avis! Même que j’ai hâte de visionner l’épisode 5! Il y a enfin des développements intéressants dans le scénario (ouf heureusement) et plus ça va, plus dong hae est vrm génial. De plus, la relation entre les héros détonne comparativement aux autres dramas, car non ils ne sont pas encore amoureux, mais ils ne se détestent pas à mourir non plus comme on peut le voir dans 10000 autres dramas! Je te dis donc FIGHTING, il faut absolument que tu te rendes jusqu’à l’épisode 4 avant de vrm te forger un avis! :)

    • Oui c’est ce qu’on me dit et c’est ce que je lis partout. Je vais finir par réellement le croire, seulement, j’ai vraiment un temps limité en ce moment et il faut que je fasse le tri dans les dramas que je peux me permettre de voir…Donc si je dois redonner une chance à Panda, ce ne sera pas pour tout de suite! Mais merci d’avoir pris le temps de commenter =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s