Preview de septembre : Taking the Last Bites of Summer

image

Après un été particulièrement chargé il semblerait que la rentrée mette le frein sur les trendies et se concentre sur des projets beaucoup moins excitants. Mais tout espoir n’est pas perdu, et en septembre nous attendent deux très alléchants dramas sur lesquels nous plaçons nos espoirs.

Nice Guy (les gentils garçons n’existent pas)

Episodes : 20
Chaîne : KBS
Date de lancement : le 19 septembre
Genre : mélodrame, revanche
Casting : Moon Chae Won (The Princess’ Man, Brilliant Legacy, Mackerel Run) Song Jong Ki (Penny Pinchers, Tree With Deep Roots, Sungkyunkwan Scandal), Par Si Yeon (Crazy Lee, Fox Family, Marine Boy, Story of a Man) et Kwang Soo (The Scent, Wonderful Radio)
Réalisateur : Kim Jin Won (Drama Specials, Romance Town)
Scénariste : Lee Kyung Hee (Sang Do Let’s Go To School, A Love To Kill, MISA, Thank You, Will It Snow For Christmas ?)

De quoi ça parle ? Attention accrochez-vous, c’est du mélo/revanche dans toute sa splendeur avec un homme blessé (Song) qui manipule une héritière amnésique (Moon) pour se venger de son premier amour (Park). Si je me souviens bien le premier amour en question l’a trahi et a séduit le père de l’héroïne, joué par l’excellent Kim Young Chol. 

Teaser 

Mina : En lisant le synopsis on croirait lire celui d’un énième daily mais la différence c’est que c’est écrit par Lee Kyung Hee, la reine inégalée du mélo torturé nouvelle génération qui a tendance à faire des ses personnages de gros masochistes en seconde partie. Ses dramas sont réputés pour leur ambiance mélancolique envoûtante, et leur mise en scène des déchirements et émois amoureux de jeunes adultes qui sonnent de manière curieusement authentique quand on compare avec du makjang. J’ai une relation d’amour-haine avec ses dramas. Rentrer dans un mélo de Lee Kyung Hee c’est comme craquer en soirée et boire beaucoup trop pour se réveiller après avec une terrible gueule de bois. Sur le coup les émotions sont intenses, mais au bout d’un moment on revient à la réalité et on se demande qu’est-ce qu’on fait là à regarder ces personnages s’enfoncer dans la dépression. Mais j’aime énormément ce casting (Moon Chae Won en tête) et je croise les doigts à fond pour que Lee Kyung Hee ne décide pas de flinguer ses personnages à la fin. Et vu le synopsis, c’est ce qui risque d’arriver, littéralement. Je suis très intéressée par le choix du réalisateur, qui se trouve avoir tourné deux épisodes de KBS Drama Special que j’ai beaucoup aimé (Snail Gosiwon et Last Flashman) ainsi que mon cher Romance Town.

Kaa : Aïe. Moi et les mélos, c’est pas le grand amour – et comme chacun a ses petites contradictions, je dois avouer que j’ai regardé (ou plutôt commencé, pas forcément fini) au moins 5 des dramas signés par cette scénariste. La seule raison qui me poussera à ne pas jeter directement ce drama à la corbeille est le casting, plus qu’alléchant. Moon Chae Won et Song Joong Ki? Quelle manière insidieuse de me faire regarder un mélo! J’ai un peu peur par contre que Park Si Yeon soit typecastée avec son rôle de l’ex. J’aurais aimé la voir jouer des rôles un peu différents.

Qui le regardera ?

Mina : Oui, je suis curieuse de voir comment le thème de la vengeance va être traité, puisque cette fois j’ai l’impression que les parents ne sont pour pas grand chose dans l’affaire. 

Kaa : Oui, bon gré mal gré (plus bon que mal on espère quand même)!

Qui écrira le premier rapport ? Mina

Vampire Prosecutor 2

Episodes : 11
Chaîne : OCN
Date de lancement : le 9 septembre
Genre : Enquêtes, paranormal
Casting : On prend les mêmes et on recommence avec un nouveau procureur en chef (Lee Kyeong Yeon, acteur de cinéma) et un nouveau vampire à traquer. OCN laisse le mystère planer sur son identité.
Réalisateur : Yoo Seon Dong (Quiz King, Death Bell 2)
Scénariste : Le même que celui de la première saison avec un cowriter. 

De quoi ça parle ? Notre cher procureur Min est de retour avec sa petite bande pour traquer les créatures de la nuit, pèle-mêle psychopathes, assassins du dimanche et vampires dégénérés. 

Teaser

Mina : J’ai envie de ce drama depuis que Min Tae Yon se retourne vers nous à la fin de la première saison pour nous dire « Je suis un vampire-procureur ». On ne pouvait pas en rester là ! Vampire-Komsah-Nim, plus ! Surtout qu’il reste tellement de choses à explorer !  Je suis ravie de voir qu’ils ont conservé le même scénariste. Le réalisateur a changé, cette fois c’est un réalisateur de cinéma qui s’occupe de tourner ces nouvelles enquêtes. J’espère vraiment que VP2 va poursuivre dans la lignée de la saison précédente. 

Kaa : Oui, je veux retrouver mon vampire-procureur snobinard et son équipe drôle et attachante! Je suis contente qu’ils aient vraiment fait une suite avec le même scénariste et les mêmes acteurs principaux (mais snif, ce ne sera pas le même réalisateur…) et non un simple spin-off. Je suis curieuse de voir ce que cette deuxième saison va donner et j’espère vraiment que ce sera l’occasion d’approfondir encore plus les personnages pour qu’on n’ait pas l’impression de faire du sur-place.

Qui le regardera ?

Mina : Of Course !

Kaa – Oui, mords-moi Mr le Vampire Procureur!

Qui écrira le premier rapport ? Kaa

The Horse Healer

Episodes : 50
Chaîne : MBC
Date de lancement : ?
Genre : Médical, historique (encore ?!)
Casting : Lee Yo Won (49 Days, Queen Seon Duk, Surgeon Bong Dal Hee), Jo Seung Woo (The Classic, Marathon, Sword With No Name, Perfect Game), Kim So Eun (Boys Before Flowers, He Who Can’t Marry, Thousand Kisses) et Lee Sang Woo (9 Ends 2 Outs, The Road Home, Life is Beautiful, Feast of the Gods)
Réalisateur : Lee Byung Hoon (Hur Joon, Dong Yi, Sangdo…)
Scénariste : Kim I Yeon (Yi San, Dong Yi)

De quoi ça parle ? Sous l’ère Joseon un véto devient médecin à la Cour. 

Mina : Ce casting me rase d’avance. Ils ont pris un acteur du cinéma (Jo), une jeune espoir révélée par des dramas (Kim) et deux des acteurs les plus amorphes et les plus ennuyeux de la planète, Lee Yo Won et Lee Sang Woo. Le PD Lee Byung Hoon est une légende de la reconstitution historique (Sangdo, Hur Joon, Dae Jang Geum, Seodongyo) mais associé avec Kim I Young il  a déçu et ennuyé (Yi San, Dong Yi). Tout à propos de Horse Healer me hurle « snooze-fest ».

Kaa : Et encore un sageuk médical, encore un! Rien à faire, je ne parviens pas à me sentir enthousiaste par rapport à celui-ci : Lee Yo Won est en effet à mourir d’ennui tandis que Lee Sang Woo et Kim So Eun me plongent dans une espèce d’indifférence absolue. Et ce ne sont pas avec les noms de l’équipe technique que je vais me laisser tenter. En plus, il fait 50 épisodes, ce qui chez moi provoque immédiatement un moment de panique (ce qui ne veut pas dire que je n’ai regardé aucun drama de 50 épisodes et plus, bien entendu!).

Qui le regardera ?

Mina : Zzzz. Je me réveillerai peut-être pour l’eye-candy des décors et des costumes au début mais ça ne risque pas de me captiver comme Jejungwon. 

Kaa : Non.

My Daughter So Young 

Episodes :
Chaîne : KBS
Date de lancement : le 15 septembre 
Genre : Home Drama
Casting : Lee Bo Young (Harvest Villa, The Equator Man, Hooray For Love)
Réalisateur : Yoo Hyeon Gi (Brain, God of Study, Seoul 1945)
Scénariste : Seo Yeon Kyung (Shining Inheritance, 49 Days, Prosecutor Princess) 

De quoi ça parle ? C’est la même chose que Who Are You pour la relation père/fille conflictuelle qui doit se reconstruire, avec cette fois un frère jumeau qui joue les médiateurs. Lee Bo Young est l’héroïne So Young, Park Hae Jin le frère jumeau, Chun Ho Jin le père repentant et Lee Sang Yoon le mari de So Young.  

Mina : Seo Yeon Kyung…ses dramas me font réagir de manière assez contrastée mais je reconnais que j’ai apprécié beaucoup d’aspects de Shining Inheritance et de 49 Days même si j’ai finis par les abandonner. Elle a l’habitude de réinventer les genres : un mélo/revanche devient une comédie romantique inoubliable avec Prosecutor Princess, Shining Inheritance est LA réinvention du conte de Cendrillon adapté à nos jours (avec vilaine soeur, marâtre, père disparu, marraine la bonne fée, makeover, et deux princes charmants pour le prix d’un), et enfin 49 Days échappe à toute étiquette en voguant entre le drame familial, le surnaturel et le mélo/revanche (oui, encore. Elle tiens à jouer avec ce thème.). Je me demande ce qu’elle va nous inventer cette fois d’autant plus que le synopsis donne peu d’informations sur le cadre et le ton de l’action. J’aime le casting (plus que les acteurs choisis initialement en fait), ne suis pas fan du réalisateur…mais ce qui sort du cerveau de cette scénariste m’intéresse toujours. 

Kaa : Je comprends le succès des dramas de Seo Yeon Kyung sans pour autant y adhérer à 100%. Prosecutor Princess avait une bonne idée de base mais je me suis lassée à la longue, tout comme Shining Inheritance et 49 Days. Mais peut être que cette fois sera la bonne : j’aime bien la bouille de Lee Boo Young (même si elle ne choisit pas toujours bien ses projets) et de Chun Ho Jin (ah son rôle de Papa dans Smile, You!) et le scénario a plutôt l’air sympathique. Depuis Who Are You, j’attends toujours ce drama qui saura faire ressortir avec autant d’authenticité et de sensibilité les relations difficiles entre père et fille. Alors oui, peut être que cette fois, ce sera la bonne.

Qui le regardera ?

Mina : Crash-test, mais peut potentiellement beaucoup me plaire. 

Kaa : Peut-être bien qu’oui, peut-être bien qu’non.

Qui écrira le premier rapport ?

The Third Hospital (ou Third War)

Episodes : 20
Chaîne : TVN
Date de lancement : le 22 août
Genre : Médical
Casting : Kim Seung Woo (IRIS, Perfect Neighbor, I am Dad) Oh Ji Oh (Sector 7, Fantasy Couple, Chuno), Kim Min Jeong (Forbidden Quest, Stranger Than Paradise, New Heart) et Soo Young (Hello Schoolgirl)
Réalisateur : Kim Sol Mae (à la production d’IRIS)
Scénariste : Seong Jin Mi (?) et Hwang Jeon Hyeon (Athena)

De quoi ça parle ? Neurochirurgiens, concours de virilité, blah blah blah. Mais avec un twist : médecine orientale (Oh) contre médecine occidentale (Kim).

Teaser

Mina : A chaque nouvelle preview son nouveau drama médical, et pour l’instant les tentatives du câble de se lancer là-dedans ne m’ont pas vraiment convaincues. Est-ce que c’est en train de devenir un genre aussi inévitable à Kdrama-land que les High School doramas au Japon ? Pitié, pas ça. Et après Brain et Syndrome qui s’intéressaient déjà à la neuro, est-ce que Third War a quelque chose de plus à dire, surtout avec ce type d’approche encore une fois tournée vers la compétition  ? Peut-être sur la médecine orientale, et ça ça peut être intéressant même si Faith est déjà en train d’en parler. Le casting est ok je suppose, j’ai du mal à voir Oh Ji Oh en médecin crédible mais Kim Seung Woo et Kim Min Jeong seront à l’aise. Soo Young…no comment. J’ai surtout peur du réalisateur (producteur d’IRIS ? Pitié pas de cameraman épileptique pour créer de la « tension », je vous en SUPPLIE) et du total noob qui va écrire le scénario accompagné de celui qui ‘est occupé d’Athena. Pas un bon plan pour ce type de drama.

Kaa : Oh là là. Le producteur d’IRIS + le scénariste d’Athena? On est mal les gars les filles.  Je ne comprends pas l’intérêt grandissant des Coréens pour la compétition de testostérone dans une salle d’opération d’hôpital. Et les muscles d’Oh Ji Oh ne serviront malheureusement pas sa cause.

Qui le regardera ?

Mina : Bof, voire non. J’ai beau avoir un faible pour le genre médical je commence à sentir la lassitude me gagner.

Kaa : Non.

Conclusion

Nous passons beaucoup plus rapidement sur les autres qui ne nous intéressent pas comme The King’s Dream, le nouveau sageuk bouche-trou de KBS qui vient prendre la place du mauvais King Gwanggaeto et qui s’intéresse à Baekje (une ère sur laquelle il semble impossible de trouver ne serait-ce qu’une seule bonne reconstitution), des nouveaux dailies (I Like You de SBS sur un scénario « on s’était donné rendez-vous dans dix ans » et Glass Mask, encore un makjang ringard de TVN pour succéder à Yellow Boots avec Seo Woo dont la carrière est en train de prendre un tournant peu palpitant.) Et un Home Drama qui s’annonce ultra classique, Rascal Sons

Sinon nous sommes sur le point d’entrer dans une longue phase un peu monotone consacrées surtout aux sageuks traditionnels et aux histoires de famille mais tout espoir n’est pas perdu puisqu’on nous promet quand même ici et là quelques doses de fun (The Matchmaker’s Lover, Jeon Woo Chi, The Secret Couple, Cheong Dam Dong Alice). On sera de retour pour une nouvelle preview en octobre !

Advertisements

6 réflexions sur “Preview de septembre : Taking the Last Bites of Summer

  1. The Horse Healer –> Des que je vois des noms liés au drama Dong Yi, je pars en courant. Aucun drama ne m’a jamais autant ennuyée que celui-là. C’est au point que je le classe comme le pire drama que j’ai jamais vu. Donc The Horse Healer, c’est niet direct. En plus le synopsis n’est vraiment pas engageant.

    Je sais que Nice Guy intéresse pas mal de monde mais il me laisse plutôt indifférente. Je vais suivre quelques recaps pour voir si je me lance ou pas. Vu le synopsis, ce n’est pas trop mon genre de drama mais je me laisserais peut-être tentée quand il sera déjà bien avancé.

    Il n’y aura qu’Arang (et peut-être Faith et 5 Fingers si je ne les abandonne pas en court de route) qui m’apportera ma dose hedbomadaire de K-dramas parce que rien ne me paraît bien folichon sinon. Mon moral va en prendre un coup avec la fin de Bridal Mask donc ça ne sera peut-être pas si mal. Quand je descends d’un « drama high », j’ai toujours du mal à accrocher immédiatement à d’autres dramas, même des dramas qui m’auraient plu dans d’autres circonstances.. Du coup, ça fait du gâchis.

    • Haha j’adore ton approche XD c’est vrai que quand on finit un excellent drama on a toujours l’impression que ce qu’on découvre après est médiocre par contraste.

      Moi je suis étrangement attirée par Five Fingers. Et pas juste parce que c’est Jin Se Yeon qui va remplacer Eun Jong. What is wrong with me ?!

      • What’s wrong with you? Mais rien du tout, voyons! Une petite addiction inexpliquée aux makjangs n’a jamais fait de mal à personne. Viens nous rejoindre du côté obscur de la force…^^

        Five Fingers… Je comptais prendre en route une fois les épisodes sur l’enfance terminés mais finalement j’ai commencé dès l’épisode 1. La plupart des personnages sont immondes, la musique est mélodramatique à souhait, notre héros a une vie qui qui traumatiserait les personnes les plus endurcies et je sens que les 4 premiers épisodes n’étaient qu’un avant goût^^ J’adore. Ca va être mon péché mignon de fin d’année. Il sera toujours tant de quitter le navire si je fais une overdose de makjang.

        • Grr pourquoi ton commentaire a été rangé dans les spams ? Ce plug-in fait n’importe quoi parfois.

          Aaah démon tentateur ! la dernière fois que je m’étais laissé séduire par un scénario à se taper la tête contre les murs c’était Man of Honor mais peut-être que 5fingers peu être fun ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s