I Need Romance 2 – Impressions à mi-parcours : All You Need is Love (and Communication)

J’aime beaucoup I Need Romance 2. C’est comme un petit bonbon frais et léger dans la bouche, un divertissement idéal pour cette saison estivale avec au programme : de la romance, de l’amitié et un concentré de bonne humeur. Tout est loin d’être parfait mais comme la première saison, le drama parvient à être tantôt sérieux, tantôt drôle, tantôt réaliste, tantôt fantaisiste et on s’attache (généralement) à tous les personnages qui nous sont présentés. Puisque nous arrivons à mi-chemin, profitons-en pour faire le bilan!

PS : Je sais que les épisodes 9-10 ont été diffusés mais je n’en suis qu’à l’épisode 8, donc, pas de majeurs spoilers sur les derniers évènements s’il vous plaît! =)

Le point sur les romances

Parce que oui, comme le titre le suggère, de la romance, il y en a à foison. Outre la question de l’amitié, le scénario fait un bon travail pour nous présenter des couples crédibles et ce, de manière approfondie. Les relations amoureuses de Yeol Mae, Jae Kyung et Ji Hee présentent toutes un trait intéressant (bien que ce soit celle de Yeol Mae qui bénéficie d’un développement plus complexe et nuancé) sans tomber dans la caricature ou le conte de fées. Nous sommes dans la réalité avec des personnages certes plus privilégiés que la moyenne mais pas moins humains.

  • Suk Hyun/Yeol Mae

  

Il n’y a rien à faire, leur relation est…bizarre. Elle est quelque part entre l’amour et la fraternité. Une impression de malaise était déjà ressortie lors des deux premiers épisodes mais dernièrement, cela n’a fait que se confirmer. Le couple est vraiment attachant car il est clair qu’il y a beaucoup d’amour et de tendresse entre eux. Le problème est que, peu importe à quel point ils s’aiment, ils ne sont peut être fondamentalement pas « faits » l’un pour l’autre. Oui ils sont sexuellement compatibles (ce qui en soi est déjà une bonne chose, Ji Hee et Ho Joon en rêveraient) et oui personne ne connaît mieux Yeol Mae que Suk Hyun et personne ne connaît mieux Suk Hyun que Yeol Mae mais le fait de se séparer sept fois en douze ans devrait être une indication suffisamment explicite de l’impasse dans lequel le couple se trouve.

J’aime d’ailleurs la manière plutôt réaliste dont cette relation est dépeinte dans le sens où non seulement le scénario montre les bas mais aussi les hauts de la relation (tout n’est donc pas à jeter, Yeol Mae et Suk Hyun ont eu des moments de bonheur sincère) mais il ne fait pas non plus porter la faute sur un seul des deux mais bel et bien des deux. Hé oui, parce qu’autant il faut être deux pour qu’une relation fonctionne, c’est aussi la responsabilité des deux si elle ne fonctionne pas. À travers les qualités et les défauts respectifs de Yeol Mae et de Suk Hyun, le spectateur est capable de comprendre tantôt l’un, tantôt l’autre, de prendre partie pour tantôt l’un, tantôt l’autre ; et cet équilibre des émotions est rare dans un K-drama qui a souvent tendance à faire porter le chapeau d’un échec amoureux sur une seule personne : dans la première saison par exemple, par le biais de l’infidélité répétée de l’homme. Dans cette deuxième version, pas d’infidélité, pas de coups bas, simplement une différence fondamentale de besoins, d’envie, et d’honnêteté.

  

Yeol Mae est bien sûr un personnage sympathique : lorsqu’elle aime, tout le monde le sait. Elle est impulsive et entière mais le fait qu’elle s’accroche désespérément à Suk Hyun comme s’il était le dernier homme sur Terre la rend vraiment, vraiment frustrante. Pour être honnête, je ne la supportais plus dès qu’elle disait « c’est terminé, cette fois pour de vrai » parce que ce n’était jamais la vérité. On ne peut pas prendre cette fille au sérieux, et le seul moment où je la croirai vraiment, c’est lorsqu’elle déménagera ou lorsqu’elle demandera à Suk Hyun de déménager. Je ne vois absolument pas comment elle compte passer à autre chose tout en vivant quasiment dans la même maison. Son problème est qu’elle est totalement égocentrique, immature et constamment incertaine des sentiments de Suk Hyun. On ne peut pas vraiment la blâmer car cet homme est un mystère à lui tout seul. Ce qu’il pense, ce qu’il veut, ce qu’il ressent, personne d’autre ne le sait, sauf lui. La réaction agressive de Yeol Mae est donc vraiment compréhensible – en tout cas, d’un point de vue personnel, je la comprends : vous êtes vous déjà disputé avec un gars/une fille tellement calme qu’il/elle donne l’impression d’être indifférent/e? Ben ça rendrait hystérique n’importe qui -.

  

Comme Yeol Mae ne sait pas ce que pense Suk Hyun, elle est obligée de le pousser à bout pour qu’il réagisse : on sait par exemple qu’elle lui a lancé plusieurs fois l’ultimatum de le quitter lorsque quelque chose ne fonctionnait pas, et à chaque fois, il la laissait partir. Suk Hyun est un homme sincère mais discret et renfermé. Et on se doute tous que dans une relation amoureuse, le manque de dialogue est en général mauvais. S’il est vrai que les actions parlent plus que les mots (et basé sur ça, c’est évident que Suk Hyun a toujours de profonds sentiments pour elle) mais il est faux de penser qu’elles suffisent. On a besoin de mots également pour rassurer, pour expliquer, pour faire sortir nos ondes négatives or ce personnage est un vrai mur. 

  

De plus, son attitude sereine et totalement détachée ne peut que rendre sa petite amie folle de frustration. J’ai eu bon nombre de fois envie de le secouer comme un prunier pour qu’il s’exprime, se clarifie ou lieu de simplement couper la communication. Pourtant, le personnage est loin d’être unidimensionnel car il peut démontrer beaucoup de patience, de compréhension et de douceur envers Yeol Mae. Dans ces moments-là, on lui en voudrait presque de donner des signaux confus à l’intention de Yeol Mae : il est parfois très froid et distant et parfois très chaleureux et attentionné. J’ai cela dit beaucoup aimé la manière dont elle le quitte : c’était vraiment une séparation sans cris hystériques et sans venin. Simplement un constat des faits. Seulement, j’aimerais qu’elle s’y tienne à présent au lieu de revenir à la charge deux heures plus tard en essayant de faire culpabiliser Suk Hyun de ne pas la retenir.

C’est la première fois que je suis aussi indécise quant à la conclusion que je souhaiterais voir à leur relation. D’un côté, j’aimerais vraiment que cette version montre Yeol Mae passer à autre chose et s’investir dans une nouvelle relation. Je n’ai rien contre les « premiers grands amours » mais selon moi, il y a un moment où il faut accepter d’aller de l’avant lorsque cela ne marche pas. On ne peut pas dire que Yeol Mae n’a pas essayé : sa relation avec Suk Hyun a duré 12 ans. Je ne m’attends pas à ce qu’elle fasse un trait sur Suk Hyun du jour en lendemain, je sais bien que dire au-revoir à 12 ans de ta vie n’est pas rien ; seulement, ça ne mène à rien de vouloir rester à tout prix avec la même personne pour te disputer constamment sur les mêmes sujets.

Mais d’un autre côté, si l’un comme l’autre fait un travail sur soi, les voir finir ensemble ne sera pas le comble de la frustration car, contrairement à la première saison, ce couple m’est sympathique. Être témoin de leur complicité et connaître petit à petit leur histoire me gagne toujours un peu plus le coeur et, persuadée que Suk Hyun a le syndrôme de la Noble Idiotie, je suis curieuse de savoir la raison pour laquelle il rejette sans cesse Yeol Mae lorsqu’il est si évident qu’il est amoureux d’elle. Même si je n’ai pas vraiment apprécié sa montée de testostérones lorsqu’il apprend qu’elle a passé la nuit chez Ji Hoon, c’était très satisfaisant de le voir réagir (pour une fois!).

  

  • Yeol Mae/Ji Hoon

Ce qui m’amène à Ji Hoon, le prétendant de Yeol Mae. Ji Hoon est gentil, attentionné et amoureux d’elle, trois qualités essentielles. Seulement, dans l’état actuel des choses, Ji Hoon n’a aucune place dans la vie et le coeur de Yeol Mae. En effet, jamais ne lui a-t-elle accordé d’intérêt particulier. Et le seul moment où elle accepte de le regarder c’est pour rendre Suk Hyun jaloux, et ça, même si c’est inconscient de sa part, c’est pas très correct envers Ji Hoon.

Le pire dans tout ça, c’est que celui-ci le sait très bien et se rend compte qu’elle est encore très amoureuse de son ex-avec-qui-elle-vit. Sa réaction n’est pas très réaliste sur ce plan là car je pense que personne ne pourrait sourire avec autant de douceur lorsqu’il apprendrait ce genre de choses. Cet homme est bien trop gentil pour être honnête, non? Difficile donc de s’impliquer vraiment pour le moment dans leur relation étant donnée sa base bancale et superficielle. Tout ce que Ji Hoon peut récolter, c’est le sentiment de solitude, de manque d’amour et finalement, un coeur brisé. Peut être aussi que Ji Hoon pour l’instant est bien trop policé pour être vraiment intéressant bien que Kim Ji Suk fasse de son mieux pour insuffler un peu d’épaisseur et de chaleur dans son personnage.

  

  

Seulement, force est de constater que Yeol Mae et Ji Hoon, ou devrais-je dire Jung Yumi et Kim Ji Suk, ont une alchimie un peu faible pour être convaincante jusqu’au bout (alors qu’elle m’avait laissée de l’espoir dans les premiers épisodes). Je dois reconnaître cependant que cela semble s’améliorer petit à petit, dans les deux derniers épisodes lorsque Ji Hoon s’interpose de manière active entre Yeol Mae et Suk Hyun (leur conversation en bas de chez lui était délicieuse!). Je dois reconnaître cependant que son attraction pour elle qui a commencé bien avant que ce qui nous est montré est plutôt mignonne même si conventionnelle. Et puis, on ne peut pas vraiment le blâmer de vouloir essayer d’être celui qui permettra à Yeol Mae d’oublier son ex un peu trop encombrant. Pourtant, je ne suis pas bien optimiste quant à l’issue de leur relation.

  • Suk Hyun/Na Hyun

  

Pas grand chose à dire sur cette relation si ce n’est que je n’ai pas saisi pourquoi elle devait vivre avec lui et que je déteste Na Hyun. Oh, pour des raisons totalement superficielles, immatures et subjectives. Yeol Mae, Fighting!

  • Jae Kyung/Lee Jang Woo/Jung Min

J’avais un peu plus de réserve sur ce couple célèbre qui fait lit à part depuis des années pour des questions de profits. C’était trop glamour pour que je m’y sente investie mais cela ne m’a pas empêchée de vouloir arracher les yeux du mari (maintenant ex) de Jae Kyung. Je trouve par contre sa relation avec Jung Min pas très palpitante mais je trouve le personnage classe et fort. Elle est un peu caricaturale et je ne trouve pas Kim Ji Woo toujours très convaincante mais au fur et à mesure que celle-ci se détend, le personnage devient de plus en plus attachant.

  

  • Ji Hee/Ho Joon/Tae Woo

Ji Hee est sans doute mon personnage féminin favori ; Yeol Mae tenait cette place dans les premiers épisodes mais ses exaspérantes tentatives de se remettre avec Suk Hyun même lorsque celui-ci mettait les choses au clair m’ont un peu refroidie. Ji Hee semble être pure, innocente et fragile mais elle cache en elle une personnalité beaucoup plus forte et affirmée qu’il ne faut pas sous-estimer.

À chaque fois que cette Ji Hee cachée se manifestait, j’étais aux anges car lorsqu’elle le veut, elle botte les fesses de n’importe qui, Ho Joon en premier qui est quand même, après le mari de Jae Kyung, un des plus gros crétins de ce drama. Alors qu’avec le couple Yeol Mae/Suk Hyun on traite de la difficile transition d’amants de longue date à ami, le couple Jae Kyung/Lee Jang Woo traite du mariage d’intérêt et du divorce, le couple Ji Hee/Ho Joon se centre sur leurs problèmes sexuels.

  

Au final, c’est cette intrigue secondaire qui m’intéresse le plus – peut être même plus que la principale – parce que lorsque Ji Hee et Tae Woo sont ensemble à l’écran ça fait des étincelles. Leur première rencontre est à la fois hilarante, embarrassante et tendre et j’ai tout de suite su que j’allais aimer cet homme. Mon affection pour Ji Hee est montée d’un cran lorsqu’elle a plaqué son docteur : c’était une petite vengeance comme on les aime. J’adore le fait qu’elle paraisse toute douce pour faire bonne impression (comme lorsqu’elle est avec Ho Joon) mais que dès qu’elle est à l’aise, elle peut être elle-même, c’est-à-dire pétillante d’énergie et d’assurance (comme lorsqu’elle est avec Tae Woo haha). J’ai hâte de voir leur histoire d’amour se développer!

  

  

Le point sur le trio de filles

Mais la série I Need Romance ne serait pas ce qu’elle est si elle n’impliquait pas une amitié entre filles à toute épreuve. Lors de mes premières impressions, je restais mitigée car je trouvais leurs intéractions un peu forcées. Par conséquent, leur alchimie n’était pas au top. Heureusement, l’atmosphère s’est détendue et les actrices semblent beaucoup plus confortables ensemble. Elles nous offrent alors de bons moments de rire et de tendresse, entre bavardages infinies, disputes et réconciliations. Ah, et j’adore le fait que Suk Hyun fasse partie de leur cercle. C’est juste adorable la manière dont elles se confient à lui comme elles le feraient entre elles.

D’ailleurs, c’est un des traits que j’apprécie vivement chez Suk Hyun (ben oui, il n’a pas que des mauvais côtés, à défaut d’être un petit ami exemplaire, c’est un ami fidèle et c’est encore mieux) : il a beau ne pas être très expressif ou même sociable, il semblerait avoir totalement adopté les deux amies de Yeol Mae. J’ai trouvé très émouvant son implication et sa volonté à redonner à Jae Kyung son assurance après l’incident avec son mari. Pour en revenir aux trois filles, la manière dont elles se sont rencontrées est proprement hilarante et après cela, aucun commentaire n’est requis pour expliquer pourquoi elles sont devenues amies.

  

Leur amitié dure depuis des années et elles ne se sont jamais quittées depuis. Cela ne veut en aucun cas dire qu’elles ne se disputent jamais. Au contraire. Et c’est sans doute pour ça qu’elles sont toujours amies. Elles se parlent souvent avec franchise et honnêteté même si cela doit engendrer des tensions. Le moment le plus criant de vérité a été bien sûr l’affaire du divorce de Jae Kyung parce qu’à ce moment-là, ni Ji Hee ni Yeol Mae n’étaient d’accord avec la manière dont Jae Kyung vivait or celle-ci ne demandait pas à ce qu’on la comprenne, mais juste qu’on la soutienne. Car malgré les désaccords qu’il puisse y avoir, un ami reste celui qui, tout en grognant, t’aide quand même, quoiqu’il arrive. 

  

Le point sur le reste (acteurs, réalisation, autre)

I Need Romance 2 est loin d’être une série parfaite du point de vue de l’écriture ou de la prestation des acteurs mais elle a un bon rythme dans l’ensemble (le format 45 mn est vraiment intéressant).

  

Jung Yumi est bien sûr adorable et aide certainement à me rendre plus patiente envers Yeol Mae, Lee Jin Wook ne respire pas nécessairement l’énergie mais avec le rôle qu’il a, ce n’est pas très gênant (et il a une très bonne alchimie avec Jung Yumi ce qui me fait -presque- tout pardonner), Kim Ji Woo, je l’ai déjà dit est un peu raide mais cela s’améliore, Kim Ji Suk est charmant et parvient à donner un peu d’épaisseur à son personnage qui en soi manque terriblement d’intérêt (suis-je en train de blasphémer?) tandis que Kim Ye Sol est super mignonne et entièrement investie dans son rôle et Ho Tae Hee est juste, drôle et attachant dans son rôle. La réalisation est toujours aussi dynamique et pétillante, à l’image des trois héroïnes. Les tons pastels utilisés sont très agréables à l’oeil et collent parfaitement bien à l’atmosphère mélancolique et estivale de la série. Baigné dans une lumière douce, le tout est sobre, sans grandiloquence ou prétention ce qui confère à I Need Romance un cadre très terre-à-terre.

  

J’aime le fait que la narration soit prise en charge dans un premier temps par Yeol Mae et dans un second temps par Suk Hyun. Yeol Mae est tellement transparente dans ses sentiments qu’il n’est pas difficile de savoir ce qu’elle pense et ressent alors que Suk Hyun est d’une telle discrétion que raconter l’histoire de sa perspective nous permet enfin à percer petit à petit le personnage. Je voudrais aussi faire remarquer que l’OST est excellente, différente des ballades romantiques que les RomCom coréennes ont l’habitude de nous servir.

Pour conclure, I Need Romance 2 n’est certes pas un indispensable mais reste un divertissement agréable, sans fioritures et ça se regarde très facilement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s