(The) Golden Time (of Your Life)- Premières Impressions

Heureusement que le mois de Juillet est aussi calme car étant donné mon investissement à 200% en ce qui concerne Bridal Mask et Ghost (auquel s’ajoute mon intérêt vif pour I Need Romance 2), il n’y a plus tellement de place pour de nouveaux dramas. Mais au point où on en est, un de plus ou un de moins…

Les dramas médicaux font fureur, et pas seulement en Corée du Sud, nous le savons bien La question est maintenant de savoir si le genre peut se renouveler, trouver des portes d’entrée suffisamment originale pour accrocher amateurs et petits nouveaux. Pour être honnête, j’avais un certain nombre d’a priori sur Golden Time parce que la seule information pour nous mettre l’eau à la bouche était que le personnage principal était un médecin froid et détaché tandis que l’héroïne était une jeune héritière de grands hôpitaux qui commence à travailler aux urgences. Autant dire que ces informations n’apportaient pas grand chose de bien nouveau sous le soleil et c’est alors pour une raison très superficielle que j’ai commencé Golden Time : Lee Seung Kyun. Et j’ai le plaisir de vous annoncer que c’est pour raison beaucoup moins superficielle que mon intérêt a été piqué : le pilote est solide et avec le deuxième épisode riche en émotions et en suspens, j’ai bon espoir que ce drama puisse s’avérer plus intéressant et original que prévu.

Le pilote commence par la comique rencontre entre Lee Min Woo (Lee Seung Kyun) et Kang Jae In (Hwang Jung Eum) dans la maison de plaisance de Bang Sun Woo (Song Yoo Ha) l’ami de l’un, le petit ami de l’autre. Sun Woo demande à Min Woo de raccompagner Jae In chez elle et sur le chemin, ils sont témoin d’un énorme accident impliquant plusieurs voitures. Jae In sort précipitamment de la voiture pour aider les victimes tandis que Min Woo répète que ce n’est pas une bonne idée et qu’ils feraient mieux d’attendre l’ambulance. Finalement, ils accompagnent une jeune mère et son fils jusqu’aux urgences où elle doit subit une opération immédiate. Seulement, avec l’ampleur de l’accident, l’hôpital est déjà rempli et il n’y aucune salle d’opération disponible. Choi In Hyuk (Lee Sung Min) décide alors de faire l’opération coûte que coûte sous les yeux fascinés de Jae In. Plus tard, Sun Woo demande à Min Woo de le remplacer pendant sa garde de nuit et bien que ce dernier ne soit pas qualifié pour le faire, il accepte. Il pleut à torrent et dans la nuit, un couple arrive en courant, portant leur petite fille dans leurs bras. Min Woo n’a pas les capacités requises pour sauver la petite fille et après quelques tentatives échouées, il court jusqu’à l’hôpital de In Hyk pour de l’aide mais celui-ci le regarde froidement et annonce l’heure de décès. Min Woo est abattu par la culpabilité et se décide ensuite à devenir interne afin que ce genre d’accidents ne se reproduisent plus. Il retrouve avec surprise Jae In, elle aussi interne.

Décidément, nous sommes gâtés cette saison par l’arrivée de nombreuses séries qui préfèrent la sobriété à la grandiloquence. Golden Time était tout de suite parti pour être un drama sérieux (comment faire autrement lorsque nous allons assister à la mort de plusieurs patients) avec des personnages impatients et intransigeants (les chirurgiens travaillent sous pression tout de même!) mais l’équipe technique a su trouver le ton juste : il y a un très bon équilibre entre la comédie et le drame sans jamais tomber dans les excès que peuvent offrir les deux genres et c’est une chose importante dans des dramas dont le sujet concerne la vie et la mort de personnes. Les dix premières minutes du pilote étaient très axées comédie et j’ai décollé immédiatement grâce à la déjà électrisante alchimie entre Hwang Jung Eum et Lee Seung Kyun. Par la suite, les choses se corsent un peu, mais l’équilibre entre le sérieux et le comique reste maîtrisé grâce au duo, jusqu’à la montée de la tension et la chute finale sans cliffhanger mais suffisamment puissante pour te donner envie de continuer. Yep, un solide pilote, je vous l’avais dit.

  

Le second épisode délaisse un peu le côté léger pour rentrer dans le vif du sujet : la vie d’internes a commencé pour Min Woo et Jae In est montré sans fioritures, avec ses hauts, ses bas, ses difficultés, ses satisfactions. Il est totalement désarmant de voir ces jeunes sans aucune expérience être totalement jetés dans le monde exigeant des hôpitaux : leurs mentors manquent souvent de patience et rarement on ne leur passe leurs erreurs et leurs (compréhensibles) peurs. C’est bien sûr à force d’expériences qu’on apprend et les internes sont justement là pour ça, mais j’étais terrifiée à chaque fois qu’on les laissait seuls avec un patient. C’est un univers sans compromis car c’est parfois dans le moment de l’hésitation que se joue la vie d’un homme ou d’une femme. Cette tension et cette pression sont extrêmement bien décrites et mises en scène si bien qu’on retient son souffle lors des différents opérations, surtout lorsque nos deux apprentis sont de la partie car les risques d’échec augmentent dangereusement.

Réalisation : A- Bien que ce ne soit pas le point fort de Golden Time, ce n’est pas non plus son point faible. Très conventionnelle, c’est vrai, la réalisation reste néanmoins soignée comme bon nombre de dramas actuellement. L’image est nette, bien définie, et la mise en scène est suffisamment efficace pour être crédible. C’est étonnant d’avoir aux commandes le réalisateur de comédies romantiques telles que Pasta ou What’s Up Fox. C’est peut être pour ça que le pilote est particulièrement réussi lors des moments les plus légers et que, même lorsqu’on traite de sujets plus sérieux, l’éclairage reste lumineux sans pour autant paraître hors de propos. Je reste un peu mitigée sur le choix de la musique qui, parfois, au lieu de rehausser la tension nous distrait plus qu’autre chose. Contre toute attente, le pilote ne se clôt pas sur un cliffhanger et c’était très bien comme ça ; ce n’est pas comme si la majorité des prochains épisodes risquent de se terminer sur une opération critique dont l’issue ne nous sera délivrée qu’à l’épisode suivant. 

Scénario : A- N’ayant pas vu Ob/Gyn, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre de la part de Choi Hee Ra, mais j’aurais dû me douter, étant donné toutes les qualités qu’on a attribué à ce drama, que Golden Time ne se complairait pas (trop) dans le cliché. Les diverses situations sont traditionnelles (ma foi, dans un hôpital, on ne peut pas parler de 36 milles choses, n’est-ce pas?) : Min Woo et Jae In vont, au gré des échecs et des succès, apprendre à devenir de meilleurs médecins (et de meilleures personnes). En arrière-plan, on retrouve, comme chaque drama médical qui se respecte, à peu près aux mêmes problématiques : problèmes de places et de financement, concurrence au niveau des cadres, disputes au sein d’une équipe, morale, professionnalisme etc. Les personnages principaux ne sont peut être pas la source la plus évidente d’originalité mais lorsqu’on y regarde de plus près, on se rend compte qu’ils présentent des traits peu communs dans un drama médical. Il y a en tout cas de la matière et du potentiel certains.

  

En effet, Jae In et Min Woo sont l’un comme l’autre des débutants, lui est en effet « docteur » mais de médecine orientale, autrement dit, sauver des vies à l’aide d’un scalpel n’est pas exactement sa spécialité, tandis qu’elle n’est qu’une simple interne. Ils ont bien sûr en eux des qualités qui nous font entrevoir les raisons pour lesquelles ils deviendront chacun de (très) bons médecins mais les deux premiers épisodes ne s’attachent pas à nous les montrer à sous des jours particulièrement favorables. Malgré sa bonne volonté, Min Woo ressemble effectivement plus à une poule mouillée qu’autre chose tandis que Jae In semble avoir bon coeur mais pas tellement investie dans ce qu’elle fait. J’apprécie que pour une fois ce soit ensemble que l’OTP parte à la découverte d’eux-même et de leur passion. Souvent dans ce genre de drama, il y en a au moins qui est soit déjà établi et reconnu, soit extrêmement sérieux dans son apprentissage. Or ici, l’un comme l’autre se cherche encore : ils n’ont ni passion ni désir de gloire ou de pouvoir.

  

C’est peut être aussi pour cette raison que les personnages de Min Woo et Jae In sont tout de suite attachants, parce qu’ils sonnent « vrais » et parce qu’ils se tiennent à quelque distance du puits des clichés. D’abord, j’ai été surprise de me prendre tout de suite d’affection pour Min Woo qui n’a en fait absolument rien de froid et d’intransigeant que nous le laissait penser le synopsis. Au contraire Au contraire, c’est même à ce personnage que je m’identifie le plus. Inconsistant, irresponsable, peureux, nerveux et incompétent, il n’est en aucun cas le docteur en face duquel on aimerait se retrouver : ses mains tremblantes lorsqu’il met son stéthoscope sur les oreilles n’est pour rassurer personne. Cependant, il n’en demeure pas moins sympathique car, finalement, fondamentalement humain et sensible. Ses premiers pas dans le monde hospitalier sont un peu casse-gueule de par sa lenteur, son indécision et même parfois de par sa sincérité. Et c’est justement pour ça qu’on l’aime.

Min Woo n’a rien d’un médecin parfait et si les autres lui prêtent volontiers une bonne capacité d’observation, tout le monde voit déjà en lui un futur médecin problématique. Pour le meilleur comme pour le pire. Jae In n’est pas un personnage extrêmement développé pour le moment mais j’apprécie qu’elle n’ait l’air ni particulièrement maladroite, ni particulièrement fragile. On pourrait presque penser qu’elle manque de la compassion nécessaire à tout bon docteur vu ses réactions toujours très réfléchies devant les diverses situations.

Aux côtés du tremblant Min Woo, elle est beaucoup plus calmé, posée et froide, ce qui permet d’apprécier d’autant plus leur dynamique d’opposition/complémentarité. Min Woo est le coeur, Jae In est la tête. Mais en dehors de l’hôpital, Jae In est une vrai bombe d’énergie positive, et même si on sait que son histoire d’amour avec son opta va mal finir, on s’attache également beaucoup à elle. Leur relation, sans être conflictuelle, n’est pas sans petites moqueries par-ci par-là, surtout de la part de Jae In et il plaisant de voir qu’enfin, dans un K-Drama, on dépasse l’habituelle bi-polarité des relations : si je ne t’aime pas, je te déteste. Ici, ils ne s’aiment ni se détestent mais sont cordiaux parce qu’ils se côtoient dans la vie de tous les jours et une amitié pointe même le bout de son nez. 

  

Casting : A Peut être qu’une bonne part de ce qui fait le charme de Golden Time réside dans le choix qu’on a fait du casting. Celui-ci regroupe un bon nombre d’acteurs et retrouve pas mal de têtes connues. Il s’en dégage alors un sentiment (peut être trompeur ceci dit) de sécurité, comme une impression d’être entre de bonnes mains et dans un univers confortable. Lee Seung Kyun prête ses traits à l’émotionnel Min Woo et c’est une bonne chose selon moi que ce ne soit pas son premier rôle dans un drama médical. Cependant, j’avais peur qu’il endosse encore une fois un de ces personnages qui se plaisent tant à crier un peu sur tout le monde et c’est donc avec grand plaisir de le voir jouer une décibel en dessous de ce qu’il a l’habitude de faire. Au lieu d’être la grande gueule qu’on lui connait, il se montre beaucoup plus introverti et sensible. Il montre avec beaucoup de conviction (et d’efficacité) un Min Woo bégayant, tremblant, perdu et se sachant ni que faire ni comment faire tandis que sa partenaire Hwang Jung Eum est absolument charmante dans le rôle de Jae In.

  

Sa permanente ne la met pas nécessaire à son avantage, mais ça ne peut pas être pire que Can You Hear My Heart. Ils ont une alchimie craquante et j’ai hâte de voir plus de moments entre eux. À leurs côtés, et dans le rôle du charismatique Choi In Hyuk, ce chirurgien passionné et talentueux, on retrouve avec plaisir Lee Sung Min (le récent roi de King2Heart) que j’ai aimé dans la plupart de ses rôles. On croise aussi des noms tels que Lee Ki Yeong, qui n’est pas à son premier drama médical (New Haert, Ob/Gyn), Eom Hyo-Seop, Heo Tae Hee ( I Need Romance 2!) et la géniale Kim Mi Kyung. Un vrai festival de bons acteurs est toujours un plaisir à voir, d’autant plus qu’il y a une très bonne alchimie entre eux, la plupart ayant déjà tourné un ou deux dramas ensemble. 

       

Verdict : Good Kimchi + Avec un pilote efficace et un second épisode solide, Golden Time est bien meilleur que prévu. Les moments les plus tendus sont toujours bien contrebalancés avec des moments plus légers et le tout est servi avec beaucoup d’énergie et de dynamisme par des acteurs expérimentés et charismatiques. Bien que le scénario ait son lot de lieux communs (inévitables?), la série commence de manière rafraichissante et les relations entre les différents personnages s’annoncent complexes et explosives. De plus, je suis déjà sous le charme des personnages qui vont devenir notre OTP. C’est donc un excellent début pour Golden Time, reste à voir si tout cela va tenir sur la longueur…

Publicités

8 réflexions sur “(The) Golden Time (of Your Life)- Premières Impressions

  1. Brain m’a laissé un tellement bon souvenir que j’hésite à commencer un autre drama médical. J’ai peur de ne pouvoir qu’être déçue. Mais ton article a piqué ma curiosité. Je vais suivre quelques recaps et décider de me lancer ou pas.

    • Je comprends ton appréhension surtout que Brain est un drama récent. Cela dit, Golden Time semble être vraiment différent au niveau du postulat de base : Brain montrait des personnages ambitieux, obsédés par le succès alors qu’ici, Min Woo et Jae In sont tout sauf à la recherche d’une ascension sociale. Il y a bien sûr des histoires de concurrence, mais cela ne concerne pas directement nos personnages principaux. C’est ce qui m’a en fait le plus intéressée et j’espère que le scénario tiendra ses promesses…
      Merci pour ton commentaire! =)

  2. J’ai pas du tout vécu le drama comme toi. Personnellement il est au bord de la corbeille.
    Bien que j’ai beaucoup apprécié les deux acteurs principaux et leur personnage, la majorité des médecins me sortent par les yeux, leur lutte pour le pouvoir et tout et tout me rend complément malade.
    Après je suis vraiment pas une fan de drama médicaux, donc c’est sur ça aide pas du tout, mais bon j’ai voulu testé pour Hwang Jung Eun et Lee Seung Kyun et sur ça je suis pas déçue, mais le reste…

    PS: re entendre Hwang Jung Eun dire Min woo c’est *___* >> Giant <3

    • Je suis contente d’avoir d’autres opinions!
      C’est vrai que les autres médecins et la lutte pour le pouvoir n’est en aucun cas original ou même intéressant – en fait, à chaque fois, j’y comprends rien haha – même si le futur clash entre In Hyuk et son ancien mentor risque d’être plutôt juteux.
      Mais je trouve que ça ne prend pour l’instant pas beaucoup de place et du moment que ça reste en second plan et que ça ne vienne pas contaminer les personnages principaux je pense que je pourrais le supporter. Vraiment, la chose qui m’intéresse c’est le parcours de Min Woo et Jae In, parce que ces deux personnages m’intriguent.
      Et je trouve le casting bon ce qui aide grandement à l’appréciation générale =)

      Merci d’avoir partagé ton opinion! x)

        • Haha, on n’a vraiment pas la même perception pour ce drama ^_^
          L’épisode 3 était sympathique mais j’ai trouvé qu’il tirait trop en longueur et le personnage de Jae In m’est un peu sorti par les yeux à la fin avec son délire de Sun Woo Oppa [SPOILER!] comme si tout l’hôpital devait s’arrêter de fonctionner pour guérir son amoureux. C’était tellement égoïste. [Fin Spoiler] Je comprends le fait qu’elle ne soit pas professionnelle car débutante et que ça la rende ultra émotionnelle mais elle m’a quand même énervée^^
          Cela dit, son duo avec Min Woo est juste éclatant =)

  3. Je n’attendais vraiment rien de Golden Time. Après White Tower et Brain que j’avais adorés je pensais juste que ce serait un énième drama médical sans rien d’innovant et pourtant… Petit coup de coeur pour l’instant dans l’ensemble (j’ai moyennement aimé tout ce qui avait rapport au petit ami de Jae In dans l’épisode 4) et surtout énorme coup de coeur pour Lee Sung Min (Dr Choi).
    Et puis c’est tellement du vécu. Ça fait du bien de voir enfin une série où on nous montre clairement que la vie d’interne c’est loin du paradis qu’on nous promet en début de première année de médecine!
    Je ne passe le concours que l’an prochain mais avec l’externat et le stage à temps plein on est suffisamment souvent à l’hôpital pour déjà se faire une petite idée de ce qui nous attend. Le fait d’être traité comme des moins que rien au bloc, la fierté des gaz du sang réussis, les gamins d’orthopédie pédiatrique qu’on n’arrive jamais à calmer avec les parents qui nous hurlent dessus à côté… c’est comme si même en rentrant de l’hôpital j’y retournais en regardant cette série!
    Bon par contre le coup de la giclure de sang dans le visage, ça m’est arrivé le mois dernier en chirurgie gynécologique et j’ai fini en médecine du travail pour accident d’exposition au sang. Apparemment les coréens sont plus cool de ce côté là vu ce que Min Woo se prend à chaque épisode!
    Bon maintenant il me reste plus qu’à espérer avoir un jour en mentor comme Dr Choi!

    • Coucou Luci8le!
      Je suis ravie d’avoir un avis de quelqu’un qui est dans le milieu (même si je suis ravie d’avoir des commentaires tout court haha) parce que ne connaissant pas la vie dans les hôpitaux, je ne pouvais que dire que le drama avait « l’air » de dépeindre de manière réaliste le parcours des internes. Maintenant, je suis sûre que ça n’a plus simplement « l’air ». =)
      Je suis également contente de voir qu’il reste des gens qui s’intéressent à ce drama. Il fait pour l’instant très peu de bruit sur internet et c’est dommage car je pense qu’il vaut vraiment le coup d’oeil. Comme toi, je ne m’attendais pas à grand chose et j’ai été totalement séduite par les deux premiers épisodes. Je partage ton agacement au sujet de Sun Woo dans les épisodes 3 et 4.
      Et Lee Sung Min brille tellement dans ce drama! Ça a toujours été un acteur bon et charismatique mais dans le rôle de Choi In Hyuk, il est juste bluffant!
      Merci pour ton commentaire! x)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s