Et alors, The Amazing Spider-Man ?

Well, That was AMAZING.

Quand je suis entrée dans la salle de cinéma je pensais que ça allait être un reboot tout juste « sympa ». Quelques heures et pas mal de bouffées d’adrénalines plus tard, on oublie ce mot, et on monte l’hystérie d’un cran. Attention, cet article contient des doses potentiellement dommageables de fangirlisme, de subjectivité atterrante, et d’hyperboles.

C’est vrai que Spider-Man est ma deuxième licence de super-héros préférée après Batman (Oui pour Batman c’est légèrement évident…je suis loin d’être une fan de comics alors c’est relatif mais je parle surtout du concept) et j’avais beaucoup aimé les deux premières adaptations de Sam Raimi (et détesté le troisième, qui a détruit ce qu’il me restait d’affection pour ces films que j’avais vus ado sans beaucoup de sens critique), mais ça restait quand même très nunuche et on en était encore à la phase où il suffisait de balancer quelques effets spéciaux nouvelle génération pour impressionner. De plus  ça restait très « cartoon »,et simpliste au niveau du scénario, et quand je les ai revus adulte une bonne partie de l’émerveillement s’était évaporé. Et aujourd’hui, l’émerveillement est de retour, puissance 10 ! Le casting est parfait, je considère de regarder The Social Network et d’endurer Keira Knightley dans Never Let Me Go juste pour Andrew Garfield (je me disais bien que je l’avais déjà vu quelque part, c’était le jeune assistant super mignon dans l’ Imaginarium de Terry Gilliam !), il y a mon « girl-crush » Emma Stone toujours aussi adorable et décalée et Rhys Ifans, l’excentrique déjanté de Good Morning England en Lizard. Qui est le responsable du casting, que je le serre dans mes bras ?

Ah et incluez Marc Webb ! Avec les responsables du screenplay il a réfléchi a tout et rien n’est laissé au hasard. C’est drôle, c’est sexy, c’est romantique sans être niais (pour Hollywood c’est un miracle), c’est intelligent, c’est surprenant, ils se sont littéralement explosé les méninges pour nous surprendre, pour s’inspirer des autres films de super-héros tournés entre temps sans tomber dans la redite et en intégrant les idées à leur concept, c’est visuellement superbe…bref je pense que vous commencez à sentir mon enthousiasme. Je suis d’autant plus admirative du film qu’il a réussi à insérer une idée assez inédite pour ce genre d’adaptation grand public : faire un film de super-héros à l’échelle humaine. Et moi je fonctionne comme ça : les Avengers aux pouvoirs déments = MEH, un Batman torturé sans « pouvoirs » à proprement parler et ce nouveau Spidey British un peu quirky qui se prend un bus dans la figure quand il voltige = LUUURVE.

J’avais un peu peur du redux des scènes que je connaissais déjà : malaise au lycée, meurtre d’oncle Ben, culpabilité, et en fait c’est trop trop trop bien fait (je vous avait prévenu que cet article n’allait pas bénéficier d’une rhétorique très subtile…). Exit Whiny Mary Jane et ses complexes de starlette ratée (Alléluia !) et Welcome Gwen Stacy, aka Kickass Nerdy Girlfriend. Autre bon point : on commence avec les parents de Peter et pas directement avec le couple tonton/tata bon enfant, et ça apporte un nouveau souffle au scénario. Une fois cette partie-là terminée nous allions droit vers l’inconnu (comme je n’avais pas compris grand chose aux comics de Spider-Man que j’avais lu petite, pour moi c’était l’inconnu) et là c’était tellement fluide, tellement dynamique, tellement intense que j’étais littéralement scotchée à mon siège durant tout le long.

Les scènes d’action sont inventives (et je conseille de le voir en 3D, je l’ai vu comme ça parce que je n’avais pas le choix mais je ne suis contente d’avoir payé mon ticket plus cher : c’est super bien fait), la musique est souvent surprenante et c’est évident qu’ils ont laissé le réalisateur porter à l’écran son projet esthétique précis sans trop de censure (c’est un film dans lequel je reconnais ma tranche d’âge, définitivement) ni de minimum syndical de pathos niaiseux. Et quand il font quelque chose d’attendu, le genre de scènes héroïques qu’on attend au tournant, ça marche ! Il y a cette scène absolument incroyable à la fin, qui en théorie aurait dû me faire soupirer d’exaspération, mais c’était magique, j’avais le cœur qui battait et j’avais envie de soutenir à 200% le héros dans sa course. Je sais ça sonne super méga ringard mais j’étais en symbiose totale avec le film, en mode fangirl. Je n’ai pas vu le temps passer, et c’était une expérience de cinéma totale (en bonus avec une salle très chaleureuse !).

Ça fait une éternité que je ne suis pas sortie d’une salle obscure avec un tel sentiment de satisfaction. Allez-y, courez-y, je ne garantis pas que ça aurait le même effet sur tout le monde ni que vous trouverez ça aussi génial (les critiques Américains sont plutôt divisés) mais je le recommande plus que chaudement. Meilleur film de 2012 que j’ai vu jusqu’ici. 5/5

Publicités

3 réflexions sur “Et alors, The Amazing Spider-Man ?

  1. Je suis allée le voir, je voulais vraiment passer un bon moment devant un bon film, surtout après avoir lu ta critique. Le film était bien mais une fois sortie de la salle, certaines choses m’ont vraiment gêné en fait : la morsure de l’araignée, la mort de l’oncle Ben.. J’ai trouvé qu’ils étaient passé à côté de quelque chose. Certaines scènes sont complètement ridicules ou manquent cruellement d’émotions, de réflexion, de message moraliste. Le premier reste culte malgré un Tobey McGuire assez mou du genoux, avec sa réplique « Un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités ». Andrew Garfield et Emma Stone sont beaucoup plus dynamiques et moins niais c’est sur. Et je suis d’accord que ce nouveau Spiderman a réussi à montrer un super-héros plus à l’échelle humaine que le précédent, mais Garfield incarne du coup un héros presque arrogant (cf scène du lycée avec Flash) et on a du mal à croire que ce gars là est un génie scientifique. Le méchant lézard ne m’a pas non plus hyper convaincu, et ça m’a énervé qu’il reprenne la petite voix du bouffon vert schizo. Et puis, qui a tué les parents de Spiderman ? C’était quoi cette dernière minute après le générique ? Soit le lézard est schizo et c’est sa culpabilité qui lui parle, dans ce cas là c’est lui le meurtrier, jaloux de son acolyte de laboratoire. Soit c’est Osborn,le grand patron à cause de qui tout est arrivé que l’on réserve pour un.. prochain épisode? Mais là aussi quelque chose me gène, Osborn c’est bien le nom de James Franco et son papa le bouffon non ? Les effets spéciaux et la 3D m’ont scotché par contre. J’avoue que le plan où on est les yeux de l’araignée et qu’il arpente les façades des immeubles est extra. Les voltiges de Spiderman sont évidemment plus impressionnants avec la 3D, surtout lorsqu’il voltige vers nous ! Donc pour ma part, c’était divertissant, mais il me reste beaucoup moins dans la mémoire que la première trilogie. A ne pas comparer c’est sur

    • Hello ! C’est drôle les raisons pour lesquelles tu n’a pas accroché sont celles pour lesquelles j’adore le film. Pas de message moraliste ? Tant mieux ! J’en avais assez eu dans tous les films précédents. Merci pour ton commentaire =)

  2. Je reviens du ciné et j’ai adoré ^^ !!!!!!!!!!!! Enfin un film de « super héro » où l’héroïne est assez kickass , et où elle est la première au courant de l’identité secrète de son copain ! Les personnages ne sont pas stupides, et ça fait vraiment du bien ! (comme Tante May qui pige implicitement que Peter est ce héros masqué, ou bien Peter qui comprend rapidement ce que fait le docteur –> Ca ne prend pas des plombes pour que les personnages fassent des liens intelligents et trouve la vérité ^^).

    D’ailleurs, j’adore toujours autant Emma Stone : son personnage est vraiment bien, plus particulièrement encore quand elle comprend et sent que si Peter l’ignore c’est parce que son père lui a fait promettre de tenir sa fille à l’écart des dangers. Enfin une héroïne qui comprend. [By the way, la scène où il lui dit que les promesses qu’on se sait incapable de tenir sont les meilleurs à faire était vraiment mignonne *____*].

    Andrew Gardfield m’a aussi beaucoup impressionnée : déjà, il est bien bien mignon *____* et puis il est vraiment naturel ! C’est génial d’avoir un acteur jouant vraiment à fond l’adolescent : le rôle est bien écrit, ça m’a paru très normal que Peter « joue » plus au super-héros : en se vengeant de Flash, en sautant partout avec son skate pour faire des figures de plus en plus improbable, en essayant de rattraper l’homme qui a tué son oncle. Ce n’est que quand il sauve l’enfant de la voiture en feu, lors de la scène du pont, qu’il semble vraiment prendre conscience qu’il a des responsabilités, qu’il doit vivre en aidant les autres (selon la morale de son oncle). C’est bien plus naturel d’avoir un héros réagissant comme il le fait, engueulant sa copine qui ne veut pas quitter la tour prête à être prise d’assaut par le méchant car elle veut terminer l’antidote … que d’avoir un héros trop mature dès le départ.

    Ce qui était génial aussi, c’est que le scénario restait très cartoon : dans mon esprit, c’est ça qui fait que le film tient vraiment la route, il y a des moments tristes, d’autres vraiment fun ( quand il se réveille après s’être fait mordre, quand il se cogne au bus, quand il arrête un méchant en lui envoyant de la toile sur ses parties intimes XD,…) et aussi de l’épique (la scène sur le pont, la magnifique scène où les grutiers alignent leurs grues …). De plus, les scènes sont justes MAGNIFIQUES !!!! Oo. Et j’aime beaucoup les labos façon science « next-gen » qu’il y a dans le film : c’était la grande classe !

    En tout cas, merci pour ta critique Mina ! C’était vraiment cool de la lire après le ciné ;D. Je suis contente de n’être pas la seule enthousiate ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s