I Need Romance (Saison 2) – Premières Impressions : First Man, Last Man?

La deuxième saison d’I Need Romance a débuté la semaine dernière. Les deux premiers épisodes ne m’ont pas plus impressionnée que ça mais il faut bien rendre à César ce qui est à César : la série est pour l’instant sympathique et a beaucoup plus de charme que je ne voulais le croire en premier lieu (oui, toutes les raisons sont bonnes pour ne pas regarder 6 dramas en même temps, un problème? Heh). La première chose qu’il faut pointer c’est que cette nouvelle saison a au moins le mérite d’avoir réussi à se démarquer de sa première saison. I Need Romance 2 a les mêmes matériaux de base en ce qui concerne les thèmes et les préoccupations mais ne délivre au final pas exactement le même résultat. Pour le meilleur comme pour le pire.

Résumé sommaire des deux premiers épisodes

Jung Yumi joue le rôle de Joo Yeol Mae, 33 ans, directrice musicale, qui habite avec Yoon Suk Hyun (Lee Jin Wook), scénariste qui est son ami d’enfance et accessoirement son ex depuis trois ans. La raison de leur séparation est simple : Yeol Mae meurt d’envie de se marier, Suk Hyun est allergique à cette idée. Aujourd’hui, ils se proclament étrangers l’un à l’autre depuis leur rupture, mais leurs habitudes quotidienne montrent bien que c’est faux : ils parlent ouvertement de sexe et il lave sans aucune gêne ses sous-vêtements. Elle enchaîne les rendez-vous arrangés via une agence de rencontres. Yeol Mae a deux amies très proches.

  

La première, Su Jae Kyung (Kim Ji Woo), ex-top model, s’est mariée avec un homme, Lee Jang Woo, qu’elle a rencontré la première fois à la bibliothèque et leur couple semble totalement idyllique et, par conséquent, très médiatisé. Seulement, la réalité derrière tout ça c’est que c’est juste une image qu’ils empruntent pour faire bonne figure devant leur entourage : ils ont une bonne relation amicale, mais font lits séparés et ne se mêlent pas de la vie sexuelle/affective respective. On apprend que c’est parce que Jang Woo a trompé Jae Kyung quelques mois après leur mariage. Depuis, elle a décidé d’avoir un mariage ouvert et utiliser le statut de son mari pour parvenir à ses fins professionnelles. Elle compte le quitter après cela.

La deuxième amie, c’est Woo Ji Hee (Kang Ye Sol), en couple avec un docteur, Kang Ho Joo, depuis à peu près cinq mois. Leur relation est mignonne mais apparemment platonique, à la grande frustration de l’homme. Finalement, il obtient une soirée chez elle durant laquelle ils passent leur première nuit ensemble. Cependant, ça ne se passe pas bien et Ji Hee confie à Yeol Mae (et Suk Hyun) qu’elle n’a pas aimé le sexe et que, cerise sur le gâteau, l’amant s’est fait la malle quelque temps après la consommation.

  

De son côté, Yeol Mae se rend compte qu’il es difficile de se défaire de ses vieux sentiments et elle ressent une attraction physique de plus en plus forte envers Suk Hyun. Tout au long des deux épisodes, l’histoire d’amour (et les multiples séparations) entre elle et Suk Hyun est révélée.

Elle rencontre un homme, Shin Ji Hoon (Kim Ji Suk) qu’elle croit être un ex dont elle ne se souvient absolument pas (comme ça lui est déjà arrivé) lors d’un fameux rendez-vous arrangé. Mais il s’avère que, ouf, ce n’est pas un ex mais seulement le barista sexy avec qui elle a suivi des ateliers auparavant. 

Ce que j’en ai pensé

  

Comme je le disais dans l’intro, la série a du charme et un certain potentiel. J’ai pris plus de plaisir à regarder le pilote en fait que le deuxième épisode, qui m’a paru un peu moins séduisant et tirant un peu en longueur (et pourtant, les épisodes ne durent que 45 minutes!) mais le tout reste néanmoins vraiment sympathique. Pendant mon visionnage, je n’ai pas pu m’empêcher d’établir une comparaison constante entre la saison 1 et la saison 2 mais, lorsque j’y pense, j’ai trouvé les deux séries différentes, à la fois au niveau de l’intrigue qu’au niveau de l’atmosphère-même. Les dialogues et les situations sont en généralement drôles mais je n’ai pas retrouvé le même punch que dans la première saison.

Réalisation : A. De vraies bonnes idées de mise en scène et une bonne utilisation de couleurs. C’est chaleureux, estival et dynamique. Encore une fois, j’ai trouvé l’épisode 1 meilleur sur ce plan-là. J’ai particulièrement aimé le moment « vieille pellicule » lorsque Yeol Mae raconte un bout de son enfance ainsi que les superpositions de photos pour montrer qu’ils ont sans cesse grandit côte-à-côte. Je dois admettre que je n’ai pas trop remarqué la bande-son, donc je ne peux rien trop dire là-dessus.

  

Scénario : B-. Au cas où nous en doutions, nous avons bel et bien affaire avec les scénaristes d’I Need Romance : de l’amour et du sexe en veux-tu, en voilà. Tout comme la première, cette saison met au centre de son attention un groupe de jeunes femmes et hommes, tous carriéristes plein de succès, d’une trentaine d’années dans leurs hauts et leurs bas en ce qui concerne l’amour et tout ce qui va avec. Et ma foi, sans être voyeuse, ça fait du bien de temps en temps de voir de vrais baisers et une préoccupation au sujet du sexe.

J’aime bien pour l’instant les deux personnages principaux et si j’ai trouvé les flashbacks de leur histoire d’amour vraiment mignons, leur couple actuel me laisse encore dubitative. Suk Hyun semble être foncièrement un gars bien, calme et affectueux. J’aime sa relation de complicité avec Yeol Mae mais parfois, je le trouve très froid et limite indifférent. J’ai du mal à me dire qu’il ressent ou a ressenti quelque chose de très fort pour Yeol Mae (alors que dans son cas à elle, c’est très clair) tellement il est détaché et désinvolte. Cela dit, j’ai du mal encore à déterminer si le personnage est vraiment comme ça, ou si c’est l’acteur qui me donne cette impression-là.

  

En ce qui concerne notre héroïne, alors que j’ai une patience relativement limitée pour les personnages classiques de la fille gaffeuse, tête en l’air et impulsive, j’ai tout de même trouvé Yeol Mae attachante et drôle. Pour le scénario en général, je suis très soulagée que le postulat de base évince l’infidélité de l’homme exposée dans la première saison (quoique le drama ne fait que commencer, les révélations ne sont pas encore toutes faites) mais je ne suis pas sûre d’apprécier beaucoup plus cette situation ambigüe de ces deux personnages qui ne parviennent pas à se quitter définitivement et qui entretiennent sans cesse une tension sexuelle.

Au bout de trois ans de « séparation » et toujours habiter avec l’homme avec qui tu es restée pendant 12 ans, je me demande bien comment tu peux penser une seule seconde pouvoir passer à autre chose et recommencer une relation sur des bases saines. Je suis bien sûr consciente que se défaire complètement de son ex n’est pas une mince affaire et je suis satisfaite de voir cette problématique traitée ici : jusqu’à quel point pouvons-nous réellement nous défaire de celui/celle qu’on a aimé aussi longtemps aussi fort? (Ben, on commence par arrêter de vivre avec, il me semble.)

  

Dans la première saison, l’héroïne a choisit le confort à la passion, ce qui est un choix discutable mais en fin de compte compréhensible (même si enrageant). Et dans cette deuxième saison, le fait que l’héroïne ne puisse pas se souvenir des hommes qu’elle a embrassé ou avec qui elle est sortie sauf Suk Hyun est très symptomatique de la place qu’elle lui a accordé dans sa vie. J’imagine qu’une nouvelle fois, l’héroïne retournera avec son « grand amour », idée qui déjà me frustre déjà. Mais quitte à cela, j’aimerais au moins être séduite par le couple principal cette fois afin que voir leur réunion soit une source de relative joie plutôt qu’une amère déception.

 

Cependant, ce n’est pas juste cette relation qui me refroidit un peu, c’est aussi les autres relations mises en scène. Jae Kyung et Jang Woo auraient pu avoir une histoire intéressante selon moi si les scénaristes n’avaient pas mis cette histoire d’infidélité sur le tapis (oui, je pense que j’ai un problème avec ça. Freud, es-tu quelque part?). Et pour Ji Hee, je n’ai pas grand chose à dire. Le personnage est plutôt attachant dans sa grande naïveté et son côté très fleur bleue, mais sa relation avec son docteur ne m’intéresse pour l’instant absolument pas. 

Par ailleurs, je ne suis pas du tout investie dans le groupe des amies inséparables. Peut être parce qu’elles n’ont pas eu beaucoup de scènes ensemble mais j’ai trouvé leur interaction pas très naturelle et leurs rires un peu forcés. Malgré tout les reproches que je pouvais faire à la saison 1, la seule chose qui était vraiment bien rendue, c’était l’amitié entre les trois filles. Les actrices étaient géniales et leur alchimie était palpable. Dans cette série, je ne retrouve rien de tout ça, mais je peux bien lui donner le bénéfice du doute.

Casting : A-. Kim Ji Suk fait une (trop) brève apparition dans ces deux premiers épisodes, mais j’ai déjà adoré son personnage et ses interactions avec notre héroïne. Oui, je sens le Fatal Second Lead Syndrome pointer le bout de son nez, et le personnage n’a juste eu que quelques minutes à l’écran. Ça va être dur. J’ai une sympathie immédiate envers Kim Ji Suk et je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi. On va miser ça sur le charisme (c’est la réponse qui sauve tout le temps haha).

  

Inutile de préciser que je trouve Jung Yumi adorable, comme d’habitude. C’est peut être grâce à elle que je trouve son personnage maladroit aussi attachant. Elle a une manière d’être spéciale qui me séduit à chaque fois dans n’importe quel film ou drama dans laquelle je la vois. Elle n’en fait jamais trop lorsqu’elle incarne ses personnages un peu spéciaux sur les bords et c’est pour ce grand naturel et cette grande sobriété de jeu que je l’apprécie autant.

Lee Jin Wook est un péché mignon, mais il faut admettre que ce n’est pas un si bon acteur que ça. Il m’avait beaucoup plue dans Someday aux côtés de Bae Doo Na, mais globalement ses prestations ne sont pas inoubliables (cf Alone in Love, Smile Again ou encore Spy Myung Wol). Ici, c’est pareil. Il est séduisant (à mon goût en tout cas) mais soit son interprétation, soit son personnage manque un peu de chaleur pour insuffler un petit papillonnement dans le ventre.

Son alchimie avec Jung Yumi est présente, essentiellement dans les scènes les plus amicales en fait. Je ne ressens aucune attraction amoureuse particulière entre ses deux-là et c’est d’autant plus flagrant lorsque seulement deux minutes suffisent à Kim Ji Suk pour établir une connexion avec l’actrice qui nous colle un grand sourire jusqu’aux oreilles.

En ce qui concerne les actrices qui jouent Ji Hee et Jae Kyung, je ne connaissais que Kang Ye Sol qui, après un rôle horrible dans My Princess (mais genre, vraiment) se rattrape magnifiquement bien avec ce personnage de sainte-nitouche. Globalement j’ai trouvé son jeu plus convaincant que celui de Kim Ji Woo. Kang Ye Sol a plus de naturel je trouve et elle semble mieux avoir investie son personnage (et elle a plus d’alchimie avec Jung Yumi) alors que Kim Ji Woo, si elle reste sympathique, manque un peu de piquant pour le moment (ce qui est dommage parce qu’elle joue le personnage qui est censé être le plus dynamique et ouvert).

  

Mais il y a globalement une bonne ambiance qui se dégage de leurs intéractions et Jung Yumi a une belle alchimie avec ses partenaires masculins mais j’aimerais que celle de Lee Jin Wook/Jung Yumi soit plus franche et permette de nous faire ressentir avec plus de subtilité toute la complexité de leur situation respective. 

Verdict : Good Kimchi – . Après Queen In Hyun’s Man, TvN poursuit un bon programme avec une romance un plus mature que la moyenne (si on oublie le très immature et très médiocre I Love Lee Tae Ri – je vous jure, fuyez-le celui-ci!). Je ne taxerai pas I Need Romance 2 de « réaliste » pour autant, mais la série est différente tout de même de ce que la petite télé coréenne a l’habitude de nous montrer. Le « moins » du « Good Kimchi », c’est parce que j’ai été refroidie par l’amitié entre les trois filles, amitié dont j’attendais beaucoup plus. J’espère que cela sera davantage exploré pour les prochains épisodes car à part ça je dois avouer qu’I Need Romance a un certain charme.

Il le doit en grande partie au casting et à la réalisation dans la mesure où la trame scénaristique est un peu faible parfois et l’alchimie entre les différents acteurs reste pour certains encore limitée. Cela dit, le ton est léger, estival, sexy et, somme toute, divertissant grâce à une généreuse dose de bonne humeur. Je lui donne encore cette semaine pour me convaincre de le regarder à la place de Big tout en gardant dans l’esprit que le début de la première saison m’avait emballée pour ensuite me laisser tomber lâchement. Curieuse, mais sur mes gardes.

3 réflexions sur “I Need Romance (Saison 2) – Premières Impressions : First Man, Last Man?

  1. J’ ai pas fini la saison 1 pourtant y’avait Choi Jin Hyuk! mais bon comme elle a décidé de finir avec son 1er amour j’ai un peu lacher l’affaire, surtout que leur couple ne m’intéressait pas du tout! Et que bon je trouvais que l’héroïne avait une voix insupportable!

    Mais bon j’ai décidé de commencer la saison 2, surtout pour le casting masculin, pour tout avouer je connais aucune des actrices féminines…, mais je suis très agréablement surprise par notre héroïne, elle me plait!!
    Et bon j’ai été encore une fois conquise par Kim Ji Suk! Je suis pressée de le revoir!!

    Par contre on sent bien la 1ere saison, on a presque exactement les mêmes personnages féminins, et je trouve ça un peu dommage…
    Mais le drama change des romances qu’on a l’habitude de voir sur le petit écran coréen et ça fait du bien!!!!

    • Je trouve l’héroïne plutôt différente de la première saison. Mais je suis d’accord, ces deux amies sont des répliques à peu près similaires (même caractère). J’avais terminé la première saison, mais franchement, j’ai hurlé de frustration en voyant la manière dont elle se terminait. On espère que cette saison me rendra moins hystérique ^_^ Elle part d’un bon pied en tout cas, et j’ai hâte de voir plus de scènes avec kIm Ji Suk!

      Merci pour ton passage! =)

      • Moi j’ai trouvé au contraire qu’elles sont plus nuancées que la Charlotte et la Samantha de INR1, mais en même temps je n’ai vu qu’un seul épisode. En tout cas pour l’instant c’est une romance qui rejoint les rangs des bonnes surprises de la saison !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s