Bridal Mask – Épisodes 7/8 : Turning Point

KaaZorro Gaksital est arrivééééé!

Mina : Un cavalieeer, qui surgit hors de la nuiiiiit…cours vers l’aaaaaventure au galoooop…son nooom il le signe à la pointe de la laaangue, d’un « bingo » létal qui veut direuh Gaksitaaaaal !

Ulala Sessions – Goodbye Day (OST)

 Avec l’épisode 8 se clôt en quelque sorte la phase d’introduction, les personnages ayant chacun trouvé leur place dans l’intrigue. La circularité et le parallélisme du scénario sont particulièrement intéressantes dans la mesure où 1) Kang To et Shunji prennent la place de leur frère respectif, l’un en tant que vengeur masqué, l’autre en tant qu’officier japonais, et 2) Kang To reproduit exactement le même schéma tragique que son frère : se faire poursuivre activement par un proche tout en devant donner le change. 

Ainsi, Bridal Mask renforce son inscription dans la veine tragique (comme si on ne l’avait pas déjà compris, haha) puisque Kang To et Shunji, sans le vouloir (et pour Shunji, sans le savoir), se retrouvent à se battre l’un contre l’autre. La vengeance, c’est un cercle vicieux, et ça me rappelle la première scène de Kill Bill 1, lorsque Beatrix vient tuer Vernica chez elle, devant sa petite fille. À ce moment-là, elle lui dit de venir la chercher plus tard, si elle veut se venger à son tour. Ici, c’est le même cercle qui est détruit : tu as tué ma mère et mon frère, je vais te tuer, or il se trouve que tu es aussi le frère de quelqu’un qui va du coup vouloir ma peau, etc, etc.

  

Vu la dynamique circulaire de l’intrigue, je me demande si voir Kang To tuer de ses propres mains son frère est un signe annonciateur sur l’issue de la confrontation Kang To/Shunji. Mais ne jouons pas les oiseaux de mauvais augure! Je suis cela dit étonnée de voir la rage de Shunji et sa détermination à venger la mort de son frère, qui, apparemment, n’a jamais été une source d’affection. Je veux bien que l’honneur et le devoir prennent le pas sur le sentiment, mais je ne suis pas sûre d’être convaincue par les raisons pour lesquelles il a rejoint la cause japonaise. Qu’est-ce que tu en penses ?

…j’ai déjà la tête qui tourne. Mais je vois ce que tu veux dire. J’ai aussi été un peu interloquée par cette décision soudaine, mais en y repensant j’ai eu en tête la scène où il détruit violemment à coup de talon le masque de mariée de son école. Et sur le coup je n’avais pas compris du tout la raison de sa colère, mais je viens d’ avoir le déclic : il est amoureux transi depuis belle lurette de son Esther chérie et elle n’a d’ yeux que pour son amour d’enfance/gaksital (complètement fantasmés d’ailleurs). Il l’a toujours su mais là elle lui a fait comprendre en plus que leur amitié n’a pas d’avenir. J’ai trouvé ça un peu brutal, mais au fond elle a raison : la fille d’un grand résistant et le fils d’un Japonais corrompu jusqu’à la moelle, c’est très compromis, et ça les met en danger en permanence. Pour le coup elle a plus d’avenir avec Kang To puisqu’ils sont du même camp. Mais reprenons. la mort de son frère (sous ses yeux qui plus est) lui a fait perdre tout self-control et c’est compréhensible. Ensuite il annonce à son père qu’il ne veut pas mener cette lutte plus en avant lorsqu’il réalise que ça va contre tout ce qu’il est, mais c’est là qu’interviennent les sentiments (notamment la jalousie même si j’interprète sans doute un peu trop). Et enfiler l’uniforme est à la fois un sacrifice noble (il achète la liberté de Mok Dan) et égoïste (il va combattre celui qu’elle aime). Voilà quelles sont pour moi les raisons de sa prise de position. J’apprécie ce développement parce qu’en temps de guerre, la neutralité est souvent la solution de facilité (pour ne pas dire lâcheté).

A propos de Kang To, il a reçu son Mur de la Vengeance et son Cheval Magique (Tornado s’est téléporté en Corée), il peut partir bouter les Japonais hors de Corée !

Kang To, comme tu l’avais prédis, devient un soldat de plus en plus zélé pour couvrir ses activités nocturnes, et je pense qu’on n’a pas fini de le détester et de l’aimer en même temps. J’adore l’insertion de la « mort symbolique » de Gaksital car, alors que Kimura pense berner peuple, il n’a en fait jamais été aussi proche de la réalité. Gaksital est en effet mort, Kang To n’ayant toujours rien du héros au secours de la veuve et de l’orphelin pour l’instant. Il a encore tout à faire pour nous prouver qu’il peut être digne de la succession de son frère et découvrir que Gaksital n’est pas juste un homme mais aussi la représentation d’un idéal.

  

Cela dit, j’ai tellement aimé le moment où il décide « la tête reposée » d’enfiler le Masque Maudit. C’était un instant épique. Presque autant que lorsqu’on le voit se raser. Presque. Mais ne nous égarons pas du sujet principal. C’était quoi déjà? Ah oui, le scénario. J’aime en effet le fait que Shunji prenne enfin position et, bien que je ne sois toujours pas convaincue par ses motivations, je suis très excitée par cet affrontement en même temps que j’ai peur de la manière dont Shunji va tourner : est-ce que le seul être ayant assez d’humanité en lui pour donner de l’amour à tous va finir par la perdre malgré toutes ses bonnes intentions? En même temps, il nous a déjà prouvé qu’il pouvait vraiment faire peur lorsqu’il se mettait en colère…

La séquence de transformation était top ! Et franchement c’était risqué de faire ça comme ça avec ce genre de musique et une mise en scène un peu épique parce que ça peut très bien être cheesy voire complètement ridicule, mais là j’en avais des frissons. Et puisqu’on en parle, la seconde séquence de transformation héroïque où il où il se rase et enfile son uniforme (son déguisement de collaborateur désormais) décidé à en découdre était ce pur moment d’eye-candy ultime, et en même temps complètement intégré au ton du drama ! C’est ce que j’aime aussi avec Gaksital (enfin…l’une des choses que j’aime parmi tant d’autres) : l’acteur ne fait pas son poseur devant la caméra, il est à 200% dans son personnage tout le temps et ce genre de scène fait partie intégrante d’un contexte précis. Et ne parlons même pas de sa nouvelle coupe de cheveux parce qu’on y est encore demain. J’ai rigolé un peu à propos du nouveau nom que Kang To se choisit, ça n’a rien à voir avec BM mais Hiroshi Sato, c’est le nom d’un traitre dans Legend of Korra et pendant tout l’épisode je me demandais où j’avais déjà entendu ça sans arriver à mettre le doigt dessus. Bref.

L’épisode 7 était le plus passionnant des deux j’ai trouvé, parce que c’était le « réveil » de Kang To et le chemin intérieur qu’il suit pour enfiler le masque. J’attendais la scène de l’immersion, ce fameux passage obligé à Kdrama-land employé comme le symbole de la renaissance du héros (généralement après un gros choc émotionnel), et elle était superbement filmée. Le réveil brutal à l’hôpital était impressionnant, on ne sait pas trop si il est en train d’halluciner ou pas, et je vois avec soulagement qu’ils ont encore le temps de faire de la post-synchro de ce niveau. Ensuite il y a la scène émouvante où il laisse libre cours à sa douleur avec Shunji (Joo Won et Park Ki Woong se sont surpassés) et c’est là qu’on se dit que ça va être déchirant de les voir interagir ensemble dans la police Japonaise.

Je suppose que les critiques principales qu’on peut adresser aux deux épisodes, c’est la radicalité des décisions que prennent les deux hommes, mais j’ai trouvé que c’était le moment parfait pour les mettre en scène. Kang To a désespérément besoin de se raccrocher à quelque chose pour ne pas devenir fou (tuer son frère…on perd la tête pour moins que ça) et porter la cause de Kang San lui permet de payer en quelque sorte ses erreurs passées. Je reste fidèle à ma conviction : bien sûr son frère a été le déclencheur indirect de son engagement dans la police, mais personne ne lui a demandé de devenir le collabo N°1 du quartier et d’y mettre autant de zèle. Les circonstances ont fait qu’il est devenu le monstre de la famille, mais on est responsable de ses actes. Et comme la violence engendre la violence, même si il paie de son sang ce qu’il a fait, rien ne sera « effacé ». Reste à savoir si ses proches et le peuple seront assez ouvert d’esprit pour l’accepter comme il est (j’espère qu’il ne va pas cacher son identité jusqu’au bout à tout le monde, je croise les doigts).

En effet, Kang To revêt le masque en désespoir de cause parce qu’il a besoin de se raccrocher à quelque chose et que c’est un moyen pour se racheter. Mais je ne suis pas sûre de te suivre lorsque tu dis qu’il porte la cause de son frère  (à moins d’avoir mal compris) car pour moi, il n’en est pas encore là : il se rachète d’abord aux yeux de son frère et pour son frère. Je ne pense même pas qu’il ait encore compris la raison pour laquelle celui-ci est devenu Gaksital et pour l’instant, ça ne l’intéresse pas. Japonais ou Coréens sont le cadet de ses soucis pour l’instant et il n’est ni dans un camp ni dans un autre : seulement dans le sien. Il me tarde de voir la culpabilité de Kang To envers le peuple se déployer pleinement et de voir pourquoi et comment il aura réussi à transcender sa vengeance personnelle.

  

J’ai trouvé l’épisode 7 excellent aussi. D’abord parce que la cinématographie y est particulièrement bluffante. Je ne pouvais pas m’empêcher de faire pomme+shift+3 toutes les deux minutes tellement c’était un magnifique spectacle visuel : la qualité de l’image, le choix des couleurs, la mise en scène, la symbolique toute en subtilité… Ensuite, certains ont trouvé cet épisode lent et pourtant, il se passe tellement de choses cruciales! C’est vrai que le ton est un peu plus calme et je trouve cela extrêmement bénéfique après le choc émotionnel du 6 mais, comme tu dis, c’est l’éveil du héros dans tous les sens du terme. La scène où il se laisse totalement battre était sublime parce qu’à ce moment-là, je me suis dit que, ça y est, il était d’accord pour recevoir la punition qu’il mérite. Lorsqu’il ferme les yeux en signe d’impuissance ça m’a donnée quelques frissons et la scène suivante m’a énormément émue. Kang To pleure dans le dos de Shunji comme il a pleuré dans le dos de son grand frère auparavant et c’est d’autant plus triste que nous nous savons que ce genre de scène était sûrement l’une des dernières entre ces deux hommes-là.

Ah, je n’ai peut-être pas été assez claire à propos de cette histoire de « cause ». Je pense que Kang To porte la cause de son frère dans un sens personnel, d’identité familiale plus que de sens patriotique. Par contre je pense qu’il a déjà choisi son camp avec l’histoire de son père et le fameux repère de Kang San où ce que sont devenu les anciens traîtres est retracé, à la mode Monte Cristo. Le seul moment d’impulsion pure et simple était le meurtre du frère de Shunji, mais enfiler le costume de Gaksital, s’associer avec l’ allié de son père et de son frère et aller jusqu’à construire un nouveau personnage pour s’infiltrer, pour moi ça dépasse déjà la vengeance privée (mais ça peut aussi être juste ça en fait, pour l’instant c’est difficile d’affirmer définitivement quoi que ce soit).

Par contre je pense te rejoindre sur un point crucial : Kang To est motivé encore beaucoup trop par la rage et manque de distance. Et j’ai vraiment envie de le voir faire enfin quelque chose de positif (et pas juste des mensonges et des attaques). Continuer d’aider Mok Dan déjà est un bon départ. Et être blessé pour qu’elle puisse retirer son masque lorsqu’elle le soigne et qu’il est inconscient. Bon ok, là c’est moi qui invente la suite à mon goût. J’ai beau savoir que ce n’est pas le sujet principal du drama, j’attends quand même que ces deux-là apprennent à se connaître un peu mieux. Chacun a une vision très faussée de l’autre et j’aimerais énormément qu’ils travaillent en duo. J’avoue que repartir pour une histoire d’éternel malentendu ne me tente pas du tout. Papa Noël, Communication et Skinship Please ?

Je ne suis pas contre que cette romance soit mise en arrière-plan depuis la semaine dernière. Je me rends compte en fait que pour l’instant, je ne suis pas très investie dedans. En effet Mok Dan et Kang To partagent si peu de scènes que ça me semble difficile. La raison pour laquelle l’héroïne était moins présente est compréhensible vue qu’elle n’est pas en état physique de faire quoique ce soit (elle s’est quand même mangée une balle dans le corps) mais maintenant, je voudrais qu’elle se réveille et nous montre une nouvelle fois l’énergie et l’audace qui m’avait totalement séduite dans les premiers épisodes.

Au lieu de ça, elle fantasme totalement Gaksital et ne fait que soupirer en établissant des parallèles hâtives. Mais en ce qui concerne ces dernières, je les trouves très intéressantes : Mok Dan est amoureuse d’un homme qui serait Kang San + Kang To, un homme qui, pour ainsi dire, n’existe pas. Elle prend Gaksital pour celui qui l’a sauvée à maintes reprises et c’est pas demain la veille qu’elle va savoir qu’elle s’est trompée de A à Z, autant en ce qui concerne Kang San que Kang To finalement. Ah, trop de nœuds! Et Rie? Pareil, pas assez de scènes ensemble pour pouvoir s’attendre à quoique ce soit et je ne suis pas particulièrement curieuse.

À part cette histoire de vengeance qui me tient totalement en haleine, je suis un peu plus indifférente aux développements du Kishokai et de ses membres. Le Comte est parfois amusant parfois franchement pénible et seule la rivalité Konno/Kimura me semble sortir un peu de l’ensemble. Je suis satisfaite de voir que Bridal Mask ne s’enfonce pas dans le manichéisme pur et le moment qui m’a rassuré a été de voir le choc de Kimura en voyant le corps ensanglanté de son fils et finalement ses larmes. Ça ne tient pas à grand chose et le personnage ne m’inspire pas énormément plus d’affection avec cela, mais au moins, on sait que l’on a affaire à un être humain. Je ne sais pas trop quoi penser de Konno. Comme d’autres l’ont pointé aussi (je ne sais plus si c’est Javabeans ou quelqu’un d’autre) j’aime beaucoup sa relation avec Kang To. Elle s’apparente beaucoup à une relation père/fils et je pense que Konno a un réel attachement affectif envers lui. Le sentiment de trahison va être violent lorsqu’il va découvrir le nouveau visage de son protégé : le même sentiment j’imagine quand l’animal que tu as apprivoisé te mord soudainement la main.

Le Kishokai est vraiment le gang de méchants traîtres basique et heureusement qu’ils ont fait graviter autour des personnages beaucoup plus intéressants comme Rie, Konno, les gens du cirque, Shunji, Dam Sari et le nouvel arrivant qui promet : M. Moustache et sa « femme ». La dernière scène du train était très réussie, à la fois drôle, dynamique et surprenante. Je suis d’accord pour dire que le Comte et la Comtesse sont caricaturaux, mai c’est tout de même très satisfaisant de les voir bernés. Et la Comtesse est une autre source d’eye-candy, mais cette fois vestimentaire. J’adore, adore les costumes de ce drama. Les reconstitutions de ce genre peuvent faire très cheap mais là c’est un régal pour les yeux. A chaque fois que Rie apparaît je ne peux pas m’empêcher d’admirer ses tenues et de prendre des caps même si en lui-même le personnage ne m’intéresse pas outre-mesure.

Les deux personnages féminins sont un poil caricaturaux c’est vrai (c’est là qu’on voit à quel point de bonnes actrices sont indispensables pour apporter un peu de nuances) mais je pense que de la part d’un scénario tiré d’un manhwa de ce genre  c’est plutôt réussi. Elles ne sont pas des faire-valoirs et c’est intéressant qu’elles soient toute les deux amoureuses du même idéal, l’une de l’homme en uniforme et l’autre de l’homme masqué. Comme je suis une shippeuse incorrigible je fais une totale obsession sur mon OTP, mais si le reste du drama est bon je peux accepter que ça passe après et que les personnages féminins soient moins développés, aucun problème. Et comme c’est le cas en l’espèce, je vais continuer de ronger mon frein et profiter du spectacle !

Encore, Encore!

4 réflexions sur “Bridal Mask – Épisodes 7/8 : Turning Point

  1. Ce drama continue à me captivé!!
    L’épisode 6 était encore chargé en émotions, surtout quand on sait ce qui va arriver à nos héros, la scène où Kang To pleure dans le dos de Shunji c’était snif snif, je suis trop sensible! je sais pas si jvais survivre à ce drama!

    Et j’aimerai bien que Kang To Et mok Dan s’explique un peu, mais bon je sais que je rêve, mais j’aimerai bien que ça arrive assez rapidement quand même! car ils vont finir par se tuer (ils ont déjà essayer en plus)!

    Pour ce qui est de la nouvelle rivalité entre Kang To et shunji je suis à 200% POUR!! même si ça va me faire mal au cœur de les voir comme ça, ça va être trooop bien!
    L’ost commence doucement à sortir, mais elle m’a pas vraiment marqué,, à part la musique de la fin de l’épisode 8 c’était juste super!!
    Bref je veux la suite!!

    PS: je sais pas si vous avez vu, mais le drama va peut-être avoir une extension de 4 épisodes… personnellement j’aime pas les extensions, c’est toujours quand le drama a de bon taux d’audimat, paf ils rajoutent des épisodes, mais bon ça finit souvent par gâcher tout le drama!

    • Coucou ! Merci pour ton commentaire ^^

      En effet si on est impliqué c’est une montagne-russe pour nos nerfs ! Et j’ai aussi envie de voir les malentendus se dissiper entre Mok Dan Et Kang To. Tout sauf Iljimae redux.

      Oui j’ai entendu parler de l’extension, mais comme elle n’est pas encore confirmée nous en parlerons (si elle l’est) dans le prochain article =)

  2.  » Il a reçu son Mur de la Vengeance et son Cheval Magique. »
    –> MDR. J’ai failli m’étouffer en buvant mon coca en lisant ça tellement ça ma fait rire^^

    J’aurais aimé que le drama s’attarde plus sur les motivations de Shunij. Je suis normalement une grande fan du « Show don’t tell » mais là j’ai l’impression d’extrapoler ce que je veux sur ce qu’on nous montre sans avoir la certitude que j’ai deviné juste.
    1*Le Gaksital tue son frère sous ses yeux. Comme vous l’avez bien dit, il a complètement perdu la boule après ça. Il l’avoue lui-même à son père quand il vient lui faire son rapport et qu’il dit que ce n’est pas à lui de capturer le Gaskital.

    2*Il rumine. Entre lui et son frère, ça n’a jamais été le grand amour mais ils sont quand même liés par le sang. C’était bien beau d’aller jouer au gentil porfesseur quand on avait frérot qui marchait dans les traces de papa et qui faisait donc perdurer l’héritage des Kimura mais maintenant qu’on est le seul héritier du clan, les choses se compliquent.

    3*Shunji accepte de rentrer dans la police. Il l’a fait à ce moment pour sauver Mok Dan. Mais je suis persuadée qu’il en serait venu à le faire tôt ou tard avec toutes les pressions qu’il subissait. On est dans un drama asiatique. J’ai rarement vu un fils renier son clan et se soustraire à son devoir filial.

    4*Shunji en mode Kenji Redux. C’est là que je commence un peu à me perdre. D’un côté on voit qu’il monte un front afin de protéger Mok Dan et s’intégrer dans la police, mais de l’autre j’ai du mal à comprendre son aversion soudaine pour Kang To (et là j’anticipe sur les épisodes 9 & 10). Je comprends que le pauvre petit soit complètement chamboulé mais le drama montrait un lien si fort et sincère entre lui et Kang To que ce fossé soudain me paraît peu crédible vu les « broutilles » qui l’ont causé.

    Et c’est rigolo mais la jalousie est la dernière chose à laquelle j’ai pensé pour expliquer sa détermination à attraper et tuer le Gaksital. Quand il a brisé le masque à l’école, je l’ai plutôt pris pour de la colère et de la haine parce qu’il avait tué son frère. Mais c’est intéressant de faire entrer la jalousie dans l’équation. S’il les voit un jour ensemble, il va exploser.

    J’espère voir plus de scènes entre Kang To et Shunji dans les épisodes 11 & 12. Avec un peu de chance, on ira vers une réconciliation et un semblant de retour à leur amitié d’avant maintenant qu’il a eu sa phase « Moi, Shunji, Capitaine ». Je serai vraiment déçue si les deux potes ne recollaient pas les pots cassés pour au moins quelques épisodes. Sinon, la bromance touchante de la première partie aura été bien foulée du pied.

  3. J’ai adoré le 6. Enfin, adoré dans le sens du scénario mais pauvre Kang To. Je savais que c’était un drama mais je me demandais si à sa place une personne hors drama-land n’aurait pas mis fin à ses jours. J’ai aimé le fait que Kang To voit son frère en mode non arriré pour une dernière fois. Et je dois dire que le 7 a un peu baissé de rythme mais le 8 a su le reprendre magnifiquement. Le fait qu’il soit toujours à la police et qu’en même temps ça lui sert dans les deux sens, avouer au père que shunki aime mok dan OMooo et le dernier geste d’amitié, je me suis dit c’est fini, shunji va devenir pire que son frère comme dans princess man ou son ami par jalousie devient malsain. Mais ce n’est pas que de la jalousie, mais qu’est ce qu’il a dans la tête ???? Mollaaaaaaaaaa snif. Bref, hâte d’en voir plus et masako je l’adore lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s