Ghost – Episodes 3/4 : I’m the Mask You Wear

Après son départ explosif, Ghost suit un rythme plus posé mais continue d’enchaîner les twists assez rapidement pour nous tenir en haleine. C’est rarissime que je suive un drama juste pour son scénario (et pas juste pour son OTP, hum), mais c’est ce qui est en train de se produire.

Récap Rapide des épisodes 3 et 4

Ki Young/Woo Hyun s’adapte non sans difficultés à son nouvel environnement avec l’aide de Kang Mi qui le branche sur ses supérieurs. Mauvaise nouvelle : Mad Cow est passé chef de la nouvelle division d’investigation des cyber-crimes. Il veut résoudre le cas Shin Hyo Jeong et découvrir pourquoi Woo Hyun tenait absolument à voir Ki Young en privé le soir de l’explosion. Ki Young se souvient que le policier lui avait glissé quelques mots inquisiteurs lorsqu’il était encore couvert de bandages. Mauvais plan. Il impose ses nouvelles méthodes peu orthodoxes à Kang Mi et ils commencent déjà à fonctionner efficacement en duo, si bien qu’ils devancent les autres. Ki Young récupère en parallèle son ancien ordinateur portable, celui de son double « Hadès », et réussit à hacker les données de Phantom, qui contiennent des photos sur lesquelles figurent le meurtrier à la montre, mais il ne parvient pas à distinguer son visage.

Pas le temps de se reposer : « Phantom » est plus actif que jamais et se lance dans une série de meurtres qui suivent toujours le même schéma : il élimine quelqu’un qui a posté des commentaires haineux et des menaces de mort à l’actrice, met en scène un suicide et couvre son appartement de tags rouge sang qui reprennent les propres mots de sa victime sur internet (va mourir, tu dois payer ton crime, etc). Il poste ensuite la vidéo de la mort de l’actrice sur Youtube à partir de l’ordinateur de sa dernière victime, en collant la tête de la prochaine sur celle de Shin Hyo Jeong. En réussissant à trouver le numéro ID (et par conséquent, le domicile) des ordinateurs à partir desquels sont envoyées les vidéos, Woo Hyun, Kang Mi et les autres arrivent aux lieux du crime mais toujours trop tard.

Lorsque le second corps est découvert les supérieurs du groupe commencent à s’impatienter et les anciens « haters » de Shin Hyo Jeong ont peur pour leur vie. Le dernier cadavre découvert (celui de la jeune femme que nous voyons prendre peur dans le second épisode) mène peut-être à une piste : son petit-ami a été suspect dans l’affaire Shin Hyo Jeong, et c’était l’ancien manager de cette dernière. Mad Cow se jette sur cette piste tandis que Ki Young préfère s’intéresser à un autre aspect de l’enquête : toutes les victimes ont reçu avec le virus du meurtrier des invitations pour un « le rêve d’un magicien ». Il se rend au spectacle avec Kang Mi. De son côté Mad Cow arrête l’ancien manager de l’actrice, qui lui apprend que c’est lui qui est à l’origine des rumeurs lancées sur elle il y a un an. Il a reçu la fameuse invitation au spectacle, mais il l’a donnée à sa petite-amie. Oups. Maintenant c’est Kang Mi qui a pris la place fatidique devant le « rêve du magicien », et c’est la place réservée à la prochaine victime…

Le quatrième épisode résout définitivement la série de meurtres des « haters » de l’actrice. Ki Young est persuadé que Kang Mi sera visée par le tueur, mais découvre que son ancienne collègue de True Story était la cible originelle. C’est Kang Mi qui est chargée de la raccompagner chez elle après le spectacle et Ki Young s’inquiète pour elle, mais de son côté la policière comprend rapidement que le tueur ne s’est pas trompé sur l’identité de sa prochaine victime. Elle réagit trop tard, il a déjà eu le temps d’enlever Seung Yoon. L’enquête qui suit mène nos héros à The Musical, une agence de production de spectacles, la seule qui a acheté la licence du Fantôme de l’Opéra (le pseudo du tueur est Phantom0308 et l’actrice a commencé par jouer un rôle secondaire dans une mise en scène du spectacle).

Ils arrêtent Ha Jong Ho, le comédien qui incarnait le magicien des rêves lors des représentations où se sont rendues les précédentes victimes. Mais il a un alibi en béton armé : tous le staff est là pour témoigner de sa présence après les représentations. Simultanément Ki Young (en interrogeant la gérante de The Musical) et Kang Mi (en interrogeant Jong Ho) découvrent qu’ils ont été dupés par Yang Seung Jae, l’ancien manager de Shin Hyo Jeong. C’est lui qui venge son amie. Le reste de cette enquête est une course contre la montre pour trouver le Seung Jae et l’empêcher de tuer Seung Yoon. Ki Young réussit à hacker le téléphone du tueur, qui le mène à l’appartement de Shin Hyo Jeong. Ki Young déboule pistolet en main, mais il est incapable de tirer et c’est Mad Cow qui élimine Seung Jae avant que celui-ci ne lance la journaliste par la fenêtre.

 

Lors de la conclusion de l’enquête Mad Cow soulève un élément suspicieux : ils ont retrouvé des traces du hacking d’Hadès. Est-ce que quelqu’un a repris le flambeau ? Ki Young ne s’en formalise pas outre mesure et décide de se relancer immédiatement dans l’enquête principale. Il cherche à retracer la vie de son ami avant sa mort en suivant les lieux où ils s’était rendu à l’aide de son GPS. L’appareil ne le mène pas sur la piste de l’homme à la montre mais lui ouvre un pan du passé de Woo Hyun dont il n’avait aucune idée. C’ était un père divorcé qui prenait le temps de s’occuper de son père tombé dans une sorte d’état végétatif et de son jeune fils, et qui s’arrêtait souvent le soir devant l’appartement de Kang Mi sans jamais oser l’aborder. Ki Young décide de retrouver l’homme à la montre pour les proches de Woo Hyun et de leur dire la vérité après.

La fin de l’épisode introduit la suite de l’enquête : une grosse entreprise voit son système informatique gelé et les données boursières bloquées pendant 10 secondes, assez pour perdre beaucoup d’argent. C’est un avertissement suivi d’un appel de notre Fantôme que nous voyons de dos depuis le début du drama : si ils ne versent pas 1 million de Won dans tel compte bancaire à Honk Kong, il gèlera leur système informatique lors de la prochaine ouverture de la bourse. La décision d’entrer ou non dans ce chantage revient au président de l’entreprise, qui n’est autre que le Fantôme, Jo Hyun Min (Um Ki Joon).

Commentaires

C’est l’une des choses qui me plaît avec cette scénariste : elle ne laisse jamais les choses traîner trop longtemps en longueur. Même si certaines des intrigues et certains des mystères qu’elle imagine ne sont pas toujours d’une grande complexité psychologique, elle va toujours de l’avant, elle explore de nouvelles possibilités, elle met ses personnages dans des situations qui les forcent à prendre position et à évoluer. L’enquête autour du phantom0308, différent du vrai Fantôme, avait pour objet de montrer comment la haine engendre la haine et surtout quelle peut être la force des comportements de masse sur le  net, par des gens qui se croient protégés par un anonymat illusoire. Je ne pense pas qu’il était nécessaire d’aller jusqu’aux meurtres en séries (Kim Eun Hee a tendance à mettre des psychopathes partout, c’est déjà un reproche qui avait été formulé contre Sign) et des actes de violences auraient suffit pour porter le message, tout en étant plus proportionnel et rationnel par rapport au caractère du personnage, mais d’un autre côté c’est tout à fait possible que la folie d’un homme se déclenche après le meurtre de son être le plus cher. Je pinaille.

En marge, ces épisodes ont vraiment bien contribué à développer le nouvel environnement de Ki Young/Woo Hyun et les différents problèmes qu’il va devoir affronter : comment gérer ceux qui ont des doutes sur son identité (son ancienne collègue, Mad Cow), que dire aux proches de Woo Hyun (son père malade, son fils) et que faire de Kang Mi qui avait des sentiments pour son supérieur, apparemment réciproques. Et j’en viens toujours au même problème qui avait nuancé mon enthousiasme pour les épisodes précédents, les acteurs…

Via : Donnapie

So Ji Sub, Y U NO SMILE ? Je commence à me demander si ce n’est pas tout le botox qui semble tenir son visage qui fige ses muscles faciaux. Ça expliquerait aussi pourquoi il a un pli perpétuel entre les sourcils qui lui donne tout le temps l’air pensif et mélancolique. Avec comme prédécesseurs Shin Ha Kyung et notre acteur OTT préféré Park Shin Yang, le contraste est violent. Heureusement il a tout de même des années d’expérience derrière lui qui lui donnent du maintient, et la personnalité plus ouverte et plus décontractée de Ki Young le force à se décoincer (un peu). Et j’ai toujours la possibilité d’imaginer Daniel Choi à sa place.

Par contre, Lee Yon Hee…elle régresse. C’est possible ? A l’adresse de ceux qui l’ont recrutée : quand tous les acteurs secondaires sont meilleurs que l’actrice principale, il y a un problème. A chaque fois qu’entre en scène une jeune actrice autre que LYH, j’ai envie de leur crier « et pourquoi pas elle à sa place ?! » LYH a bien quelques expressions mignonnes (et je pense que c’est avec ça qu’elle se débrouille dans d’autres genres de dramas même si ça rend les gens dingues) mais ça ne suffit pas à compenser son inaptitude totale à délivrer ses répliques correctement (on dirait qu’elle est en train de lire son texte pour la première fois quand elle parle, c’est atroce). Les scènes où son personnage perd patience et hausse le ton sont douloureuses à regarder, et je commence aussi à en avoir assez de voir son expression « Huh…mort cérébrale » sur mon écran. Je peux supporter des doses assez titanesque de surjeu et de cabotinage, mais le non-jeu…ça c’est quelque chose qui m’agace rapidement.

Sinon le fantôme est enfin apparu, et à l’image de toutes ses montres j’ai l’impression qu’il a plus d’une identité. Je ne suis pas vraiment fan d’Um Ki Joon, je l’ai purement et simplement détesté dans Hero avec Lee Jun Ki et même si je l’ai trouvé meilleur dans Can’t Loose j’ai beaucoup de mal à comprendre ce qu’il a de si spécial. Autrement dit il a encore tout à me prouver avec ce rôle, et même si ça ne va pas être difficile de surpasser LYH et SJS, je l’attend au tournant.

En conclusion : Ghost reste l’un des meilleurs dramas diffusés en ce moment. Même si je suis souvent en train de soupirer en imaginant à quel point telle ou telle scène aurait été meilleure avec d’autres acteurs dans les rôles principaux, je continue à apprécier suffisamment le scénario pour me laisser porter. Nous verrons dans les jours qui suivent où va nous mener cette dernière révélation sur le Fantôme !

2 réflexions sur “Ghost – Episodes 3/4 : I’m the Mask You Wear

  1. J’ai beaucoup plus aimé ces deux épisodes que les précédents. Je suis vraiment rentrée dedans, dans la dynamique, et le suspens est très efficace. Si je devais pinailler, je dirais que les enquêtes étaient un peu répétitives (on sait que ce sont des meurtres en série, mais bon). L’épisode 4 avait quelques longueurs mais j’ai tout de suite redevenue curieuse avec l’arrivée d’Eom Ki Joon. Je ne sais pas non plus ce qu’il a de si extraordinaire, mais je trouve que c’est un acteur très charismatique et je l’ai adoré dans Scent of a Woman et dans Can’t Lose. Je sais pas, je le trouve juste adorable ^_^.
    Je pense comme toi que si les acteurs principaux étaient soit meilleurs soit mieux dirigés, ce serait un drama d’enfer parce que le scénario et la réalisation sont très engageants (mais par contre, je trouve le thème musical du Fantôme de l’Opéra sur-exploité). Je ne suis toujours pas fan de la romance entre Woo Hyun et Kang Mi, mais je commence à me dire que c’est peut être juste parce que les acteurs me laissent de marbre. Après, vu le twist, je trouverai ça pas super sain si Ki Young et Kang Mi tombaient amoureux…

    • Ah oui j’avais oublié Scent of a Woman ! J’aurais même voulu que KSA aille avec lui plutôt que Lee Dong Wook aka M. Regard de Poisson Mort.

      J’aime bien la possibilité de romance (j’aime quand c’est un peu compliqué mouahaha) d’ailleurs à chaque fois je me dis que ça ressemble énormément à Big leur relation (la scène dans la voiture !) mais en même temps ça n’a rien à voir puisque les acteurs sont faaaades (oui ça mérite plusieurs « a »).

      Et j’avoue que la chanson commence à devenir lassante. C’est un peu comme les métaphores dans Moon Embracing the Sun : au bout d’un moment on a envie de leur dire qu’on a compris, pas besoin de nous assommer avec pour la sixième fois ^^;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s