Legend of Korra – Episode 8 : Extreme Ways

Waouh, quand je pensais qu’ils avaient déjà atteint le climax de la première saison avec l’arc de la compétition de pro-bending, le scénario de Legend of Korra prend encore un autre tournant, encore plus sombre. So. Awesome. Comme les épisodes sont espacés, j’ai le temps de faire des récaps complètes.

Mako, Bolin et Asami arrivent par bateau à l’île du temple de l’air et Korra et les enfants de Tenzin leur montrent leurs chambres. C’est le moment de se détendre un peu et de rire avec Meelo, Ikki et Jinora, toujours prêts à taquiner leurs aînés.

Tenzin et Korra se rendent ensuite dans la cité pour assister au discours du nouveau chef de la police qui va remplacer Beifong. Il assigne à Tarrlok (oui ça s’écrit comme ça selon le wikia de la licence) la charge de s’occuper des equalists, une décision qui n’est pas pour plaire à notre héroïne qui a enfin compris que cet homme est un manipulateur de première. Elle le prévient qu’il ne peut pas mener tout seul ses petites affaires dans son coin et l’entrainer comme il l’entend dans sa brigade

« You need me, but I don’t need you. I’m the avatar »

Tarrlok lui rétorque qu’elle n’est qu’un « half-baked avatar in training » et lui demande ironiquement où en est son air-bending. Touché, la jeune femme n’a pas avancé d’un pouce.

Tenzin et Korra rentrent sur l’île et le maître tente de remonter un peu le moral de Korra qui rumine ses échecs. Comme l’avatar se réincarne depuis la nuit des temps, elle devrait avoir la mémoire de ses vies passées et pouvoir contacter Aang, Roku et les autres pour leur demander conseil. Korra se souvient qu’elle a eu des hallucinations étranges d’Aang en train de lutter contre un ennemi aux côté de Toph, et Tenzin lui conseille de méditer sur ces visions.

Notre héroïne se sent triste et seule et se retire à l’écart du temple, mais elle est rejointe par ses amis qui lui apportent un peu de soutien. Bolin est comme d’habitude un amour et lui dit qu’ils sont là pour elle, la « Team Avatar » ! Meelo interrompt leur petite cérémonie de l’amitié et ils rient ensemble. Ils ont ensuite un moment de « pause badass devant la caméra » (bon il n’y a pas de caméra mais c’est tout comme) et Asami présente son nouveau costume de combattante : elle va utiliser les armes des equalists contre eux. Ils décident d’aller en ville pour se rendre compte de la situation (Republic City est en guerre depuis la déclaration d’Amon au stade) et grimpent dans un bolide préparé par Asami.

Le père d’Asami avait intégré dans ses voitures personnelles un système d’interception des réseaux de communication de la police (maintenant sa fille comprend pourquoi) et ils captent une alerte urgente qui ordonne à toutes les unités de se rendre aux quartiers généraux : les officiers ont été mis à terre par des equalists et des chi blockers (ceux qui maîtrisent l’art de neutraliser et d’empêcher momentanément un bender d’utiliser ses capacités). La team avatar poursuit les chi blockers en fuite et grâce à Asami et aux pouvoirs de Korra, Bolin et Mako, ils sont capturés, au grand damn de Tarrlok qui arrive après la bataille.

Il n’ a pas dit son dernier mot et décide de proposer une loi au Conseil, qui consisterai à rendre illégal l’appartenance aux groupes equalists. Sa proposition prend des airs de chasse aux sorcières quand il demande de suspecter ceux qui ne seraient qu’associés aux equalists et d’imposer un couvre-feu aux non-benders. Tenzin réagit avec bon sens :

« This is going too far Tarrlok, you can’t punish all the non-benders for the actions of a few »

Tarrlok appelle ça de la lâcheté, et malheureusement les trois autres membres du conseil, facilement influençables, acceptent sa proposition.

La concrétisation de ce projet tourne rapidement à la stigmatisation et à la capture d’innocents non-benders. Korra tente de mettre fin à cette folie, et aide des non-benders à s’échapper. Tarrlok se retourne contre ses amis, qu’il met en prison (en prenant le prétexte qu’Asami a rompu le couvre-feu et qu’en tant que fille de collaborateur, elle et ses amis Bolin et Mako sont suspects). Notre avatar tente de les libérer avec l’aide de Tenzin, mais le nouveau chef de la police n’est pas très coopératif.

Korra décide de prendre les choses en mains et se rend au bureau de Tarrlok à la mairie pour le confronter. Tarrlok lui propose un marché : elle lui obéit et en échange, il libère ses amis.

Korra refuse, et lui dit qu’il est semblable à Amon. Apparemment c’était la chose à ne pas dire, puisque Tarrlok perd tout contrôle de lui-même et commence à attaquer violemment Korra qui le maîtrise, non sans difficultés. Mais soudain, quelque chose de totalement inattendu survient : Tarrlok bloque le bending de Korra. Holy Sh*t je ne m’attendais pas à ça ! Korra est pétrifiée, et elle a des visions d’Aang, de Toph et de Sokka paralysés dans la salle du conseil de la même manière par un homme menotté. Tarrlok embarque Korra ligotée à l’arrière de son véhicule.

« Say goodbye to Republic City avatar Korra, you’ll never see it again. »

Commentaires

Whhaa ?! Ok, je commence à regretter de ne pas avoir attendu que la première saison soit terminée pour la commencer parce que là avec un épisode par semaine seulement ça va être dur.

A l’origine, Tarrlok est un personnage intéressant en raison de son talent pour manipuler les autres et inverser les arguments de Korra et de Tenzin contre eux à l’aide d’une logique pervertie. Quand Korra vient le voir dans son bureau et lui reproche de faire exactement ce qu’ Amon reproche aux benders (opprimer les non-benders) il lui répond qu’elle ne fait pas mieux que lui en venant le voir pour faire pression afin qu’il libère ses amis.

« That’s what I admire about you Korra, your willingness to go to extreme in order to get what you want »

C’est une méthode basique mais efficace pour renvoyer à l’adversaire ce qu’il lui reproche en utilisant ses faiblesses. Korra n’a pas la maturité ni la souplesse d’esprit pour répondre correctement à ça et elle se laisse encore trop atteindre par ces mots (et je ne la blâme pas, Tarrlok est une belle crapule et même Tenzin n’arrive pas à le gérer). En tout cas ils ont bien brouillé les cartes en faisant passer Tarrlok pour quelqu’un de simplement narcissique et sournois, parce que j’ai été surprise de le voir au final prendre une place si importante dans l’intrigue. Bien joué, vraiment bien joué.

Le titre de cet épisode, « quand les extrêmes se rencontrent », prend petit à petit son sens. Korra et Tarrlok sont deux personnages totalement opposés : Tarrlok prend le pouvoir par les mots, dans l’ombre, il corrompt les autres lentement à force d’argent et de mesures susceptibles de plaire aux benders inquiets tandis que Korra n’est qu’ honnêteté et puissance physique. Cet épisode montre encore plus sa vulnérabilité, et c’est là que la réminiscence de ses vies passées commence à devenir indispensable (le temps presse). L’autre interprétation du titre : Amon et Tarrlok se rencontrent dans le sens où ils sont tous les deux des extrémistes en politique. Au fond, leurs méthodes ne sont pas bien différentes puisqu’au final ce sont des innocents qui sont opprimés, même si ils appartiennent à deux bords opposés. Ce qui est étonnant c’est que l’idée d’une comparaison soit aussi intolérable à Tarrlok, mais je n’arrive pas à figurer si il réagit comme ça parce qu’il hait Amon ou parce qu’il est Amon.

Legend of Korra continue d’équilibrer l’humour, l’action et la politique avec beaucoup d’adresse. Cet épisode était aussi l’occasion de mettre encore en valeur le personnage d’Asami, et c’est agréable de voir que derrière son attitude décontractée et sa droiture elle se sent en danger par la bonne entente entre Korra et Mako. Maintenant que les trois amis de Korra sont en prison et que le jeune femme est prisonnière de Tarrlok, nous avançons vers l’inconnu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s