Queen In Hyun’s Man – Épisode 12 : Là-bas sans elle ou ici sans eux?

Une chose est sûre, je ne regarderai plus jamais de la même manière les cabines téléphoniques aprs Queen In Hyun’s Man. Si quelqu’un m’avait dit qu’elles pouvaient être un lieu aussi romantique, je lui aurais ris à la figure. À part ça, cet épisode était légèrement décevant selon moi. Doux et adorable, certes, mais quelque chose manquait cette fois…

Bung Do regarde Hee Jin dormir. Celle-ci, à moitié réveillée, lui adresse un sourire plein d’amour.

  

Le lendemain matin, elle se retrouve seule, Bung Do semblant être disparu. Aww, pauvre Hee Jin. Bung Do, si tu étais un vrai gentleman, tu ne laisserais pas ton amoureuse se réveiller toute seule le lendemain de votre première nuit ensemble!

  

Elle s’assoit sur le lit, remarquant avec amertume partir sans dire un mot n’est pas très respectueux. En regardant sur la table de chevet, elle aperçoit un mot, laissé par son cher et tendre ; seulement, c’est écrit en caractères chinois.

  

Hee Jin passe le reste de la matinée à déchiffrer le contenu de la lettre. Haha. Elle est adorable.

Elle finit par mettre la feuille de côté, exaspérée : « est-ce qu’il est en train de tester mon intelligence? Quitte à écrire une lettre, il aurait dû penser à moi et l’écrire en Hangeul! » Et avec ça, elle le traite de snob. Heh.

Soudain, elle sent quelque chose dans sa poche : c’est le talisman. Alors qu’Hee Jin commence à réaliser que Bung Do est toujours dans ce monde, une voix familière se fait entendre : « est-ce que c’est comme ça qu’on roule? »

Et dehors, nous voyons Bung Do…qui fait du vélo, tandis que le propriétaire des lieux le complimente d’avoir appris aussi vite. Hee Jin sort sur le balcon. Bung Do l’aperçoit, lève les yeux et commence à lui parler…avant de rentrer droit dans la terrasse. Ça inquiète Hee Jin, mais Bung Do s’esclaffe. Il lui dit qu’il s’ennuyait, donc il a décidé d’apprendre à faire du vélo.

  

Elle répond qu’elle pensait qu’il était parti après lui avoir laissé une lettre. Et Bung Do est comme : « une lettre? Quelle lettre? » Hee Jin agite le papier qu’elle tient dans la main et il lui dit que ce n’est pas une lettre mais son adresse : il avait peur de l’oublier donc il l’a notée. Pouahahaha (Ce qui explique l’utilisation des caractères chinois).

  

Hee Jin regarde la feuille, embarrassée tandis que Bung Do lui demande : « tu ne peux même pas lire ta propre adresse? Tu es plus ignorante que je le pen… ». Hee Jin le coupe avant qu’il puisse finir sa phrase : « tu ne sais même pas monter à vélo, donc arrête de te vanter. Tout le monde sait faire du vélo à ton âge ». Hah.

  

Il rit et lui demande si elle n’a pas faim. Il ajoute qu’il l’a attendue si longtemps qu’elle se réveille qu’il est au bord de l’hypoglycémie. Hee Jin passe alors d’agacée à inquiète : « tu aurais dû me réveiller! », haha, elle est trop facile.

Il lui demande ce qu’elle veut manger, il va aller l’acheter (mh, ce sera un café-croissant pour moi Bung Do…). Mais il est hors de question pour Hee Jin de le laisser partir et la laisser toute seule. Elle lui dit qu’il a besoin d’elle de toute façon puisqu’il n’a pas d’argent.

Pas d’argent, Bung Do? Il fouille dans ses poches et en sort une liasse de billets en disant que ça a été difficile de le vendre une première fois, mais que la deuxième fois était beaucoup plus facile. HAHAHAHA, Bung Do, tu m’éclates : tu veux dire que tu as revendu l’épée de ton père, au même antiquaire en plus?

  

Ça s’appelle profiter de la situation, et c’est brillant! Il explique à Hee Jin qu’il a reçu beaucoup plus d’argent cette fois et que s’il revendait l’épée une troisième fois, il en aurait certainement un meilleur prix. Il ajoute qu’il voulait lui acheter une voiture encore une fois, mais il s’est rappelé qu’elle en avait déjà une.

  

Hee Jin secoue la tête en disant qu’elle ne veut pas d’une voiture qui va disparaître un jour mais elle le remercie pour l’intention. Il lui redemande ce qu’elle veut pour le petit déjeuner et elle répond : du lait, du jus de fruit…mais elle s’arrête et lui dit : « j’arrive ».

Elle rentre dans l’appartement et se met à écrire la liste des courses. Toute fière d’elle, elle va rejoindre Bung Do et lui dit temps le papier. Il commence à lire, et la regarde, perplexe. Hee Jin lui dit : « oh, tu ne comprends pasce qui est marqué? C’est parce que c’est en anglais. (HAHA) »

  

Au supermarché le caissier regarde la liste et dit à Bung Do que ça doit être une étrangère qui a écrit ça. Mais Bung Do se contente de répondre avec un sourire en coin : « ce n’est pas une étrangère, juste quelqu’un qui est inutilement trop fier » Hah.

Sauf que la série ne semble pas vouloir garder la fierté d’Hee Jin intacte car le vendeur indique une faute d’orthographe à « curry ». Bung Do est bien sûr mort de rire, et répond : « ça n’a pas d’importance du moment que vous comprenez. Donnez-moi ce qui y ressemble le plus ».

  

À l’appartement, Soo Kyung attend avec anxiété Hee Jin et dit en regardant l’horloge : « à 9h, ce sera la fin entre elle et moi ». Uh oh. En remuant avec énergie son bol de céréales, elle fixe son téléphone et tente une communication télépathique : « Hee Jin, appelle-moi, mainenant. Maintenant. MAINTENANT! »

Et son téléphone sonne. Je soupçonne Soo Kyung d’être légèrement déçue à ce moment-là haha. Elle ne « répond » pas au téléphone mais elle aboie. Littéralement.

  

Hee Jin s’excuse de ne pas avoir appel plus tôt et demande des nouvelles de Dong Min. Retour sur cet imbécile enfermé dans la douche, délivré par Soo Kyung et son manager. Soo Kyung : « tu demandes si Dong Min va bien? Est-ce que tu le demandes vraiment, espèce d’idiote?! »

  

Hee Jin tente de la calmer en d’excusant, encore et encore. Mais Soo Kyung est vraiment fâchée cette fois : « il pense que je t’étais au courant pendant tout ce temps que tu le trompais! Où es-tu? » Lorsqu’elle apprend qu’elle est à Paju, elle lui demande si elle a passé la nuit avec son fan obsédé.

Et Hee Jin relève qu’il n’est pas un fan obsédé, ce qui laisse entendre qu’elle a en effet passé la nuit avec. Soo Kyung est désespérée tandis qu’Hee Jin lui rappelle ses mots : « je pensais que tu serais de mon côté s’il existait. Tu l’as vu de tes propres yeux aussi donc, même si le monde entier est contre moi, tu dois être à mes côtés ».

Et elle raccroche, laissant une Soo Kyung exaspérée : « quand est-ce que j’ai dit que je serai de son côté, quand, quand, quand…? » Puis elle se rappelle de sa conversation avec Hee Jin lorsque celle-ci a voulu rompre avec Dong Min la première fois : « si tu avais une relation avec un Kim Bung Do qui existe vraiment, je ferais de mon mieux pour essayer de te comprendre. Si c’est quelqu’un que tu aimes, je serais bien sûr de ton côté. » Et c’est maintenant que Soo Kyung se repend de ses propres paroles : « pourquoi ai-je dit ça? ». Haha.

  

Bung Do retourne des courses et Hee Jin entreprend de vérifier le contenu du sac : lait, jus de fruit, curry. Et si vous pensiez que Bung Do était un suffisamment gentleman pour ne rien dire, hé bien…vous aurez raison. Ironiquement, il lui dit : « ah donc c’était bien du curry que tu voulais que j’achète. Comme je ne connais pas l’anglais, j’étais inquiet de ne pas acheter la bonne chose ».

Hee Jin lui offre un sourire et lui dit qu’il ne s’est pas trompé, c’était bien du curry. Mais seuls Bung Do et nous savons ce qu’il se cache vraiment derrière le grand sourire qu’il lui adresse à ce moment-là. Heh.

Hee Jin s’apprête à lui montrer ses grands talents de cuisinière : faire du curry requiert beaucoup de dextérité et de talent. D’abord, on ouvre le paquet : il faut faire bien attention de déchirer à cet endroit, si tu dépasses la ligne pointillée, le plat sera raté.

Ensuite, verser doucement le contenu sur le riz de façon égale. En troisième lieu, mettre un film plastique sur l’assiette : c’est une technique que la plupart des femmes au foyer ne parviennent pas à faire (l’expression de Bung Do pendant toutes ses étapes est PRICELESS).

  

Et enfin, dernière étape : faire réchauffer le plat dans le micro-ondes pendant 3 minutes, pas plus, pas moins. Et le tour est joué.

Bung Do croise les bras en attendant que le curry soit prêt, et « ding » le micro-ondes sonne : « et ainsi, le plat est prêt » dit Hee Jin fièrement. Bung Do lui lance un regard sceptique et fait semblant de se mettre en colère parce que « juste parce que je ne connais pas ce monde, tu essaies vraiment trop souvent de m’escroquer. Je suis ici depuis quelques mois, et tu oses continuer à me raconter des bobards! »

  

Les intentions d’Hee Jin mises à découvertes, celle-ci lui tire la langue et les deux se mettent à rire.

  

Ils s’apprêtent à manger, lorsqu’Hee Jin lui demande ce qu’il faisait cette nuit, à la fenêtre et tout habillé. Bung Do joue l’innocent, et Hee Jin lui lance un regard hautement suspicieux.

  

Dong Min pendant ce temps-là est toujours aussi colérique. Il rejoint Na Jung sur le plateau et demande à ce qu’elle lui offre un verre. Mh, sensation de déjà-vu. En effet, car Na Jung répond : « tu quittes ta petite amie et tu me demande de t’offrir un verre? Est-ce que tu essaies de m’impliquer dans un scandale? ».

  

Mais Dong Min insiste : « tu ne peux pas rentrer chez toi tout de suite après le tournage, tu comprends? » Et Na Jung soupire, sans pour autant refuser.

Il voit passer le réalisateur et lui saute dessus en lui disant qu’il a une idée fabuleuse pour le scénario. Vous voyez tous là où on s’en vient n’est-ce pas? Car la merveilleuse idée de Dong Min est d’empoisonner la reine In Hyun.

Et bien sûr la réponse du réalisateur est la même « pourquoi tuer la reine In Hyun? Vouloir tuer son ex-femme parce qu’on est fatigué d’elle est plus le comportement d’un psychopathe que d’un roi ». Mais Dong Min poursuit en disant que Suk Jung est un psychopathe en effet (non, TU es un psychopathe!) mais le réalisateur passe son chemin, refusant d’écouter Dong Min jusqu’au bout. Hah.

  

Na Jung lui demande alors s’il s’est disputé avec Hee Jin. Mais tout ce que peut dire Dong Min est : « offre-moi un verre ».

Dans le van, il laisse éclater sa colère en jetant tout ce qui lui passe sous la main par terre. Son manager le stoppe et lui dit d’arrêter car tout le monde peut l’entendre. Dong Min lui dit qu’il n’est pas d’humeur à jouer.

Après le petit déjeuner, Hee Jin et Bung Do s’apprêtent à sortir. Elle lui dit qu’il a oublié d’acheter du café, mais Bung Do répond qu’il a fait exprès pour qu’ils puissent aller le boire dehors, pour fêter le fait qu’il sache faire du vélo.

  

Elle le regarde, inquiète, en lui demandant : « comment un débutant peut-il proposer à une femme de faire un tour en vélo? Est-ce que tu n’en demandes pas trop? » Bung Do la regarde droit dans les yeux (gaaah) et lui dit qu’il s’est entrainé dur toute la matinée pour pouvoir proposer à cette femme un tour en vélo. Awww.

  

Elle monte alors et Bung Do l’avertit cependant que s’ils tombent, c’est chacun pour soi. HAH. Il met lui-même les bras d’Hee Jin autour de sa taille et lui dit de bien s’accrocher. PLAYBOY! Heh.

  

Ils passent leur après-midi à faire du vélo, appréciant chaque moment passé ensemble. Et ma foi, ils sont adorables.

  

Hee Jin lui dit que s’il vivait ici, il pourrait facilement gagner sa vie. Il pourrait par exemple être professeur d’hanja, ou alors d’équitation. En l’écoutant, le sourire de Bung disparaît lentement, visiblement perturbé par l’évocation de son possible établissement dans cette vie. Hee Jin continue qu’il pourrait même ne pas travailler, ce serait une vie rêvée.

Elle lui demande si ce monde n’est pas plus fun que celui dans lequel il vit et Bung Do élude la question par un « peut-être » qui manque de conviction. Elle lui rappelle que là-bas il risque de se faire empoisonner ou mourir de maladie rapidement, alors qu’il n’aurait rien à craindre ici.

  

Elle lui montre le talisman et le feu juste à côté d’eux que si elle le jette, il serait obligé de rester avec elle. Elle lui demande ce qu’il en pense, mais puisqu’il ne dit rien, elle prend ça pour un accord. Et le talisman va rejoindre le feu. Bung Do se retourne soudainement, descend du vélo, et demande, inquiet, ce qu’elle vient de faire.

  

Elle lui dit alors : « tu vois, tu as un avis sur la question » en lui montrant le talisman, en sécurité, dans sa main. Il soupire de soulagement tandis qu’Hee Jin remarque avec une pointe de tristesse : « tu as vraiment peur de ne pas pouvoir retourner là-bas ».

  

Elle lui tend le talisman et lui dit : « tu sais que je suis impulsive. Prend-le avant que je ne le brûle vraiment ». Oh Hee Jin, comme c’est considéré de ta part…Avec hésitation il le prend sous les regards déçus de cette  dernière, remonte sur le vélo, et sourit à son adorable petite amie.

Mais celle-ci n’est plus vraiment d’humeur. Son téléphone sonne. C’est le réalisateur qui l’informe que l’emploi du temps a été modifié. Il lui demande de tourner une scène le soir-même car Dong Min a été hospitalisé.

  

Elle s’éloigne pour que Bung Do n’entende pas la conversation et appelle Soo Kyung. Celle-ci lui dit qu’il va bien et qu’elle est sûre qu’il fait semblant d’être malade. Hee Jin est proprement sans voix et remarque que s’il a quelque chose à lui, il ferait bien mieux de le dire à elle au lieu de créer des problèmes de tournage.

Soo Kyung lui apprend qu’il vient de demander au réalisateur de faire mourir la reine In Hyun et explique : Dong Min est trop fier pour se faire larguer, et il est difficile de savoir quels problèmes il peut créer à présent. Hee Jin soupire lorsque Soo Kyung lui dit qu’elle a rendez-vous avec le réalisateur, et dit qu’elle va devoir aller rendre visite à Dong Min.

Hee Jin est soucieuse, et Bung Do attire son attention avec sa sonnette de vélo. Elle lui sourit et  lui dit que leurs plans de l’après-midi sont compromis. Il lui demande si Dong Min est malade, et si elle va quand même aller le voir bien qu’il soit évident qu’il fasse semblant.

  

Elle répond que peu importe s’il fait semblant ou non, elle doit quand même y aller, car c’est de sa faute s’il en est arrivé là. Elle ajoute qu’il semble jaloux et Bung Do regarde ailleurs tandis qu’il nie : « bien sûr que non ». Hah.

  

Elle lui dit avec un sourire confiant qu’il n’a pas à être jaloux, aller voir Dong Min ne veut pas dire qu’elle va se remettre avec.

Joseon – Un homme attend à côté de la porte de la demeure de Bung Do. Il voit Yeon Wol en sortir. Plus tard, on le retrouve faire son rapport à Ja Su : personne ne sait où est Bung Do, même pas les servantes.

  

Ja Su secoue la tête et demande où est la province natale de Bung Do. Il s’agit de Cheonpung et Ja Su devine que celui-ci devra rester absent pendant au moins 5 jours pour ne pas se contredire dans son mensonge. Ça veut dire que pendant 5 jours, il n’apparaîtra pas en personne à Hanyang.

On confirme à Ja Su que la reine est allée visiter sa mère. Il se rappelle des ordres du Ministre : « attends le jour où la reine sortira du palais. À ce moment-là, tu devras à tout prix empêcher Kim Bung Do de rentrer au palais ».

Ja Su sourit car cette entreprise semble être placée sous de bons auspices. Il ordonne à ses hommes d’aller au village natal de Bung Do, de prendre plusieurs personnes comme témoins, de suivre les ordres et de rassembler le plus d’hommes possibles tandis qu’il ira à la demeure de la mère de la reine.

  

Celui qui attendait devant la maison de Bung Do ajoute que lorsqu’il a vu la gisaeng aller au temple simplement accompagnée d’une servante, il a voulu la tuer. Mais Ja Su lui dit de ne lui faire aucun mal car le ministre s’intéresse à elle et lui réserve un sort spécial lorsque cette affaire sera terminée.

  

2012 – Dong Min est donc à l’hôpital. Son manager rentre dans sa chambre, avec Soo Kyung au téléphone et lui dit qu’en effet, Dong Min n’es pas malade. Ce dernier s’insurge et lui dit d’arrêter de dire n’importe quoi car il est très malade.

  

Il met Soo Kyung en attente et dit à Dong Min qu’Hee Jin est là pour le voir. Cela calme Dong Min, qui accepte de la voir. Avant de partir, son manager le prévient : « pas de bagarre dans l’hôpital. Si tu veux te disputer, attends d’être sorti ».

  

Hee Jin arrive avec un bouquet de fleurs et il l’attend de pieds fermes. Elle lui confie son soulagement de voir qu’il semble aller bien et se fait attaquer par un vaporisateur. Il lui dit de s’approcher et continue de l’asperger d’eau en disant qu’une fois n’était pas suffisant, il a fallu qu’elle le fasse deux fois.

  

Hee Jin accepte l’eau sans rien dire et sans se défendre. Il lui dit : « en tant que couple, ça ne te dérange pas d’être aspergée à sa place n’est-ce pas? » Elle lui répond que ça ne la dérange en effet pas, mais qu’elle trouve ça un peu immature (un peu??).

  

Il rétorque qu’elle aurait dû le savoir avant de le tromper avec un autre. Il se rappelle tout à coup qu’il a oublié quelque chose et lui lance son oreiller dessus en lui rappelant que c’est ce que Bung Do lui a aussi fait (mh, œil pour œil, dent pour dent? Hee Jin, lance-lui une serviette dans la figure aussi. Ça nous fera du bien à toutes les deux).

Il s’avance, la prend par le poignet (grrrr) et lui demande s’il est un gangster pour se battre aussi bien (ou peut être que c’est toi qui te bat mal, ne met pas ton incompétence sur le dos des autres!). Hee Jin tente de se défaire en lui disant qu’elle est venue pour parler et non pas pour se battre avec lui. Elle essaie de lui dire qu’elle ne l’a pas trompé ni ne lui a menti : les choses ont tourné ainsi.

À ce moment-là le manager et le réalisateur rentrent dans la chambre et ils réalisent avec perplexité qu’Hee Jin est toute mouillée. Le réalisateur regarde alternativement Hee Jin, puis Dong Min, se rendant bien évidemment compte que l’atmosphère est loin d’être tendre.

  

Il remarque que Dong Min a l’air d’aller bien et celui-ci nie tout en ajoutant : « je ne veux plus tourner avec la reine In Hyun, s’il vous plaît, évitez toutes ces scènes. Tout est une question de sentiments : comment puis-je jouer une scène d’amour en regardant son visage d’infidèle? » (Oh, wow, Dong Min, va te cacher)

  

Son manager tente de le raisonner mais Dong Min poursuit : « faites en sorte de la tuer, empoisonnez-là ou faites lui couper la tête. Sinon, je ne refuse de jouer ».

Le réalisateur est sans voix (et moi aussi). Heureusement, il ne semble pas en vouloir spécialement à Hee Jin et lui dit qu’il ne sait pas qui des deux a raison et il ne veut même pas le savoir seulement, tant qu’on ne parvient pas à lui faire entendre raison, elle va devoir filmer à part.

Elle s’excuse encore une fois et le réalisateur lui avoue qu’il savait bien qu’un jour ou l’autre Dong Min lui causerait des problèmes. (est-ce que je peux lui faire un câlin pour ça?)

  

Hee Jin est tellement perdue dans ses pensées qu’elle en oublie pendant un instant Bung Do. Elle appelle l’auberge et demande l’homme de la chambre 201 mais le propriétaire l’informe qu’il est parti sans rien dire.

  

Hee Jin se demande alors s’il reparti ou seulement sorti. Elle se rappelle de cette nuit où elle a entr’aperçu Bung Do en train de la regarder dormir et est persuadée qu’il est allé quelque part avant de revenir à l’aube (cet homme n’a-t-il jamais besoin de dormir? Je souffrirais de violents décalages horaires si j’étais à sa place…).

Elle se demande s’il fait des allers-retours parce qu’il a une femme pendant la période Joseon puisqu’il a admis lui même qu’il était un playboy. Et elle se visualise Bung Do, riant aux éclats avec deux gisaengs à moitié nues dans ses bras, allant sous leurs jupes. Hah.

Elle chasse rapidement cette idée de sa tête car elle sait que Bung Do n’est pas comme ça ; mais ne peut pas s’empêcher de remarquer que de toute façon elle ne saura jamais rien de la manière dont il vit là-bas.

Au temple, Yeon Wol et le moine se rencontrent. Celui-ci la rassure : Bung do est venu ici tôt ce matin et il semblait bien portant. Il confie à Yeon Wol que depuis qu’il est en possession de ce talisman, il semble être de plus en plus soucieux. Elle lui demande ce qu’il veut dire par là et le moine lui répond qu’il semble vouloir s’établir pour de bon dans l’autre monde.

2012 – Hee Jin reçoit un appel de Bung Do. Celui-ci est dans le parc et il a profité de l’absence d’Hee jin pour visiter les alentours : à chaque fois qu’il venait ici, il était toujours trop pressé et occupé pour le faire. Heh.

Il lui demande si Dong Min l’a ennuyée et Hee Jin répond qu’elle n’est pas le genre de personne à qui on marche sur les pieds aussi facilement. « Selon moi tu es la personne sur qui on peut marcher le plus facilement sur les pieds » est la réponse de Bung Do.

Elle lui rétorque que s’il était si inquiet, il aurait dû venir avec elle. Il a parlé de prendre ses responsabilités mais la vérité est qu’il n’a aucun plan. Il baisse la tête et lui dit qu’il y a pensé, mais qu’il n’est arrivé à aucune solution satisfaisante : il faut simplement attendre qu’il se calme. Cette passivité de la part de son amoureux frustre Hee Jin qui commence à se disputer avec lui.

Mais il n’est pas seulement un playboy, il est aussi un expert en changement de sujet. Il lui demande si elle est dans la voiture, et si oui, d’ouvrir le compartiment à droite. Elle s’exécute et trouve tout l’argent de Bung Do dedans.

Elle sort de la voiture avec son téléphone pendant que Bung Do lui demande de dépenser son argent pour lui. : « je ne veux plus utiliser un cabine téléphonique, je n’aime pas porter les vêtements d’un autre, ni le fait qu’on doit se cacher pour se voir. J’espère trouver une maison proche de la tienne. Bien sûr, je n’aurais pas simplement besoin d’un portable, mais également de vêtements. Cet argent sera suffisant n’est-ce pas? J’ai dit que je prendrais mes responsabilités pour tous les soucis que je t’ai crées : devenir ton petit ami temporaire, t’acheter une voiture, ou asperger cet homme d’eau, ce n’est pas suffisant. J’ai réalisé que prendre mes responsabilités veut dire rester à tes côtés pour toujours. » D’accord Bung Do, je m’avoue vaincue. Totalement. Irrémédiablement.

  

Hee Jin ne répond pas et lorsque Bung Do tourne la tête, il est surpris de la voir à côté de lui. Elle lui sourit, et lorsqu’il s‘apprête à raccrocher, elle lui dit : « c’est une très bonne conclusion. Il semblerait que j’ai bien choisi ».

Cela fait naître un sourire satisfait sur le visage de Bung Do, et le sourire d’Hee Jin n’a jamais été aussi doux. Il se met à pleuvoir, et Bung Do ouvre prestement la cabine pour amener Hee Jin à l’intérieur.

  

Joseon – retour à l’entrevue entre Bung Do et le moine où il fait part de ses inquiétudes : « afin de me sauver et de sauver la reine j’ai fait des sauts dans le temps sans m’arrêter. Mais à présent, tout a été résolu, et mes souvenirs sont revenus. »

Le moine lui demande où est le problème si Bung Do ne souffre plus d’amnésie. Calmement, il explique que l’endroit où il vit à présent est déjà devenu du passé pour lui. Des images de lui en train de visiter Séoul sont montrées et Bung Do continue : « sans le vouloir, j’ai appris tout le cours de l’histoire et en sachant ma destinée, est-ce que je peux toujours vivre heureux? »

  

On continue de voir ses visites tandis qu’il explique que le futur est devenu son présent et par conséquent, il s’est demandé si le futur est là où il devrait à présent vivre sa vie.

  

Yeon Wol ne peut pas croire ce que lui répète le moine. Mais celui-ci lui dit qu’il n’en est pas sûr lui même : il semblerait qu’il a établit une relation dans cet autre temps.

  

Retour au flashback où le moine lui demande si sa vie serait réellement plus heureuse là-bas alors qu’il sera sans famille et dans un lieu inconnu avec personne qui ne se rappelle de lui.

Il explique que la chose la plus difficile à supporter pour un homme est la solitude, ce dont Bung Do est pleinement conscient. Celui-ci prend la parole et, se rappelant du bonheur qu’il a ressenti en retrouvant Hee Jin après sa perte de mémoire, il dit que tant qu’une seule personne peut se rappeler de lui, la vie sera différente.

  

Yeon Wol demande au moine s’il a vraiment l’intention de partir. Ce dernier répond que ce n’est pas une décision facile à prendre, mais que cependant, une chose est certaine : son cœur est déjà dirigé là-bas.

Ja Su parle avec le ministre à propos du talisman et l’informe que celui-ci ne marche que pour lui. Il dit à Ja Su qu’il est inutile de tuer personnelle Bung Do car il est possible que le talisman puisse lui causer la mort. Et le ministre éclate d’un rire sinistre.

  

2012 – Hee Jin et Bung Do feuillètent le guide de voyage et celle-ci dit à Bung Do qu’il s’agit de Florence. Il lui dit que cette ville a l’air magique et qu’il aimerait y aller un jour.

Elle se moque de lui : il ne sait même pas parler anglais et il veut aller à l’étranger? Il rétorque s’il prend des cours d’anglais, dans un mois il sera meilleur qu’elle. HAH.

  

Elle lui demande d’où vient cette soudaine confiance en lui, et il lui répond qu’il sait juste qu’il peut le faire. Pour le lui prouver, il lui d’épeler le mot « curry ». HAH! Je savais que Bung Do ne laisserait pas ce genre de choses passer! Haha.

Et la caméro se contente de nous montrer toute la douceur, le romantisme de la relation entre ces deux tourtereaux, et mon cœur montre des signes de faiblesses alarmantes. Ce couple me TUE.

  

Puis on entend Hee Jin en voix-off : « on s’est rencontré par accident. Une rencontre causée par un trou dans le temps. La nécessaire cause à effet de notre accidentelle rencontre et sa fin s’avançaient vers nous ».

REMARQUES

Adorable. Cette série est adorable. Sans aucun doute. Cet épisode est d’ailleurs bourré de moments adorables. Peut être un peu trop même. Vous savez c’est comme le sucre, on aime ça, mais lorsqu’il y en a trop, ça donne mal au ventre. J’imagine que toute cette douceur était nécessaire : notre OTP a bien le droit d’avoir des moments paisibles et heureux où ils ont entièrement le droit de s’aimer. L’intrigue avance subtilement, bien que l’action de Joseon soit devenue de plus en plus stagnante : comme si rien ne bougeait en l’absence de Bung Do. Ce n’est pas tout à fait vrai que « rien » ne se passe aux épisodes 11 et 12. C’est vrai que dans les actions, il n’y a pas grand chose qui avance ; cependant, les personnages, eux, avancent et sont obligés de faire des choix : Bung Do confesse son amour, Hee Jin quitte Dong Min, ce qui lui aurait presque coûté son job, tandis que Bung Do décide de s’établir plus profondément dans le monde moderne : avoir sa maison, son téléphone portable et ses vêtements. Alors oui, il y a des avancées, donc ce n’est pas vraiment cela que je pourrais reprocher au drama. Mais…trop de rose tue le rose. Et cet épisode, ajouté au précédent, portait une enquiquinante impression de too much. J’adore toujours la série, mais j’aimerais que le rythme revienne, et que la perfection des dix premiers épisodes ne soit pas vaine….

Je dois avouer d’ailleurs que j’ai été très surprise par la tournure des évènements : je n’ai jamais envisagé, ne serait-ce qu’une seule seconde, la possibilité pour Bung Do de quitter son temps pour vivre dans un autre. Cela défie l’ordre cosmique, non? Je veux dire, il a déjà transgressé les lois du temps en réécrivant l’histoire, mais s’il part définitivement, cela ne risque-t-il pas d’engendrer de très gros problèmes d’ordre physique non? Je sais bien qu’il ne joue pas un rôle essentiel au bon fonctionnement du monde, mais tout de même, il existe et son existence a des répercussions sur les personnages qui l’entourent. Ça s’appelle la cause à effet n’est-ce pas Maître Bung Do?

Et autant j’aimerais que nos deux amoureux soient réunis pour de bon, autant je ne sais pas si j’ai tellement envie de voir Bung Do vivre dans les temps modernes. Cela me semble trop irréaliste pour me séduire totalement. Sa déclaration d’amour à la fin m’a donnée des frissons dans le corps, et je suis totalement tombée dans le panneau. Mais une fois la tension retombée, je me suis demandée comment il comptait faire ça. Et surtout, aussi bizarre que cela puisse paraître, je ne sais pas si c’est le genre de fin qui me satisferait tout à fait.

Je suis contente que l’on assiste au conflit de Bung Do. Encore une fois, je répète, je suis très surprise que la possibilité de Bung Do de vivre dans un autre monde soit évoquée. Aucun drama de projection dans le temps, à ma connaissance, n’a jusque là fait ce genre de proposition (j’imagine justement parce que ça dépasse l’entendement). Cela dit, j’ai apprécié la manière dont c’est abordé. Son coeur va bien sûr à Hee Jin et à là où elle est, on n’en doute pas. Mais il appartient à un autre monde et a des attaches dans ce dernier (Han Dong, Yeon Wol, la Reine…); et ça, il ne peut pas l’ignorer. Je me suis sentie mal pour Hee Jin car on se doute bien que si elle était à sa place, son impulsivité aurait encore sévit et elle aurait fait ce choix bien plus vite, et surtout, sans hésiter. Cependant Bung Do est beaucoup plus réfléchi et j’aime qu’il prenne cette éventualité au sérieux, sans pour autant précipiter les choses.

Aussi : Y-a-til eu consommation avant le mariage? Certains indices nous porteraient à croire que oui, mais finalement, je pense que non puisque Bung Do a profité du sommeil d’Hee Jin pour se rendre à l’ère Joseon (oui parce que je suis sûre que Bung Do est le genre de personne pour qui « dormir » est une perte de temps…!). Oui, je sais, l’un n’empêche pas l’autre, mais je sais pas, ça ne me semble juste pas correspondre à la personnalité de Bung Do (qui est un jeune homme de bonne famille bien éduqué selon la tradition confucéenne…). Cela dit, TvN me surprendra toujours. J’avais déjà été étonnée de la maturité de I Need Romance, et j’avoue que voir Yoo In Na en soutien-gorge et des gisaeng épaules nues et en train de flirter ouvertement m’a prise par surprise. Je n’ai pas été choquée, bien sûr que non, mais par rapport à d’autres dramas, ces scènes restent osées.

Hee Jin m’a fait beaucoup de peine durant cet épisode. On dirait que toutes ses relations explosent tout à coup : elle doit gérer l’irrespectueux Dong Min, l’effrayante Soo Kyung, et surtout, l’insécurité dans sa relation avec Bung Do. Alors qu’elle ne donne jamais l’occasion à ce dernier de se sentir mal ou jaloux (elle le rassure toujours), lui ne peut pas lui répondre par la même assurance et la même confiance, pour des raisons que l’on comprend bien sûr, mais cela n’empêche pas de nous sentir triste pour elle. Sa compréhension et son courage ne peuvent que forcer l’admiration. Alors Hee Jin, Hwaiting! (Bis)

  

Et Dong Min est passé au négatif sur l’échelle de mon appréciation. Quelle immaturité et quel manque de professionnalisme! Je n’en reviens toujours pas.

Comme je le disais plus tôt, les deux derniers épisodes contenaient tellement de douceurs que je ne peux que penser qu’il s’agit du calme avant la tempête. Alors, préparons-nous psychologiquement camarades!

12 réflexions sur “Queen In Hyun’s Man – Épisode 12 : Là-bas sans elle ou ici sans eux?

  1. Et oui ! le calme avant la tempête! c’est bien sûr l’impression que nous laisse cet épisode. Et je pense qu’on va souffrir. Je te trouve un poil intolérante avec Dong Min, car, bien qu’il ait des réactions très immatures, c’est quand même un homme qui voit la femme qu’il aime lui échapper (oui, je sais, il l’avait trompée une première fois, mais quand même…). Je pense aussi que les scénaristes ne vont pas prendre le risque de faire rester Bung Do à l’époque moderne, et là, ça m’inquiète vraiment car inéluctablement, il y aura séparation…
    Tu dis que tu ne regarderas plus jamais les cabines téléphoniques de la même manière, c’est certain, d’autant plus que là, ce sont des cabines magiques: Dans l’épisode précédent, Bung Do passe littéralement à travers la porte quand Hee Jin l’ouvre précipitamment… (ah, ah… je ne peux pas m’empêcher)

    • Moi, un poil intolérante envers Dong Min? C’est possible. ;)
      Je suis totalement allergique à ces hommes qui hurlent et qui piquent une crise lorsque les choses ne vont pas comme ils les avaient prévues : je veux te re-séduire, je fais en sorte de te te faire décrocher le rôle principal, je ne veux plus de toi, je ne veux plus faire aucune scène avec toi.
      Dans l’absolu, je comprends comment il se sent, et je compatis avec lui. Cela dit, la fin ne justifie pas les moyens. Et ses hurlements virulents ne me sont aucunement comiques.
      Et : « d’autant plus que là, ce sont des cabines magiques: Dans l’épisode précédent, Bung Do passe littéralement à travers la porte quand Hee Jin l’ouvre précipitamment » HAHAHA!

  2. Personnellement je suis très fan de tout le rose de ces deux derniers épisodes :-) Dans les dramas, va savoir pourquoi, j’ai l’impression que souvent il y a la phase « on se dispute/on s’apprend/on s’éclate sans être en couple » puis « oh on s’aime » et qu’ensuite directement le drama rentre dans le sombre sans trop développer le moment où le couple est heureux d’être ensemble. J’aime le fait que ce drama nous montre ces deux-là être dans une relation heureuse, ça me donne une idée de ce qu’il y a à protéger, et ça me donne envie de les voir ensemble à vie encore plus.
    Par contre je ne sais pas comment ils vont faire pour le happy-end, si happy-end il ya . Bung Do ne peut pas passer sa vie à faire des aller-retours et je ne sais pas si je le vois s’installer à l’époque moderne. D’un autre côté je vois encore moins choupette s’installer à l’ère Choseon. Par contre y faire un tour oui. Je sais pas, perso si j’en avais la possibilité -et je pense que c’est possible ici non? après tout il a bien ramené quelqu’un avec lui dans l’épisode 2- j’aurais envie d’aller voir comment c’était. En plus Choupette est du genre curieuse alors..
    Par ailleurs… je continue d’apprécier Han Dong Min xD Il a un comportement tout à fait infantile, on est bien d’accord, mais on est dans une réalité où lui et Choupette était un couple heureux et où du jour au lendemain elle cesse de l’aimer pour un homme qu’elle a « vu au beau milieu d’un rêve ». Il a toujours été immature et irresponsable donc sa réaction ne m’a pas surprise et je pense qu’il peut se rattraper.
    Bref j’ai beaucoup aimé ces deux derniers épisodes :-) et j’adore ce drama. Et les cabines téléphoniques. Ah et +1 au « d’autant plus que là, ce sont des cabines magiques: Dans l’épisode précédent, Bung Do passe littéralement à travers la porte quand Hee Jin l’ouvre précipitamment… » de Synchroflash parce que je m’étais fait la remarque aussi xD

    • Mon problème avec Dong Min c’est que j’ai plus l’impression que c’est l’amour qu’il se porte qui s’en trouve le plus touché que l’amour qu’il porte à Hee Jin. Il est plus vexé selon moi que, lui, le grand, le beau, le talentueux, la superstar Dong Min ait pu être trompé aussi facilement.
      Je ne sais pas si Hee Jin irait dans le passé. Peut-être que lorsqu’elle dit dans la voiture qu’elle ne saura jamais comment Bung Do vit à l’ère Joseon était un indice. Mais même si elle y va, je pense qu’il est clair que ni l’un ni l’autre ne peut vivre dans le monde de l’autre. J’imagine qu’il y aura un happy-end, mais un happy-end à « ils eurent une relation à grande distance jusqu’à la fin de leur vie et furent heureux ».
      Et oui, je pense aussi que ce rose était nécessaire (après on accroche ou on n’accroche pas), et ça fait du bien d’avoir de vrais épisodes entiers où le couple peut ne penser à rien d’autre qu’à s’aimer. Si j’ai eu un sourire niais accroché sur mes lèvres, les papillons dans mon ventre ont disparu dans cet épisode. On espère qu’ils vont revenir vite!
      Merci pour ton commentaire =) (et pour ta bannière The Princess Man!)

      • Je comprends ton souci avec Dong Min. D’ailleurs je pense qu’il y a beaucoup d’amour propre blessé dans sa réaction effectivement. Mais j’ai tendance à toujours laisser leur chance aux personnages et il ne m’a pas non plus insupportée donc j’attends de voir :-)
        Sinon je pense au happy end longue distance aussi. L’escapade d’Hee Jin dans le passé, je la conçois plus comme une curiosité passagère. De toute façon honnêtement je ne vois pas du tout Hee Jin vivre dans le passé… elle est trop « moderne » et s’adapte moins facilement que Bung Do. Enfin je pense.
        Bref je suis toujours tes récaps avec plaisir donc à la prochaine :) ! -et de rien-

  3. Alors au risque de faire le perroquet, oui c’est le calme avant la tempête… Et tous ceux qui connaissent les arcanes de Drama-Land savent que ça sent le roussi! Oui, cet épisode est doucereux mais, comme dit Mila, tout cet amour qui déborde est délicieux… D’habitude on y a droit durant 15mn dans les happy endings… Et moi aussi j’ai de sérieux doutes quant au Happy end cette fois. Je pense que la réserve de Bung Do vient de là. Avec son cerveau de génie, Il sait que le fait de rester dans le futur n’est pas anodin (cause-conséquence, le papillon, la tempête, tout ça…) et risque d’être plus problématique que prévu. Il en meure d’envie et il espère avoir tort donc il finit par s’engager auprès d’Hee Jin, qui elle, ne se doute de rien, bien sûr… Le fait d’en avoir parlé avec le moine, sensé être averti des caprices du destin, prouve qu’il se posait des questions existentielles. Pour le coup du talisman dans le feu, sachant que le simple fait de couper le caractère « temps » a créé un trou temporel, imaginez donc ce que son incinération aurait pu provoquer (Bung Do aussi se l’ait imaginé j’en suis sûre, d’où sa tête)… Et vu la réflexion du ministre à la fin de l’épisode, on peut s’en faire une petite idée… Arghh! Otoké??

    • Le Happy Ending traditionnel sera difficile je pense, et la fin risque d’être plus qu’ouverte qu’autre chose. Cela dit, les scénaristes m’ont maintes fois prouvée à présent qu’ils avaient plus d’un tour dans leur sac, et qu’ils savaient où ils allaient. Alors, je décide de leur faire confiance (et s’ils me brisent le coeur, ils vont m’entendre!).
      Je pense que les prochains épisodes vont être tendus, et Bung Do va devoir une nouvelle fois affronter la mort. Je suis d’accord, la réflexion du ministre à la fin de l’épisode fait froid dans le dos et ne présage rien de bon (surtout lorsque la scène se place entre deux moments amoureux entre Hee Jin et Bung Do…).
      Aïe, Aïe, AÏe.

    • oui c’est une très bonne question!!!
      est ce que ça montre qu’il va faire des allers- retour, c’est un peu ce que cette scène sous entend!

      Mais pour le moment j’ai décidé de continuer à déguster ce drama sans trop me posé de question, scénaristes! surprenez moi!! (en bien si c’est possible xDD)

    • Oui, pour ma part, c’est ce que je pense aussi. Ou en tout cas, on risque de retourner à cette scène à un moment ou à un autre. Il n’est jamais anodin normalement de commencer un pilote par une scène in medias res (comme l’a fait par exemple Equator Man). Maintenant, le suspens réside dans tout ce qu’il se passe entre cet épisode 12 et ce moment là. J’ai hâte =)

  4. Comme je l’avais dit, c’est vrai que cet épisode est un peu décevant. C’est un happy end avant l’end. Alors pour moi le 11 était parfait, le 12 était doux mais c’est vrai que ça n’avançait pas tellement. J’aimerais aussi que le rythme sans me briser le coeur, mais je pense que c’est trop demandé ^^ »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s