Dr Jin – Episodes 1/2 : Back in Time

Voilà le premier drama sur lequel j’ai choisi de m’attarder pour le début de l’été. Ce n’est pas totalement désastreux, mais ce n’est pas particulièrement engageant non plus. 

Récap rapide des épisodes 1 et 2

Voilà Jin Hyuk (Song Seung Heon), notre neurochirurgien qui voyage 152 ans en arrière. Il se réveille et se demande ce qu’il fait dans une forêt alors qu’il était sur le toit d’un hôpital avant de perdre connaissance.  Il explore les lieux et tombe sur une scène de combat. Des hommes prennent en embuscade un chargement escortée par la police de Joseon et Jin Hyuk est pris pour un ennemi par l’officier Kyung Tak (Jaejoong). Poursuivi, il manque de se tuer en tombant d’une falaise mais il est rattrapé juste à temps par Lee Hwa Young (Lee Beom Su) un Yangban en guenilles qui clame avoir du sang royal dans les veines et qui peste contre l’actuel gouvernement. Notre héros se remémore les évènements étranges qui ont précédés à ce voyage.

Au présent, Jin Hyuk est un neurochirurgien bien installé qui est sur le point de demander en mariage sa petite amie Yoon Mi Na (Park Min Young). Tout va pour le mieux jusqu’à ce qu’un homme non identifié arrive aux urgences gravement blessé. On lui détecte une tumeur au cerveau bénigne et Jin Hyuk décide de profiter de l’opération pour la lui retirer. Au lieu d’une tumeur, c’est un minuscule embryon qu’il retire de sa tête. Etonné par cette découverte il la transmet au laboratoire.

Plus tard dans la journée, Mi Na (qui aide bénévolement des espaces de soins gratuits) voit arriver un homme gravement blessé au crâne. Elle supplie Jin Hyuk de l’opérer mais ce dernier ne veut pas s’impliquer pour une opération qui n’a quasiment aucune chance de réussir. L’homme décède et Min Na écœurée quitte l’hôpital dans la précipitation. Distraite, elle ne voit pas arriver un véhicule et a un grave accident de voiture. Jin Hyuk l’opère, mais il a des images de l’embryon qu’il a extrait dans la tête et de violents vertiges. Il termine tout de même et Mi Na survit sans que l’on ne sache si elle a une chance ou non de se réveiller un jour. Jin Hyk bouleversé va se réfugier sur le toit de l’hôpital où il est rejoins par le mystérieux inconnu qui a entre temps récupéré du matériel médical et l’embryon. Il fait mine de se jeter sur le toit mais c’est Jin Hyuk qui passe par dessus bord avec l’embryon et la sacoche.

Le reste de l’épisode reprend là où nous avions laissé Jin Hyuk au début, au bord de la falaise sauvé par Lee Hwa Young. Il découvre peu à peu à quelle époque (1862) et où (Hanyang, l’ancien nom de Seoul) il est. Hwa Young entreprend de le livrer à la police pour les 100 Nyang promis (sa tête est mise à pris suite à l’embuscade), Jin Hyuk sauve un homme de l’étouffement, croise Hong Young Rae (Park Min Young) le sosie de Mi Na, et tombe sur un homme gravement blessé. Il s’agit de Young Hwi (Jin Yi Han), le grand frère de Young Rae.

Le second épisode commence par son opération. Jin Hyuk est réticent mais la jeune femme le supplie et il se souvient de son refus qui a indirectement causé l’accident de Mi Na et accepte. L’hémorragie interne demande une perforation du crâne (et plein d’autres choses que je ne connais pas) qu’il arrive à accomplir avec les moyens du bords et les instruments et produits que l’inconnu qui l’a poussé dans le vide avait mis dans la sacoche. Young Rae, sa mère et leurs domestiques sont effrayés par ses méthodes et le prennent pour un meurtrier. La jeune femme envoie chercher la police et se jette sur Jin Hyuk avec un couteau, mais Jin Hyuk la convainc de lui faire confiance. Entre temps nous apprenons que Young Hwi est un membre du groupe hors-la-loi MuMyung Gye (selon Javabeans ça signifie les Anonymes) qui attaque certains nobles et il a été blessé en tuant un officier. Kyung Tak méprend Jin Hyuk pour le chef de MuMyung Gye et se précipite pour le capturer.

Nous en apprenons un peu plus sur Hwa Young, joueur invétéré et membre déchu de la famille royale. C’est un descendant de l’un des fils cadets du Roi Injo et le gouvernement du roi Chuljong ne lui inspire que mépris. Nous savons que Hwa Young deviendra le Heungseon Daewongun, le père de l’empereur Gojong, mais pour l’instant il règle ses dettes de jeu en peignant sur les jupons des Giseangs et en quémandant de l’argent à la belle Choon Hong (Lee So Yeon). Il finit en prison avec Jin Hyk, qui a échappé à la torture grâce à Young Rae qui s’est déplacé pour interférer en sa faveur auprès Kyung Tak, qui est aussi son fiancé.

Nous en apprenons également plus sur Kyung Tak. C’est le fils illégitime du ministre Kim qui manipule dans l’ombre le roi Chuljong. Comme à cette époque les missionnaires chrétiens commençaient à avoir de l’influence, et que Jin Hyk est arrivé avec des vêtements de type occidental il ne tarde pas à faire un rapprochement hâtif. Kyung Tak a compris que Jin Hyuk n’est pas l’homme qu’il cherche mais son père ne compte pas reconnaître l’erreur. Kyung Tak et Young Hwi sont des amis proches, et le jeune homme répugne à tuer son sauveur mais il obéit au ministre qui lui demande de lui couper la tête pour faire un exemple. Young Rae est bouleversée mais Kyung Tak est agacé par son implication pour l’étranger.

Jin Hyuk est sur le point d’être décapité mais Young Hwi s’est réveillé et arrive sur les lieux de l’exécution avec sa sœur pour plaider en sa faveur. Le ministre Kim ne veut rien entendre. Bien à propos, il s’emporte un peu trop et perd connaissance.

Observations

Je n’ai pas grand chose à dire sur ce drama. Il ne demande pas beaucoup de concentration, remplit tranquillement son petit cahier des charges sans se donner de vrai challenge et ne bénéficie pas d’un budget suffisant pour assurer une meilleure immersion. Le pilote était suffisamment dynamique pour retenir mon attention, mais j’ai senti l’ennui percer rapidement dès l’épisode suivant. Je lui donne un épisode de plus pour me convaincre. Comme il me reste I Do I Do, Bridal Mask, The Chaser, Gohst, I Need Romance 2 et Big à tester pour ce début de saison estivale, si jamais la différence de qualité est trop marqué Jin ne sera pas ma priorité.

Réalisation : C + La musique est atroce, et le reste fait cheap. Peut-être que c’est lié au fait que le drama était commandé à la base par MBN mais le budget n’est pas à la hauteur. Ou alors ils se sont ruinés pour le cachet des acteurs et ont tiré une croix sur le reste. Rien de trop dérangeant néanmoins au niveau du tournage lui-même, le réalisateur sais ce qu’il fait. C’est surtout le travail de finition (musique, effets spéciaux) qui pénalise le drama. J’aimerais aussi que les acteurs soient un peu mieux dirigés, ils en ont désespérément besoin (des vétérans qui appliquent un jeu stéréotypé aux jeunes qui font comme ils peuvent en fonction de leurs expériences précédentes).

Scénario : C + Alors là c’est la grande inconnue du drama, je vois à peu près où ils veulent aller mais reste à savoir comment. Pour l’instant c’est beaucoup trop linéaire et  il y a une bonne dose de coïncidences bien pratiques pour faire se rencontrer les personnages et prouver le talent de Jin Hyuk. Les dialogues sont beaucoup trop pauvres et explicatifs pour être intéressants.

Casting : B – Quelques problèmes d’adaptation sont à noter. Je suis la seule à trouver que Lee Beom Su en fait trop ? J’ai lu partout qu’il écrase les autres, mais franchement c’est l’une de ses moins bonnes performances et il cabotine de manière évidente. Jaejoong a du mal avec le niveau de langue spécifique à l’ère Joseon, Song Seung Heon n’a pas de challenge spécifique puisqu’il joue un personnage contemporain qui doit s’adapter et malgré sa rigidité habituelle je trouve qu’il ne s’en sort pas trop mal (et le fait que la moitié de mon cerveau soit occupée à s’extasier sur lui et ses cils aide beaucoup). Park Min Young est toujours aussi agréable à regarder jouer, c’est le genre d’actrice charmante qui me plaît dans quelque rôle ou drama que ce soit mais elle est encore un peu rigide dans le rôle de Young Rae. Jaejoong a besoin de se détendre, de parler plus doucement et moins fort, Lee Beom Su a besoin de tempérer un peu son jeu, Song Seung Heon…en fait avec moi il n’a qu’à être lui-même, je l’aime assez pour pardonner sa maladresse. Je n’ai pas bien compris en quoi Lee So Yeon est géniale, c’est beaucoup trop tôt pour se prononcer, idem pour Jin Yi Han. Comme pour le scénario je sens du potentiel pour tout ce petit monde mais reste à savoir si l’intrigue et les dialogues leur permettront de sortir des clichés dans lesquels ils sont enfermés.

Verdict : Bad/Okay Kimchi – Le début de Dr. Jin n’a rien de spectaculaire ni de brillant, mais se laisse regarder. Il y a des scènes qui fonctionnent mieux que d’autres. Tout compte fait c’est un drama étonnamment doux avec un petit charme old school. J’ai été un peu triste de le voir attaqué de toutes parts et comparé avec Gentleman’s Dignity (c’est quoi le rapport entre les deux à part l’heure de diffusion ? Pas compris.). Je suppose que c’est bien en dessous du Jin original mais je ne l’ai pas vu, ne projette pas de le voir et j’aimerais profiter du drama (ou l’abandonner) indépendamment de cette préoccupation. Pour l’instant ce qui me tient c’est l’alchimie entre SSH et PMY (séparément ils sont ennuyeux mais ensemble ils fonctionnent bien) et l’aspect médical qui me rappelle un peu Jejoongwon. Nous verrons si ça sera suffisant pour la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s