Queen In Hyun’s Man – Épisode 9 : Et si tu n’existais pas, dis-moi pourquoi j’existerais?

Bon d’accord, Joe Dassin n’est pas exactement le plus bel hommage que je puisse faire à cette merveille qu’est Queen In Hyun’s Man, mais, bizarrement, en terminant l’épisode, ce sont à ces paroles que j’ai pensé…Bref, fermeture de la parenthèse, retour à quelque chose de plus substantiel : le moment tant redouté est arrivé. J’avais peur de voir le rythme s’essouffler et l’ennui me gagner, mais non! Tout comme les autres épisodes fabuleux précédents, celui-ci est bien rythmé, bien équilibré, bien écrit et passe comme une lettre à la poste. Comment font-ils pour nous rendre accro en seulement 45 minutes, je ne sais pas mais Queen In Hyun’s Man n’est pas mon péché mignon du mois pour rien il faut croire. Au menu : de l’amnésie, de la détresse, du doute entre rêve et réalité. une dualité corps/esprit, et encore du Joe Dassin.

2012 – Alors que l’épisode précédent s’était terminé avec Bung Do, cet épisode s’ouvre sur Hee Jin. On fait un léger retour en arrière car on retrouve cette dernière devant son miroir, au lendemain de leur fameux baiser. Hee Jin s’est levée tôt car elle n’a pas pu dormir de la nuit.

Elle en profite donc pour aller faire les courses. En conduisant, elle pense aux évènements de la veille avec un grand sourire satisfait. Se superposent alors les images de la bataille entre Bung Do et son agresseur, lorsque celui-ci retourne à son époque.

  

Au moment où le talisman est coupé en deux, et lorsque Bung Do est pris de vertige, Hee Jin commence elle aussi à avoir la tête qui tourne et voir les choses autour d’elle devenir floues ; si bien qu’elle finit par avoir un accident.

  

Elle se réveille à l’hôpital où une infirmière l’informe qu’elle n’a rien de grave mais qu’il faut qu’elle reste au repos quelques jours. Cependant, Hee Jin est inquiète car elle a un tournage aujourd’hui, et elle voudrait cesser de créer des ennuis à l’équipe. Elle demande à l’infirmière où est Soo Kyung. Cette dernière lui dit qu’elle est à l’accueil pour remplir les formulaires administratifs. 

  

Hee Jin l’appelle pour lui demander l’état de la voiture. Bien sûr cela paraît superflu à Soo Kyung qui lui répond que là n’est pas le problème, seulement devant l’insistance d’Hee Jin elle l’informe qu’elle a été emmenée dans un garage pour qu’on la répare. Hee Jin soupire de soulagement, murmurant qu’elle se sent désolée pour la personne qui lui a offert la voiture.

Soo Kyung change de sujet en lui demandant ce qu’il s’est passé : était-elle en train de somnoler ? Hee Jin nie et explique qu’elle a été soudainement prise de vertige. Son amie trouve cette explication un peu étrange mais elle ne relève pas et dit seulement qu’elle devrait en profiter pour faire un check-up total puisque l’équipe peut lui libérer un peu de temps.

Mais Hee Jin est gênée car ce n’est pas la première fois qu’elle est à l’hôpital ; à force, cela va paraître ridicule. Mais Soo Kyung n’a aucune idée de ce dont elle parle et se contente de lui conseiller de se reposer. Hee Jin poursuit en disant qu’elle a crée bien assez de problèmes comme ça, entre la conférence de presse et le scandale.

  

Encore une fois, Soo Kyung est perplexe : mais de quoi parle-t-elle ? Les deux filles ont alors pendant quelques secondes un dialogue de sourd, toutes les deux surprises par les réactions de l’autre. 

 Lorsque Soo Kyung raccroche, on frappe à la porte. C’est le manager de Dong Min (a-t-il un nom ?) qui vient la visiter. Dong Min fait ensuite son apparition, apparemment particulièrement agacé et inquiet. Il s’avance vers elle, et la prend dans ses bras en la traitant d’idiote.

  

Cela prend Hee Jin par surprise. Elle le repousse et le gifle : « que penses-tu être en train de faire ? » sous les yeux médusés de Dong Min et de son manager. Elle poursuit : « si les gens nous voient, ils vont se méprendre. Les rumeurs ont cessé, nous nous sommes tous les trois réconciliés, pourquoi tu continues à agir comme ça ? J’ai déjà un petit ami ».

  

Dong Min écarquille les yeux, semblant ne pas comprendre un seul mot de ce qu’Hee Jin est en train de dire, et se tourne vers son manager. Les deux s’échange un regard d’incompréhension tandis que Dong Min redemande : « tu as un petit ami ? ».

  

Hee Jin pense qu’il fait l’idiot et répond : « pourquoi demandes-tu ? Tu l’as même rencontré ». Face au visage perplexe de Dong Min, Hee Jin s’adresse à son manager : « qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez lui ? ». Dos à Hee Jin, Dong Min fait un signe de la main, insinuant qu’elle est devenue cinglée.

  

 Le manager sort, prétextant d’aller chercher des boissons, tandis que Dong Min s’occupe d’Hee Jin. Il la conseille de se détendre et de s’allonger. Lorsqu’il essaie de la prendre par le bras, elle se débat. Il s’assoit près d’elle. Elle lui dit qu’elle lui est reconnaissante d’être venue la voir, mais c’est également un fardeau : les gens vont se méprendre sur la nature de leur relation.

  

Elle ajoute que régler le scandale n’a déjà pas été une tâche facile, alors si les rumeurs redémarrent, cela pourrait nuire au drama. Dong Min lui demande de lui expliquer les tenants et les aboutissants de ce dit-scandale et de dit-petit-ami dont elle ne cesse de parler. Il tente de l’amadouer en disant qu’il ne se rappelle juste pas de son nom : « Kim Bung Do » répond-elle, fièrement.

  

Il lui demande ensuite ce qu’il fait dans la vie, et encore une fois, Hee Jin le regarde avec suspicion : « je t’ai déjà dit qu’il était étudiant. Pourquoi tu me reposes la question? Tu es censé le savoir ». Dong Min fait semblant de se souvenir, mais lorsque le docteur arrive, il lui saute dessus, et l’entraîne dans le couloir pour avoir une conversation privée avec lui.

  

Une fois seule, elle se dit qu’il y a quelque chose de bizarre aujourd’hui. Elle regarde son téléphone et voit « mon homme » suivi de deux cœurs dans la liste de ses appels. Elle se demande ce que c’est, Bung Do n’ayant pas de portable, et appuie sur le bouton « appeler » ; et c’est Dong Min qui arrive, en lui demandant si elle a besoin de quelque chose, en pointant son téléphone. Uh Oh. Elle pense que c’est une blague de Dong Min, et elle se met à pester contre lui.

  

Soudain, un souvenir lui revient : c’est la pause et Dong Min a entre les mains le téléphone d’Hee Jin, se plaignant que le nom avec lequel elle a enregistré son numéro n’est pas cool du tout. Il le change alors lui-même, en mettant « mon homme » suivi de deux cœurs à la place de « Han Dong Min ». Hee Jin rit de son immaturité et Dong Min lui dit qu’elle ferait mieux de ne pas le modifier.

  

Dans sa chambre d’hôpital, Hee Jin est perplexe : quel genre de souvenir est-ce ? Dong Min discute avec le docteur. Celui-ci l’assure qu’il n’y a rien d’anormal et que son état actuel ne devrait être que passager. Si cela persiste, il faudra l’amener chez un psychiatre.

  

Perdue, Hee Jin déambule dans sa chambre, ne sachant que penser. Dong Min la retrouve dans cet état de trouble, et lorsqu’il essaie de la toucher, elle réagit violemment « ne me touche pas ! ». Elle se réfugie dans les toilettes où elle s’enferme, laissant libre court à sa panique. Les trois hommes tentent de la faire sortir des toilettes, mais tout ce qu’elle veut pour l’instant, c’est avoir un instant à elle. 

  

Un autre souvenir lui revient : il est tard, et Soo Kyung vient se coucher avec elle alors qu’elle est toujours au téléphone avec Dong Min. Son amie se moque d’elle lui disant qu’ils se voient déjà tous les jours.

Elle fait alors une recherche internet sur elle et Dong Min, et à son plus grand choc, des images de couple apparaissent.

Nouveau flasback où Dong Min annonce publiquement qu’He Jin est sa petite amie. À ce nouveau souvenir, les larmes se mettent à couler tandis qu’elle se demande pourquoi elle se rappelle de ces évènements alors qu’elle ne s’en souvient pas ?

  

Soo Kyung l’appelle à travers la porte, inquiète, tandis qu’Hee Jin cherche « Kim Bung Do » sur Google…et aucune image n’apparaît.

Elle pleure de plus belle et demande à Soo Kyung de faire partir les autres. Celle-ci s’exécute et Dong Min s’en va, frustré, en lui demandant s’il sait qui est Kim Bung Do, le prétendu petit ami d’Hee Jin. Mais Soo Kyung n’a aucune idée de qui est cet homme.

  

Hee Jin ouvre à son amie et celle-ci la retrouve sur les toilettes, pleurant à chaudes larmes. Elle lui demande si elle sort vraiment avec Dong Min, et si les photos sur internet sont vraies. Finalement : « tu ne sais pas qui est Kim Bung Do non plus ? Tu l’as rencontré à Jeju, et à la bibliothèque. Tu lui as appris à conduire, et tu as acheté la voiture avec lui ». Seulement Soo Kyung n’a strictement aucune idée de ce dont elle parle : la voiture n’était pas un cadeau, c’est Hee Jin qui l’a achetée avec l’argent qu’elle s’est fait lorsqu’elle a tourné une publicité.

  

Hee Jin repense alors à ce moment où Bung Do lui a offert les clés de la voiture, se demandant quelle sorte de souvenir est-ce : « C’est absurde. Ce n’est pas juste moi qui l’ai vu, tu l’as vu, Dong Min aussi, tout le monde dans l’avion l’a vu, tous les journaux parlaient de leur couple, tout le pays savait qu’il était mon petit ami. Mais personne ne se souvient de lui ». Soo Kyung lui demande alors si ce n’était pas un rêve : elle a peut être confondu le rêve avec la réalité.

  

Mais Hee Jin est formelle : « ce n’est pas possible. Comment un rêve pourrait-il sembler aussi réel ? Je me rappelle de chaque conversation, ce n’était pas juste un jour ou deux, mais un mois entier. Tout ce qu’on a fait ensemble, je m’en souviens ». Soo Kyung lui rappelle que ce n’était qu’un rêve, un très long rêve. Elle ajoute qu’elle a inquiété tout le monde, surtout Dong Min.

  

Joseon – Le ministre Min est en prison. Il est visité par Ja Su qui est parvenu à s’infiltrer en soudoyant les gardes. Il lui fait part de ses dernières découvertes concernant Bung Do : il semble avoir perdu la mémoire de ce qu’il s’est passé ces deux derniers mois. Au début Ja Su pensait qu’il bluffait, mais il semblerait que cela soit vrai. 

  

Flashback du départ de Bung Do de Jeju : Tout sourire, Bung Do demande à Han Dong s’il a réellement réussi à éviter une centaine de flèches et s’il pouvait disparaître quand et où il voulait. Il remarque avec ironie que s’il avait réellement ce genre de pouvoir, il aurait pu conquérir le monde, alors pourquoi n’est-il aujourd’hui qu’un simple fonctionnaire au Bureau des Conseillers Spéciaux ?

  

Han Dong jure qu’il n’est pas la seule personne à avoir été témoin de ces évènements et qu’il peut demander à Yeon Wol s’il doute de lui. Il lui demande ce que le talisman lui permettait de faire. Bung Do lui demande s’il parle du talisman que Yeon Wol lui avait donné. Han Dong hoche la tête : « vous aviez le talisman avec vous à chaque fois que vous disparaissiez ».

   

Bung Do lui demande où est ce talisman puisqu’il ne se rappelle pas l’avoir vu lorsqu’il a fait ses affaires. Han Dong est exaspéré et lui demande pourquoi il devrait le savoir.

Ja Su épie Bung Do de loin. Son acolyte lui certifie que Bung Do a perdu la mémoire et que le talisman dont il parle est celui que Ja Su a entre les mains en ce moment.

Ja Su explique au ministre qu’il n’a pas pu en apprendre plus car le roi protège de près Bung Do. Mais Min Am lui rappelle qu’il ne va pas rester en prison pour longtemps : le roi va finir par le faire exécuter, ce n’est qu’une question de temps. 

  

2012 – Dong Min appelle à Soo Kyung comment va Hee Jin : est-elle toujours sous traitement psychiatrique ? Il est vexé du fait qu’elle semble rejeter en bloc la possibilité de sortir avec lui. Soo Kyung essaie de le réconforter en lui disant que ce n’est que de la confusion passagère.

Lorsqu’il raccroche, il fait part de sa frustration à son manager : pourquoi devrait-il être en compétition avec un homme qui sort de ses rêves ? Hah. Son manager lui dit qu’il n’y a qu’il puisse faire, sauf attendre qu’elle aille mieux.

Chez sa psy, Hee Jin a marqué sur une feuille tous ses souvenirs dans l’ordre chronologique, et cela semble cohérent aux yeux de son médecin. Celle-ci lui demande si elle peut à présent faire la part entre le rêve et la réalité : « pas complètement » avoue Hee Jin.

 

Elle ajoute que sa confusion a commencé avec la conférence de presse du drama : elle pensait qu’elle s’était évanouie et que tout le monde avait été ennuyé par cet accident, mais elle s’est rendue compte que ce n’était pas du tout cela qui s’était passé. Rapide flasback à cette fameuse conférence de presse où tout se déroule comme prévu et durant laquelle Dong Min a montré clairement son intérêt pour elle.

  

À un moment du tournage, il la prend pas la main, et lorsqu’ils sont seuls, s’agenouille pour lui demander de lui redonner une chance. Face à son insistance, elle a accepté. Puis elle est apparue dans une publicité grâce à laquelle elle a pu s’acheter la voiture de ses rêves.

  

Pendant tout ce temps, Dong Min a pris soin d’elle, dix fois mieux qu’avant. 

Hee Jin poursuit que les souvenirs de cette réalité lui reviennent progressivement, seulement, il est étrange que son rêve lui semble beaucoup plus clair : les sentiments qu’elle a ressentis et les mots qu’il lui a dit sont très clairs dans son esprit, est-ce qu’un rêve peut être comme cela ? La psychiatre lui répond que ce rêve a été provoqué à cause de son identification avec son personnage de Joseon : ce sont des choses qui arrivent souvent aux acteurs.

  

La séance se termine avec ses derniers conseils : il faut qu’elle sorte, qu’elle voit sa famille, ses amis et qu’elle prenne ses distances avec son travail, ainsi, tout se passera bien. Hee Jin s’apprête à partir, mais elle a une dernière question : « j’ai fixé un rendez-vous avec l’homme de mon rêve de le retrouver au parc aujourd’hui, à quatorze heures. Si je vais à ce rendez-vous, est-ce que ça veut dire que je vais devoir continuer le traitement ? ».

  

Mais la psy lui répond avec un sourire qu’elle peut bien y aller, cela l’aidera à confirmer si tout cela était réel ou non. Hee Jin comprend que son docteur ne la laisse y aller que parce qu’elle est convaincue qu’il ne se montrera jamais, puisque ce n’est qu’un rêve. Cependant, au plus profond de son être, elle a le sentiment qu’il va venir à sa rencontre. 

Joseon – Bung Do arrive à Hanyang. Han Dong conseille à son maître de ne pas dire qu’il a coupé ses cheveux car si la nouvelle se propage, cela donnera lieu à toutes sortes de rumeurs. Bung Do sourit et remarque qu’il semble être plus inquiet de son apparence de noble qu’il ne l’est lui-même : après tout, quel est le problème de se couper les cheveux ?

  

Han Dong explose en disant que parfois, il a plus de présence d’esprit : il n’est pas seulement un noble mais aussi un officier hautement placé, c’est pour cela qu’il a couvert ses cheveux courts lorsqu’il l’a découvert à Jeju.

  

En rentrant chez lui, il se rend compte que l’épée de son père manque. Un serviteur lui demande s’il veut manger ou prendre un bain en premier. Bung Do lui répond qu’il veut juste se laver, il doit se préparer pour aller au palais après cela. Il en profite pour demander où est passée l’épée. 

Son serviteur explique qu’un jour, l’épée a disparu. Cela a fait tellement peur aux domestiques que lorsqu’elle a été retournée, ils l’ont mise dans un coffre pour éviter que cela se reproduise.

  

2012 – En conduisant, Hee Jin repense à ce que lui avait dit Bung Do : « je reviendrai te chercher, jusqu’à ce que je trouve une réponse à nos rencontres ». Elle fait alors demi-tour, se dirigeant au lieu de rendez-vous.

  

Lorsqu’elle arrive, il n’y a personne. Et Hee Jin attend avec anxiété.

Joseon – Bung Do regarde la pluie tomber, tandis que Yeon Wol, en tenue de servante, lui apporte ses vêtements. Il lui demande pourquoi elle est habillée comme ça, elle semble tellement différente de la gisaeng qu’il connaissait.

Elle répond qu’elle attendait ici, et qu’être une gisaeng ne semblait pas être appropriée. Elle lui fait part de son projet de redevenir servante afin de pouvoir rester dans cette maison. Bung Do lui dit alors : « choisis : si tu veux être une gisaeng, tu n’as pas besoin de rester ici, mais si tu ne le veux plus, tu peux demeurer ici, mais pas en tant que servante ».

Yeon Wol le regarde avec prudence et dit avec hésitation : « es-tu en train de me proposer de devenir une concubine ? », ce à quoi Bung Do répond que c’est une des possibilités.

  

Elle baisse les yeux, et avec une pointe d’indignation elle lui répond que ça ne peut pas être possible. Il l’assure qu’il n’y a aucune frontière en ce monde qui ne puisse pas être franchie. De plus, il voudrait lui retourner sa gentillesse en lui assurant protection tout le reste de sa vie.

Yeon Wol intervient : « ne m’as-tu pas dit qu’il existait un meilleur monde pour une personne comme moi ? Si un tel monde existe, amène-moi là-bas. Je sais que tu me considères comme un membre de ta famille, mais devenir ta concubine et te regarder de loin ne me convient pas. Si c’était ce que je voulais, je ne serais jamais devenue gisaeng ».

  

Il lui demande s’il a blessé son amour propre, et bien qu’elle l’assure du contraire, il s’en excuse. Il dit alors qu’il a perdu la mémoire et qu’il ne sait pas de quel monde meilleur elle parle. Elle lui demande alors s’il n’a pas rencontré cette femme, celle qu’il devait remercier, celle pour qui il est retourné là-bas.

  

 Mais bien sûr, Bung Do n’a aucune idée de ce dont elle parle.

2012 – Hee Jin attend toujours en souriant. On l’apostrophe et Hee Jin se retourne avec espoir. Mais ce n’est qu’un de ses fans qui lui demande si elle est bien l’actrice Choi Hee Jin. Celle-ci nie. 

  

Tout à coup, il se met à pleuvoir. Elle se réfugie dans la cabine téléphonique, bien décidée d’attendre jusqu’au bout. 

  

Joseon – Les paroles de Yeon Wol ont perturbé Bung Do qui se demande s’il a oublié quelque chose. Il fait appelé Han Dong pour lui demander de chercher le talisman. Avant qu’il parte, il lui demande également s’il a déjà fait mention d’une femme auparavant, une femme qui l’aurait aidé.

  

Han Dong secoue la tête pour dire non, puis : « avez-vous secrètement une femme quelque part ? Est-ce pour cela que Yeon Wol est en train de pleurer ? ». Bung Do le rassure, mais lui dit qu’il a peut être fait quelque chose d’absurde.

  

Han Dong relève « absurde » en lui demandant ce que ça veut dire. Bung Do est perplexe, disant qu’il ne le sait pas non plus.

2012 – Hee Jin est toujours dans sa cabine téléphone, lorsqu’un homme qui pourrait bien être Bung Do s’approche d’elle avec un parapluie.

  

Seulement, lorsque celui-ci se soulève, il révèle le visage de Dong Min : « Hee Jin, est-ce que tu ne vas pas un peu trop loin ? Aller rencontrer l’homme de ton rêve et me faire entrer en compétition avec lui me rend malheureux. » Hee Jin ne parvient pas à cacher sa déception, mais force un sourire en disant que dernièrement, elle fait des choses vraiment absurdes (le même mot que Bung Do a utilisé plus tôt). 

  

Cependant, lorsqu’il lui tend la main, elle hésite encore à la prendre, ce qui le frustre au plus haut point.

  

Joseon – Bung Do se dit qu’il devait vraiment être allé à un endroit étrange s’il peut dire un mot dont il ne connaît même pas la signification. Han Dong lui demande s’il va vraiment se rendre au palais avec cette forte pluie et Bung Do répond que s’il veut avoir le temps de rendre aussi visite à la reine In Hyun, il doit partir immédiatement.

Cela engendre une nouvelle mine déconfite de la part de son serviteur : qui est la reine In Hyun ? Il continue : « le préfixe « reine » n’est-il pas réservé aux morts ? Voulez-vous allez visiter une tombe sous cette pluie ? ». Cela amène Bung Do à réaliser qu’en effet, la reine actuelle n’est pas appelé Reine In Hyun, alors qui est cette dernière ?

  

Il rit légèrement en remarquant qu’il a dû « tomber sur la tête ». Une autre expression également inconnue au bataillon à l’ère Joseon. Bung Do continue à rire et se contente de dire qu’il va devoir faire attention aux mots qu’il utilise au palais.

  

Il finit en remarquant qu’il a certainement dû oublié quelque chose d’important (non, juste ton amoureuse !). 

2012 – Hee Jin finit par accepter la main de Dong Min et tous deux rentrent ensemble, tandis qu’à l’ère Joseon, un homme répète « Reine In Hyun » avec perplexité. 

  

Mémoire de l’esprit vs mémoire du corps

Queen In Hyun’s Man, pourquoi es-tu aussi brillant? J’adore la manière dont l’amnésie est traitée ici : l’esprit ne se rappelle peut être pas du passé, mais le corps en garde les marques. Bung Do se retrouve à prononcer des mots qui n’ont pourtant aucun sens pour lui, tandis qu’Hee Jin se retrouve avec des souvenirs dont elle n’a, justement, aucun souvenir. C’est brillant. Cet épisode aurait pu s’appeler : Et si Hee Jin n’avait jamais rencontré Bung Do? car pour ceux qui étaient curieux de savoir ce que le drama aurait pu donner si la vie de ces deux personnes ne s’était jamais croisée, l’épisode 9 nous le montre : Hee Jin serait ressortie avec Dong Min, et aurait été heureuse (en tout cas pour un temps), tandis que Bung Do aurait refait sa vue avec Yeon Wol sans plus se poser de question. Sauf que ce n’est que l’histoire alternative, car il se trouve que ces deux personnes se sont rencontrées et dans un temps comme dans l’autre, il y a une preuve de cela. À ce propos, il est étonnant de voir à quel point la situation est opposée entre l’ère Joseon et l’ère moderne. Dans l’ère moderne, Hee Jin conserve ses souvenirs. mais ses proches ont tout oublié de Bung Do, tandis qu’à l’ère de Joseon, c’est le contraire : Bung Do est amnésique, tandis que Han Dong et Yeon Wol sont au courant, l’un de ses voyages dans le temps, l’autre de cette femme dont il a parlé.

La dynamique est très intéressante bien que je me demande encore pourquoi les scénaristes ont opéré un tel choix. J’imagine que l’on va avoir des réponses car jusqu’à maintenant, Queen In Hyun’s man n’a jamais rien laissé au hasard ; car même lorsque les explications peuvent sembler un peu tirées par les cheveux, il n’en reste pas moins qu’elles sont présentes et que le drama n’essaie pas de les faire oublier. Je suis sûre que plusieurs d’entre nous a pointé les cheveux soudainement longs de Bung Do dans l’épisode précédent, et je suis reconnaissante aux scénaristes d’y avoir apporté une explication.

L’atmosphère dramatique est bien rendue et j’avoue avoir été émue par les larmes de Yoo  In Na (bien qu’un peu trop forcée par moment), mais c’est surtout la musique qui parvient à nous arracher quelques frissons. On peut très bien se rendre compte de l’effroi dans lequel on peut se trouver lorsqu’on ne comprend rien de ce qu’il se passe autour de soi. La peur d’Hee Jin est palpable et son désespoir ne peut que nous interpeler. Mais j’ai aimé que ce ne soit pas simplement traité de son point de vue : Dong Min est un témoin intéressant de ce qu’il se passe : qu’il doit être triste de voir que sa petite amie la rejette pour un homme qui, a priori, n’existe que dans ses rêves. J’ai été touchée par sa propre détresse lorsqu’il vient la chercher à la fin de l’épisode, et sa frustration de voir qu’elle continue à le rejeter. Pauvre Dong Min!

Je ne sais pas si je pourrais supporter cependant encore longtemps la séparation de notre OTP et la détresse de notre héroïne. Bung Do, fais quelque chose! Ji Hyun Woo est décidément parfait dans ce rôle, et je suis impressionnée par son naturel et son aisance à jouer un personnage de sageuk. Il le fait presque sans effort, et pourtant, son jeu est nuancé et subtil. Ah, cet homme. Et si vous pensez que j’ai plus de screenshots de Ji Hyun Woo que de Yoo In Na ou de Kim Jin Woo (qui est tout de même une friandise pour les yeux aussi), hé bien…vous aurez raison. Ce n’est pas ma faute, dès que je le vois apparaître en hanbok sur mon écran, je ne peux pas me contrôler, et ce n’est que lorsque je fais mon tri final que je me rends compte que j’ai un peu abusé sur le pomme+shift+3… Ce que le fangirlisme peut t’amener à faire hein…

De plus, je tiens à rappeler à quel point l’image est claire et, dans cet épisode, j’ai été particulièrement saisie par la beauté des couleurs utilisées : que ce soit les scènes pendant l’ère Joseon ou lorsqu’Hee Jin attend l’homme de son rêve sous la pluie, dans la cabine téléphonique, c’est un vrai régal visuel. Chapeau à l’équipe responsable de la réalisation.

  

2 réflexions sur “Queen In Hyun’s Man – Épisode 9 : Et si tu n’existais pas, dis-moi pourquoi j’existerais?

  1. Je commence à paniquer du fait qu’il ne reste plus « que » 6 épisodes au drama (j’ai regardé le 10), c’est quand même un signe! Encore un excellent épisode, touchant et tout et tout… Ce qui est marrant avec ce drama, c’est que mon copain (qui le regarde aussi, pas toujours en même temps…) qui voit que je fonds devant Ji Hyeon-woo ne trouve rien à redire, ce qui n’est pas toujours le cas, et je le soupçonne de son côté de craquer pour Yoo In-na. Au début, je pensais que c’était pour me rendre la pareille, mais son « pov’tite mère! » devant Hee Jin pleurant assise dans les toilettes et se rendant compte que personne ne connait Kim Boong-do, était d’une telle sincérité.. mais je commence à raconter ma vie là….

    • Hihi, tu peux bien raconter ta vie ici, puisque moi je le fais bien tout le temps ^_^!
      Surtout que je trouve ça intéressant d’avoir le point de vue masculin sur le drama ; c’est vrai que le public féminin est totalement tombé sous le charme de Ji Hyun Woo, et je suis rassurée de voir que ce n’est pas juste une question d’hormones, mais bien plutôt de charisme de la part de cet acteur :P.
      Il a eu la même réaction que moi lorsque j’ai vu Yoo In Na pleurer « oh, pov’ site chouette! ». Héhé
      Et pour le fait qu’il ne reste que 6 épisodes, ne m’en parle pas…Ça va faire un grand vide une fois que la série sera terminée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s