Legend of Korra 6/7 : L’âge de fer

i-havenoideawhat on Deviantart

Ces deux épisodes ont marqué le développement de la fille de Toph, Lin Beifong. Le timing est parfait, et je pense qu’elle peut être un excellent mentor pour Korra. Je fais de brefs récapitulatifs des deux épisodes avant de faire quelques commentaires.

Episode 6 – And the Winner is…

…Amon. Cet épisode était épique, et parfait de tous points de vue. Les Fire Ferrets (Korra, Mako et Bolin) sont sélectionnés pour la finale contre les Wolfbats, et le leader Tanho est prêt à tout pour les battre, même à soudoyer les arbitres pour enfreindre les règles en toute impunité. Mais Amon diffuse un avertissement : il enjoint les dirigeants à annuler le match (son groupe extrémiste affirme que le pro-bending est encore un moyen d’imposer la supériorité des benders sur les non-benders) sans quoi il mènera une offensive. Tenzin et le reste du conseil sont d’avis d’obéir, mais Korra et ses partenaires leur demandent de reconsidérer ce qui serait un aveu de faiblesse. Finalement contre toute attente c’est Lin Beifong qui réussit à convaincre le conseil d’autoriser le match : elle et ses escadrons de metalbenders assureront la sécurité du stade. Le conseil approuve et Tenzin finit par se laisser convaincre.

Le match commence et les Fire Ferrets sont attaqués par des techniques interdites sur le ring (changer l’eau en glace, allier les éléments, etc) et perdent le match dans ces conditions. Mais le triomphe de Tanho est de courte durée : les hommes d’Amon infiltrés dans le public neutralisent les gardes et tous les autres benders. Fidèle à sa tradition propagandiste Amon fait un « exemple » en public en retirant le bending de Tanho. Lin et Korra tentent de le poursuivre mais il s’enfuit par le toit du bâtiment, et elles ne parviennent pas à l’atteindre.

Commentaires

Cet épisode a fait définitivement basculer Legend of Korra vers un ton plus sombre, plus instable, plus incertain. Ils traitent d’un sujet vraiment intéressant (le fanatisme) qui prend sa source dans une base solide : comment régler les relations entre ceux qui ont le pouvoir de contrôler les éléments et ceux qui ne l’ont pas ? Ça m’a rappelé un peu la problématique d’Harry Potter autour des Sangs Purs et des Moldus. Mais ici ce qui est intéressant c’est que c’est l’inverse qui se produit : cette fois ce sont ceux qui n’ont pas de pouvoirs qui s’engagent dans des dérives extrémistes.

A propos des scènes d’action je pense qu’en effet le pro-bending peut devenir lassant à la longue et que la façon dont les personnages manipulent les éléments n’est pas toujours le point fort des combats. Par contre j’adore ce qu’ils font avec le cadre urbain, les metal-benders, et la technologie en général. Si Avatar : The Last Airbender était une sorte d’âge primitif de la série, plutôt centré sur la nature, avec Avatar : The Legend of Korra nous nous engageons dans l’âge de fer.

Episode 7 : The Aftermath

Comme le grenier où vivent les deux orphelins est en travaux de reconstruction après les dégâts causes par les equalists, Bolin et Mako se retrouvent sans toit. Korra leur propose de venir habiter avec elle au Temple de l’air, mais Asami l’a devancée. Elle propose à Korra de venir se détendre dans sa vaste propriété. Mais nous découvrons avec notre héroïne un peu réticente qu’Asami n’est pas la gamine pourrie gâtée qu’elle aurait pu être. Au lieu de stupides scènes de shopping et de make-over, les filles font de la course automobiles et passent un bon moment. Mais Korra entend à travers la porte d’un bureau une conversation suspicieuse entre M. Sato et probablement un membre des equalists. Elle confie à Tenzin et Lin ses doutes et ils décident de mener une investigation. Asami est furieuse, Mako s’en prend à Korra.

Il s’avère que les doutes de cette dernière étaient fondés puisqu’ils découvrent une base secrète dans les sous-sols de la propriété Sato où le milliardaire fabrique des armes et armures spécialement conçues pour combattre les benders. Mais Tenzin et les autres son tombés droit dans le piège tendu par Sato et les equalists, et après un combat acharné Tenzin, Korra, Beifong et ses hommes sont vaincus par la technologie imperméable à leurs pouvoirs. Mako et Bolin interviennent trop tard, et contre toute attente c’est Asami qui met fin aux combats. Son père lui propose de rejoindre son camp mais elle utilise le gant électrifiant qu’il lui tend pour le neutraliser. Korra et les autres peuvent s’échapper et Asami, Bolin et Mako décident de venir habiter au Temple de l’air.

Commentaires

Cet épisode est un peu la conclusion du précédent et une nouvelle ouverture pour la suite des évènements. Pour la première fois j’ai senti à la fin la pleine puissance du cliffhanger insoutenable qui vous donne envie de voir la suite tout de suite, maintenant. La logique du scénario n’est pas parfaite (pourquoi le public ne réagit pas plus que ça aux fourberies des Wolfbats, pourquoi M. Sato qui a l’air d’un homme intelligent considère que tous les benders sont des monstres à cause du firebender qui a tué sa femme) mais ce sont des détails qu’on passe volontiers quand le reste est aussi satisfaisant. Asami par exemple aurait pu être l’immonde pimbêche qu’on peux rencontrer dans beaucoup de dessins animés occidentaux (elle a le look pour) mais ils ont choisit de l’intégrer au groupe. C’est intéressant d’avoir un non-bender avec Mako, Korra et Bolin : ça ajoute un peu de diversité. Ce n’est pas non plus une demoiselle en détresse, elle sait se défendre. Ensuite je sens que les divisions vont commencer à s’accentuer au sein du conseil de Republic City, et je suis curieuse de savoir ce que Tarloc veut exactement. La dernière réplique de Lin Beifong quand elle donne sa démission à Tenzin « I’m going to do it my way, outside the law » marque un tournant pour le développement de l’intrigue.

En conclusion, je suis définitivement conquise par Legend of Korra. C’est moins fun que The Last Airbender, mais plus mature. Et je ne m’en étais pas rendue compte, mais apparemment je suis déjà arrivée au milieu de la première saison ? Déjà ? Uhuuu j’espère que l’attente entre la première et la seconde saison ne sera pas trop longue et qu’ils ont prévu une moyenne de 50 épisodes en tout (le premier Avatar en compte 61).

2 réflexions sur “Legend of Korra 6/7 : L’âge de fer

  1. Ouf pas encore vu le 7 donc je suis vite passé sur cette partie du récap’ x)
    Déjà la moitié de la saison ? oO Naaaan mais ça va pas >__<).
    Comme tu dis, LoK est plus "mature", plus sombre mais le thème principal l'est aussi. Alors que pour TLA nous avions l'habituel "je veux être le roi du monde" face à un ado qui ne trouve pas sa place, ici c'est quand même très "nazi" avec son côté "massacrons les benders qui nous sont différents/monstre de la nature". J'aime beaucoup ce côté là, plus sombre justement. Mais je n'apprécie que moyen les scènes de pur "fans" ou quand l'humour essaye de détendre l'atmosphère, bizarrement je suis pas cliente pour cette série.
    Et je termine par le fait que les scènes de pro-bending me lasse très vite. C'est à peu près toujours la même chose et les voir se taper dessus par "jeu" m'énerve un peu. Après, je trouve que cela s'insère très bien dans l'imaginaire de la cité (Bolin/Mako (sais plus XD) fait très bien le résumé lorsqu'ils sont face au Conseil avant la final de pro-bending).

    • Je suis bonne cliente de l’humour de LoK, mais c’est vrai qu’il reste un peu trop gamin à côté de la gravité des sujets abordés. En tout cas l’anime est vraiment bon quand il devient plus sérieux, et j’espère qu’ils vont poursuivre dans cette voie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s