Chilling Romance – Vivre d’amour et de fantômes

J’ai ENFIN réussi à trouver le film avec les sous-titres en anglais. Autant vous dire que depuis sa sortie, j’avais une envie terrible de le voir. Pourquoi? Lee Min Ki et Son Yeh Jin. En fait, ces seuls noms devraient suffire à donner l’essentiel de mes raisons de mon excitation et mon article pourrait s’arrêter là. Mais ce n’est pas du jeu, parce que moi, j’ai plein de choses à vous dire sur ce film (dont deux déclarations d’amour). Si vous cherchez un chef-d’oeuvre, passez votre chemin car Chilling Romance a un certain nombre de défauts plus ou moins flagrants. Cependant, entre deux frissons, il nous propose une adorable et attachante histoire d’amour, le genre de comédie romantique que l’on aime regarder au fond de son lit en mangeant des amandes et que l’on re-regarde toujours avec le même sourire. Si vous ne voulez vraiment pas être spoilés du tout, tenez-vous en à cette introduction, au résumé et au verdict final, et revenez lire ce qu’il y a entre les deux une fois le film visionné! À bon entendeur…

DE QUOI ÇA PARLE?

Ma Jo Goo (Lee Min Ki) était un simple magicien de rue jusqu’à ce qu’il rencontre Yeo Ri (Son Yeh Jin), une belle et étrange jeune femme au visage triste et à l’allure fantomatique.

  

Il lui propose de devenir son assistante et avec elle imagine un numéro original qui lui permettra de rencontrer le succès : un spectacle de magie/horreur dans lequel elle sera un fantôme vindicatif et lui une sorte de chasseur exorciste.

Cependant, pour des raisons obscures Yeo Ri semble toujours se tenir en retrait, refusant systématiquement, depuis un an maintenant, de prendre part à leur réunion post-travail en prétextant d’avoir des rendez-vous importants.

Suite à un certain nombre d’évènement, Jo Goo et Yeo Ri se rapprochent et cette dernière lui fait part de  son passé tragique et de son don inhabituel qui lui rend la vie dure. Jo Goo tombe progressivement amoureux d’elle, mais sera-t-il capable de faire face aux fantômes de Yeo Ri?

  

MES IMPRESSIONS

Pour peu que vous soyez une poule mouillée lorsqu’il s’agit de fantômes et d’esprits frappeurs (comme moi), certains passages vont réellement vous faire sursauter, agripper vos draps et retenir momentanément votre souffle (et d’ailleurs je suis tellement une petite nature que rien que regarder le film une nouvelle fois pour prendre les screencaps me foutait la trouille haha). Je ne m’attendais pas à ce que le thème de l’horreur soit traité avec sérieux dans Chilling Romance car je pensais avoir affaire à une parodie de film d’horreur. Mais en fait, pas du tout. Il suit même les grands procédés des films d’épouvante asiatiques : des enfants morts à la peau bleue et aux regards lumineux, une jeune fille aux cheveux noirs très longs, apparaissant la tête penchée sur le côté, etc, sur une musique atrocement flippante.

  

Je peux vous assurer donc que les fantômes de Chilling Romance ne font pas juste semblant et Joo Hee n’est certainement pas là pour nous faire des risettes. Si les autres fantômes ne représentent aucun autre danger que le risque de crise cardiaque, Joo Hee est véritablement le fantôme problématique car il est celui qui hante Yeo Ri et se trouve être une menace certaine pour notre héros. 

  

Mais heureusement, Chilling Romance n’est pas un film qui fout suffisamment la trouille pour vous empêcher de dormir la nuit car il ne faut pas perdre de vue que le film est une adorable histoire d’amour pleine de charme et d’humour. Le film se centre uniquement sur les deux personnages, et cela ne me dérange pas de n’avoir aucun autre scénario que l’histoire d’amour entre Yeo Ri et Jo Goo.

Yeo Ri n’est pas une jeune femme ordinaire et mène une une existence absolument solitaire, presque morte. On devine sans peine sa fragilité et sa difficulté à être seule car même lorsqu’on aime la solitude, on a besoin de voir des gens de temps en temps et de discuter avec eux. Mais elle est tellement prise dans son cauchemar qu’elle ne pense pas à blâmer sa mère, ses amies ou ses ex de refuser de la voir ou d’entretenir une relation avec elle autre que téléphonique.

  

À chaque moment d’extrême solitude du personnage, notre coeur se serre un peu plus car on a juste envie de la prendre dans nos bras et de lui dire que demain, tout ira mieux. On compatit d’autant plus avec elle que sa solitude est tout aussi choisie qu’elle s’avère nécessaire si elle ne veut blesser personne de son entourage. Obligée à vivre recluse et à affronter seule ses fantômes, on peut facilement imaginer que Yeo Ri ne soit pas la plus enfantine et lumineuse jeune femme qu’il puisse exister.

  

Cependant, elle n’est pas molle non plus, ni dépressive, et ses échanges avec Jo Goo peuvent être étonnamment vigoureux et énergiques. Son seul et unique échange avec la copine de Jo Goo montre qu’elle est beaucoup plus solide qu’elle n’en a l’air : « pourquoi devrais-je me suicider? Je n’ai jamais eu ce genre de pensée. Vivre a beaucoup plus de sens que ça ». Yeo Ri ne se morfond pas sur elle-même, mais elle accepte avec un déterminisme tragique sa condition.

  

De plus elle est pleine de caractère et même si elle n’avait pas tous ces fantômes derrière elle, elle n’en resterait pas moins une jeune femme adorablement différente des autres.

  

Jo Goo de son côté n’est pas un personnage très développé : on ne sait rien de sa famille, de son enfance ou de sa situation sociale actuelle si ce n’est qu’il est devenu un magicien reconnu, qu’il est riche et qu’il a une petite amie très élégante mais qui fait plus office de tapisserie que de réel intérêt amoureux.

  

Il est immédiatement attiré par l’aura particulière et la beauté saisissante de Yeo Ri, et cherche à tout prix à se rapprocher d’elle. Mais ce qu’il trouve le dépasse totalement car Yeo Ri est une femme fragile toujours hantée par son passé.

  

Jo Goo apporte une touche agréable de gaminerie et de légèreté au couple : si Yeo Ri est incapable de ne pas prendre au sérieux les fantômes, Jo Goo, d’abord par insouciance et ignorance, montre qu’on peut jouer avec (la scène de cache-cache avec l’enfant fantôme était hilarante) et ensuite il lui prouve qu’on peut les faire disparaître en un tour de main.

  

Jo Goo est un adorable compagnon, car s’il paraît quelque peu insouciant, il n’en reste pas moins solide et responsable. J’ai beaucoup aimé sa spontanéité avec Yeo Ri et le fait qu’il rentre dans sa vie juste parce qu’il a envie de le faire et sans avoir réfléchi plus que ça aux conséquences que ça pourrait impliquer.

  

De dire qu’il est sans peur est exagéré, mais peut-on réellement lui en vouloir? Car il est évident que la perspective de pouvoir se réveiller en pleine nuit et croiser le regard bleu et brillant d’un fantôme peut faire réfléchir à deux fois. Cependant, Jo Goo a l’avantage de ne pas tergiverser longtemps dessus et, surtout, une fois sa décision prise d’être avec elle quoiqu’il en coûte, celle-ci n’est jamais remise en question. Et cela mes amis, dans mon livre, ça vaut au moins dix points.

  

Le film est une gigantesque mise en abîme de cette petite phrase prononcée par Yeo Ri : « un film d’horreur dans lequel l’héroïne tombe amoureuse n’est plus un film d’horreur ». Et en effet : la vie cauchemardesque de Yeo Ri devient beaucoup plus supportable avec Jo Goo à ses côtés, et Chilling Romance fait beaucoup moins peur grâce à l’adorable histoire d’amour qui se met en place entre temps.

  

L’autre personnage central, c’est bien sûr Joo Hee, car c’est autour d’elle que se construit toute l’intrigue et c’est elle qui forme le principal obstacle à la relation entre Yeo Ri et Jo Goo. Au fur et à mesure qu’avance le film, on finit par placer les pièces du puzzle un par un : alors qu’elles étaient toutes deux victimes d’un accident de car c’est Joo Hee, sa meilleure amie, qui meurt, parce que le sauveteur a choisi de sauver Yeo Ri. On apprend plus tard que cette dernière ne doit d’avoir été sauvée en premier qu’à la présence du collier brillant qu’elle portait autour du cou, collier qui appartenait à Joo Hee et qui aurait dû la sauver elle plutôt que Yeo Ri.

À la suite de cet incident, Yeo Ri est hantée par Joo Hee, et sa famille ne peut plus supporter de vivre dans la peur et décide de quitter la Corée en laissant Yeo Ri se débrouiller avec son fantôme. Joo Hee est alors un fantôme rancunier qui empêche notre héroïne de mener une vie normale : avoir des amis, un petit ami ou ce qui ressemblerait à une vie sociale et si Yeo Ri s’entête, elle peut même essayer de les tuer.

  

J’apprécie le fait que les scénaristes fassent intervenir le fantastique afin de pouvoir expliquer logiquement et matériellement la raison pour laquelle Yeo Ri est renfermée et fantomatique : Yeo Ri n’est pas juste psychologiquement prisonnière de son passé, elle l’est aussi physiquement de par le « don » dont elle est dotée, et la présence constante du fantôme de Joo Hee dans sa vie. Il est clair je pense qu’on peut considérer que le fantastique n’est là que pour exprimer ce qui est de l’ordre de l’inconscient et de la psychologie concernant le personnage de Yeo Ri : l’histoire de fantômes est un moyen d’illustrer le cauchemar quotidien dans lequel Yeo Ri vit depuis la mort de sa meilleure amie, cauchemar dû au traumatisme de perdre un être cher et à la culpabilité d’avoir survécu à sa place.

Ainsi les mots de Yeo Ri : « La vie est un rêve » prend tout son sens puisqu’en ce qui la concerne, ses cauchemars prennent vie. Aussi simple que soit Chilling Romance, je trouve qu’il contient une jolie métaphore sur le travail de deuil : tant que Yeo Ri ne trouve pas une manière de résoudre la mort de son amie (d’y faire face et de l’accepter), cette dernière lui apparaîtra comme un fantôme effrayant hantant sa maison et occupant toutes ses pensées (l’empêchant alors de socialiser et de tomber pleinement amoureuse), et au moment où ce conflit intérieur est apaisé, le visage du fantôme s’apaise également et cesse d’être une menace. Cependant, les choses qui nous ont marqués laisseront parfois des traces à vie, et l’ombre de Joo Hee continuera à planer au dessus de Yeo Ri sans pour autant la submerger totalement. C’est ce qu’on appelle « Vivre avec ses fantômes » au sens littéral.

De plus le film jouit d’une jolie réalisation, l’image étant souvent baignée d’une lumière douce lorsqu’elle se concentre sur Jo Goo ou Yeo Ri, et beaucoup plus sombre lorsqu’il est nécessaire qu’elle le soit (les fantômes, ça fait plus peur dans le noir!). Les dialogues sont bien écrits et si les personnages ne sont pas beaucoup développés, ils le sont suffisamment pour nous faire passer un bon moment et pour qu’on ait le temps de s’attacher à eux. Il y a des scènes extrêmement drôles et vives qui s’affranchissent avec fraicheur des codes habituels et stéréotypés de la comédie romantique (la façon dont il la débarrasse de son rendez-vous arrangé : HAHA). J’ai ri, j’ai frissonné, j’ai ri encore, et j’ai été émue.

  

  

On pourrait reprocher au film d’être trop prévisible et cédant un peu trop souvent à la facilité. En effet, on ne peut pas dire que le film brille par son suspens, et Joo Hee n’est pas un personnage énigmatique dans la mesure où on devine plutôt rapidement à quoi va ressembler la fin dans les grandes lignes. J’ai été un peu déçue que le film ne soit pas plus profond à ce niveau-là et choisisse simplement de mettre l’accent sur une promesse qui n’a pas été tenue : rendre le collier. On a alors l’impression que la seule raison pour laquelle Joo Hee hante Yeo Ri est parce qu’elle veut son collier, et non pour une raison plus complexe.

J’aurais en fait aimé qu’il y ait quelque chose comme un malentendu entre le fantôme et Yeo Ri et que la réelle raison de sa présence soit de lui demander de se pardonner et d’accepter la réalité (car tout de même, elles étaient censées être meilleures amies). Cela aurait eu beaucoup plus d’impact que cette stupide histoire de collier qui aurait dû sauver Joo Hee et non Yeo Ri. Par ailleurs, j’ai trouvé la fin est un peu précipitée et je n’ai pas compris l’acte de Noble Idiotie de la part de Yeo Ri. C’était totalement inutile, bien que ça ait donné lieu à une adorable scène à l’aéroport ; mais tout de même : tout ça pour ÇA? Cela dit, il est facile de faire l’impasse sur ces défauts car ce qui vaut vraiment le détour, c’est la présence de Lee Min Ki et de Son Yeh Jin à l’écran et leurs prestations.

Autant vous prévenir tout de suite, je suis une fan incontestée de ces deux acteurs et les paragraphes qui vont suivre vont être une véritable déclaration d’amour. Lee Min Ki est un acteur que j’apprécie énormément (ÉNORMÉMENT) dans n’importe quel drama : I really really like you, Dal Ja’s Spring ou Evasive Inquiry Agency, Je ne sais pas pourquoi. Non vraiment pas. Est-ce parce qu’il joue bien? Est-ce parce qu’il est doté d’une incroyable présence à l’écran? Est-ce parce que je lui trouve tant de charmes? Est-ce tout cela à la fois? Et pourtant, je suis prête à reconnaître qu’il n’est pas « plastiquement » beau, mais bon dieu qu’il est charismatique. Il me transforme presque à coup sûr en guimauve, et encore plus dans Chilling Romance où il est tout simplement canon (mais vraiment.).

  

Quant à Son Yeh Jin, au cas où vous ne le savez pas, je l’admire énormément. Elle est selon moi une des plus formidables (et magnifique) actrices coréennes du moment, et je suis déçue de ne pas la voir dans plus de dramas. La caméra l’aime. Je ne vois pas d’autres explications au fait qu’elle paraisse toujours aussi belle dans n’importe quel film/drama dans lequel elle se trouve. La caméra l’aime, c’est clair.

  

Et moi, je l’adore. Il y a une innocence, une fraicheur, une pureté qui se dégage de cette femme et qui me dépasse totalement. Elle joue avec un tel naturel (presque « sans efforts » on pourrait dire) qu’elle (me) touche par la sincérité, la douceur et la subtilité de son jeu. On ne peut pas rester insensible au charme de Son Yeh Jin, de sourire lorsqu’elle sourit et d’avoir un pincement au coeur lorsqu’elle se met à pleurer (ou alors, il faut vraiment avoir un coeur de pierre). Il est vrai qu’elle a tendance ces derniers temps à jouer le même rôle (le jeune fille belle et innocente) mais elle le fait tellement bien que finalement, personne ne pourrait trouver à y redire.

  

  

Verdict : Good Kimchi + Chilling Romance est une comédie romantique à l’ambiance gothique d’une facteur plus qu’honnête. C’est drôle, c’est adorable, ce n’est pas prétentieux et c’est porté par des acteurs fantastiques – tous, même ceux qui n’apparaissent que deux minutes à l’écran, et oui, même les fantômes. Et le plus du plus dans cette affaire, c’est que non seulement Lee Min Ki et Son Yeh Jin forment un couple beau et attendrissant, mais en plus ils partagent une merveilleuse alchimie. Et tout ce que je veux après avoir vu ce film, c’est qu’ils tournent un drama ensemble. Maintenant! S’il vous plaît?

2 réflexions sur “Chilling Romance – Vivre d’amour et de fantômes

  1. Ahhhh Chilling Romance…
    Après avoir retrouvé Lee Min Ki dans SUFBB j’ai eu une folle envie de 1) revoir Evasive Inquiry Agency 2) voir ce qu’il avait fait sur le grand écran récemment, j’ai nommé: Chilling Romance. Et ça a été LA bonne surprise du mois. Certes on est loin du chef d’oeuvre coréen mais qu’est-ce que j’ai pu rire/trembler/sourire-bêtement-devant-le-couple-LMK-SYJ/et-même-verser-une-petite-larme!
    Une histoire originale, d’excellents acteurs, saupoudrée d’une romance attendrissante et assaisonnée d’une BO sympa… Bref le genre de film où on reste avec un sourire niais gravé sur le visage pendant le générique de fin!
    Merci pour ce bel article, ça m’a donné envie de revoir quelques scènes…. voir même tout le film :)

    • Moi aussi j’ai été surprise par Chilling Romance. D’habitude, la plupart des films populaires coréens a tendance à me laisser fortement mitigée voire perplexe (Almost Love, 100 days with Mr Arrogant, You’re my pet etc, Too perfect to lie, etc…) mais celui-ci a un humour sobre et une atmosphère très simple et naturelle. Et, pfiou, j’ai quand même pas mal flippé à cause des enfants et de Joo Hee (sauf le petit garçon avec qui Lee Min Ki s’amuse, que j’ai trouvé mignon)!
      Et moi, le sourire niais, il est toujours là lorsque je pense à ce film =)
      Merci pour ton commentaire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s