Queen In Hyun’s Man – In Between Times : Un pilote et une loupe

Les hommes étaient à l’honneur ce mois d’Avril ; et plus précisément les nobles (King 2 Hearts, Rooftop Prince, Fashion King, etc) et Queen In Hyun’s Man n’y fait pas exception. Son titre d’ailleurs semble être une contraction entre Queen In Soo et The Princess’ Man, ce qui ne me semblait pas forcément attrayant. D’autre part, je trouve ça assez courageux de la part des producteurs de lancer Queen In Hyun’s Man alors que Rooftop Prince n’a pas encore terminé sa diffusion étant donné que leur parenté scénaristique pourrait mener à une sorte de conflit. Cela dit, d’après Soompi, il semble n’en avoir pas trop souffert au sens où le taux d’audience a malgré tout été relativement fort pour les premiers épisodes. Je ne pensais vraiment pas que je lui laisserai une chance alors qu’il y avait suffisamment de raisons pour que je le mette de côté : d’abord, je suis déjà beaucoup de dramas en ce moment (et mes journées ne font que 24h dans lesquelles il faut je case les dramas, le blog, et ma vie personnelle – parce que j’en ai une, je pense – ), ensuite, il semble être un spin-off de Rooftop Prince (c’est le désavantage d’arriver en deuxième dans le temps…), et enfin Yoo In Na ne m’inspire pas grand chose et la voir dans un premier rôle ne suscite aucune excitation particulière de ma part. Mais la curiosité a été plus forte, et me voici aujourd’hui à récapituler l’épisode 1.

LE PILOTE – RECAP

Deux temps se superposent à l’écran avec d’un côté un noble de l’ère Joseon (Ji Hyun Woo) et une actrice des temps modernes (Yoo In Na): l’un à cheval, l’autre en voiture ; il est entouré d’homme armés, elle est prise dans les embouteillages ; il parvient à sauter par dessus le mur du palais, ce qui le fait atterrir dans le monde moderne.

  

Devant le palais en 2012, leurs regards se croisent et un sourire apparaît sur leur visage comme deux amants qui se sont donnés rendez-vous et qui ne se sont pas vus depuis longtemps.

  

Puis on coupe en 1694. C’est la nuit et des hommes s’infiltrent dans une maisonnée. Nouvelle coupure et une voix off nous narre les évènements qui se sont déroulés 5 ans plus tôt, lorsque la reine In Hyun a été détrônée et remplacée par Jang Ok Jung. Tout prêtait à croire que c’était le résultat d’un complot mais les personnes qui se sont élevées contre la disgrâce de la reine ont été torturés.

  

Aujourd’hui est la vingtième année du règne du Kim Suk Jong et le pays souffre d’une division politique entre les partisans de Jang Ok Jung et ceux de In Hyun. Le Clan des Jang et le Parti du Sud prennent de plus en plus de pouvoir tandis que le roi commence à regretter l’ancienne reine. Le parti de l’Ouest planifie la restauration de la reine In Hyun en secret mais le changement d’attitude du roi n’est pas passé inaperçu aux yeux de Min Am, le premier ministre. Il engage alors des hommes pour assassiner In Hyun.

Et cela nous amène à la notre première scène. C’est la nuit, les assassins s’introduisent dans ce que nous savons maintenant être les quartiers de l’ancienne reine.

Pendant ce temps In Hyun lit une lettre du roi qui lui fait savoir qu’il n’avait jamais abandonné l’idée de vivre à nouveau avec elle. Il voudrait capturer Min Am pour ses crimes mais ce n’est pas une tâche facile.

  

À la fin de la lecture, elle prend à son tour son pinceau et commence à rédiger une réponse calmement : « Votre Majesté, mes péchés ne peuvent être pardonnés. Être capable de vivre est un signe de votre bienveillance, je vous remercie ». Mais elle s’arrête, entendant le bruit à l’extérieur. La peur la prend lorsqu’elle réalise que la mort rôde autour d’elle.

Courageusement, elle se ressaisit et continue à écrire calmement avec dignité : « …cependant il n’y a aucun moyen de repayer cette bienveillance. S’il vous plait, ne versez plus de sang à mon nom, rendez cette nation forte ». La porte s’ouvre sur un homme à l’épée encore sanguinolente. Elle ne bouge pas et attend la mort tandis qu’une larme coule sur sa joue. Et la lame fonce droit vers elle.

  

In Hyun attend le coup fatal, mais celui-ci ne vient pas. Elle voit l’agresseur étendu sur sa table, poignardé dans le dos. Le sauveur est Kim Bung Do (Ji Hyun Woo) du Bureau des Conseillers Spéciaux, et partisan d’In Hyun.

  

Il n’a pas le temps cependant de s’expliquer car les yeux de terreur qu’elle jette derrière lui le préviennent du danger imminent. 

Slow motion et Bung Do sort vainqueur de la bataille.

Min Am reçoit la visite du chef de ses sbires qui vient faire son rapport : l’assassinat a échoué car quelque chose d’inattendu est arrivé. La nouvelle se répand dans le palais et parvient aux oreilles de la nouvelle reine. Savoir que sa rivale est toujours en vie la met en colère et elle demande à voir immédiatement son frère.

  

De son côté la reine In Hyun demande ce que Bung Do faisait dans les parages. Avec franchise il répond qu’il savait que quelque chose allait se passer. Mais elle ne comprend pas, jusqu’à ce qu’il lui montre la lettre écrite par Min Am qu’il a volée, ordonnant son assassinat.

Elle est bouleversée et choquée tandis qu’il la rassure en lui disant qu’on la protégera jusqu’au bout et qu’il portera cette lettre pour destituer la reine actuelle. Elle proteste car elle sait ce qu’un détrônement signifie dans la vie d’une femme et elle n’est pas suffisamment ambitieuse pour souhaiter que son ennemie subisse le même sort qu’elle. Mais Bung Do la coupe en lui disant avec simplicité que tout le monde souhaite qu’In Hyun retourne à sa fonction, le roi et le peuple. 

  

Bung Do prend congé de la reine non sans avoir averti le garde de maintenir sa vigilance et de protéger In Hyun de sa vie s’il le faut. Il se dirige vers une maison de gisaeng pour rendre visite à une femme qu’il semble bien connaître. Son visage s’illumine d’un large sourire lorsqu’elle le voit, tandis qu’il lui parle avec affection.

  

Mais il est là pour affaires et lui demande de garder précieusement la lettre de Mi Nam. Lorsque celle-ci lui demande ce que c’est, il répond sans entrer dans les détails que c’est une information qui peut mettre le palais sens dessous-dessous.

Ayant noté les traces de sang sur ses vêtements, elle lui offre un talisman magique avant qu’il s’en aille. Devant son refus, elle se doit d’insister, et celui-ci finit par céder et place le papier dans ses vêtements, contre sa poitrine.

  

Bientôt il est poursuivi mais il parvient à gagner du temps, juste assez pour arriver aux portes du palais royal. Il demande à voir le roi, mais on lui répond qu’il est tard et que le roi est couché. Bung Do insiste, et on le mène dans la bibliothèque en lui demandant de patienter.

  

Il s’avère rapidement que c’était un piège car un des assassins rentre dans la bibliothèque ; et lorsque celui-ci est battu, son chef fait alors son apparition.

Cette fois-ci, pas de slow motion et Bung Do se retrouve finalement dans une très mauvaise posture. Maintenu à terre, son opposant au-dessus de lui, il voit la lame de l’épée s’avancer droit vers lui.

En un ultime recours il saisit un épais manuscrit (wow, je suis impressionnée par la rapidité de ses réflexes!), mais progressivement, celui-ci est transpercé par le tranchant de l’épée. Noooooon!

  

On coupe brutalement à Séoul, 318 ans plus tard. Choi Hee Jin (Yoo In Na) court dans tous les sens cherchant la salle d’audition pour le rôle de la reine In Hyun (huhu, intéressant), mais il s’avère qu’elle s’est trompée de bâtiment.

Elle recommence à courir, mais elle se foule la cheville en descendant les escaliers à cause de ses talons aiguilles.

  

Elle reçoit un appel d’une amie qui s’enquiert de son audition, mais elle répond que c’est terminé, qu’elle abandonne puisqu’elle est en retard d’une heure. Mais son amie ne comprend pas puisqu’à l’heure de sa voiture il n’est que 15h, jusqu’à ce qu’elle demande à Hee Jin si elle porte sa montre qui avance d’une heure…et, bingo!

L’enthousiasme lui revient et elle arrive à temps pour l’audition. On lui annonce qu’ils ont un peu de retard et que son tour a été repoussé à 15h30. Elle cherche alors un endroit pour se changer (il n’y a pas de toilettes dans ce bâtiment?) et trouve un petit espace qui semble fermé (pourquoi j’ai l’impression que ça va mal se terminer?). Seulement, tout à coup, un store se lève et un homme apparaît derrière la vitre. Malheureusement pour elle, ce n’est pas le plus galant qu’il soit car il est ravi de trouver une jeune et jolie demoiselle en petite tenue en face de lui et prend plaisir à se moquer d’elle. Il appelle ses collègues mais au moment où ils se retournent, il baisse les rideaux (ouf, j’ai eu peur) au grand soulagement de Hee Jin.

  

Mais il se trouve que les deux se connaissent puisque cet homme n’est autre que Dong Min (Kim Jin Woo) l’ex de notre héroïne, une grande star de cinéma qui est aussi prétentieux que coureur de jupons. Youhou.

Celui-ci lui demande ce qu’elle fait ici et prend manifestement plaisir à la taquiner. Mais elle ne trouve pas ça drôle et lui répond d’un ton agacé.

  

Il ne comprend pas pourquoi elle est en colère étant donné qu’ils ont rompu pacifiquement mais visiblement cela n’a été perçu comme pacifique que de son côté si l’on en juge par le doigt d’honneur qu’elle lui adresse en partant. Hah.

L’audition commence mais les problèmes continuent car elle apprend que celui qui va jouer le rôle du roi Kin Suk Jong n’est autre que Dong Min (tu parles d’une malchance!). Il en profite pour lui retourner son doigt d’honneur (mh, élégant, très élégant) tandis que le visage d’Hee Jin exprime toute la surprise agacée que lui cause cette nouvelle.

  

Son amie l’appelle le soir, inquiète de ne pas avoir de nouvelles, et Hee Jin lui raconte tout : le déshabillement, la rencontre avec son ex, le rôle de Kim Suk Jong et le fait qu’il n’a fait que rire pendant son audition.

La réaction de son amie est adorable car alors que Hee Jin raconte cela d’une voix posée, trop fatiguée pour s’énerver, son amie se met en colère à sa place, et toutes les deux prennent une grande gorgée de leur bière, comme si elles étaient l’une en face de l’autre. 

  

Dans le taxi pour rentrer chez elle, elle reçoit un appel de Dong Min qui lui dit que si elle veut le rôle, elle doit accepter une sortie avec lui.

Sa réponse? Elle lui raccroche au nez. Bien fait. Elle ouvre la fenêtre pour prendre l’air, son portable à la main. Celui-ci sonne et semble être un appel important, elle presse le bouton pour décrocher mais une secousse fait tomber le téléphone qui tombe directement dans le caniveau.

  

Paniquée, elle arrête le taxi et une scène assez drôle se met en place où Hee Jin a l’oreille collée au caniveau car celui qui appelle n’est autre que le réalisateur du film pour lequel elle a auditionné.

  

C’est dans la poche : au comble du bonheur Hee Jin crie ses remerciements au réalisateur à travers le caniveau. Heh. 

Retour à l’ère Joseon où notre héros s’apprête à mourir mais le sort en a décidé autrement puisque celui-ci s’évapore grâce au talisman magique que la gisaeng lui a donné.

  

Lorsqu’il se réveille, il est complètement seul dans le palais.

  

Ce qu’il voit en franchissant les portes le paralyse totalement : des gens habillés de façon bizarre ayant en main des objets bizarres. 

  

Alors qu’il est perdu dans cet univers qui ne lui est pas familier, quelqu’un lui tapote alors l’épaule. C’est Hee Jin qui le prend pour un acteur étant donné les vêtements qu’il porte et commence très naturellement une conversation en lui demande quel rôle il a dans le film. Mais tout ce qu’il peut faire c’est la fixer du regard, encore trop choqué pour répondre quoique ce soit.  

  

En voyant qu’il ne compte pas lui répondre, Hee Jin s’apprête à s’éloigner mais Bung Do prend soudainement la parole : est-il vivant ou mort? Le sérieux mortel qui est affiché sur son visage est tel qu’Hee Jin ne pense pas une seule seconde à se moquer de lui en le prenant pour un fou. Elle lui répond qu’il a l’air tout à fait vivant, mais qu’il semble avoir un peu trop bu. En voix off, elle nous dit que c’est ce dont elle se rappelle de leur première rencontre.

LA LOUPE – BILAN

Comment savoir lorsqu’on a apprécié un épisode? Le grand plaisir qu’on prend à le récapituler. Je ne le pensais pas lorsque j’ai lancé le pilote mais : J’aime. Suffisamment pour continuer la série? Rien n’est pourtant moins sûr car la qualité d’un drama doit aussi converger avec le temps qu’il nous reste à y consacrer. Et du temps pour un autre drama, je dois avouer que je n’en ai pas car 4 est mon maximum. Cela dit Queen In Hyun’s Man reste dans un bout de ma tête et je continue d’amasser les épisodes pour que je puisse le rattraper dès qu’un des 4 sera terminé.

Casting : B+ Je ne comprenais pas tout cet engouement autour de Yoo In Na, et jusque là elle m’était totalement indifférente. Mais je suis prête à réévaluer mon jugement car elle se révèle avoir une certaine présence à l’écran et elle incarne avec une aisance déconcertante ce personnage impertinent sans pour autant la rendre irritante. Le personnage n’est pas exceptionnellement engageant dans la mesure où la jeune femme pleine de dynamisme et de répondant qui ne se laisse pas marcher sur les pied n’est pas réellement nouveau sur K-Dramaland. Cependant, l’actrice jumelée au personnage dégage une bonne impression dans son ensemble. On espère donc qu’Hee Jin ne sera pas juste une grande gueule mais qu’elle sera dotée également de bon sens : la naïveté des personnages féminins de dramas coréens peut finir par être exaspérant, alors on croise les doigts.

  

De plus, Yoo In Na a déjà une belle alchimie avec ses deux partenaires masculins, Ji Hyun Woo et Kim Jin Woon. Quel changement de voir que la première rencontre entre les futurs amoureux ne suit pas les codes de la comédie romantique coréenne : pas de catastrophes causées par l’un ou l’autre qui engendrent un conflit immédiat mais une rencontre plutôt normale si on met du côté le fait qu’elle pense qu’il est ivre tellement il paraît à côté de la plaque. Espérons que le couple continue de me surprendre.

 

Quant à Ji Hyun Woo, c’est la première fois que je le vois dans un drama, donc c’est une découverte. Il me fait penser un peu à Daniel Choi et je trouve déjà qu’il parvient à donner à son personnage beaucoup de charme. Je suis persuadée qu’il a du potentiel pour nous offrir quelques scènes drôles et décalées (ou bien est-ce l’effet Daniel Choi?) bien que pour l’instant cela ne reste que des hypothèses dans la mesure où cet épisode ne lui donnait aucunement l’occasion d’être drôle ni même l’occasion d’exposer véritablement ses qualités en tant qu’acteur.

  

De son côté, Kim Jin Woon donne un peu de chair dans le rôle de l’ex qui a l’air d’être un joyeux imbécile (pour rester polie). Ses scènes avec Yoo In Na sont délicieuses et je suis officiellement prête à aimer le détester (et cette fois, ne pas me faire prendre par le Second Lead Syndrome). Nous n’avons pas encore d’aperçu quant à la rivale de Hee Jin dans le monde moderne ni la rivale dans l’ère Joseon (bien qu’on puisse présumer que ce sera la jeune gisaeng) mais j’imagine bien qu’un drama coréen ne pourra jamais se passer de triangle/carré amoureux donc je ne me doute que les rivales devraient se faire connaître rapidement.

Scénario : B+ Pour ceux qui pensaient comme moi que Queen In Hyun’s Man était un spin-off de Rooftop Prince se détrompent tout de suite. L’un n’a rien à voir avec l’autre, et la grande force de Queen In Hyun’s Man réside dans le fait qu’on puisse éprouver tout autant de plaisir à suivre l’un et l’autre (et pourtant mes amis, nous parlons bien de Rooftop Prince, mon addiction du moment!). Bien sûr l’exposition d’un temps double nous est familier, ainsi que les thèmes concernant la tentative d’assassinat de la reine, le voyage dans le temps mais je vous assure que tout ça est traité d’une toute autre manière, avec une toute autre ambiance. La raison pour laquelle je n’ai mis que cette note au scénario est dû au fait que je ne suis rendue qu’au pilote et que par conséquent, je n’ai pas un très grande aperçu de ce sur quoi Queen In Hyun’s Man va traiter : il y conspirations, trahisons bien sûr du côté de l’ère Joseon, mais qu’en est-il de l’ère moderne? En effet, toute la première partie se déroulant dans le passé est très engageante de part son ambiance feutrée, mystérieuse, sombre et maîtrisée. Entre l’ère Joseon et le monde moderne, c’est un peu le jour et la nuit, et j’entends la métaphore littéralement : les couleurs de Joseon sont sombres, tout comme son intrigue (conspiration politique) tandis que celles de l’ère moderne sont très lumineuses, pétillantes et légères. Pour l’instant, j’aime l’ambiance des deux mondes (bien que j’ai toujours un plus pour les hanboks – mais je n’y perds pas au change puisque l’ère moderne en sera également rempli si j’ai bien compris). Le comique n’a pas encore fait réellement surface et j’espère que le duo Bung Do/Hee Jin nous en offrira beaucoup, parce qu’un drama sans fun, c’est pas fun.

J’ai été très étonnée de voir que celle qui jouait la reine In Hyun à l’ère Joseon ne soit pas la même qui joue Hee Jin. Je pensais avoir affaire avec une histoire de réincarnation avec un serviteur dévoué secrètement amoureux de la reine qui va tomber sous le charme de la même femme en version moderne. Mais il semblerait que ce ne soit pas ce que les scénaristes projettent, et c’est plutôt une bonne nouvelle (cela aurait trop ressemblé à Rooftop Prince sinon). Du coup ma curiosité s’est accrue et je me demande quel genre d’histoire ils vont nous servir. D’après les previews, il semblerait que Bung Do ait la capacité de naviguer entre le passé et le présent et que les deux temps vont systématiquement être mis en parallèle (si ça doit être à la manière qu’Opération Proposal, s’il vous plaît, faites en sorte que le kitsch soit en moins). Je me demande alors quel est le lien qui va unir l’histoire de 2012 avec celle de 1694, et comment nos deux futurs amoureux (parce qu’ils vont tomber amoureux hein? C’est bien une comédie romantique?) vont pouvoir vivre pleinement leur amour. Autant dans les histoires de réincarnation on peut un tout petit peu être consolé de la séparation du couple en se disant qu’ils vont s’aimer dans une autre vie, autant s’il n’existe qu’un seul Bung Do et qu’une seule Hee Jin, ça risque d’être problématique.

Réalisation : A Le style et la caméra de Queen In Hyun’s Man participent très activement au charme qui se dégage de la série. La réalisation a été manifestement subtilement travaillée : c’est fluide, l’image et l’utilisation des couleurs sont belles, la mise en scène est soignée et les superpositions de scènes sont bien faites (bien que peut-être un peu trop répétitive?).

  

Être doté d’une belle caméra ne peut jamais faire de mal à un drama car si elle ne pourra jamais compenser les faiblesses d’un mauvais scénario, elle peut toujours toutefois en arrondir les coins. J’espère cependant sincèrement que la réalisation de Quee In Hyun’s Man n’est pas là pour sauver les meubles (et les apparences) et combler les lacunes scénaristiques. J’ai aimé également l’ouverture de l’épisode avec les dessins des personnages pour les présenter. Ce n’est pas révolutionnaire (Someday par exemple finissait ses épisodes par des esquisses), mais lorsque c’est bien fait, c’est toujours un plaisir. D’autre part, le format (45 mn) est vraiment un plus pour moi.

  

  

Le seul vrai bémol c’est la répétition du même air musical, qui peut finir par porter sur les nerfs. De plus, on peut parfois trouver les coupures de scènes un peu brutales mais personnellement, cela ne m’a pas tant gênée (peut-être parce que c’est le premier épisode).

Verdict : Good Kimchi+ Ce pilote n’avait rien d’exceptionnel : les acteurs ne délivraient pas de performance hors du commun et le scénario n’est pas non plus de ceux qui vous retiennent immédiatement le souffle. Et pourtant j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à le regarder. C’est très divertissant et, pour moi qui partais sur des mauvaises bases, Queen In Hyun’s Man est une vraie bonne surprise! Ça m’apprendra à être mauvaise langue tiens…

Je garde cependant mes réserves car je suis consciente que ce n’est que le premier épisode sur seize. Et je sais bien qu’un bon et divertissant pilote n’est pas toujours signe d’un bon et divertissant drama dans son ensemble. Il n’y a que trop d’exemples de ces séries qui nous ont réchauffé le coeur pour mieux nous le tordre par la suite, alors, ne nous hâtons pas et attendons de voir ce que les prochains épisodes nous réservent.

8 réflexions sur “Queen In Hyun’s Man – In Between Times : Un pilote et une loupe

  1. Heureuse de lire cette récap’.
    J’avais moi aussi assez peur du Rooftop Prince bis d’où le fait que je l’avais légèrement/beaucoup relégué au rang du « si je n’ai VRAIMENT rien à regarder ». Au vu des tes cap’s, je sens que l’ambiance donné va être sombre … très sombre … et je suis pas franchement dans une période où j’ai envie de voir mon coeur se briser.
    Je vais attendre un prochain article où tu auras eu le temps de mieux entrer dans le drama, même si ça semble bien parti (mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué =p).

    Encore merci pour cette récap’ =D
    Toujours un plaisir de lire tes articles Kaa =)

    • Salut Saya!
      Heureuse de lire ton commentaire!=)
      Queen In Hyun’s Man m’était complètement passé sous le radar mais lorsque j’ai vu quelques screencaps par-ci par-là je me suis laissée tenter (comment ça il m’en faut peu? ^_-)
      Oui l’ambiance de l’ère Joseon est plutôt sombre (mais en même temps, dans le premier épisode, tout se passe la nuit haha), mais je ne pense pas que la série entière sera dramatique (enfin, c’est censé être une comédie romantique…).
      Je me sens très attirée par Queen In Hyun’s Man, alors peut être que je vais craquer et finir par regarder la suite. En tout cas, c’est sûr qu’un jour ou l’autre il y aura un nouvel article dessus =)
      À bientôt alors, et c’est moi qui te remercie encore! =)

  2. Hello! J’ai beaucoup aimé les deux premiers épisodes au point d’être surprise d’arriver à la fin! « Quoi c’est déjà fini??? LOL
    C’est très rare d’être aussi vite emportée par l’histoire en général il faut trois-quatre épisodes pour être vraiment dedans.
    J’espère que le plaisir va durer.
    Emma

    • Bonjour Emma =)
      Je pense que cela est en grande partie dû au fait que le format de Queen In Hyun’s Man est plus court que les autres. Au lieu de durer une heure, il ne dure que 45 minutes, et mine de rien, quinze minutes en moins, c’est suffisant pour sentir la différence. J’ai été également surprise d’être arrivée aussi vite à la fin, alors on croise les doigts pour que les 16 épisodes soient aussi plaisants!
      Merci pour ton passage ! =D

  3. Bonjour,
    Juste un petit mot pour dire qu’après avoir vu les deux premiers épisodes, je suis vraiment enchanté par ce drama (que l’on peut suivre en même temps que Rooftop Prince sans se mêler les pinceaux) et que c’est un soulagement, car j’adore Yoo In Na et j’aurais vraiment été déçu du contraire. Je trouve que c’est une excellente actrice (curieusement, ce n’est pas seulement dû à ses prestations dans les dramas que je dis ça, mais par sa présence et ses petites ruses dans l’émission « heroes ») et je suis sûr qu’elle le confirmera au fil des épisodes. Merci beaucoup pour la récap, car j’avais quelques petits doutes sur le scenario du passé (je ne suis pas vraiment bilingue et j’avoue avoir été un peu largué par les sub de la voix off).

    • Hello!
      Merci pour le petit mot! Je suis emballée par le projet également car je suis sûre qu’il a beaucoup de belles surprises à nous offrir! Je suis contente d’avoir cédé à ma curiosité =)
      À bientôt!

  4. Décidément j’y arrive pas j’dois vraiment pas etre douée XD Est-ce que tu pourrais me donner un lien pour télécharger les episodes en vosta? Désolée ^^ »

    • Bonjour Za,
      Si je commence à donner des liens à chaque personne pour chaque drama, on ne s’en sort plus! Je rappelle aussi que Mina a déjà gentiment regroupé un certain nombre de liens dans la partie « Liens ».
      Commence par me dire ce que tu n’arrives pas à faire : télécharger les épisodes, ou trouver des sites de téléchargement? Dans la mesure du possible, je vais essayer de t’aider, mais je ne voudrais pas que ça devienne trop récurrent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s