Hotaru no Hikari – Épisode 5 : Cinquième nuit

C’était un épisode doux-amer ; alors qu’Hotaru progresse d’un mini-pas dans sa relation avec Makoto, Buchou voit sa relation avec sa femme devenir de plus en plus difficile à maintenir. C’est le moment des grandes discussions et des grandes confessions.

La graduation de la luciole

  

Hotaru se morfond dans sa chambre et médite sur les derniers évènements avec Makoto. Elle récapitule sur une feuille de papier : en retard pour le rendez-vous –> appel de Makoto –> déclaration au passé (je t’ai aimée) –> adieu. Mais elle n’est pas la seule à être déçue par son rendez-vous car Buchou confie à Shouji au téléphone qu’il n’a en fait pas pu rencontrer sa femme puisque cette dernière n’est pas venue.

  

En bon copain, Shouji prend parti pour Buchou mais ce dernier rétorque qu’il a aussi une part de responsabilité là-dedans étant donné qu’il l’a appelée au dernier moment.   Shouji lui conseille de ne pas rester fixer dessus et ajoute avec un sourire en coin qu’il le préfère quand il sourit (haha non, je ne m’en lasse pas ^_^). Mais devinez quoi : Buchou ne soupire pas de fatigue ou ne roule pas des yeux mais en rit! (J’ai toujours pensé que Buchou était l’homme parfait)

  

Bucuhou raccroche et va dans la cuisine pour trouver le beignet avec une bougie dessus. Dans sa chambre, Hotaru se roule par terre dans tous les sens en disant qu’elle a besoin que quelqu’un l’écoute (ha. On se demande tous qui va être l’heureux élu!). Buchou dans la cuisine, qui a bien compris que quelque chose ne tourne pas rond, secoue la tête et se dit qu’il ne veut pas écouter parce qu’il est certain que ça va être quelque chose d’atrocement stupide.

  

Il entend Hotaru approcher et tente de se réfugier rapidement dans sa chambre ; mais Hotaru est plus rapide et l’accoste. Elle commente qu’il est rentré tôt, ce qu’il lui retourne avec un grand sourire hypocrite (haha). Bien qu’elle ait envie de parler de l’échec de son rendez-vous, lorsque Buchou lui demande comment cela s’est passé, elle ne peut pas s’empêcher de répondre que c’était très excitant. Buchou recule de plus en plus tout en parlant et réussit à s’enfermer dans sa chambre, soulagé de ne pas avoir à écouter les plaintes de sa colocataire. 

  

Hotaru se réfugie elle aussi dans sa chambre en se disant qu’elle ne peut vraiment pas dire à Buchou que le rendez-vous était suprêmement raté. Mais elle a besoin de parler…Elle cherche alors d’autres moyens à sa disposition pour s’exprimer : tiens, elle n’a qu’à écrire sur son blog! Seulement, elle n’a pas de blog ; tiens, elle n’a qu’à écrire sur un forum! Mais en se remémorant de la manière dont elle a raté le rendez-vous, elle a trop honte de sa propre stupidité ; tiens, elle n’a qu’à juste arrêter de penser à ça! (haha quelle sorte de solution est-ce?)

  

Buchou sort discrètement de sa chambre pour aller chercher quelque chose dans la cuisine et croise le regard accusateur du beignet. Ne pouvant soutenir ce regard, Bchou décide de couvrir le beignet par du papier journal pour ne pas le voir (haha).

  

À ce moment-là Hotaru arrive dans la cuisine avec un masque de visage pour déposer un sac poubelle et lui dire que c’est lui qui est en charge de la poubelle cette semaine. Et à ce moment-là, Buchou craque (aww) en lui demandant si elle est va bien et ajoute qu’il est persuadé que quelque chose s’est mal passé avec Teshima. Mais Hotaru suit sa dernière résolution et feint l’ignorance:

Hotaru : Quel Teshima?
Buchou : celui dont tu es tombée amoureuse.
Hotaru : amoureuse? Moi? Je préfère me prélasser à la maison plutôt qu’être amoureuse. Comment pourrais-je tomber amoureuse? Impossible, c’est tellement ridicule que je pourrais en rire.

Buchou soupire en la regardant partir. Il revient à l’attaque en lui demande si elle abandonne Teshima. Et Hotaru répond que Teshima est juste un collègue de travail et qu’elle n’a aucun sentiment pour lui. Buchou laisse tomber pour ce soir et devient tout énervé en voyant qu’elle n’a pas pris la peine de trier les déchets (haha). Il ouvre son sac poubelle, pour trouver le papier sur lequel Hotaru a récapitulé en cinq phrases ce fameux rendez-vous.

Le lendemain Hotaru va au travail, et croise Teshima dans le hall d’entrée. S’en suit une scène typique : Teshima – Buchou- Hotaru dans un ascenseur. Haha, sentez-vous l’atmosphère tendue? Mais Mr Manager est toujours imperturbable et avertit nos deux amis que la réunion de ce midi a été déplacée à la salle du 15ème étage.

  

Lorsqu’Hotaru y arrive, et à part Makoto occupé à passer un coup de téléphone, la salle est vide. Le temps qu’elle se remette du choc d’être seule avec lui, elle entend le cliquetis d’un verrou qui se ferme.

  

Et… voici nos deux tourtereaux enfermés dans la salle de meeting….tandis qu’on voit Buchou marcher d’un air satisfait en jouant avec des clés. Mouahaha.

Le lendemain matin Hotaru fait des reproches à Buchou en lui disant qu’enfermer ses enployés n’est vraiment pas l’attitude appropriée pour un patron. Buchou feint la surprise et l’ignorance. Hotaru lui apprend qu’un employé du département des ventes les a libérés et que même si ça n’a duré que quelques minutes, ça l’a bouleversée.  Buchou est très déçu qu’on les ait libéré si tôt et surtout que tout cela s’est passé sans que Teshima ne remarque la présence d’Hotaru. Celle-ci continue que pour elle, c’était très perturbant!

  

Buchou : pourquoi?
Hotaru : Pourquoi? Mais parce que j’étais seule avec celui dont je suis amoureuse.
Buchou : Celui dont tu es amoureuse?
Hotaru : Mais Teshima!
Buchou : Donc tu l’aimes encore finalement.

Haha bingo!

  

Pour cacher son embarras Hotaru change de sujet et le pousse dans sa chambre pour qu’il aille se préparer sinon il va être en retard. Haha.

  

Et elle part s’allonger au milieu de ses magazines et de ses chips. Quelques minutes plus tard, Buchou sort de sa chambre et lui dit qu’elle doit recevoir un appel de Yamada. Et en effet, son téléphone sonne deux secondes plus tard. Yamada demande à Hotaru de lui rendre service et d’assister à sa place au mariage puisque Buchou lui a dit qu’elle serait libre. Hahaha.

  

Hotaru refuse cependant en disant qu’elle a des choses importantes à faire aujourd’hui. Buchou répond qu’elle peut s’allonger et paresser un autre jour. Mais il se trouve que non, que c’est maintenant qu’elle veut paresser parce qu’elle vient de frôler la mort dans la salle de meeting. Buchou dit qu’elle exagère mais Hotaru finit par avouer que son rendez-vous était raté et qu’elle ne peut pas faire face à Teshima parce qu’elle a l’impression d’être un cas désespéré et d’être irritante. Elle a essayé de faire comme si rien ne s’était passé parce qu’elle doit quand même aller travailler et qu’est ce qu’il se passe? Elle est enfermée dans la salle de meeting avec lui! Peu importe quelles étaient ses intentions, son cœur s’est serré parce qu’elle est toujours amoureuse de lui.

  

Pendant tout ce temps, Buchou écoute sans broncher. Et lorsqu’elle s’arrête de parler, il lui demande…d’aller se changer parce qu’ils doivent partir. Hahahah.

  

Pendant le mariage Hotaru a clairement l’air déprimé jusqu’à ce qu’elle entende que c’est la troisième fois que la mariée se marie. Haha, je suppose que l’adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres » peut être applicable dans cette situation.

  

Hotaru ne peut pas cacher sa frustration lorsque sa collègue annonce fièrement qu’elle sort officiellement avec un homme et que ce dernier est follement amoureux d’elle. (ben, je peux pas lui en vouloir d’avoir des ondes négatives à ce moment-là…)

  

Buchou est en charge de faire un discours et commence en citant Greta Garbo : « De toutes les choses que j’ai vues jusqu’à maintenant, la plus belle a été de voir un vieux couple marchant main dans la main ». Il continue en déclarant que pour lui, la vue d’un homme et d’une femme ayant passé tant d’années ensemble est l’objet de son admiration. À présent, il cite Nietzsche : « la vie en tant que mari et femme est semblable à une longue conversation. Sans mots, il n’y aura pas de compréhension. Si elle ne sont pas verbalisées, les émotions ne peuvent pas être comprises ». Il finit en s’adressant aux nouveaux mariés qu’il souhaite sincèrement qu’ils puissent construire une famille chaleureuse avec une conversation sans fin.

  

Après la cérémonie, Hotaru va retrouver Yamada, bientôt rejointe par Makoto. Elle regarde par terre, gênée, jusqu’à ce qu’un homme fasse son apparition et déclenche une scène avec Yamada.

Makoto et Hotaru oublient un instant leur malentendu (leur  expression est hilarante – haha, je n’ai jamais pensé que Makoto avait un côté comique mais il m’a prise par surprise dans cette scène) et joignent leurs forces pour les stopper.

  

On a ensuite une brève scène entre Yuuka et Kaname dans un café. Celui lui demande de ne pas baisser les bras en ce qui concerne Makoto parce que peut-être qu’un jour, il viendra vers elle. 

Yamada, Makoto et Hotaru marchent ensemble et Yamada s’excuse pour la scène créée par son amant du moment. Elle affirme que l’amour est compliqué mais c’est ce qui le rend si amusant (mmh…vraiment?).

  

Face à l’incompréhension que provoquent ses paroles, elle explique qu’une personne lui a dit une fois que l’amour est comme lire un livre et selon elle, l’amour sans difficulté ne peut pas être considéré comme étant de l’amour. Et elle les laisse planté là.

À son tour, Hotaru dit au-revoir à Makoto, qui lui offre un vrai sourire et s’en va à son tour. Yay.

  

Shouji a appelé Buchou pour prendre un verre ensemble et ce dernier le soupçonne d’avoir quelque chose à lui dire. Shouji lui dit que c’est à propos de sa femme, et que ce ne sont pas des bonnes nouvelles. Buchou ne veut pas entendre ce qu’il a à dire et s’en va. Shouji le suit, et Buchou annonce alors qu’il ne compte pas divorcer, qu’il veut tout recommencer avec elle.

  

Shouji le traite d’imbécile et lui demande s’il pense que les femmes déménagent sans avoir aucun lieu où aller. On apprend donc que la femme de Buchou habite à présent avec un autre. Shouji ne sait pas depuis quand cette relation a commencé, mais affirme que sa femme a dpuis longtemps emprunté une route différente de la sienne. De façon compréhensible, Buchou est choqué et ne peut pas répondre lorsque Shouji lui demande s’il compte toujours recommencer avec elle et ne pas divorcer.

Buchou rentre à la maison, les paroles de Shouji encore toute fraîches dans sa tête : « tu penses que les femmes sont fantastiques (ben, y’en a qui le sont, non mais!) mais elles sont en fait beaucoup plus fortes et vicieuses que nous (ahem.). » Bien sûr, Hotaru l’attend, avec un grand sourire parce qu’elle a de bonnes nouvelles à lui annoncer : elle a  pu avoir une conversation normale avec Makoto!

   

Elle lui annonce que plutôt que d’être dans une relation amoureuse et difficile avec Makoto, elle préfère amplement être une simple amie.

Alors : Vive l’amitié!

Le lendemain : Makoto, Buchou et Hotaru dans un ascenseur. Sentiment de déjà vu. Buchou fait savoir à Hotaru qu’il a laissé du matériel dans la salle de réunion du 15ème étage.

   

Et…Hotaru se fait prendre une nouvelle fois au piège puisque Buchou les enferme une deuxième fois dans la salle. Hahaha. Elle l’appelle et lui demande pourquoi il s’est senti obligé de refaire la même chose ; ce à quoi Buchou répond d’une manière très sensée : ce n’est pas de sa faute si elle est tombée dans le même piège. Lol.

  

Mais heureusement Shouji vient les libérer ; seulement il enfonce le couteau dans la plaie en félicitant Makoto d’être allé à la remise des prix de Design avec Yuuka le jour de son anniversaire.

Yuuka explique qu’elle a rencontré Makoto par hasard dans la rue et qu’elle était sûrement guidée par le dieu de l’amour parce qu’elle pensait très fort à lui. Elle était surprise également parce qu’elle pensait qu’Hotaru était avec Makoto et l’avertit que la prochaine fois, cela ne sera peut être plus une coïncidence.

  

Hotaru attend dans une position d’apathie totale le retour de Buchou à la maison. Lorsqu’il arrive, sans rien dire, elle l’amène dans la salle de bain et….l’enferme en lui disant « apprécie les souffrances de se faire enfermer » ! HAHAHA, bien fait Buchou!

Le téléphone d’Hotaru sonne, et il semble que ses collègues ont besoin d’aide afin de réparer une erreur. Il s’avère que la situation est critique et que tout doit être réglé pour  le lendemain ; seulement, Buchou ne répond pas au téléphone (on se demande pourquoi). Hotaru part en courtant…laissant notre pauvre Buchou toujours enfermé dans sa salle de bain et qui se demande bien ce qu’il se passe.

  

Toute l’équipe se retrouve à repeindre en blanc les murs roses…seul Buchou manque à l’appel. Lorsque c’est terminé Hotaru reste avec ses collègues pour pouvoir admirer Makoto jouer au basket ball.

  

Et lorsqu’elle rentre, elle a un moment de réalisation….Buchou! hahaha. Elle le retrouve allongé et pense qu’il dort mais d’une voix très contrariée il lui dit : « tu as été enfermée pour trois minutes alors que j’ai été laissé tout seul pendant des heures. » (Awww, Buchou, tu as toute ma sympathie.)

  

Il rappelle alors ses collègues pour s’excuser de ne pas avoir répondu au téléphone à cause de circonstances….inévitables. Lol.

Hotaru se demande s’il existe vraiment quelque chose comme un dieu de l’amour qui veille sur les amoureux. Elle ajoute qu’elle préfère de toute façon avoir une amitié normale avec Makoto plutôt que des tensions amoureuses.

Au bureau Buchou appelle sa femme et lui dit qu’il veut bien signer les papiers de divorce.

  

Salle de réunion du 15ème étage : 3ème round. Enfermée encore une fois Hotaru maudit Buchou et l’appelle pour lui dire tout ce qu’elle pense de ses méthodes…sauf que cette fois, Buchou est innocent haha.

  

Il lui dit qu’elle devrait saisir cette chance pour avoir une vraie discussion avec Makoto. Il confie qu’il ne lui a rien dit jusqu’à maintenant, parce que c’était contraire à son éthique, mais il regrette de vivre séparé de sa femme. Et plus précisément, il regrette de penser qu’un homme adulte doive silencieusement accepter la décision de sa femme : il voulait lui dire sincèrement qu’il ne veut pas se séparer, qu’il veut être avec elle, qu’il l’aime et qu’il ne veut pas la perdre. Mais il n’a pas pu. Il poursuit en admettant que dire ces choses-là et se faire rejeter laisse toujours une blessure dans le coeur, mais dans son cas, elle est encore jeune et être tombée amoureuse est une chance et un trésor à chérir. Il rappelle que les sentiments ne peuvent pas être compris s’ils ne sont pas verbalisés.

  

Le discours de Buchou est très émouvant, et cela détermine Hotaru à parler à Makoto. Elle commence en s’excusant de ne pas être arrivée à temps au rendez-vous alors qu’elle était si heureuse lorsqu’il l’a appelée pour lui demander d’aller à la remise des prix avec lui. Elle lui avoue également qu’elle a été extrêmement attristée quand il l’a rappelée pour lui dire adieu. Elle poursuit en lui disant que grâce à sa rencontre avec lui son coeur, qu’elle croyait enfoui et enterré, a été mis à jour et découvert.

  

Et enfin, elle termine, en lui disant les trois mots magiques : je t’aime, pour être interrompue par Shouji qui a ouvert la porte en s’excusant parce qu’il l’avait fermée sans savoir qu’il y avait des personnes à l’intérieur de la salle (et Hotaru pense : c’est toi le dieu de l’amour?! haha). Mauvais timing haha.

  

Hotaru s’apprête à s’enfuir, mais Makoto l’arrête, et lui dit d’attendre son appel (sérieux, ce gars est trop fort : comment il fait pour réagir de façon aussi nonchalante à une déclaration d’amour. Il faut qu’il m’apprenne!).

Le soir venu, Hotaru dit tout à Buchou qui la félicite :

  

Hotaru : oui, la sueur est la preuve de mon travail assidu.
Buchou : sueur?
Hotaru : Oui, la sueur qui sort de mes yeux, elle ne s’arrête pas. (bouahahaha)

  

Elle pleure sur l’épaule de Buchou, ce qui est en fait assez attendrissant car Buchou ne la repousse pas et au contraire lui tapote doucement l’épaule pour la réconforter (mais il demande toutefois de ne pas s’essuyer sur ses vêtements hahaha). Elle dit qu’elle peut alors être graduée : finie sa vie d’himono-onna, à présent, elle est une fille admirable!

  

Buchou la regarde et commence à dire qu’il se l’est toujours dit mais….il ne peut décidément pas accepter le fait qu’elle soit en jogging, l’appartement constamment en désordre, le fait qu’il a 18 mm en moins d’espace sur la table et que décidément, jamais elle ne deviendra jamais une fille admirable parce que cela voudrait dire habiter dans un appartement luxueux et peut être vivre avec Makoto. Il continue en lui criant que ce n’est pas parce qu’elle a réussi à avouer ses sentiments que cela lui permet de graduer en fille admirable.

  

Hotaru est choquée par sa réaction pas cute du tout et accepte le défi : elle va devenir une excellente femme et elle partira de cette maison! Just you wait!

Et…téléphone!

Remarques

Je sais bien que pour les besoins du scénario, le divorce de Buchou était inévitable ; mais cela ne le rend pas moins triste. Vouloir tout recommencer avec sa femme était une idée fixe de sa part, et bien que tout indiquait que leur mariage était définitivement terminé, il continuait à se bercer d’illusions. Shouji a vu clair très rapidement et a toujours essayé de ménager la sensibilité de son ami ; et c’est très honorable. Cependant, il se rend compte qu’au bout d’un moment, il faut dire les choses telles qu’elles sont, même si elles vont occasionner un coeur brisé. Et la scène était très réussie : la franchise de Shouji, la surprise et le choc de Buchou, et sa décision finale d’accepter le divorce. Triste réalité.

Je ne suis toujours pas conquise par les personnages secondaires comme Yuuka, Kaname et Makoto. Je ne comprends pas pourquoi Kaname persiste à jeter Yuuka dans les bras de Makoto (Noble Idiotie à la mode japonaise?) mais non seulement cela ne m’émeut pas mais cela le rend absolument pathétique et inutile. Et son regard de chien battu devient de plus en plus insupportable à supporter : si tu ne peux pas être heureux pour Yuuka lorsqu’elle est avec Makoto, ne la pousse pas dans ses bras. Il s’agit de rester honnête et cohérent avec soi-même. Mais cet épisode marque une réelle avancée entre Makoto et Hotaru car il y a enfin une déclaration de sa part qui lui permet de se rendre compte que tout ce temps perdu à douter des sentiments de l’autre était le résultat d’un simple malentendu. 

En ce qui concerne la relation Buchou/Hotaru, elle devient de plus en plus profonde. Il n’est pas seulement quelqu’un qui l’écoute (qu’il soit consentant ou non haha), mais il est également quelqu’un qui est capable de la pousser vers l’avant, de lui donner la possibilité de s’améliorer ; non pas parce qu’il est un homme parfait (ce qu’il est d’ailleurs, mais ne me lancez pas sur le sujet =P), mais parce qu’en matière d’amour, il est beaucoup expérimenté. J’ai apprécié le fait qu’il soit si altruiste et si patient dès qu’il s’agissait d’Hotaru mais qu’il ne soit pas paternaliste. Il n’essaie pas de la protéger des différents dangers émotionnels que la vie peut provoquer ni de s’investir personnellement dans ses histoires : l’amour est à la fois quelque chose de beau et de difficile, mais il est avant tout quelque chose qui participe à la construction de ton existence et quelque chose qui se vit seul. Il la laisse faire ses erreurs, expérimenter ses propres hauts et bas, et au lieu d’avoir un discours négatif sur les relations amoureuses (comme on aurait pu le penser) il la pousse au contraire à tenter l’expérience, peu importe son issue. Puisqu’après tout, il sera toujours là pour la rattraper si jamais elle tombe =).

Le moment mémorable : Lui faire payer en triple – le motto d’Hotaru

  

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s