Un pilote à la loupe : Kpop, The Ultimate Audition (MAJ : Second verdict après l’ep 2)

La première partie du pilote était tellement mauvaise que j’ai voulu en faire une récap pour rire, mais en cour de route je me suis prise au jeu de ce drama crétin au possible est somme toute très divertissant. 

Le début du drama vous semblera familier si vous êtes allé faire un tour à SM Town au Zénith l’année dernière. Ils mélangent un peu tout puisqu’ils empruntent ces évènements (le succès Européen, les flash-mobs pour obtenir une seconde date) et y mélangent le dernier clip des MBlaq (This is War) pour introduire ensuite le groupe fictif, M2. C’est bourré de superlatifs sur le succès du groupe comme d’habitude, et surtout…pourquoi entretenir la confusion entre M2 et les MBlaq ?! Ils nous montrent des images de M2 en train de danser leur choré et par-dessus nous passent les voix des MBlaq avec quelques images de leur clip. WTF ? A la fin on a juste Park Yoo Hwan & co qui font du playback sur Mona Lisa devant le public Européen, et encore une fois, WTF ? Sommes-nous dans un monde parallèle où les M2 sont les équivalents des MBlaq ? Bon on s’en fiche, scène suivante.

Après quelques stock-shots de Big Ben et de la tamise nous assistons à un examen de passage dans une école de musique. Des élèves font la queue en attendant leur tour (quand est-ce que vous savez qu’un drama a un budget réduit ? Quand ils sont obligés de prendre des figurants adultes pour jouer les lycéens occidentaux et qu’ils leur mettent des perruques blondes peroxydées pour faire illusion). Notre héroïne garçon manqué Ji Seung Yoon (Go Eun Ah) joue du piano pour un auditoire visiblement transcendé par sa prestation aussi passionnante et inspirée que l’enterrement des escargots (vous savez aussi qu’un drama n’a pas de budget correct quand ils filment les mains d’un homme adulte pour faire les mains de l’héroïne). La jeune fille s’ennuie à mourir mais elle décide de changer de ton et joue une impro plus farfelue. Pourquoi est-elle aussi déterminée à ruiner un examen  aussi important (compte tenu des frais d’inscription qui ne doivent pas être donnés) ? pour l’instant, mystère. Le drama nous replonge dans le concert des M2 en Europe où cette fois ils chantent leur propre chanson. Bizarrement le drama fait un parallèle entre l’impro de Seung Yoon et la prestation des M2 (Whaaa ?), mais elle est arrêtée en cour de route par un juge éructant et postillonnant visiblement indigné qu’elle ait décidé d’arrêter d’enterrer les escargots.  Apparemment elle a commis un crime de lèse-majesté et elle est renvoyée illico presto. Elle a un peu peur de la réaction de sa famille (normal, je serais furieuse à la place de ses parents) mais de toute façon la miss n’était pas plus motivée que ça pour continuer à étudier dans cette école. Ha Ha Ha.

Dans l’avion du retour Seung Yoon continue à repousser les limites du supportable en s’enfilant toute une série de canette de bières, rotant et éclaboussant ses voisins. Apparemment mademoiselle veut rattraper le temps perdu puisque l’école prohibait l’alcool à ses élèves. Donc non seulement notre personnage principal est inconsidéré, mais elle est en plus vulgaire, malpolie et vaguement alcoolique ? Nous faisons ensuite connaissance avec notre charmant leader, Kang Woo Hyun (Park Yoo Hwan) workaholic et souriant avec ses fans. Il est aussi colérique, violent et méprisant en particulier avec ses managers et les autres membres de M2 qui le détestent et le maudissent en rêvant du jour où ils pourront s’en débarrasser. Charmant, je vois très bien les deux ensembles (ça me rappelle la fin d’une chanson de Claude François, Sale Bonhomme).

L’agence de M2 est embêtée par une règle qu’ils ont posée à la création du groupe : lorsqu’il atteint 23 ans un membre est supposé sortir du groupe pour faire sa vie tandis que d’autres jeunes sont engagés pour les remplacer (cette idée est directement pompée sur le système de « graduation » des After School). Cette année cinq membres ont 23 ans, dont Woo Hyun mais ses managers sont réticents à le laisser partir : sans lui et sa cote de popularité, le groupe n’est plus grand-chose.

Retour dans l’avion où des turbulences mettent à mal les estomacs de Woo Hyun et de Seung Yoon. Apparemment il n’y a pas de sachet hygiénique (le fameux sacavomis) dans cet avion (gné ?) et ils se retrouvent aux toilettes. Seung Yoon n’arrive pas à se retenir et vomit sur…Woo Hyun, forcément.  Vous savez, ce cliché piqué à My Sassy Girl était à la mode…disons au début des années 2000 ? Ça va faire cinq ans que c’est démodé, et cette scène a été définitivement ridiculisée et annihilée par les sœurs Hong elles-mêmes dans You’re Beautiful, que vous n’êtes même pas capables d’imiter correctement. Mais je reconnais que c’est amusant de voir Woo Hyun exaspéré quand l’hôtesse croit qu’il s’est vomit dessus. Woo Hyun est furieux de cette humiliation et demande ordonne à son manager-larbin de rechercher le coupable (il prend Seung Yoon pour un garçon et je ne le blâme pas).

Nous rencontrons ensuite l’ami d’enfance de l’héroïne, Ji Woo (Kwak Yong Hwan), un espèce de grand dadais qui n’a pas l’air d’avoir toutes ses neurones et qui se réjouit d’avoir été sélectionné pour les auditions de M2. Il se fait racketter par les bullies du coin mais Seung Yoon arrive à la rescousse et latte les malandrins en quelques pirouettes et coups de pieds retournés. La jeune fille a quand même le bon sens de ne pas aller se pointer chez ses parents la bouche en cœur pour leur annoncer qu’elle vient de ruiner ses études à l’étranger à cause de son comportement immature et trouve refuge chez la grand-mère de Ji Woo à qui elle demande de garder le secret de sa présence en Corée. La grand-mère accepte après avoir entendu le projet de Seung Yoon : elle veut faire la musique qu’elle aime, pas la musique qu’aiment ses parents (et ça lui coûtait quoi d’attendre d’avoir son diplôme, une carrière stable et un salaire pour s’amuser à faire la musique qui lui plaît comme le font beaucoup d’artistes ? AAAAAAAAAAAAH).

S’ensuivent des scènes plutôt mignonnes entre Seung Yoon et son ami d’enfance. Elle le taquine mais l’encourage également à aller jusqu’au bout de son rêve. La suite confirme un doute : le drama a un contrat avec MBlaq puisqu’ils font un caméo, en tant que membres précédents qui quittent le groupe pour se tourner vers d’autres carrières.  Ca justifie aussi cette intro un peu confuse avec This is War, même si c’était très maladroit. C’est au tour de Woo Hyun de se prononcer sur les changements drastiques au sein du groupe et les agents lui demandent de superviser les sélections. Faire son job de leader pour la dernière fois ? De manière compréhensible Woo Hyun est irrité et refuse de s’impliquer.

Ji Woo et Seung Yoon débarquent à l’agence pour les auditions et Seung Yoon accompagne son ami terrifié par les fangirls qui protestent contre le système de remplacement. Ji Woo salue des connaissances, Jong Woo (Jo Yoon Woo) et Tae Kwon (Meng Se Chang) qui le rassurent. Apparemment ce n’est pas le talent qui lui manque, mais son stress le handicape. La compétition sera rude : La voix de Park Ki Bum (Ta Goo) et le statut de Kim Hyun Seung (Song Se Hyun), idole déjà reconnue qui veut changer d’agence les rendent nerveux. De son côté Seung Yoon croise les ex-memebres (les MBlaq) et c’est amusant de voir Go Eun Ah en face de son frère (ils se ressemblent énormément).

Une fois passée cette parenthèse de fanservice Seung Yoon tombe sur le boss de l’agence et va se cacher dans les toilettes, celles des hommes. Elle voit Ji Woo de dos et lui fait sa blague favorite, s’approche doucement et lui baisse son pantalon en criant « I Like It ! » et…c’était Woo Hyun bien sûr, furieux de se faire encore avoir par la même personne. Son manager débarque pour l’aider mais comme le chanteur a encore les jambes à l’air il se trompe sur la situation au grand désarroi de Woo Hyun. Pendant que les deux héros se courent après les auditions battent leur plein et révèlent une intéressante brochette de jeunes padawans, pas forcément toujours très subtils mais dotés de solides bases. Les plus impressionnants sont ceux que nous avons déjà entrevus avec Ji Woo. C’est au tour de ce dernier et non seulement il est incapable de sortir un son, mais il vomit sur le micro (euuuuuuuurk là je suis dégoûtée drama, c’est pas drôle).

Les quatre jeunes hommes qui nous avions croisé sont sélectionné mais Woo Hyun n’est pas satisfait et demande une autre audition (si tu voulais participer au choix, il fallait le dire avant gros neuneu). Les fans furieuses manifestent devant Sunny E (l’agence de M2) pour demander la conservation des membres originaux. De retour chez elle Seung Yoon essaie de réconforter Ji Woo qui s’acharne sur sa cuisine et finit par se réfugier dans…une poubelle, apparemment son coin fétiche quand il est déprimé. Mais il y a de l’espoir : pour apaiser les fans le patron de M2 décide de relancer des auditions pour inclure des membres supplémentaires avec cette fois les fans comme juges. Les quatre nouveaux membres sélectionnés devront repasser cette audition. Elle durera trois mois, et 8 finalistes seront en course pour les quatre places à prendre. Ces auditions seront aveugles (les candidats se présentent cachés derrière un voile) et sous la forme d’un survival…

Casting : C + Avant toute chose : si vous êtes allergiques au jeu des actrices Taïwanaises en général et surtout au jeu d’Ella Chen dans HanaKimi en particulier, restez loin de ce drama. Go Eun Ha surjoue comme je n’ai jamais vu une actrice Sud-Coréenne le faire, et comme le reste du casting joue à peu près normalement elle est non seulement difficile à supporter mais en décalage avec les autres. Je fais partie de ceux qui peuvent supporter des doses assez extrêmes de surjeu et celui de Go Eun Ah ne me dérange pas outre-mesure (même si j’aimerais bien qu’elle se calme) mais franchement pour ceux qui n’aiment pas, épargnez-vous cette torture.

Pour le reste, je vous avoue que j’ai un peu perdu le fil de qui était la sœur ou le frère de qui. Park Yoo Hwan est le frère de Yoo Chun, ça tout le monde est au courant, mais je ne savais pas que Go Eun Ah est la sœur de Mir des MBlaq (MirBlack…je ne m’y ferais jamais à ce nom à chaque fois ça me fait rire), encore moins que Ta Goon est le frère d’une membre des NewFO…en tout cas le casting est bourré de wannabees, que ce soit des ex-membres d’un groupe de Kpop qui s’est séparé ou des idoles d’un groupe actuel peu connu (vous connaissiez le groupe Blooming Of Our Music aka BOM ? Moi non plus.) En gros c’est un peu le même principe que Dream High mais au lieu d’avoir des idoles populaires nous avons des déclassés, des frères/sœurs de… et des rookies. C’est intéressant et même si je trouve qu’il y a beaucoup trop de personnages une overdose de bishos n’a jamais fait de mal à personne. Dans l’ensemble ces jeunes sont très médiocres (au niveau de leur jeu) mais leurs rôles ne sont pas encore très développés et il y a du potentiel. Park Yoo Hwan est le meilleur du lot, mais en même temps il n’y a pas beaucoup de concurrence. Si son personnage devient plus agréable, le drama peut devenir bien plus attachant.

Scénario : C + Clairement le scénariste a besoin de se faire plus confiance et de laisser libre-cours à son imagination. Lorsque le drama essaie de copier maladroitement sur les autres il est mauvais, et quand il se laisse de la marge pour donner de la personnalité à ses personnages il est étonnamment divertissant (je ne dis pas encore touchant ni juste, on a encore un long chemin à faire avant d’y arriver). J’ai trouvé que le pilote se concentrait un peu trop sur ses références méta par rapport à la Kpop. C’est sympa pour les fans mais sans un peu de recherche le spectateur lambda ne comprend pas les références et ça peut donner l’impression que le drama exclut le grand public et ne s’adresse qu’à « ceux qui savent ». Sinon j’ai bien aimé les gags du pilote (j’avoue la tête de Yoo Hwan quand Eun Ah lui baisse son pantalon…priceless.) et tout ce qui concerne Ji Woo. Ce personnage est vraiment un atout pour le drama et j’espère qu’il sera bien développé. La dynamique dans le « couple » Seung Yoon (Papa) et Ji Woo (Maman) fonctionne très bien.

Réalisation : B C’est beaucoup moins désastreux que ce à quoi je m’étais préparée. C’est du niveau d’une sitcom au budget raisonnable. Rien de transcendantal, mais rien de vraiment gênant non plus.

Verdict : Bad Kimchi ++ Malgré tous ces défauts c’est difficile d’être énervé contre ce drama. Je pense même qu’il peut se défendre dans le genre musical si il parvient à développer ce qui fait défaut : la bromance et la romance. J’ai même envie de vous recommander Kpop : The Ultimate Audition si vous avez envie de slapstick, d’idoles et de légèreté. Finalement, A-Channel sait à peu près où aller avec ce genre de drama, et ça fait plaisir après Color of Woman et Bachelor’s Vegetable Store. Il y a des progrès ! Maintenant reste à savoir si le drama va s’améliorer ou rester aussi maladroit. Pour l’instant je n’ai pas du tout le temps de le continuer, mais pourquoi pas si la suite a de bons échos !

Edit : je viens de terminer le second épisode et je pense que je vais le suivre régulièrement. Ils ont vraiment réussit à imposer leur propre identité, leurs propres conflits originaux entre les membres de M2 et M2 Junior et c’est de plus en plus drôle et prenant. Si ils parviennent à faire fonctionner l’alchimie qui se dessine déjà entre Woo Hyun et Seung Yoon ça peut vraiment décoller pour de bon. En tout cas Go Eun Ah m’est de moins en moins pénible et il ne manque pas grand chose pour que je m’attache à elle. Bref, pour résumer : un pilote qui part de très bas mais à partir de là un bon petit drama musical/gender blender se profile. Second verdict : Okay/Good Kimchi.

8 réflexions sur “Un pilote à la loupe : Kpop, The Ultimate Audition (MAJ : Second verdict après l’ep 2)

  1. j’ai commencé et à mon grand étonnement ça me plaît ^^ pourtant le scénario c’est un peu WTF ?! ça part ds tous les sens et ya pas mal d’incohérence. Mais j’aime bcp le petit frère de Yoochoon (belle gueule) et j’ai hâte de voir cmt la romance va se développer. En plus Ji Woo chante vrmt bien, par contre on ne croit pas du tt au rap de l’héroïne >.< (juste affreux)

    • C’est une jolie surprise ce drama. Je n’en attendais rien (euphémisme) et en fait ça se regarde tout seul une fois passée l’intro mal fichue. Du coup ça me fait un autre musical drama à regarder, c’est chouette =)

  2. J’avais regardé le premier épisode (ou du moins la première moitié) et j’avais abandonné aussi sec.
    Et puis après avoir lu ta mise à jour je me suis vraiment demandée ce que tu pouvais bien avoir trouvé de « potable » dans ce drama. Alors j’ai regardé en diagonale les épisodes 2 à 6 (à traduire par : j’ai regardé quelques scènes au hasard de chaque épisode sur Viki) et mise à part la romance qui avait l’air toute mimi (le mélange idéal entre Coffee Prince et You’re Beautiful) je ne comprenais toujours pas ton engouement… jusqu’à ce que je tombe sur le showcase de l’épisode 6 avec la première chanson de Ji Woo-Seung Yoon. et là j’avoue : coup de foudre. Du moins pour la chanson…
    Allez, il est peut être temps de laisser une vraie chance à ce drama?
    (je dois avoir un gros gros gros faible pour les Park (YooChun/YooHwan)…. alalalalalala la chair est faible^^)

    • Euh en fait c’est très simple, je suis très très fan de ce genre de dramas à la base (gender blender + musique, deux de mes genres préférés) et il ne me faut pas grand chose pour accrocher hahaha. Bizarrement ce n’est pas du tout le couple qui me motive (pour moi c’est du pur bonus) mais plutôt l’envie de voir réussir le groupe M2 Junior. J’ai un peu la même impression que devant Baby-Faced Beauty l’année dernière : c’est très divertissant et je me jette sur les nouveaux épisodes. Après ça reste un mauvais drama, on est d’accord. Mais un mauvais drama super dynamique, et super mignon.

      • peut être même pas tant si pire que ça en fait.
        De ce que j’en ai vu, les acteurs semblent vraiment s’améliorer au fur et à mesure des épisodes, les chansons sont vraiment sympas (et certaines sont même plus que sympas). On n’atteindra sans doute jamais le niveau de What’s up dans l’ensemble mais et alors? on sent de vrais efforts au niveau du scénario, du jeu des des acteurs et même des chansons… De quoi suffisamment s’attacher aux personnages pour effectivement avoir envie de les voir réussir.
        A suivre tranquillement les après midi de mauvais temps pour se remonter le moral donc :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s