Kimchi Family : Par le pouvoir du Kimchi ! (premières impressions)

Kim Jae Woo et Park Chan Hong, merci. Non seulement vous avez écrit et réalisé deux de mes dramas préférés, mais vous m’en sortez un troisième. 

J’avais lu quelques avis mitigés sur ce drama qui m’avaient refroidie. En général il était abandonné après quelques épisodes pour les mêmes raisons : trop d’intrigues différentes à la fois, un problème d’identité, trop lent, trop anecdotique. Mais heureusement un article sur le blog de Thundie a réveillé mon intérêt, et après avoir vu le pilote, j’ai un gros coup de cœur. Franchement, le problème d’identité est un argument que je trouve vraiment curieux puisque Kimchi Family est au contraire solidement construit sur la base de ses références culturelles. C’est un drama qui sait ce qu’il est (tout est dans le titre), et où il va.

Gi Ho Tae “Quichotte” (son nom a été inspiré par le célèbre personnage de fiction) a été l’un de ces enfants orphelins qu’un gangster a pris sous ses ailes. Il s’impose des règles éthiques dans son « business », une attitude que ses collègues voient d’un mauvais œil. Comme il est protégé par le chef du gang, il s’en sort intact mais lorsque le sous-chef commence à lorgner sur la place de son supérieur, la situation de notre héros devient très précaire. Il aurait manqué de passer l’arme à gauche sans l’intervention d’une jeune femme témoin de sa débâcle. Lorsqu’elle entend cet homme lui marmonner “j’ai faim” avant de s’évanouir, elle décide de l’héberger dans le superbe restaurant de sa famille en marge de la ville, respectueuse des principes de son père : on ne laisse pas quelqu’un qui a faim le ventre vide. Gi Ho Tae fait connaissance avec les propriétaires, et à mesure qu’il visite les lieux, il réalise que cet endroit lui est étrangement familier.

Lee Kang San est la deuxième fille du patron de Chun Ji In, un restaurant traditionnel qui met  le Kimchi à l’honneur. Même si son père, son oncle et sa sœur Woo Joo atteinte d’un léger retard cérébral ont des difficultés à soutenir le restaurant, elle refuse de prendre le relai et s’est lancée dans une carrière prometteuse dans les cuisines d’un restaurant moderne. Elle rencontre Ho Tae pour la première fois dans ces lieux, en tant que client. Il dédaigne la salade dont elle est responsable et finit par lui donner un conseil d’assaisonnement, au grand damn de la jeune femme. Kang San ne peut s’empêcher de tester ses dires et surprise ! C’est exactement ce qu’il manquait au plat pour être parfait. Après l’avoir sauvé d’une mort certaine elle l’héberge à Chun Ji In. C’est l’anniversaire de son père, mais ce dernier est attristé par l’attitude de sa fille. Après avoir entendu une vive dispute entre Woo Joo et Kang San, il décide de partir et de leur laisser le choix de reprendre ou de vendre la propriété. Leur situation financière est critique, et les jeunes femmes ne savent plus quoi faire. Gi Ho Tae pourrait être l’homme de la situation : jeté dehors par les hommes de son gang il se retrouve sans toit. Pourquoi ne pas les aider à tenir le restaurant avec son sens du goût infaillible ?

Les papilles gustatives magiques ! Après Flower Boy Ramyun Shop je ne m’attendais pas à ce qu’ils nous les ressortent une deuxième fois, mais je chicane. Pour commencer, ce drama est superbe. SU-PERBE. Je devais me retenir de prendre quinze screencaps par scène tellement c’est beau. Le réalisateur a vraiment l’œil pour filmer la nature et l’architecture de ce bâtiment ancien qu’on croirait tout droit sorti d’un sageuk et qui procure un cadre de caractère au drama. Il sait construire les plans chaleureux des scènes de famille ET les plans alléchants des plats traditionnels (un conseil : préparez de la nourriture avant de regarder Kimchi Family, beaucoup de nourriture). Ce qui m’a frappé en particulier c’est la différence avec le drama Bachelor’s Veggetable Store qui comprenait lui aussi des plans de légumes, et j’ai été étonnée par l’aspect terne de Veggie’s Store par comparaison avec Kimchi Family. Et non seulement ces plans de nourriture sont colorés et appétissants, mais ils se détachent encore d’un risque qui guette les dramas culinaires : faire du « master chef » comme Pasta (ce sont les pâtes de votre vie !) et rendre les plans de préparation et de présentation des plats aussi passionnants qu’une émission culinaire. Chaque épisode est introduit par la préparation d’un plat de Kimchi que l’on va retrouver à un moment ou à un autre et qui revêtira un sens privilégié pour les personnages.

On le comprend rapidement : le kimchi n’est pas à prendre à la légère pour papa Lee. A l’entendre, il peut guérir à peu près tous les maux. Mal au ventre ? courbatures ? stress ? douleurs musculaires ? Mangez du kimchi ! Si ce point du scénario peut provoquer l’incrédulité voire même l’exaspération, on se rend rapidement compte que d’autres éléments entrent dans le processus de guérison : l’empathie de papa Lee, qui note dans un carnet les goûts, les joies et les soucis de ses clients ainsi que la confiance que ces derniers placent en lui. Le restaurant a lui-même un rôle cathartique pour ses clients et ses habitants : il devient un véritable foyer d’accueil pour les orphelins et ses propriétaires sont prêt à faire de grands sacrifices au nom de l’hospitalité. L’oncle Lee a beau avoir des airs d’ours mal léché, c’est un homme bon qui sait prendre des décisions justes. Tous les personnages dans l’ensemble sont immédiatement très attachants et rapidement Kimchi Family s’est imposé comme le meilleur Home Drama que j’ai vu depuis…Gloria ? Ouf, je commençais à désespérer.

Réalisation : A + Je met la note maximale à la réalisation généralement à deux occasions : quand elle m’impressionne, et quand elle est d’une cohérence parfaite avec le fond du drama, ce que le scénario veut faire passer. Kimchi Family concrétise les deux. Kim Jae Woo et Park Chan Hong ont toujours travaillé ensemble sur leurs projets, et je suis ravie que ce duo gagnant ait eu l’opportunité de se remettre à nouveau à la tâche (merci jTBC). Certes au regard de leurs précédents dramas (deux thrillers très noirs) je ne m’attendais pas à ce qu’ils remettent le couvert avec un plat totalement nouveau : le home drama, mais je suis ravie de ce qu’ils en font. En plus de ce dont j’ai déjà parlé un élément absolument essentiel à ce genre de drama familial est bien présent : une ambiance chaleureuse, accueillante, le genre d’ambiance qu’on trouve d’habitude dans les Home Dramas qui se déroulent en province. Les deux sœurs rient en préparant le Kimchi, la drôle de famille recomposée partage un repas, les images des instruments en bois et en terre cuite qui servent à conserver la nourriture, à la préparer, à la servir…tout est soigneusement réfléchi et une attention toute particulière a été accordée aux petits détails. C’est l’idéal pour un drama qui se veut réconfortant : immédiatement on se sent envahi d’une douce chaleur. Le drama est lent, mais pas ennuyeux pour autant et les scènes dynamiques et posées sont alternées habilement. Jamais je n’ai senti qu’une scène était superficielle ou forcée, tout se passe très naturellement et porte un sens ou une émotion. La musique fusion (mélange de musique moderne et traditionnelle) discrète et les décors authentiques sont de solides agréments. Une grande cohérence se dégage de l’ensemble.

Scénario : B + Je pense que Kim Jae Woo aurait pu construire une intrigue un poil moins tapageuse, et le drama ne commence pas par des scènes aussi foudroyantes que celles de Resurrection et The Devil. Néanmoins au vu des histoires secondaires et des quelques indices disséminés sur le passé de Ho Tae je pense qu’elle a tenu à développer son thème favori (traumatisme lié à l’abandon puis “reconstruction” comme le suggérait le titre de “Resurrection”, aka “Rrenaissance”). Il s’agit de fouiller le passé pour exorciser ses démons et repartir sur de nouvelles bases, souvent symbolisées par l’amour d’une femme (Kang San avec qui Ho Tae a déjà des rapports électriques) et dans Kimchi Family une nouvelle famille d’accueil. Si on dépoussière un peu, elle écrit toujours la même histoire (comme beaucoup de scénaristes d’ailleurs) mais cette fois sur un mode plus optimiste que jamais. Je suis aux anges.

Casting : B + Park Jin Hee et Song Il Gook ont beaucoup en commun : ils ont de solides capacités , basent leur jeu beaucoup plus sur l’expérience que sur un éventuel talent naturel (ils peuvent paraître un peu crispés) et prennent du temps à entrer dans la peau des personnages qu’on leur fait jouer. Une fois que c’est fait, ils prouvent leurs capacités. Park Jin Hee peut être hilarante (Still Marry Me), elle peut être à la fois tendre et froide (Giant) et chacune de ses performance est intéressante, profonde et laisse sa marque. C’est une actrice plus intellectuelle que sensitive, dans le sens où elle a une excellente compréhension de la pensée de son personnage et de la portée du scénario sans pour autant parvenir à l’exprimer parfaitement. En réalité peu d’actrices sont capables de concilier les deux (Su Ae sans aucun doute, Yum Jung Ah, Go Hyun Jun sont les noms qui me viennent en tête) et de l’autre côté nous avons les actrices qui agissent avant de réfléchir et qui jouent avec leurs tripes plutôt qu’avec leur cerveau (Moon Geun Young, Bae Doo Na…). Même si une actrice vit son rôle est plus fascinante qu’une actrice qui l’interprète, j’apprécie cette dernière approche qui pallie au manque de naturel (et surtout il vaut mieux ça que de se retrouver avec une actrice sans talent qui joue son rôle en se basant sur le stéréotype qu’elle a en tête). De son côté Song Il Gook a tout autant d’assurance et de morgue que sa partenaire, ce qui en fait un couple particulièrement plaisant à voir interagir. Le principal défaut de l’acteur est sa tendance à se réfugier dans un jeu routinier, au risque de lasser : il a besoin d’un challenge, et le rôle de Ho Tae est idéal de ce point de vue. Le reste de cette drôle de famille est composé d’acteurs confirmés dont l’un de mes acteurs vétérans préféré (Kang Shin Il) et la jolie Lee Min Young qui interprète son personnage légèrement handicapé avec un naturel déconcertant. 

Verdict : Heavenly Kimchi En théorie c’est un cran en dessous (Good Kimchi), mais jamais mon système de notation n’a été aussi approprié à un drama et je voulais saluer du même coup le vrai kimchi que les personnages cuisinent.  Kimchi Family n’a pas des débuts ni particulièrement solides ni particulièrement entraînants, mais c’est le genre de drama qui va s’améliorer doucement pour devenir petit à petit hautement addictif et s’imposer sans difficulté parmi les meilleurs de son genre.

Si je prends du poid au cours du drama, au moins je saurais pourquoi…

18 réflexions sur “Kimchi Family : Par le pouvoir du Kimchi ! (premières impressions)

  1. Si ce drama n’a pas été un coup de coeur comme il semble avoir pu l’être pour toi, je m’y suis aussi beaucoup attachée (et ça me fait très très plaisir que tu y consacres une review, car il y a eu assez peu d’échos finalement sur le net à son sujet !). Personnellement, j’ai adoré la réalisation, cette façon de mettre en lumière tous ces plats avec un côté artistique et esthétique travaillé. Après, sur le fond, je crois que ce drama a su me toucher par son humanité. C’est parfois un peu confus ou un peu maladroit, mais il y a quelque chose qui va droit au coeur. C’est attachant, touchant… en résumé, ça fait tout simplement du bien de le regarder ! Et puis même si les acteurs sont encore un peu hésitants au début, je les aime bien… Bref, c’est très plaisant. Et il y a une empathie qui naît qui donne envie de poursuivre (même si ce n’est pas le même effet qu’a pu l’être What’s up en terme d’addiction ^^)

    Merci pour cette critique ;)

    • Merci pour ton commentaire ^^ En effet Kimchi Family n’est pas ce j’appellerai un drama addictif, mais il a comme on dit un « goût de revenez-y », qui donne envie de s’y replonger. Finalement c’est pas plus mal que les dramas du Big Three et les nouveaux du câble soient majoritairement catastrophiques, ça me permet de faire des dramarathons =)

  2. « ce sont les pâtes de votre vie ! »
    Toi aussi tu suis les aventures du Palmashow ? xD

    Sinon, j’hésitai à me lancer dans Fermentation Family. Je ne connaissais presque rien à l’histoire et j’étais seulement attirée par le concept de food porn que promettait le nom de la série. Je pense après avoir lu ton article (et bavé sur tes screencaps owii !) que je vais tenter l’expérience.

    En ce qui me concerne je suis déjà en plein marathon, malheureusement pour moi. Je me suis laissée happer par toutes production moyennes de la saison et la curiosité ne me laisse point de répit. En plus Moon/Sun et ProDai passent le même jour, et c’est sur le câble, ce qui va me ralentir je pense. Il est si dur d’avoir de la HD avec les dramas du câble…

    Merci pour tes impressions et ton site en général est très bien fait :)

    • Hello Sylvia ^^)/ Merci d’avoir pris le temps de commenter :)

      Mon frère m’a fait découvrir le palmashow l’autre jour et les deux larrons ont l’œil =) j’adore aussi « comment s’écrit un épisode de plus belle la vie » XD

      Et euh…en fait je crois que je suis accro à Operation Proposal =_=; (mais chuuut faut pas le dire, officiellement je ne suis censée regarder que de bons dramas hohoho)

      • Ne t’en veux pas, va. Ce drama est un piège.
        Comment mettre Yoo Seung Ho + des bonbons à la menthe + des uniformes sans que ça devienne le plaisir coupable des noonas ? C’est des futés chez Tv Chosun (m’enfin même Yoo Seung Ho n’aurait pas pu sauver Hanbando…). La voix-off est pour ma part le petit plus de la série. Yoo a une belle voix et même ses cordes vocales réussissent à faire passer les émotions ! Il faudrait penser à virer la musique un peu niaise néanmoins.

        Je trouve que la série à un petit côté Friend en beaucoup (beaucoup) moins déganté, avec ce groupe d’amis qui ont grandit et se sont construits ensemble. Je trouve aussi que l’image est trop…claire ?

        • Un piège, exactement ! D’ailleurs ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle operation jailbait (littéralement un « appât qui mène vers la prison », littérairement une personne plus jeune et attractive qui peut donner des envies de détournement de mineur) ! Je n’ai pas encore commencé Hanbando, certains disent que ce n’est pas si mauvais que ça, d’autres que ça va droit dans la corbeille.

          Pour cette histoire d’image trop claire en effet elle est comme passée (et ce n’est pas un effet voulu comme pour d’autres dramas) et je pense que c’est une question de budget (une veille caméra ?) par contre il me semble que ce n’est pas un drama de TV Chosun mais de CSTV, et c’est le tout premier drama que je regarde provenant de cette chaîne. TV Chosun a pour l’instant l’air d’avoir moins de problèmes de budget. En tout cas je suis impatiente de voir la suite, ce Week-End : épisodes 3 et 4 =)

      • Non non je crois bien que c’est de Tv Chosun…

        Je ne suis pas accro en fait xD. J’ai réussi m’en sortir, notamment depuis que MoonSun a repris du poil de la bête. J’étais prête à me lancer dans deux mauvais dramas, mais si un deviens bon, l’autre doit s’en aller…C’est le maillon faible xD

        J’aime bien le personnage de Yi-Seul et leur petit groupe d’amis mais ça me barbe de le voir faire l’aller retour entre passé présent puis re-présent… et ce sans résultats. En plus Lee Hyun Jin joue un coach exécrable, zélé et trop sûr de son bon droit. Et le pire, c’est que le seul moment où il se déride, c’est quand il doit séduire la petite manager naïve…Hello, suis-je la seule à trouver ça glauque ? Et les parents qui voient que leur fille se fourvoie. Avec son COACH !!! Bref, pas bon pour mes nerfs ce petit Operation Proposal. Je vais continuer les récaps et attendre sagement Rooftop Prince qui promets de la dérision et une bonne dose de Lee Min Ho :Dl

        • Lol en fait on est pas d’accord pour rien : CSTV c’est TV Chosun ! Je viens de m’en rendre compte mais TV Chosun ça fait Cho Sun TV = CSTV, et sur le net les blogs utilisent les deux noms.

          Operation Proposal est une spirale maudite, et j’ai aussi envie de tuer le coach mais ça me donne encore plus envie de voir le héros vaincre (nyark). Au moins ça nous change du plancton passif de ProDai. Pour l’instant ça ne me choque pas sur le plan éthique de le voir séduire Yi Seul (après tout il est encore jeune et a des intentions honorables aka le mariage) et il me semble que son personnage sera mieux développé par la suite. Mais il se peut que je change d’avis.

      • En tout cas, je trouve que la situation de Yi Seul et Beak Ho lorsqu’il sont adolescents est très bien décrite et jouée. Cette façon de montrer qu’ils se cherchent est réaliste, je trouve. C’est beau la jeunesse…

  3. Je suis en train de visionner KimChi Family et j’aime bien pour l’instant.
    Park Jin Hee est une actrice que j’aime beaucoup, je ne sais pas trop pourquoi, mais elle m’inspire beaucoup de sympathie.

    Visuellement parlant, le drama est éblouissant, entre la nourriture, le paysage et le restaurant qui sont à tomber! La caméra est très descriptive mais je la trouve trop lourde comme narratrice : je veux dire, elle insiste trop sur les points importants. Du coup je trouve que ça manque de subtilités : on est pas complètement stupide au point de ne pas comprendre que tel ou tel détail est important pour l’intrigue, qui par ailleurs, est un peu trop décousue. Il se passe beaucoup trop de choses dans Kimchi Family et j’aurais aimé qu’il cible et resserre son sujet.

    On s’attache à tous les personnages très rapidement ; même aux personnes un peu moins sympathiques aux premiers abords : la présidente de Handool Food, le Boss gangster, Lee Kang San, Woo Joo (ah Lee Min Young….si jolie!!!), Jae Hoon (qui est TROP mimi hahaha), l’Oncle ou encore Eun-Bi. Sans oublier Ho Tae bien sûr. Song Il Gook est bon…sauf quand il surjoue (et il surjoue souvent…) mais les relations qu’il noue avec la famille de Man and Earth sont émouvantes. Hors-sujet: c’est sympa de voir le personnage principal qui a un peu de chair, au lieu de ces héros certes trop sexy mais un poil gringalets et sans consistance :)

    On pourrait reprocher à Kimchi Family un côté un peu trop bon enfant (ou idéaliste?) dans le sens où tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, on veut aider les gens qui sont malheureux en leur offrant à manger et tout. Dans l’absolu, c’est une belle idée ; dans les faits, c’est un peu redondant et pas toujours très crédible. Cependant Ho Tae apporte un bon équilibre à cet idéalisme car il nuance quelque peu les pensées relativement manichéennes des autres : les gens ne sont ni bons, ni mauvais, tout dépend des circonstances.
    Et puis malgré ça , le drama met tout de même du baume au coeur à celle/celui qui décide de faire fi de la vraisemblance. Je suis donc d’accord avec toi, il y a beaucoup de chaleur humaine dans ce drama, et surtout, beaucoup, beaucoup d’amour.

    Désolée pour le pavé ^^ »
    J’aime beaucoup par ailleurs ton blog et la manière dont tu construis tes articles parce-que c’est toujours très bien élaboré et développé :)
    À bientôt!

    • J’aime les pavés ! Vive les pavés ! Merci pour ce pavé !

      En ce qui concerne l’éparpillement c’est une critique récurrente qui revient pour ce drama mais personnellement je ne le ressens pas du tout. Peut-être parce que c’est un Home Drama pure souche, et que j’ai l’habitude que ça parte un peu dans tous les sens au début ? Là où ça m’a vraiment dérangée c’était dans It’s Okay Daddy’s Girl, un autre home drama condensé dans un format court (beaucoup, beaucoup trop de personnages). Mais dans Kimchi Family je pense que la cohérence du message et du ton me suffit. En tout cas je reconnais que ça a une conséquence qui peut dissuader : le suspense en prend un coup. Mais je pense que le drama va devenir de plus en plus intéressant à mesure que les secrets vont se dévoiler.

      Et +100 pour Song Il Gook ! Enfin un Homme, un vrai !

      Et enfin au sujet des bons sentiments je suis plutôt touchée par cette histoire d’empathie pour deux raisons : la force d’un repas familial chaleureux, c’est tellement vrai, et vivre dans ce qu’on appelle une philosophie du « care » http://www.scienceshumaines.com/le-souci-des-autres-ethique-et-politique-du-care_fr_14756.html. C’est aussi la raison pour laquelle je pense que Kimchi Family est un drama qui peut parler tout spécialement aux femmes. La transmission de la tradition culinaire de mère en fille, apporter des soins et des services aux autres pour améliorer la vie en communauté, ne laisser personne de côté (personnes âgées, enfants délaissés) sont des choses qui me touchent beaucoup et c’est pour ça que je pense qu’il y a beaucoup plus que des « bons sentiments » dans Kimchi Family. C’est sans doute un « drama de bonne femme », mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

  4. Mina tout d’abord merci! Je suis une Drama-Addict depuis deux ans. C’est une passion qui prend beaucoup de temps, et le travail que tu fournis pour ce site m’impressionne d’autant plus! Lorsque je ne sais plus quoi regarder ou que j’hésite sérieusement entre deux synopsis, je viens faire un tour par chez toi pour glaner quelques conseils.
    Kimchi Family me semble parfait, sachant que ça fait 6 mois que j’essaie différentes recettes de Kimchi – avec ma famille qui me sert de cobaye :) ! Je sens que ça va m’inspirer :)
    J’ai dévoré What’s up! Comme beaucoup je m’attendais à une autre version de Dream High, plus mature, mais sans plus… Par dépit, (et parce que je voulais entendre Daesung chanter) j’ai regardé le pilote… Après le deuxième épisode impossible d’arrêter!
    Padam Padam m’a transportée… jusqu’au 9eme épisode. Les premiers épisodes étaient prometteurs, avec une qualité cinématographique indéniable, des personnages âpres dans leur humanité. L’acteur jouant Kang Chil a trouvé le moyen de m’amener de la révulsion à l’attendrissement, je ne sais toujours pas comment… Mais le scénario s’est noyé dans le plus plat des classicismes drama(gro)tesques (je ne vais pas sortir la fameuse Liste des Incontournables)… Dommage.
    Autre chose encore, j’espère que tu pourras m’aider! Je regarde mes épisodes sur DramaCrazy depuis la catastrophe MegaUp…Tout mes sites de téléchargements sont devenus inutiles, du coup si tu peux m’envoyer un lien où je puisse récupérer les vidéos ce serait sympa! Je déteste regarder en streaming et parfois si une série me plait je me motive un grand coup pour la traduire et partager les sous-titres. Une équipe gère what’s up, mais je vais peut-être me lancer dans padam padam (Ca fait 15 jours que je dois voir les 2 derniers épisodes). Si tu peux m’aider à les trouver je t’en remercie d’avance!
    Bon, te voilà avec un pavé! Fighting pour la suite et maintenant que je me suis enfin décidée à t’envoyer un « petit » message, je vais essayer de continuer. A plus ^^

    • Hello Lotiana merci beaucoup pour ton commentaire *^_^* je me répète mais je suis ravie de pouvoir discuter avec mes lecteurs =) Du coup j’ai un peu peur pour la suite de Padam, je vais continuer mais si ça devient trop stéréotypé je vais prendre la porte de sortie.

      En ce qui concerne cette histoire d’épisodes je t’envoie un mail avec les infos =)

      • Pour Padam je me suis trop attachée aux personnages pour lâcher prise… (Mention spéciale pour la mère de Kang Chil!) C’est juste que j’ai ressenti quelques montées de « claustrophobie » (je n’ai pas trouvé d’autre terme pour définir cette sensation d’asphyxie… Ce n’est pas de l’ennui, ce n’est pas mal écrit ou mal filmé, c’est juste « trop »…)
        J’apprécie de plus en plus les dramas qui donnent de l’importance à tous les personnages, du coup, le scénario s’étoffe et nous amène bien plus loin que prévu. Les premiers du style qui m’ont marquée furent Beethoven Virus et Coffee Prince… What’s up était parfait pour ça. Merci pour les liens!

        • Aaah Beethoven Virus c’est un « classique » que j’hésite beaucoup à voir après avoir lu des avis largement négatifs. Mais d’un autre côté j’ai l’impression qu’en France il a été apprécié et pas vraiment aux Etats-Unis (un peu comme Capital Scandal que personne n’a vu aux US et que tout le monde a vu en France).

          Je suis tout à fait d’accord sur l’importance de développer tous les personnages. La formule la plus facile consiste à se concentrer sur les quatre personnages principaux, et seuls les meilleurs scénaristes parviennent à rendre attachants beaucoup de personnages sans tomber dans la caricature et sans trop se disperser. C’est pour ça que quand je vois un pilote avec une flopée de persos secondaires et un scénariste inexpérimenté ou médiocre à la barre, j’ai peur pour la suite.

  5. Bonjour ! Merci beaucoup pour cet excellent article, très détaillé.

    Sauriez-vous s’il vous plaît comment faire pour regarder en streaming (légal si possible) « Kimchi Family » depuis la France ?

    J’anime un site consacré aux petits plats sur grand écran. Mais les dramas m’intéressent aussi. Et j’adore la Corée du Sud, où j’ai eu l’occasion de me rendre. Auriez-vous d’autres dramas ou films coréens qui mêlent cuisine et cinéma à me conseiller ?

    Merci d’avance, et encore bravo pour votre site.

    – Claire (http://cinemiam.wordpress.com)

    • Bonjour Claire,

      Le seul site de streaming légal Français que je connais c’est Dramapassion mais ils n’ont pas acheté les droits de ce drama. Dramafever diffuse Kimchi Family, mais la dernière fois que j’y suis allée c’était toujours fermé aux internautes Européens. Je recommande cet article pour en savoir un peu plus : http://cinedramas.wordpress.com/2011/11/17/comment-regarder-des-dramas-coreens-en-france/

      Pour les films et dramas qui ont pour thème principal la cuisine il y a ceux qui parlent de cuisine traditionnelle :

      -Dae Jang Geum (reconstitution historique, la moitié des scènes se déroulent dans les cuisines du Palais)
      -Gourmet (contemporain, présente la cuisine traditionnelle Coréenne sous un jour plus moderne)
      -Feast of the Gods (des femmes qui sont en concurrence pour devenir le chef de cuisine d’un grand restaurant traditionnel)

      Ceux qui parlent de cuisine occidentale (attention, l’accent porte plus sur la romance et les intrigues familiales) :

      -Pasta (se déroule dans un restaurant Italien)
      -Baker King Kim Tak Gu (l’histoire de deux hommes qui veulent faire le meilleur pain)
      -My Lovely Kim Sam Soon (se déroule dans un restaurant, avec une héroïne pâtissière)
      -Brilliant Legacy (les héros travaillent dans une chaîne de restaurants spécialisée dans la viande de porc)

      Pour les films je vois surtout les deux « Le Grand Chef » (le 1 et le 2, « Kimchi Battle ») et Antique Bakery, mais je dois probablement en oublier.

      PS : Excellente idée de site !

      • Chère Minalapinou,

        C’est vraiment adorable à vous de m’avoir fait une réponse aussi rapide. Et aussi complète !

        Un très grand merci pour toutes les pistes que vous m’indiquez. Je ne connaissais qu’Antique Bakery, pour lequel j’ai une tendresse particulière. « Kimchi Battle » ?? Ça va saigner !

        Je suis absolument épatée par la variété des sujets que vous mentionnez. Quand je pense qu’en France, théorique centre du monde de la gastronomie, on n’a pas encore pondu un seul film sur les cuisines asiatiques…

        Tout ça me donne une immense nostalgie de la Corée du Sud et de sa délicieuse cuisine.

        Si vous le souhaitez, je vous laisserai un petit message quand je ferai un article sur les dramas coréens.

        Si je peux faire quelque chose pour vous, n’hésitez pas.

        Bien amicalement,

        Claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s