High Kick 3 : Premières Impressions

Humour noir et cohabitations forcées sont au programme de cette sitcom déjantée. Et Yoon Kye Sang. 

Cette année j’ai été régulièrement déçue par les différentes séries longues du week-end que j’ai essayées, et aucune d’entre elles n’a réussi à raviver l’intérêt et le plaisir que j’ai pris à suivre Gloria l’année dernière. Je compte poursuivre Hooray For Love, mais si l’intrigue montre des signes plus graves d’essoufflement je risque de mettre en terme à ma fidélité. Il me reste Ojakgyo Brothers, dont les louanges sont chantées sur Cadence et K-Frenzy, mais entre temps j’ai opté pour une autre forme de divertissement familial avec moins de prise de tête et plus de fun : la sitcom.

C’est un grand saut dans l’inconnu pour moi, puisque je n’ai jamais suivi de sitcom. J’ai grandi sans télévision, plutôt toujours plongée dans les livres, et les rares aperçus que j’ai pu avoir des séries et de ces fameuses sitcom se réduisent à quelques épisodes uniques vus ça et là chez des amis qui possédaient la boîte magique absente de chez moi. C’est très limité, et ça m’effrayait un peu étant donné que j’associai cette forme de fiction télévisée à deux choses : les blagues lourdes et les rires préenregistrés. Pourquoi High Kick 3 ? Trois arguments ont eu raison de ma résistance : Yoon Kye Sang, Suh Ji Seok, et la bonne réputation du drama lui-même. Est-ce que je le regrette ? Au contraire, c’est dommage que je ne m’y sois pas mise plus tôt.

PS : Les acteurs gardent leurs noms réels, comme dans Soulmate.

Ahn Nae Sang et sa petite famille, Yoon Yoo Sun, Jung Soo, et Soo Jung (Krystal) sont contraints de disparaître de la circulation lorsque l’ami auquel Nae Sang avait confié son argent prend la clé des champs, et l’abandonne à ses créanciers. La famille prend la route et après quelques jours d’errance se voit contrainte d’installer ses quartiers chez les frères de Yoo Sun, Kye Sang et Ji Seok. Les hommes de la famille Ahn et de la famille Yoon sont tous les quatre de fortes têtes, et de temps en temps, ça explose.

La maison voisine est habitée par la naïve Park Ha Sun, professeur au lycée ou enseigne Ji Seok. La maison appartient à sa cousine Kim Ji Won, et les deux filles sont rejointes par Baek Jin Hee, étudiante sans le sous et sans emploi qui vient de se faire mettre à la porte de son gosiwon, et par Julian Kang, un autre professeur du lycée qu’ Ha Sun était supposé aider à se loger avant de se faire arnaquer l’argent de l’appartement par un escroc. Lorsque papa Nae Sang décide de creuser plus loin dans la cave secrète qui leur sert de cache lorsque les créanciers débarquent, il fait un trou dans la salle de bain de Ji Won et détruit les toilettes. Ji Won connaît et apprécie Kye Sang pour l’avoir croisé à plusieurs reprises, et accepte le plan de Nae Sang qui veut absolument éviter d’avoir à payer les frais de réparation : les habitants de la maison des Kim utiliseront les toilettes des Yoon, tandis que la famille Ahn a un nouvel échappatoire. L’excavation est laissée intacte, et les ennuis commencent !

Je suppose que l’élément clé de la réussite d’une bonne sitcom repose dans une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres. Pour High Kick 3 c’est réussi, et pour l’instant tout est encore possible. Avec 120 épisodes les relations d’amitié et d’amour ont largement le temps de se mettre en place, et je me demande si ils vont respecter leur plan initial ou diverger en fonction des réactions du public. On a accusé High Kick 3 de plagier How I Met Your Mother puisque nous sommes introduit dans la sitcom comme si c’était l’un des personnages qui nous racontait les évènements, et selon lui c’est l’histoire de sa rencontre avec sa femme. Cependant le personnage en question est non seulement très secondaire, mais on peut le considérer  comme un ressort comique à part entière, avec sa narration d’un sérieux impénétrable qui contraste violemment avec le burlesque des évènements. Il est évident qu’il s’agit plus d’un clin d’œil parodique que d’un réel plagiat, d’autant plus que nous n’entendons plus parler du tout de ce « mystère » par la suite.

High Kick 3 prend vie grâce à un rythme effréné qui combine habilement « toilet humour » et un discours satyrique inattendu sur des problèmes récurrents de la vie urbaine, notamment à travers le personnage de Baek Jin Hee, jusqu’ici mon préféré. Les épisodes sont vraiment bien construits, et c’est une réelle comédie humaine qui se dessine. Les créateurs de la sitcom savent exactement comment faire ressortir le burlesque d’une situation qu’un autre drama aurait traité à l’aide du registre tragique, et malgré tout l’émotion ressurgit plus puissante que jamais, et le rire laisse place aux larmes.

Pour en dire plus il faudrait que je rentre dans les détails du scénario et surtout dans le labyrinthe des relations, et je n’ai pas envie pour l’instant d’expliquer qui connaît qui, comment et pourquoi. C’est un drama « choral » qui fonctionne grâce à un large groupe où chacun a une place à peu près équivalente que celle des autres. Ne cherchez pas de héros, d’héroïne, de rivaux classiques, c’est plus compliqué que ça. Pas de notes non plus pour une fois, ce format m’est encore trop inconnu. Je dirais juste que les précédents High Kicks sont connus pour avoir révélé des acteurs très populaires comme Kim Bum, Jung Il Woo et Daniel Choi. Cette troisième édition affiche déjà ses jeunes espoirs, en particulier Kim Ji Won (que nous reverrons dans What’s Up en décembre !), Lee Jung Soo et Baek Jin Hee. Si vous cherchez quelque chose de léger et de frais à regarder rapidement entre deux séries plus sombres, Hich Kick 3 pourrait être pile ce qu’il vous faut. Ais-je dit que Yoon Kye Sang et Suh Ji Seok en cohabitation est une idée de génie ?

3 réflexions sur “High Kick 3 : Premières Impressions

  1. Je crois qu’on est de plus en plus à se mettre au Sitcom!
    Personnellement je viens de voir la saison 2, que j’ai commencé à cause du cast et je suis pas déçue!
    Bon c’est vrai que j’ai fait pas mal d’avance rapide, car il y avait des perso/ histoires qui ne m’intéressaient pas, mais d’autre que j’ai beaucoup aimé, comme Hwang Jung Eun je l’aime de plus en plus^^

    Donc là jme lance dans la saison 3^^ d’ailleurs petite question tu les as trouvé où les subs?

      • C’est bon j’adhère complétement à la 3e saison!! J’ai eu un peu de mal avec le 1er épisode, mais dès que la cohabitation est installée ainsi que le tunnel c’est un vrai bonheur!
        Niveau casting on peut pas se plaindre, on est bien servi (comme dans la saison 2 d’ailleurs) il y a juste Krystal Jung avec qui j’ai du mal, mais c’est surtout avec son personnage .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s