The Musical : Premières Impressions


Vous connaissez ce sentiment d’excitation, celui qui vous prend quand vous avez enfin retrouvé un objet perdu depuis des années, ou quand vous revoyez un film de votre enfance qui a survécu sans trop de mal au passage du temps ? The Musical, c’est ça. C’est une madeleine de Proust. J’écoute depuis toujours de la musique en l’associant à des images, et je me suis rapidement intéressé à la comédie musicale au fil des années. La scène musicale Française m’ayant consternée à plusieurs reprises après les rares bons shows des débuts, je me suis tournée vers les grands opéras classiques, Bollywood, les vieux succès de la MGM avec Judy Garland et Fred Astaire, les films musicaux de Jacques Demy et d’Alain Resnais, la filmo de Barbara Streisand…j’ai fait feu de tous bois. Il me reste encore à mettre la main sur les classiques de Broadway, mais ça ne saurait tarder. Autant dire que cette histoire de passion dévorante pour l’art de la comédie musicale ne pouvait que me toucher. Mais est-ce que le drama lui-même tient la route ?


2011 était supposée être l’année des dramas musicaux. J’attendais avec beaucoup d’impatience de voir en particulier What’s Up et The Musical. Mais au dernier moment c’est Dream High, un projet annoncé après les deux précédents qui s’est imposé avec son casting d’idoles et ses tubes Kpop, et c’est avec une grande tristesse que j’ai vu les deux autres sombrer lentement dans l’oubli. Entre temps Heartstrings est venu me mettre un peu de baume au cœur avec son OTP adorable et sa musique « fusion transgénérationnelle », mais la passion de la musique n’a jamais été au centre des préoccupations de l’héroïne, qui se laisse finalement entraîner par les autres au lieu de se battre pour réaliser ses rêves. Mais Go Eun Bi/Gu Hye Sun voit plus grand, et elle est prête à tout pour jouer dans une comédie musicale. Ce qui n’apparaît que comme une vulgaire formalité dans Heartstrings prend des proportions bien plus complexes et, on s’en doute plus proches de la réalité dans The Musical. Il ne suffit pas de passer un stage à l’étranger et d’avoir chanté dans le spectacle de fin d’année de son université pour décrocher ne serait-ce qu’un petit rôle dans les chœurs, et Eun Bi enchaîne les castings sans jamais obtenir quoi que ce soit. Mais commençons par le commencement.

Go Eun Bi (Goo Hye Sun) est une jeune provinciale brillante envoyée étudier la médecine à Séoul par sa famille. Elle a une passion dévorante pour les comédies musicales, elle en rêve la nuit, chante ses cours sur l’air de ses solos préférés et regarde les spectacles en cachette dans l’amphithéâtre. Au cours de sa troisième année elle rencontre Kim Jae Yi (Daniel Choi), un grand compositeur de musicals tout juste rentré des US. Il l’entend chanter (comme une casserole) et lui dit clairement ce qu’il pense de ses qualités vocales. Cette affirmation produit l’effet inverse sur Eun Bi qui se lance un défi : si elle ne parvient pas à décrocher un rôle en un an, elle tirera un trait sur son rêve. 11 mois, deux semaines et 80 castings ratés plus tard, nous la retrouvons en train d’essayer de passer son 81ème casting pour un rôle…masculin, en désespoir de cause. Elle croise le chemin de Bok Ja (Park Kyung Rim), une drôle de fille qui lui fait croire qu’elle a été entraînée par Bae Kang Hee (Ok Ju Hyun), l’idole d’Eun Bi, et qui lui dit qu’elle lui donnera des cours de chant gratuits si elle accepte de l’héberger.

Eun Bi gagne un véritable parasite chez elle et des cours médiocres, mais c’est grâce à sa nouvelle amie qu’elle rencontre une vieille connaissance : Jae Yi, surpris et charmé de voir que la jeune fille a foncé sur un coup de tête après avoir entendu ses paroles. D’autant plus que sa voix et son caractère lui plaisent, et qu’il aimerait bien se dégager de l’emprise de Bae Kang Hee, son ancienne muse. Leur relation fusionnelle ne les a mené nulle part, mais cette femme fatale déjà mariée entend bien remettre le grappin sur lui. Elle voit d’un très mauvais œil les ambitions d’Eun Bi.

Tout ce petit monde est hiérarchisé par la place que chacun occupe dans le show-business, et ils dépendent tous énormément de leurs sponsors et producteurs. Kang Hee aimerait que Jae Yi travaille avec Yoo Jin (Park Ki Young) et les fait se rencontrer malgré leur différente approche du monde du spectacle. Plus jeune héritier de la boîte familiale, toute la pression repose sur les épaules de Yoo Jin en raison de l’incapacité crasse de son cousin. Son père l’a abandonné en échange de sa propre liberté, et il en garde une attitude taciturne et sévère malgré les attentions de sa fiancée, la jolie Ra Kyung (Ki Eun Se), elle aussi mêlée aux affaires de la famille. Jae Yi compose, Eun Bi chante, Kang Hee et Yoo Jin jugent. Difficile de garder une attitude professionnelle quand les sentiments s’en mêlent…

Je ne sais pas trop d’où ça vient mais j’ai un faible pour les dramas marginaux, ces dramas délaissés dont personne n’a voulu et qui se retrouvent diffusés à des horaires « tests » tandis que les tranches horaires les plus rentables sont réservées aux projets les moins risqués. The Musical est diffusé plus tard que la moyenne, et je ne sais pas si c’est en rapport avec cet horaire et son public vraisemblablement plus adulte que la moyenne, mais c’est un drama plutôt mature. Je ne m’y attendais pas du tout mais on est à cent lieux des étudiants décontractés de Heartstrings et des lycéens aux ambitions démesurées de Dream High. Ce n’est même pas le scénario qui est plus « adulte » que les autres, c’est une certaine façon de filmer, le ton des dialogues, l’ambiance générale qui donne enfin l’impression que les personnages ont rangé les nounours roses au placard depuis belle lurette. Ils ne s’échangeront pas de straps pour portables en forme de cœur et le héros n’offrira pas de pendentif-étoile à l’héroïne pour lui prouver son amour (pitié drama, ne me fait pas ravaler mes propres mots, je compte sur toi). Non pas que je désapprouve les peluches et les bijoux (sinon je ne regarderais pas de Kdramas. Ha Ha Ha.), mais de temps en temps ça fait du bien de voir autre chose.

Dans un drama qui s’appelle « The Musical », difficile de ne pas parler…de musique. Eh bien contrairement à la plupart des dramas musicaux où les parties chantées sont clairement découpées du reste, pré-enregistrées puis mimées en play-back pour éviter d’épuiser les acteurs et arranger sans problèmes le fond musical, celles de The Musical se fondent tellement bien dans le fil du récit qu’on remarque à peine les transitions. Les personnages chantent…quand ça leur chante. Ils chantent pour raconter leurs aventures, pour communiquer, en représentation, en casting, ils chantent juste et faux, a capella et accompagnés au piano, pour un public ou pour eux-mêmes, pour prouver quelque chose aux autres…bref The Musical ne produit pas un OST spécifique, il respire la musique. Professionnel et naturel, le drama ne se préoccupe pas de faire de la promotion ou quoi que ce soit pour un groupe ou un acteur en particulier, il se contente de parler de gens passionnés par la musique et qui essaient d’en vivre comme ils peuvent. Avec les problèmes financiers, les conflits d’intérêts, les conflits artistiques et les incertitudes que ça entraine.

En marge de la musique, c’est l’intrigue amoureuse qui m’intéresse. C’est rafraichissant d’avoir un duo (OTP, futur couple…) qui commence sur un bon pied. Normalement les deux futurs âmes sœurs commencent par se traiter de tous les noms avant de roucouler, mais ici leurs premiers échanges sérieux sont agréablement détendus et amicaux. D’ordinaire ils se retrouvent contre leur propre volonté, mais Kim Jae Yi et Go Eun Bi sont immédiatement intéressés l’un par l’autre et se mettent rapidement à travailler ensemble. Depuis quand ce n’était pas arrivé dans un Kdrama que les rapports quotidiens ne soient pas contraints ? Le drama semble indiquer qu’ils auront une relation élève/mentor et plus si affinités, mais Eun Bi n’est pas prête à accepter cette nouvelle proximité et je ne pense pas que Jae Yi lui-même ne sache jusqu’où il veut aller avec elle. Je suis curieuse de voir comment leur relation va évoluer, sans compter les interférences de Yoo Jin et de Kang Hee.


Casting A : D’office j’écarte un point qui commence à m’irriter : oui Goo Hye Sun est égale à elle-même dans ce rôle, oui elle garde tous ses tics de jeu qu’on peut trouver insupportable, mais j’aime. J’aime beaucoup cette fille, son ambition, ses talents multiples, son rire embarrassé, sa façon de se passer tout le temps la main dans les cheveux et de tortiller sa bouche dans tous les sens. Elle me produit exactement le même effet que dans Boys Before Flowers : a première vue elle m’agace, je me dis qu’elle n’est pas très attentive à ce qu’elle fait et qu’elle s’emmêle les pédales, et tout à coup elle me sort une émotion tellement forte que j’en ais le souffle coupé. Ici elle est très douée pour vous faire croire qu’elle chante très mal, et tout à coup vous surprendre avec sa jolie voix. Le casting masculin est brillant, c’est un véritable rêve devenu réalité et j’ai du mal à savoir qui je dois admirer béatement entre Daniel Choi et Park Ki Young. D’habitude j’ai vraiment du mal avec les acteurs qu’ils sélectionnent pour les seconds rôles, mais pour une fois j’ai vraiment envie de voir ce que peut donner sa relation avec sa fiancée et Eun Bi. Ok Ju Hyun dans le rôle de Kang Hee est une évidence, et je me demande si le rôle n’a pas été crée spécialement pour elle. Pour ceux et celles qui comme moi ignoraient tout de cette remarquable chanteuse et actrice de comédies musicales, Ok Ju Hyun a fait partie du fameux groupe Fin.KL avec Lee Hyori, Sung Yuri et Lee Jin dans les années 90. Elle se fond avec tant de naturel dans son rôle qu’il devient difficile de l’imaginer autrement que sous les traits de la séduisante Kang Hee.

Scénario/Réalisation : ?/A  Pour une fois je fais une critique 2 en 1, parce que c’est le même duo responsable du culte Someday. Je n’ai pas encore terminé ce dernier, mais je peux dire que The Musical porte leur marque de fabrique (ce côté mature ?). J’attends d’en voir plus pour me décider définitivement sur la qualité du scénario (la réalisation est nickel) mais pour l’instant ce que je vois me plaît beaucoup. Reste à savoir si ils arriveront à faire partir autre chose de cette base plutôt classique qu’un parcours balisé d’avance.

Verdict : Heavenly Kimchi. Une note totalement surréaliste qui ne reflète que ma propre addiction. The Musical a des défauts, mais je suis certaine que vous saurez les trouver sans moi. Seul The Princess’ Man a emporté mon enthousiasme aussi haut cette année. Techniquement c’est bien, pour certains je pense que ce sera même médiocre, mais c’est ma danseuse, mon violon d’Ingre, et pour l’instant chaque épisode est un régal. Hello, new crack !

Chances de continuation : 100%, jusqu’à nouvel ordre.

4 réflexions sur “The Musical : Premières Impressions

  1. Voilà un drama qui m’intéresse bien ! Malheureusement je maîtrise trop mal l’anglais et je dois donc prier pour avoir des sous-titres français, si je veux le voir (Daniel Choi oblige *o*).
    Ce que tu en dis me rassure en tout cas (et ne m’aide pas à rester patiente ^^’); je pense raiment qu’il pourrait me plaire :)

    • Je me suis mise sérieusement à l’Anglais parce que j’étais accro à Grey’s Anatomy quand c’est sorti, et la première série que j’ai regardé en VO en même temps que sa diffusion c’était la saison 3 (avec un dico énorme sur les genoux ^^;) ! Je suppose que ça m’a motivé ^^
      C’est vrai qu’une grosse partie des Kdramas ne sont dispos qu’en Anglais, et je me rend bien compte que je parle de dramas que beaucoup ne peuvent pas regarder immédiatement pour cette raison. J’espère que tu trouvera ton bonheur !

  2. Génial ce blog ^^
    ça repose de lire en français…ou plutôt, ça change :D
    Très bonne review, j’ai beaucoup aimé !
    Gu Hye-sun me sort par les trous de nez, mais je viens de lire la recap sur DB de l’épisode 3, où elle chante…très bien, je dois avouer.
    Et à la lecture de ton post, j’ai presque envie de regarder, c’est dire ! Vu comme j’exècre cette actrice.

    bon travail en tout cas ;D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s