Kpop Chart #6 : I’m Going Bananas !

Après un passage un peu vide à Kpoplandia beaucoup de groupes se sont remis sur les startings-blocks pour trouver ze nouveau concept qui fera swinger la rentrée. Mais ce Kpop chart est encore teinté de ce qu’il nous reste de l’été musical avec ses boules à facettes et ses « Put Your Hands Up » !

Let’s Disco !…ou pas. Roly Poly des T-Ara est avec Mona Lisa des MBlaq ce qui s’est le plus approché d’un « tube de l’été » cette année. L’inconvénient avec Roly Poly c’est qu’en plus d’être un rip-off du film Sunny au niveau du concept, les autres groupes féminins se sont rangés immédiatement sur cette nouvelle mode. D’abord les Nine Muses avec Figaro, ensuite les Dal Shabet avec Bling Bling. Les T-Ara donnent dans la répétition à outrance (leurs producteurs ne reculent devant rien pour faire entrer leurs refrains dans la têtes des auditeurs) mais ici et là quelques passages se détachent du lot exactement comme dans Why are you…. Les Dal Shabet, groupe lancé récemment se sont immédiatement jetées sur le filon et « Bling Bling » remporte la palme de la chanson la plus inécoutable de la saison, à tel point que Roly Poly passe pour un chef-d’œuvre à côté. Je vous laisse juger par vous-mêmes :

Figaro des Nine Muses est un cran au-dessus, mais la chanson ne parvient pas à être autre chose que l’un de ces innombrables « tubes » préfabriqués et interchangeables. Le refrain est agréable et entraînant, mais le couplet qui suit est décevant et la chanson ne décolle jamais vraiment, déclinant à toutes les sauces ses deux mélodies principales. Répétitive et lassante, Figaro commence bien mais ne va pas plus loin que le niveau de son intro. J’ai un faible pour les Nines Muses puisqu’elles ont chanté l’un de mes gros plaisirs coupables : No Playboy, mais je relègue Figaro aux oubliettes de ma mémoire.

Contre toutes mes attentes, ce sont les KARA qui ont exploité le mieux le concept, avec Step. Je n’aime pas vraiment les KARA, mais je ne les déteste pas non plus. Disons qu’elles me laissent plutôt indifférente, jusqu’à ce morceau. Pourtant il contient vraiment tout ce qui fait l’essence et l’identité musicale des KARA (on les reconnaît les yeux fermé). Je ne trouve ni les couplets particulièrement originaux et le middle 8 est trop court et trop superficiel à mon goût, mais la chanson forme un tout cohérent qui fonctionne bien et les arrangements sont solides. Le reste de l’album est franchement négligeable et bien en-dessous du niveau de la chanson titre, mais rien que pour ce morceau entraînant j’accorde aux KARA mon assentiment.

Sur ce je sonne la cloche de la récréation, et on passe aux choses sérieuses.

1. Lee Hyun – You Are The Best in My Life

Lee Hyun, You Are The Best…tout court. Comment ça c’est pas d’actualité ? C’est mon blog, je fais ce qu’il me plaît.

2. G.NA – Top Girl/Icon/Banana

J’ai découvert G.NA cette année avec son album Black & White, étonné de ne découvrir que maintenant une chanteuse de ce calibre. « Top Girl » est exactement le morceau dont j’ai besoins quand je prend le métro la matin et que j’ai envie de tuer la moitié du wagon. Oublié le bourdon, oublié les mauvaises odeurs et la mauvaise ambiance (si, si !) il ne reste plus que cette voix qui veut me convaincre que je suis la fille la plus géniale et la plus belle du monde. L’auto-persuasion, ça peut fonctionner mais parfois un petit coup de pouce aide beaucoup. Merci G.NA !

Icon nous dit la même chose avec autant d’énergie, mais avec un swing différent plus haché et plus subtil. J’ai été vraiment déçue de voir le MV Banana interdit de diffusion juste sur la base de son teaser (les petites filles déguisées dans le clip des Oranges Caramel, ça passe, et G.NA qui fait de la suggestion décomplexée, ça coince. Quelle hypocrisie…).

3. U Kiss – Neverland

C’est exactement le genre de mélodie sur lequel j’aime danser. Peut-être encore un peu trop répétitif vers la fin, mais je peut toujours appuyer sur replay et réécouter indéfiniment cette intro obsédante. La meilleure chanson de l’album est sans hésiter Take Me Away, une superbe ballade sans prétentions et sans effets superficiels, simplement des voix, une belle mélodie et un piano. Le refrain est sublime. L’album des U-Kiss est un vrai régal, même si la seconde partie n’est pas à la hauteur de la première. Je retiens Baby Don’t Cry, Someday et On the floor. Et un live en bonus qui montre que les petits nouveaux ont bien grandi !

4. JYJ – Get Out !

Plus actifs que jamais, les JYJ ont à peine révélé le MV d’In Heaven qu’ils récidivent avec Get Out, morceau sorti en amont de leur dernier album. Il se trouve que j’aime beaucoup Get Out depuis sa sortie individuelle, et que c’est le morceau qui a commencé à me convertir à ce groupe décidément immensément populaire. Un refrain entraînant, un joli MV et surtout Yoochun en costume-cravate, et je suis au paradis de la Kpop.

5. Sistar – So Cool/Follow Me

Une fois de plus, les Sistar s’imposent comme les reines de la bonne humeur Kpopienne, avec un nouveau single pétillant. Elles font partie des quelques groupes féminins qui restent fidèles à leur image initiale, et c’est l’un des rares groupes que je n’ai pas envie de voir passer par une phase « sombre » pour acquérir plus de maturité. Certes « So Cool » a quelques passages répétitifs un peu lassants et n’est pas aussi bien composé que How Dare You, mais c’est une chanson dont l’énergie est difficile à épuiser et qui s’apprécie de plus en plus avec le temps. Les filles sont impeccables en live, et c’est impressionnant pour un groupe aussi jeune. J’ai écouté leur premier album, et je retiens surtout une piste, Follow Me. Je vais rendre fous mes nouveaux voisins à force de hurler le refrain sous la douche.

6. SHINee – Kiss Kiss Kiss

Ce n’est pas nouveau, j’aime les SHINee. J’ai réécouté les versions de leurs tubes en Japonais, et je suis tombée sur ce nouveau titre, sans m’attendre à une si jolie mélodie. A quand un comeback en Corée du Sud ?

7. Baek Yong Guk feat. Yo Sob (Beast) – I remember


Ce n’est pas vraiment mon genre de musique, mais cette chanson et ce MV sont assez épiques et impressionnant pour gagner mon admiration. C’est grâce à Ripgal que j’ai pu découvrir ce morceau.

8. Davichi – Don’t Say Goodbye

Les Coréens ADORENT les ballades, autant qu’ils aiment les grandes histoires d’amour et tout ce qui s’y rattache de grandiose, de joyeux et de déchirant. Don’t Say Goodbye nous rappelle leur goût prononcé pour les MV qui créent un véritable court-métrage entier, avec une intro, un développement et une conclusion. Javabeans et Girlfirday parlent dans leur dernier Podcast des MV moins récents qui mettaient en scène des stars montantes dans des histoires tragiques à dormir debout, notamment ces histoires d’opération des yeux assez hallucinatoires. Don’t Say Goodbye s’inscrit dans la longue lignée de ces MV « courts-métrages » avec un scénario encore une fois très tiré par les cheveux, mais plutôt touchant. Les voix superbes des Davichi et l’accompagnement au piano font de cette ballade l’une des gemmes de cette saison.

9. Infinite – Be Mine (version orchestrale)

Oui je sais, j’ai déjà mis Be Mine dans mon chart précédent, mais j’ai un gros faible pour les accompagnements classiques des tubes pop. Le ton tragique de la chanson était fait pour les violons !

10. Super Junior – Superman

Quelle énergie ! Vraiment les Super Junior sont au mieux de leurs capacités lorsqu’ils gardent leur tempo low low low. Voilà ce que je voulais quand je parlais d’innovation. Dommage qu’A-Cha n’ais pas continué dans la même direction (une critique intéressante ici)

Mentions honorables

Stellar – Rocket Girl

Trop d’autotune c’est certain, mais comme ça colle parfaitement avec leur concept, ce n’est pas gênant. Le problème c’est la grosse désillusion lorsque les filles doivent chanter en Live (était-il nécessaire de les faire couiner comme des souris pour imiter l’effet électronique ?). Seule JoA s’en sort bien. Néanmoins la version officielle de la chanson n’est pas aussi inécoutable qu’elle le devrait, le clip est vraiment fun et rien ne vaut le court passage d’Eric qui chante « I Need A Rocket Space Ship » comme si c’était la chose la plus évidente et la plus cool du monde. Et on y croit. Je ne mise pas grand-chose sur la suite de la carrière de ces nouvelles idoles, mais elles ont au moins une bonne production attachée à leur image, et c’est déjà pas mal. Est-ce que ça suffit pour faire un bon groupe ? Je ne pense pas.

Seo In Guk – Shake It Up !

Je n’ai pas une passion pour les chansons de « club » qui font comme si les boîtes étaient l’endroit le plus génial et le plus fun qui soit, mais Seo In Guk réussit à rendre ça attractif. Ni le MV ni la chanson elle-même ne sont particulièrement brillants ni originaux (quand est-ce qu’on va pouvoir en finir avec la peinture fluo ?!) mais c’est rafraîchissant, décalé, et bien rythmé. Malheureusement la mélodie n’est pas assez bien composées pour dépasser le stade du vite écouté, vite oublié.

Et voilà ! Je parlerais des autres comebacks de la rentrée (Brown Eyed Girls, IU…) la prochaine fois. Je vous laisse avec un bonus plus indie.

Apple Girl – Half

3 réflexions sur “Kpop Chart #6 : I’m Going Bananas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s