Puella Magi Madoka Magica 02 : Les termes du contrat

Voilà le retour des chroniques de Puella Magi ! (épisode 1 ici) Comme tout est déjà rédigé sauf les derniers épisodes, ça me prend beaucoup moins de temps. Comme ça fait longtemps que je n’ai pas parlé de PM3, voilà une bande-annonce crée par des fans qui donne une bonne idée de l’ambiance de la série :

Résumé :

Tomoe botte le derrière des sorcières avec distinction

Madoka et Miki obtiennent plus de précisions sur les phénomènes mystérieux dont elles ont été témoins. Les Puella Magi ont pour cible les sorcières, créatures maléfiques qui entraînent les gens à se suicider ou à commettre des meurtres sans mobile. Devenir une Puella Magi permet d’obtenir la réalisation de son vœu le plus cher, mais Miki se demande pourquoi elles, filles de bonne famille gâtées et élevées dans des foyers heureux, ont été choisies alors que tant d’autres ont des problèmes graves. Concernant l’attitude hostile de Homura, les filles sont divisées. Selon Tomoe elle les attaque parce que combattre une sorcière rapporte de l’énergie magique, ce qui entraîne une inévitable concurrence (comme entre chasseurs de prime). Elle fait passer Miki et Madoka à travers un portail magique pour leur montrer un combat afin qu’elles fassent leur choix, et les revoilà dans ce monde qui ressemble à un labyrinthe psychédélique. Tomoe remporte la joute sans difficultés et croise Homura. Elle lui propose de partager l’énergie magique, mais Homura refuse. Elle semble connaître un secret que les autres ignorent…

Réactions :

Aie confiaAAaance...crois en moaAAaa...

Après un pilote dans les règles, ce second épisode continue sur la voie du scénario traditionnel en présentant les codes du contrat magique proposé à nos héroïnes. Mais encore une fois des indices semblent montrer la voix d’une intrigue plus sombre qui palpite sous les apparences féériques de ces combats, bien loin des rêves de costumes roses à frous-frous qui occupent notre héroïne. J’en profite pour noter que si le générique d’ouverture se sert d’une chanson ultra conventionnelle, la musique choisie pour illustrer les scènes est très belle, on a droit à des flutes celtiques et à des chœurs lyriques à la Yoko Kanno qui accompagnent parfaitement l’ambiance un peu étrange de la série. Cet épisode ne brillait pas par son histoire, mais comporte des plans visuels magnifiques et sert de transition.

Screencaps :


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s