Mary Stayed Out All Night

Hey ! C’est parti pour un premier essai de publication de fiche complète. En théorie je n’aime pas beaucoup faire ça et je préfère tenir des notes mensuelles sur mes expériences, mais il arrive qu’un drama me donne envie de dresser un bilan avec mon vieux système de notation d’il y a trois ans. Quand j’ai commencé à regarder des Kdramas j’écrivais des fiches où j’essayai d’organiser mes pensées. J’ose à peine les relire aujourd’hui étant donné qu’à l’époque j’étais dans une phase de découverte, et que  je n’avais pas du tout assez de recul, d’informations ou d’expérience pour juger correctement ce que je voyais. Il va falloir que je les relise, que je les actualise et les corrige. Mary Stayed Out All Night fait partie des dramas qui ont provoqué chez moi cette envie de dresser une fiche, probablement parce qu’il est simple à analyser.

Running Up, OST



Moi et mes préjugés…

Celui-là, j’ais craché dessus avant même de l’avoir goûté. J’étais la première à dire que ce serait un désastre. Je reconnaissais que Moon Geun Yong et Jang Geun Seok étaient des acteurs de grand talent, mais aucun ne m’avait convaincue à 100%. Je trouvais que le jeu de Moon, irréprochable, tendait un peu à rendre ses personnages trop extrêmes et les rôles précédents de Jang Geun Seok m’ont toujours posé problème d’une façon ou d’une autre. La troisième roue de carrosse, Kim Jae Wook (Coffee Prince, Bad Guy) n’a pas un rôle transcendent et la quatrième était une parfaite inconnue pour moi. Le scénario signé « auteur du manhwa de Full House » ne m’inspirait pas confiance, mais je suppose que la fée des dramas est passée par là et miraculeusement dès les premières minutes, je m’y suis retrouvée.

Le Coup de foudre, c’est comme un accident de voiture

J’ai une théorie sur le coup de foudre en matière de drama : quand un drama me plaît, je le sais souvent dès la première scène. Je ne pourrais jamais retrouver le candide émerveillement qu’avaient causés chez moi les premiers épisodes de mes premières séries, mais maintenant l’émerveillement à laissé place à un sentiment de « retrouvailles réconfortante » : quand une première scène me plaît, c’est comme si je retrouvais un vieil ami, mais qui aurait bien changé près plusi eurs mois de séparation. Et l’une des premières scènes de MSOAN était comme ça. Quand j’ai vu Mary se mettre à compter jusqu’à dix et se relever pour faire passer le coup dur de la saisie des meubles de son appartement, je me suis « ok, c’est bon, je vais aimer ce drama. » Et ensuite est arrivé Jang Geun Seok. Et je ne sais pas pourquoi, il a beau être aussi efféminé que jamais, ça ne m’a posé aucun problème (peut être justement parce que pour une fois on ne le force pas à jouer le rôle du bad boy et qu’on le laisse assumer son côté efféminé ?). Je suis même tombée complètement gaga devant ses airs de théâtreux paumé, sans doute parce que ça avait un goût d’authenticité. Et puis ils se sont rencontrés. Et là, magie ! Meilleur couple de l’année dès leurs toutes prem ières scènes ensemble. Ca tombait comme une évidence et je crois que je pourrais les regarder se faire « ouaf-ouaf miaou-miaou » et se pinailler, rompre, se remettre ensemble pendant une bonne centaine d’épisode. Et puis est arrivée l’intrigue. Et c’est là que s’est déclarée chez moi une schizophrénie peu commune.

Mais que quelqu’un les tue, pour l’amour du ciel (et ma santé mentale)

Alors je vous présente à gauche Pire Père que l’humanité ais jamais portée n°1 et à droite, le vice-champion du même titre, le paternel de Mary. Là se noue le nœud de l’intrigue débile de MSOAN : Pire père n°1 était amoureux de la mère de Mary, et comme Mary est son portrait craché il veut la marier à son fils, parce que…je suppose que c’est parce qu’il était tellement jaloux qu’il veut accomplir ce qu’il n’a pas réussi à faire par le biais de son fils. Oui je sais, ça craint, mais c’est tout ce qu’on aura pour faire avancer un peu le récit. Vice Pire Père de l’humanité est à court d’argent, et en échange de sa fille son ami rembourse ses dettes et l’entretient (je crois que la dernière fois que j’ai vu ça c’était dans Sunkyunkwan Scandal, quand l’héroïne doit devenir la seconde épouse du noble ministre local pour rembourser les dettes de sa famille. Ça se passe au XIXème  si ècle.). Sympa comme marché hein ? Mais attendez, ce n’est pas fini ! vice Pire Père enregistre le mariage de sa fille sans même la consulter, et elle est obligée de monter une histoire abracadabrante de mariage d’amour avec le chanteur indie pseudo chat-errant rencontré la veille, Kang Mu Gyul évidemment. Et elle a 100 jours pour choisir lequel elle préfère. Youhou ! Franchement, je plains sincèrement la scénariste qui a dû s’attaquer à un tel micmac. La première s’en est plutôt bien sortie, mais celle qui lui a succédé a échoué lamentablement. Mais parlons plutôt de la seule chose qui m’a intéressé pendant toute la série : le couple Geun Geun.

Mong Mong ! Nyaou

Aaaah la la, Mu Guyl et Mary. Ou comment ma notion du mot « mignon » ne sera plus jamais la même. Chaque scène entre eux était un pur moment de plaisir presque hors du temps (exception faite des scènes de prise de tête vers la fin, résultat du scénario massacré). Je pense que ce n’étais pas seulement dû au talent et à l’alchimie des deux acteurs principaux, mais aussi au talent de la première scénariste. Parce que tous mes moments préférés de la série ont été écrits par elle. Leur rencontre, leurs petites et grosses engueulades, leurs réconciliation pour aboutir enfin à l’une des meilleures scènes de baiser de l’année, tout était divin. Et après badaboum. Changement de scénariste et hop ! La magie s’en va. C’était terrible de voir d’épisode en épisode le drama perdre en qualité. Les dialogues so nt devenus de plus en plus clichés, les intrigues de plus en plus incohérentes et inutiles, on sentait que même les acteurs en avaient marre. Je ne m’étends pas là-dessus mais j’ai vu que beaucoup pensent que MSOAN était handicapé du début jusqu’à la fin, et je ne suis pas d’accord : il y a un « avant » et un « après », et souvent  les gens se sont lassés juste après le changement de scénariste. Avant le drama était drôle, adorable, les scènes avaient du sens, et après tout est devenu plat, sans goût, jusqu’au couple principal qui à mon grand désespoir est devenu presque étranger à ce qu’il avait été. Bref je croyais que Bad Guy avait été gâché, mais MSOAN a subi un véritable massacre en règle. Je suis pleine d’amertume sur ce que ça aurait pu être s’ils avaient laissé la scénariste faire son job jusqu’au bout.


Casting : 2/3

Je mets 2 points rien que pour Mu Guyl et Mary, le reste m’importe peu. Je ne dis pas que les autres acteurs sont mal choisis, mais disons que leurs personnages sont tellement secondaires pour moi que ça m’est égal (et c’est ça que je pénalise). Moon Geun Yong est lumineuse en Wi Mary et j’adore sa perruque-rajouts (mon syndrome princesse, encore une fois). Jang Geun Seok est parfait. Même un peu trop parfait. Et ensemble, ils étaient tellement adorables que ça en devenait criminel.

Scénario : 2/4

C’est là  que ça pêche, vous l’aurez deviné. En fait tout n’est pas à jeter, tourner à Hongdae était une trouvaille géniale et nous faire enfin suivre un couple sans clivage social avec tous ces points communs était très rafraichissant. L’histoire du drama dans le drama n’étais pas une mauvaise idée, ça renforçait l’authenticité de l’histoire d’amour entre les héros (par contraste), même, si on s’en serait bien passé vers la fin. Reste l’histoire du double mariage, et les successions d’intrigues complètement cheap dont je me serais bien passée. Moit-moit pour moi donc.

Visuel : 2,5/3

C’est drôle mais le visuel suit le scénario : les scènes qui se passent dans Hongdae sont très belles, avec un côté réaliste « vie de quartier » pas déplaisant, et les scènes qui se passent dans des beaux restaurants, de beaux appartements sont conventionnelles et ennuyeuses, comme leur décor. Ca nous rappelle combien c’est agréable et reposant d’avoir des scènes tournées au grand air, plutôt que du studio, du studio du studio.

Evolution et aboutissement : 2/4

Idem que pour le scénario. Ça commence bien, ça finit mal avec une fin qui sauve les meubles. Je n’ai pas aimé du tout que la seconde scénariste remette Jung In dans le jeu, je trouvais qu’il avait un bon feeling avec Seo Jun.

Message véhiculé : 4/4

Bah finalement c’est pas si mal ! Qui l’aurait cru avec un tel scénario ? Le message qui se dégage n’a rien de révolutionnaire, mais c’est simplement celui que nous essayons d’appliquer au quotidien : être honnête avec ses sentiments, persister dans ses passions, en amour comme au travail. Ça ne mange pas de pain, mais ça me convient.

OST : 2/2 Bon je ne suis pas folle amoureuse des chansons, mais c’est toujours très agréable d’avoir le privilège des acteurs qui participent à la bande sonore. C’est toujours un plus, et lorsqu’ils passent leurs chansons pendant des scènes chargées d’émotion ça donne toujours l’impression que le chanteur (présent dans la scène) s’adresse directement à son ou sa chérie. Ça donne un double-sens aux paroles sans jamais qu’elles ne nous lassent, contrairement aux ballades conventionnelles qui finissent par nous taper sur les nerfs. J’aime bien toutes les chansons de Jang Geun Seok, avec une préférence pour Please my Bus et Hello, Hello. J’aime beaucoup aussi les thèmes d’accompagnement (Mary avec des bruits de miaulements, la chanson type fiancée de Frankenstein, les bruits électroniques style Super Mario et les chœurs lyriques sont tous des choix originaux qui nous changent des habituels violons).

14/20 : pas si mal finalement, je m’attendais à bien bien pire. MSOAN est une sympathique histoire d’amour avec un scénario pourri, mais vous n’oublierez jamais Mu Guyl et Mary qui s’embrassent tendrement dans une petite allée de Hongdae.

Une réflexion sur “Mary Stayed Out All Night

  1. Coucou!Je suis complètement d’accord avec toi, et beaucoup de personnes le pensent aussi, sur la dégradation et la chute du drama à partir des épisodes 9, 10. Je l’ai trouvé novateur et dynamique dans les premiers épisodes, le couple Mu Gyul et Mary étant juste trop mignon! Mais c’est vraiment dommage que le scénariste ait changé surtout pour voir cette dégringolade… Bref, merci pour la fiche!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s