Sign-Episode 3 : Move out, move on

Pas de surprises : les deux premiers épisodes n’étaient qu’une mise en bouche de ce qui nous attend. Les personnages se rapprochent une dernière fois avant de déménager, et se retrouvent un an après pour reprendre l’enquête. La meurtrière est toujours libre comme l’air…un épisode qui confirme le sentiment que donner une seconde chance à ce drama n’était pas une mauvaise idée.

Tout d’abord, on en apprend plus sur le meurtre. Il y avait plus d’une personne qui pouvaient vouloir la mort de Yeo Soon : Lee Soo Jung, le manager (Yeo Soon voulait changer de compagnie) et la fille de BG N°1 qui n’avait pas digéré de s’être fait larguer. C’est elle qui est à l’origine de l’assassinat de Yeo Soon, Soo Jung et le manager sont complices, et c’est elle qui a donné le coup de grâce à son ex.

Myung Han qui n’a pas l’intention de voir ses plans ruinés annonce à un Papi médusé que si la vérité sur cette affaire est rendue publique, c’est une autre affaire, vieille de 20 ans, qui risque de se voir rouverte. Or Papi aurait eu un rôle trouble dans cette histoire et s’ il décide de faire couler les autres, il coule avec.

Le réalisateur nous offre ensuite un parallèle entre les deux mentors de nos héros, le sunbae de Da Kyung qui a cédé à la corruption dégoûté par le manque d’effectifs et l’ingratitude du métier, et Papi qui finit lui aussi par fausser l’autopsie de Yeo Soon, trahissant un Ji Hoon révolté. Les vieux de la vieille prennent leur retraite, il est temps que les jeunes pousses prennent le relais.

Da Kyung balance son badge au feu et veut démissionner. Elle se souvient que c’est son sunbae qui lui a donné envie de faire ce métier, même si sa motivation première était l’incapacité de la police à résoudre l’agression de sa petite soeur.

Papi s’en va, et dans une scène émouvante (enfin…c’est l’intention) il dit à Ji Hoon de devenir un grand légiste. Bye Bye Papi.

Retour à Woo Jin, qui digère son impuissance sous la tente à soju du coin, rejointe bientôt par un Yi han inopportun qui, en colère, lui reproche d’avoir participé à la mascarade d’enquête mise en œuvre pour sauver les fesses de BG N°1. Woo Jin explose et raconte qu’elle a eu un passé difficile, qu’elle a bossé comme une malade pour arriver où elle est et que son objectif est de réussir pour pouvoir marcher sur les puissants qui la manipulent, quitte à faire des trucs pas nets entre temps. Yi Han est touché et voit bien que cette histoire l’a retournée, mais ses tentatives amicales sont repoussées. Woo Jin monte dans un taxi et veut rejoindre Ji Hoon, mais elle l’aperçoit dans une autre tente avec Da Kyung et rebrousse chemin.

Elle se souvient de leur rupture. Lorsque Ji Hoon lui a demandé sa main, elle lui a demandé de quitter son job au NFS. Mais dès qu’elle a vu qu’il ne la prenait pas au sérieux, elle a rompu et s’en est allée. Wow. Tu parles d’une nana exigeante qui prend la mouche !

Da Kyung avait entrainé Ji Hoon pour lui remonter le moral. A moitié ivre, elle le tourne en dérision comme à son habitude et lui demande payer l’addition, mais elle lui laisse en échange sa carte Yu-Gi-Oh porte-bonheur, le dragon blanc (LOL. Pour toutes celles qui ont comme moi eu des petits frères qui collectionnaient ces cartes, le dragon bleu était mythique). Bon gré mal gré, Ji Hoon finit par repartir avec. Elle lui apportera de bonnes choses, lui a dit Da Kyung.

Mr Jamais Content est transféré à la branche sud, et Myung Han devient le nouveau directeur du NFS. Tss ce n’est que partie remise.

Maintenant est arrivé le moment de…l’ellipse ! Un an plus tard…

…Da Kyung est extatique : elle a réussi le concours d’entrée du NFS. Son père est fou de joie, mais il croit qu’elle est médecin pour un grand hôpital. Da Kyung a visiblement du mal à parler de son job à son père, ce qui nous indique peut-être qu’en Corée être légiste n’est pas aussi bien considéré que d’être médecin (sans doute la proximité avec les cadavres. C’était un peu le même topo dans le film Departure ou le drama Flowers for my Life).

…Les méchants continuent de comploter, et BG N°1 se présente à la prochaine présidentielle alors que les fans de Yeo Soon tiennent une cérémonie de commémoration. Tss, ce n’est que partie remise x2.

…Woo Jin est toujours à son poste, mais furieuse de n’avoir pas été promue par son supérieur elle le suit jusque dans les toilettes des hommes pour obtenir avec une explication, et elle repart avec un « tu ne connais pas ta place » dédaigneux. Super. Peut-être qu’elle devrait appeler Ma Hye Ri au secours et tenter les mini jupes et les escarpins ? Comme si ça ne suffisait pas, Yi Han (je vais finir pas l’appeler Cheveux-Sur-La-Soupe) lui reproche de bâcler ses enquêtes depuis l’affaire Yeo Soon. Il marque un point, car même si sa supérieure préférerait mourir plutôt que de l’avouer, elle est sur le point de craquer.

Retour sur Myung Han se prélasse dans son bureau de directeur du NFS, écoutant de l’opéra comme un méchant de James Bond et passant des coups de fils avec l’un de ses contacts politiques pour confirmer une subvention. Il est interrompu d’abord par la chef du labo qui lui fait de l’œil d’une façon que même la plus maladroite des racoleuses trouverait ridicule, et ensuite par les hommes de l’équipe du labo que nous avions croisé au cours des épisodes précédents qui commencent à sentir qu’il y a un os à force de voir Sbire N°1 trafiquer avec les échantillons de l’enquête de Yeo Soon. Et là nous avons la preuve que les réalisateurs se croient dans un film d’action : Myung Han rabroue son sbire à la façon d’un parrain de la mafia. On s’’attend presque à ce qu’il le jette dans son bassin de requin personnel (il en a peut-être un, qui sait ?). Il apprend avec rage que l’échantillon clé, le brin de fibre retrouvé dans la gorge de Yeo Soon, a disparue. Enfer et damnation !

Il mute les fouineurs et se débarrasse du même coup de la racoleuse chef de labo en province, à la branche sud du NFS. Ouch.

Enfin Da Kyung fraichement diplômée débarque tout sourire, heureux hasard, dans… la branche sud du NFS. Dans le bureau de Ji Hoon elle se rend compte qu’il est loin d’avoir abandonné l’enquête Yeo Soon, et lui propose de repartir à neuf. Dernière révélation : c’est Da Kyung qui a piqué l’échantillon de fibre au labo. Bien joué !


Bilan : on s’éloigne petit à petit du ridicule des deux premiers épisodes. Les relations entre nos quatre personnages principaux commencent à se dessiner. Je ne suis pas encore à fond dedans, mais ça vient. En tout cas je comprends pourquoi ils ont voulu changer de scénariste, celui-là n’est pas le meilleur qu’on puisse trouver, et j’ai de bons écho du suivant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s